Archives | Bla Bla et Dessins RSS feed for this section

5 ways to wear a Polka Dot Jacket

Depuis que je tiens un blog, le turn-over de ma garde-robe est plus important qu’avant mais il y a des vêtements que je porte et reporte avec plaisir. D’où l’idée de lister les tenues différentes que j’ai pu porter avec cette veste à pois H&M que je chéris depuis le printemps dernier.

Mon amie Maureen, qui possède la même, m’a récemment confié qu’elle n’arrivait pas à la porter souvent. Je lui ai répondu que pour ma part, c’était tout le contraire ! Lorsque je manque d’inspiration, j’enfile cette veste et le tour est joué.

Jouons un peu… Parmi ces 5 tenues, quelle est votre préférée ?… Nous vérifierons par la suite si c’est celle que je préfère aussi ! (J’hésite entre 2 !)

Since I’ve had the blog, my wardrobe ‘s turnover has increased, but there are still clothes I wear over and over again with the same pleasure. Hence the idea of a listing of all the different ways I wore this dotted H&M jacket I’ve loved unconditionally since last spring.

My friend Maureen has the same one and recently confided in me that she just never got around to wearing it all that often. I told her that on my part it was quite the contrary: on those days when I lack any inspiration, I throw that jacket on and it totally does the trick!

Let’s play a little game shall we? Which one of those five outfits is your favorite? We’ll check to see if it’s mine as well (I’m torn between two choices!) (English translation by Bleu Marine)

LOOK 1 ici
LOOK 2 ici
LOOK 3 ici
LOOK 4 ici
LOOK 5 ici

EDIT du 1/09/2014 à 8h : Après comptabilisation des votes (par Maître Nadjar (huhu)), votre look préféré est le LOOK 1 (à 32%) suivi de près du LOOK 3 (30%) et du LOOK 2 et 5 ex-aequo (15%). Le LOOK 4 récolte seulement 8% des votes. En ce qui concerne mon choix, j’hésitais entre le LOOK 1 (pour le côté féminin) et le 2 (pour le cool). Mais je n’aurais pas su choisir… allez si ! Le LOOK 1 va !


La Crêperie Saint Georges

Durant ce week-end en Bretagne, nous avons mangé des crêpes et galettes presque à chaque repas. Ce ne fut pas toujours une réussite mais au bout du compte, j’ai réussi à trouver l’adresse qui m’a faite vibrer.

Située dans le centre historique de Rennes, la devanture à colombages laisse place à un intérieur contemporain truffé de jolies touches déco. Je n’ai pas pris de photos du décor comme ça, vous aurez la surprise si vous y allez ! (et puis j’étais bien trop occupée à admirer/déguster ce qu’il y avait dans mon assiette !)

Il est toujours difficile de sortir du lot lorsque l’on tient une crêperie : Pas évident de trouver les garnitures qui feront votre signature.

During this weekend in Brittany, we ate pancakes and galettes nearly for each meal. It wasn’t always a hit but in the end I managed to find an address that does it for me.

Situated in the historic center of Rennes, the front of the shop is in half-timbered style but the inside is more contemporary with lots of lovely decorative touches. I didn’t take pictures of the decor so that you will be surprised if you go! (also I was far too busy admiring/nibbling everything in my plate!)

It is always hard to stand out from the rest when you own a ‘crêperie’ (pancake restaurant): not easy to find the garnish that will make your signature dish.

La galette Giorgio Armani

Ici, l’originalité est totale et ce, dès la lecture du menu. En effet, les galettes portent le nom de « Georges » célèbres ( George Clooney (au Chèvre chabi cendré épinards, tomate, basilic sorbet concombre…), Georges Brassens (à la fourme d’Ambert).

Un bon moyen d’avouer sans honte que Georges Moustaki nous fait troooop envie (haha) ou que George Michael nous fait saliver ! (calmez-vous, calmez-vous)

Here, the originality is total and that starts from reading the menu. Indeed, the galettes are all named after famous « Georges » (George Clooney (ash-coated chabi goats cheese, tomatoe, basil and cucumber sorbet…), Georges Brassens (with ‘fourme d’Ambert’ cheese).

A great way to confess without shame that you long for Georges Moustaki or that George Michael makes you drool! (Calm down, calm down)

Après de longues minutes de réflexion, j’ai choisi la Giorgio Armani à cause/grâce au foie gras poêlé qui me fait frémir à chaque fois que je le vois sur une carte !

Au programme, foie gras poêlé (donc), pommes de terre, magret de canard, fleur de sel, réduction balsamique. Les portions sont généreuses, le foie gras est fondant à la perfection, le magret délicieux… mais surtout la pâte de la galette, croustillante (mais pas sèche !) comme je les aime.

After a few minutes of thought, I chose the Giorgio Armani because of the pan fried foie gras that make me flutter each time I see it on a menu!

In the programme, pan-fried foie gras, potatoes, duck breast, flower of salt, and balsamic reduction. The portions are large, the foie gras melts to perfection, the duck is sublime…but more importantly the galette dough, crusty (but not dry) like I love them.

La galette George Elisabeth

Mon homme a choisi le côté féminin de la George Elisabeth (auteure américaine de polars) : Celle-ci était garnie de carpaccio de boeuf, mozzarella, tapenade de tomate, copeaux de parmesan, pommes de terres sautées et glace petit pois menthe  (ses romans se déroulent en Grand-Bretagne, voilà pourquoi !).

Très bon choix également (j’en ai croqué une bouchée) et le mélange est vraiment savoureux, fondant, bien assaisonné.

Place maintenant au dessert qui fait repartir les différents Georges dans leurs pays respectifs et nous invite à replonger dans les saveurs de notre enfance avec les crêpes Carambar, Nesquik, Kinder

My man chose the feminine side of George Elisabeth (American author of thrillers): That one was garnished with beef carpaccio, mozzarella, tomatoe tapenade, parmesan flakes, sautées potatoes, and pea and mint ice cream (her novels are set in Great-Britain, that’s why!). Equally good choice (I had a few bites) and the mixture is really tasty, melts in your mouth and is well seasonned.

Let’s talk about the desserts that spread the different Georges in their respective countries and invite us to plunge in the tastes from our childhood with the Carambar (caramel sweets), Nesquik (hot chocolate), and Kinder pancakes…

La crêpe Chamallow

J’ai choisi la Chamallow qui était assurément un choix que je ne regrette pas : caramel au beurre salé maison, chamallows caramélisés, boule de glace vanille aux éclats de nougatine, Chantilly.

Lorsque le moelleux du chamallow vient flirter avec l’onctuosité du caramel au beurre salé pour finir de chatouiller le fondant de la crêpe , c’est l’extase… aaaah !

I chose the Chamallow (=Marshmallow) which was a great choice that I don’t regret: homemade caramel with salted butter, caramelised marshmallow, vanilla ice cream balls with nougat flecks, whipped cream.

When the softness of the marshmallow comes to flirt with the smoothness of the salted caramel that tickles with the meltiness of the pancake, it’s extacy….aaaah!

La crêpe Crunch

Mon homme a choisi la simplicité de la Crunch (Crunch au chocolat au lait, glace vanille éclats de nougatine, chantilly) mais tout aussi délicieuse !

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant emballée par une adresse : l’accueil, la qualité des produits, le cadre sont irréprochables. On pourra peut être chipoter sur le prix, un peu plus élevé que les crêperies classiques (de 8,70 à 17,90 euros pour les galettes) mais vu la créativité, le service et la quantité/qualité, je trouve cela au final plutôt justifié (Nous avions tenté une autre crêperie la veille, à peine moins chère, mais la déception était au coin de l’assiette).

Si vous passez donc par Rennes, dites-moi donc avec quel Georges vous avez passé la soirée. Je veux connaitre les détails… croustillants !

My man chose the simplicity of the Crunch -french chocolate bar- (chocolate milk Crunch, vanilla ice cream with flakes of nougat, whipped cream) but as delicious as the previous one!

It has been a while since I was this excited about a restaurant: the welcome, the quality of the products, the space are all faultless. We could just argue a little about the prices, a little dearer than normal crêperies (from 8.70 to 17.90 euros per galettes) but when you think of the creativity, the service and the quality/quantity, I find the prices justified (we chose another crêperie the night before, only slightly cheaper, but very disappointing).

If you ever come to Rennes, let me know which George you chose to spend your night with. I want all the details…crusty please! (English translation by Isa)

CRÊPERIE SAINT GEORGES
11 Rue du Chapitre
35000 RENNES
(Réservation conseillée !)

She’s got the look ! #15

 

Le temps passe vite ! Le dernier « She’s got the look ! » date de Décembre dernier ! Il était temps que notre petit jeu de devinette revienne ! Aujourd’hui, c’est une blogueuse venant d’Australie que j’ai eu l’occasion de rencontrer une fois (super cute!) et qui a un style toujours très chic, coloré et féminin.

J’ai craqué sur ce look rouge et bleu marine plutôt automnal (mais bon, la météo du moment s’y prête !) constitué d’un mélange de matières et motifs : Je suis fan. Saurez-vous deviner de qui il s’agit ?

Time goes so fast! The last « She’s got the look ! » dates from last December! Today it’s an Australian blogger that I have had the pleasure to meet once (super cute!) who’s style is very chic, bright and feminine.

I fell for this pretty automnal navy and red look (worthy of this weather! ) mixing textures and prints: I’m a fan. Could you guess who this is? (English translation by Isa)

EDIT du 17/08/14 à 20h08 : Vous avez majoritairement trouvé de qui il s’agissait !  Il s’agit de Nicole Warne du blog Gary Pepper prise en photo par Style du monde lors de la Fashion week parisienne automne-hiver 2014. Bravo à Lola qui fut la première à dégainer la réponse ! Bonne soirée !

Le Marathon des Musées

(ENGLISH VERSION HERE)

… Toutes nos confuses Monsieur Fontana si vous gloussez de là-haut, nous ne sommes que de modestes Padawan « spatialistes ».

Cela dit, malgré nos lacunes « Lucio Fontan-esques », nous avons trouvé l’expo très intéressante (pour vous dire, ce fut ma préférée des 3) et avons admiré la vidéo qui retrace un moment où l’on voit l’artiste « revisiter » une oeuvre de son ami à coup de transpercements mûrement réfléchis dans la toile. Oui, OK. On a souri aussi. Mais c’est ça que j’aime dans l’art moderne, le côté souvent grotesque et génial à la fois.

Nous avons poursuivi ensuite notre marathon par le Musée de la contrefaçon mais avons été un peu déçues par ce dernier, car on en attendait beaucoup plus ! La comparaison des vrais/faux était intéressante mais peu d’articles exposés à notre goût et une trop envahissante partie sur les emballages/packaging a étouffé notre enthousiasme. Dommage !

En tous cas, le mois d’Août à Paris est idéal pour s’adonner à cette activité de « marathon des musées ». Si vous avez des expos/ musées à nous conseiller, nous sommes tout ouïes !

Page 1 sur 6012341020Dernière page »