Your favorite place on the planet

· Mode, Petites tenues en situation

J’ai déjà dû le dire maintes fois sur ce blog mais le jour où l’imprimé léopard me lassera, je pense que je pourrai me débarrasser de la moitié de ma garde-robe (… et si je me lasse de la marinière, je me retrouve avec une armoire vide). Ce jour-là n’est pas encore arrivé (et n’arrivera jamais j’espère !) …

Même si on tente de nous dire que le zèbre est le nouveau léo et que je le trouve fort sympathique, je reste fidèle au léopard. La preuve.

Enregistrer


Ma Tenue

Pull American Apparel
Shorts ASOS
Sac Pashli 3.1 Phillip Lim
Collants Luxe 9 Caramel Wolford
Sneakers Super Tech 2.0 offertes par Adidas

Les petits papiers

· Mode

Ah la papeterie ! Les carnets, les crayons… j’ai toujours adoré. Cliquez sur les objets pour les voir de plus près ! Notebooks, pens… I always loved stationery ! Click on the items to watch them closer !

Breakfast with John Newman

· Food, Illustration, Mode, Petites tenues en situation

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’interviewer le talentueux John Newman. Son nom ne vous dit peut-être rien (enfin pas encore!) mais vous avez certainement déjà entendu sa chanson « Love me again » qui passe assez souvent sur les ondes. Ça y est ? vous situez mieux ?

J’ai craqué sur cette chanson en Juillet dernier (… je ne suis pas la seule puisqu’il cartonne en Angleterre) et sur sa voix au grain si spécial. C’est donc avec plaisir que je suis partie à sa rencontre mercredi dernier, curieuse de découvrir la personne au-delà de l’artiste. Je voulais également que ce moment soit sous le signe de la convivialité… voilà pourquoi je me suis retrouvée à partager le petit déjeuner avec lui pour un agréable moment … so British !

(ENGLISH VERSION HERE)

TKBB : Bonjour John ! … Bon appétit ! (Le serveur lui apporte des oeufs brouillés, saucisses et bacon : On est anglais ou on ne l’est pas !). Votre album « Tribute », qui sortira le 14 Octobre est fortement inspiré de vos déboires amoureux, d’histoires qui finissent mal ? Est-ce plus facile pour vous de parler de mauvais moments que de bons moments ?

JOHN NEWMAN : Effectivement, mon album parle de rupture. Je ne me voyais pas vraiment parler des bons moments. Lorsqu’on est heureux, on vit plutôt dans l’instant et on ne s’enferme pas dans une chambre pour écrire « Hey je suis heureux ! ».

Dans les mauvais moments, je partage mes doutes avec mes proches mais je préfère également les écrire ou retransmettre cela dans ma musique. C’est ce que j’ai fait dans cet album.

TKBB : Votre son est assez soul, un peu rétro mais moderne à la fois. Quelles sont les artistes qui vous inspirent ?

JOHN NEWMAN : Il y en a tellement ! Je peux citer Prince ou les artistes de la Motown. J’écoute beaucoup de choses : ça passe de la soul à la House Music. Je m’ouvre à tous les sons. J’essaie également d’écouter la pop, j’aime bien analyser pourquoi telle ou telle chanson fonctionne bien.

TKBB : … Même Justin Bieber ou One Direction ?

JOHN NEWMAN : Oui, oui (rires), même eux ! En fait j’écoute si le son est accrocheur, si la mélodie ou la production est bonne. J’aime écouter ces chansons pour me tenir au courant de ce qui se fait. Je ne suis pas fermé.

TKBB : Justement, avec quel artiste rêveriez-vous de collaborer ? Que ce soit un artiste du passé ou actuel ?

JOHN NEWMAN : Diana Ross ! Elle a une voix incroyable et une grande sensibilité. Pour un artiste d’aujourd’hui, je ne sais pas trop et je ne pourrais pas citer un nom. En tous cas , je voudrais tout d’abord me faire connaître pour ce que je fais et non parce qu’un grand nom est placé à côté du mien. De toutes façons, il faut que ce soit une personne qui m’inspire…

TKBB : Je ne sais pas si on vous en a déjà parlé auparavant mais j’ai trouvé qu’un passage de « Love me again » ressemblait étrangement à l’intro d’une chanson française des années 80 « Besoin de rien envie de toi »,  interprété par un couple, Peter & Sloane. Êtes-vous un admirateur secret de cette chanson ? (je lui montre la vidéo de ce bijou de la chanson française)

JOHN NEWMAN :  Oh My God ! (manquant de s’étouffer avec son bacon… visiblement non, on ne lui en a jamais parlé donc) Non ! Non ! Jamais ! Ha ! Ha ! … Écoute ça ! (se tournant vers son manager). C’est dingue, ça ressemble vraiment beaucoup mais non je ne connaissais pas !

TKBB : J’ai également remarqué que vous avez récemment tourné une 2ème version (ci-dessous) du clip de « Love Me again » . Comment cela se fait-il ? Est-ce que la fin de la vidéo originale (ci-dessus), dont le scénario est de vous, était considérée comme trop choquante pour le public ?

JOHN NEWMAN : Non, pas vraiment. En fait, ma maison de disque a dit que cette vidéo ne toucherait pas le public parce que c’était trop « British » dans le style (Le salon de danse etc…). Mais je voulais réaliser une vidéo comme ça.

J’étais assez têtu à propos du clip et leur ai dit que les gens apprendraient à connaître quelque chose qu’il ne connaissent pas plutôt que de ne pas la voir du tout… Ma maison de disque pensait que les gens ne seraient pas intéressés… Et pourtant, les gens regardent toujours la première vidéo.

TKBB : Moi je préfère réellement la première ! Sinon, vous allez passer nous voir en concert le 22 Novembre à Paris : Pouvez-vous nous en dire plus sur le show : ce sera intimiste ou au contraire spectaculaire ?… ou alors avec des chorégraphies de Boys Band ?

JOHN NEWMAN : Haha ! Non ! Non ! Pas de chorégraphies de Boys Band ! En fait, je veux être fier de mes prestations live : Je veux que ce soit un vrai show. Les gens payent pour ça et je veux qu’ils se disent que le spectacle vaut amplement le prix qu’ils ont payé. Parfois, j’ai des visions de ce que mon concert va être, je me couche en imaginant à ce à quoi il va ressembler. J’aimerais beaucoup faire intervenir de la pyrotechnie dans mes shows et travailler sur la mise en scène.

Mais mes managers ont peur que je ne sois pas concentré dans ma performance ni dans ma voix s’il y a trop de choses parasites autour… Pourtant, je pense que 99,9% de tout cela est le fruit d’une préparation. Donc, si on est entraîné et concentré, tout ce qu’il y a autour n’aura pas d’importance : les effets de lumières, les musiciens, les choristes etc, ça ne me perturbera pas pour chanter puisque j’aurai confiance en tout ce que nous aurons préparé.

TKBB : On a hâte alors ! Mon blog est axé autour de la mode et des styles vestimentaires : j’ai cru comprendre que vous aimiez beaucoup la mode et que vous créiez parfois vos tenues de scène. Est-ce que ce que vous portez aujourd’hui est de votre création ?

JOHN NEWMAN : Non, non ! Pas aujourd’hui ! Mais il est vrai que j’aime la mode. En particulier les tenues monochromes ou noir et blanc avec une touche de doré pour les bijoux. J’aime porter des choses différentes des autres. Par exemple, je n’aime pas porter de cravates ou de noeuds papillon donc j’attache de l’importance à la forme de mes cols.

TKBB : Pensez-vous créer une ligne de vêtements ou costumes, un jour ? « John Newman suits » par exemple ?

JOHN NEWMAN : Ha Ha! Non pas pour tout de suite ! J’aimerais bien mais je ne pourrais pas le faire seul en tous cas. Mais pour une collaboration, pourquoi pas un jour.

TKBB : Quels sont donc vos créateurs préférés ?

JOHN NEWMAN : J’aime les choses haut de gamme : j’aime beaucoup Vivienne Westwood parce qu’elle fait des choses vraiment originales et différentes ou Armani. Sinon je suis un grand fan de Gucci et Prada.

TKBB : Avez-vous une tenue de la honte ? Quelque chose que vous avez-déjà porté ou que vous portez peut-être toujours, quand vous êtes seul à l’abri des regards ?

JOHN NEWMAN : Mmmm… pas vraiment (rires). Enfin, je crois que j’ai encore une sorte d’ensemble Nike flashy des années 80 rose et bleu pétant dans une armoire chez ma mère. Je portais ça lorsque j’étais étudiant… mais plus maintenant !

TKBB : Sinon, quel est le style de look que vous aimez voir chez une femme ? Classique, rock ?

JOHN NEWMAN : Un style plutôt chic… ou alors un mélange de styles. En fait, il faut que le style, peu importe lequel, colle à l’état d’esprit de la personne. Si elle se sent bien dans tel ou tel vêtement, elle se sentira bien dans sa peau et deviendra alors naturellement séduisante. Je répondrais donc plutôt chic-casual.

TKBB : Pouvez-vous me détailler votre tenue ?

JOHN NEWMAN : Ma veste est une Jack London (ramenée de Sydney), ma chemise est une Armani (achetée hier à Paris !), mon collier provient d’une boutique vintage aux US, mes bagues sont vintage, mon pantalon est un Topman : j’ai du mal à trouver des pantalons qui me vont bien et ceux de chez Topman ont une coupe qui me va bien. Mes lunettes de soleil (qui sont dans ma poche) sont des Rayban, ma montre est une Casio et mes chaussures proviennent de Stemar.

TKBB : Merci merci ! Un parfait blogueur mode ! Sinon, aimez-vous la cuisine et aimez-vous cuisiner ?

JOHN NEWMAN : Oui, j’adore la nourriture. Je trouve que la cuisine rapproche les gens et permet de socialiser autant lorsque l’on cuisine pour quelqu’un que lorsque la personne cuisine pour nous, ou que l’on sort ensemble pour dîner ou… en ce moment avec ce petit-déjeuner. La cuisine est vraiment une chose importante pour le côté social mais aussi pour ce sentir bien dans son corps.

J’aime beaucoup la nourriture asiatique… et puis les steaks, la viande.

TKBB : Mais à côté du steak, un accompagnement ? Vous ne mangez pas que du steak quand même ?

JOHN NEWMAN : Non, non, avec des épinards ou des haricots blancs…

TKBB : Héhé ! Toujours très British tout ça ! Votre plat préféré alors ? Le steak ? et côté sucré ?

JOHN NEWMAN : Oui, le steak Chateaubriand, je dirais… avec un bon verre de vin rouge. Par contre je ne suis pas très sucré. Parfois du chocolat peut-être.

TKBB : Vous avez une adresse gastronomique à partager à nos lectrices ?

JOHN NEWMAN :  Oui ! Le restaurant HAWKSMOOR à Londres (10 Basinghall Street, LONDON, EC2V 5BQ). Les viandes y sont incroyables !

TKBB : Sinon, puisque vous voyagez beaucoup, dans quel pays avez-vous le mieux mangé ?

JOHN NEWMAN : L’ Italie mais aussi l’Australie, à Sydney car tout comme Londres, c’est une ville multiculturelle. On y trouve différentes nourritures.

TKBB : Et Paris ? Pas encore eu le temps de goûter à de bonnes choses ?

JOHN NEWMAN : Si, si, mais en fait, j’essaie un peu de faire attention à tout ce qui est glucides et la France et l’Italie, ce n’est pas trop bon pour moi en ce moment ! (Rires)

TKBB : Eh bien, merci pour toutes ces réponses ! Un petit mot pour les lectrices du blog ?

PS : Un grand merci à l’Hôtel de Sers. Un énorme merci à John Newman, à Emilie et Alex de Barclay Universal pour leur giga-gentillesse et pour m’avoir laissé une liberté d’action totale lors de cette interview. C’était parfait !

PS2: Je porte un chapeau Filippo Catarzi, un perfecto Paul &Joe Sister, une robe Kimchi Blue (déjà vue ici), des collants H&M, des boots Topshop.

(ENGLISH VERSION HERE)

Page 183 sur 475