A la manière d’un Soap opera

· Mode

Kimberley était rentrée précipitamment chez elle, dans son bungalow longeant l’Océan Pacifique avec une rancoeur plus grande que le désert du Nevada… En effet, son grand amour, Dylan, médecin de son état, venait de lui planter un couteau en plein coeur: elle venait de le voir enlacé dans les bras de l’infirmière du service Gynécologie Obstétrique de l’Hopital central de Los Angeles… une dénommée Paola…

Pourtant, que de bons moments passés avec son cher Dylan, qu’elle avait rencontré à cet hôpital , justement, lors d’une visite de routine…Un frottis annuel de contrôle , un regard furtif, un rougissement mutuel et ce fut le coup de foudre…Elle se remémora alors leurs romantiques balades sur la plage, les barbes à papa dévorées ensemble à la fête foraine, les journées shopping à Beverly Hills, les fous-rire partagés autour d’un bon Caramel Macchiato (Starbucks Coffee ©)…(Ndlr: oui, toute série américaine qui se respecte se doit d’avoir ses sponsors publicitaires, s’il vous plaît)…

Mais le bon vieux temps de l’insouciance était bien révolu… La trahison était trop grande… Les jours passant, Kimberley essayait d’oublier son chagrin en faisant du jogging sur la plage, en promenant son chien, en allant boire un verre au café Pitch Pit… mais rien n’y faisait, Dylan était encré dans sa mémoire…Jusqu’au jour où elle reçut du courrier…ou plus particulièrement, une lettre… assez spéciale, ressemblant à ça…

 

« S’il te plaît , pardonne moi, Kimberley, je t’aime encore… et ce, jusqu’à la fin des temps.. Paola ne veut plus rien dire pour moi… Je t’aime XXX Dylan »

Kimberley ne pouvait oublier tout le mal qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait surpris Dylan en coquine compagnie avec Paola…mais le doute vint s’installer dans son esprit… Devait-elle pardonner? Passer outre cette tromperie pour retrouver l’accès au bonheur perdu…? La réflexion fut de courte durée car on sonna à la porte…

Dylan!!…Un bouquet de fleurs à la main…

« Je suis désolé pour tout le mal que je t’ai fais… Reviens-moi, aime moi, épouse moi!… »

Dans le bouquet de fleurs, se trouvait caché un délicat pendentif en forme de coeur noir…

Dylan expliqua alors: »Ce pendentif est le symbole de notre amour… Le noir symbolise toute l’intensité de mon amour sans détours.. Le noir intense d’un café Carte Noire © (ndlr: 2ème sponsor pub)…Garde-le toujours sur toi, comme ça je serai toujours avec toi… »

Kimberley, attendrie , se jeta dans les bras de son amoureux et l’embrassa fougueusement en lui bredouillant en sanglots: « Oui chéri, je te pardonne!!! Partons à Las vegas, marions-nous! »

Ici s’arrête l’épisode palpitant du dernier Soap opera en vogue aux Etats unis, avec la participation de:

Collier coeur noir Adeline Affre
Collier Enveloppe fleur Adeline Affre
…et l’aimable partenariat des mouchoirs Kleenex

Pour en savoir plus sur les bijoux de Kimberley la mollasse , cliquez ici

**

Mangez- moi, mangez-moi, mangez-moi…

· Mode

Vous savez que pour moi, fringues et nourriture , c’est même combat… On dévore d’abord des yeux, on salive devant, on réfléchit si on doit ou si on ne doit pas, on savoure avec satisfaction…Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un parallèle entre ces délicieuses pâtisseries japonaises que l’on sert en général au Japon lors de la cérémonie du thé et ma tenue du jour directement inspirée par celles-ci…

J’aime les couleurs apaisantes rosées , un peu poudrées et le côté emmitouflé des pâtisseries comme de ma tenue…

Que diriez-vous d’un Tôzaruka (horizon de cerisier en fleurs)?… à moins que vous ne lui préfériez un Sakura Mochi (délice de cerisier)?

Keffieh à carreaux H&M
Robe rose poudrée Madame à paris
Gilet Comptoir des Cotonniers
Sautoir coeur noir Adeline Affre
Ceinture vintage
Legging
Camaieu
Bottines camel Zara

.

Sac Paloma de Brontibay
Bracelet macaron-Tour Eiffel The french Factory
Vernis à ongles Mavala La paz n° 71
Délicates pâtisseries Toraya Paris

.

Une petite gorgée de thé Sakura, je croque doucement ces tendres douceurs pour une courte escapade vers le bonheur…

*

Petites douceurs de là-bas chez Toraya

· Food

Après avoir essuyé 2 échecs chez Angelina et Lenotre, je ne voulais pas vous laisser sur une impression d’amertume alors, cette fois-ci, je vous emmène avec moi … C’est reparti pour mes rendez-vous gourmands « surprises »!

Je tiens à votre présence vers 17h30 devant le Salon de thé TORAYA 10 Rue Saint Florentin 75001 PARIS…Le rendez-vous est noté hein? Ne m’oubliez pas!…
L’heure du rendez-vous est enfin arrivée…Ahhh! Ca y est ! Je vois apparaître votre frimousse au loin chargée de sacs Maje et Manoush!… Vous n’avez pas perdu de temps dites donc!.. Mais il est vrai que nous sommes non loin de la rue Saint Honoré alors je comprends votre frénésie d’achats…Sans plus attendre, rentrons…

Une jeune serveuse japonaise nous accueille avec un grand sourire et une jolie courbette…Ca y est ! Nous voilà transportées au Japon…Elle nous installe à une table au centre de la pièce et nous nous asseyons sur de confortables fauteuils qui semblent avoir été fabriqués à partir de la peau de Bibendum, le bonhomme Michelin!!!…Le pauvre! En tous cas, peu importe l’origine, on peut dire que nous y sommes très bien assises…

La gentille serveuse nous tend alors les cartes pour que nous puissions choisir…Je vous préviens tout de suite, ici, vous ne trouverez ni crème au beurre, ni Chantilly… Les pâtisseries proposées sont totalement dépaysantes et sont fabriquées à partir d’ingrédients quasi inconnus dans notre Hexagone comme l’azuki (haricot rouge japonais), la farine de riz, l’agar-agar (algue gélifiante)…Pour les amateurs de grosse pièce montée dégoulinante de crème, passez votre chemin , car ici, c’est la délicatesse et la sobriété qui sont au rendez-vous…

Mon choix est fait! Je vais piocher un peu de tout : Un petit An-Bouchon, un Yokan aux pommes et comme mon goût aventurier a ses limites, je me plie au macaron thé vert Matcha… Et pour accompagner le tout, ce sera un thé vert Matcha

Je sens que vous avez du mal à choisir parmi toutes ces petites douceurs exotiques.. Finalement vous craquez pour un gâteau au matcha à l’azuki et aux marrons glacés…pour rester dans l’exotisme et en même temps un peu sur nos terres… Et comme la dernière fois, je vous avais vanté les non-mérites du calorique chocolat chaud d’Angelina, vous vous laissez tenter par un chocolat chaud au thé vert

L’endroit est vraiment paisible et éclairé d’une manière chaleureuse, ce qui rend le lieu propice aux confidences et aux conversations hautement philosophiques de fi-filles…A l’entrée, sont exposées des boîtes de gâteaux , au cas où vous auriez envie de faire un joli cadeau à votre moitié… qui se sent peut être frustré de nos sempiternels rendez-vous gourmands entre filles…

A peine choisi, à peine servies! Mon plateau arrive…tout en délicatesse… Je peux distinguer à droite le fameux Yokan aux pommes, à base d’agar agar , de sucre et de pommes et sur la petite assiette à gauche, le An bouchon, sorte de confit de Azuki et de pruneaux accompagné de son macaron au thé vert…Je vous avais prévenue, c’est rikiki ici…mais ça a l’air très fin…

Le thé vert Matcha est mousseux à souhait… En effet , il convient de le préparer au fouet, d’où cette apparence épaisse…Vous m’excuserez mais je vais goûter mon Yokan aux pommes…Texture surprenante au palais, toute molle mais fondante… Une bouchée de gâteau, une gorgée de thé vert, cela s’accompagne à merveille…

Place maintenant aux 2 petites pâtisseries un chouia moins exotiques. Le An-Bouchon ressemble un peu aux fruits déguisés provençaux de Noël … vous savez? avec une datte fourrée au milieu d’une pâte d’amande…En fait, je vous dis ça mais il n’y a ni datte , ni pâte d’amande dans le An-Bouchon, mais c’est ce dont à quoi cela me fait penser quand j’en croque une bouchée…Un mélange de pruneau et de pâte de haricot rouge…Délicatement sucré et fondant…

 

Aucune cuillère ni fourchette n’accompagne ces petites douceurs, donc soit on les mange avec les doigts à l’orientale, soit on fait sa distinguée en utilisant le batonnet de bois servi avec.. Moi je fais plutôt ma Sharon Stone dans Basic instinct (sans le décroisé de jambes s’il vous plaît…) avec mon pic en bois pour achever ce macaron au thé vert…

Fondant, délicieux, croustillant, moelleux… Tout ce qu’on peut demander à un macaron est là… Ce dernier n’a rien à envier à ceux de chez Ladurée… je suis conquise…

Et de votre côté ? Comment ça se passe? Votre couleur préférée ne serait-elle pas le vert par hasard?…Vous trempez donc vos lèvres dans le chocolat chaud vert

…Il a bien le goût de chocolat chaud crémeux mais avec cette pointe de thé vert qui lui donne toute cette originalité… Encore une fois, Angelina et son fameux chocolat chaud peuvent aller se rhabiller (avec Brad)…

Sinon, le gâteau matcha à l’azuki et aux marrons glacés a l’air un peu triste comme ça mais il alterne une génoise au thé vert et une pâte au haricot rouge azuki et au marron glacé, ce qui lui donne un côté tendre fondant… comme vous l’aimez…

Saveurs surprenantes mais jolie découverte que nous avons faite ensemble!…Du coup, à peine avons nous fini de prendre notre goûter que je pense déjà à ramener des petites collations pour la maison… Et vous aussi!

Dans la vitrine, sont présentées les pâtisseries de saison qui laissent entrevoir la naissance du Printemps: Horizon de cerisier en fleur (Tozakura), pêche de longévité( Senju), Délice de cerisier (Sakura mochi) en sont les doux noms évocateurs… Allez hop! On en prend une petite boîte!

 

Après avoir été remerciées chaleureusement à bonne dose de courbettes, nous ressortons du Salon de thé…Il fait déjà nuit, l’heure pour vous de rentrer et de faire partager à votre chéri ces petits bouts d’exotisme.. Peut être qu’ainsi il digèrera mieux votre boulimie dachats de la journée!


Moi je n’ai qu’une chose à dire…Merci beaucoup d’avoir partagé cette dégustation avec moi! « Ali-gâteau gozaimass!!! »(Oui je sais , elle était très facile celle -là…mais c’est plus fort que moi!)

Salon de thé et Pâtisserie japonaise traditionnelle TORAYA
10 rue saint Florentin
75001 PARIS
Site internet: ici

**

Mes 3 looks par semaine (N°1)

· Feel inspired

Comme dans mon ancien blog, chaque semaine je vais tenter de vous faire partager les looks coup de coeur que j’ai pu noter lors de la lecture (« lecture » est un bien grand mot… »zyeutage » serait plus adapté…) de mes magazines de mode fétiches…Cette semaine, un look qui m’a tellement plu parmi les 3 que j’ai été obligée de me dessiner , portant ces vêtements, tellement je bavais d’envie devant…Oui, je porte du Chanel et ça ne m’a pas coûté un centime…

 

 

LOOK 1: Streetwear raffiné ou « comment être sure de perdre au basket parce qu’on a peur de tacher sa robe en mousseline… »

Photo: Rosebuzz

J’adore le mélange des styles dans cette tenue…

Une délicieuse robe (Chanel pour info) ceinturée et réchauffée par un gros gilet en maille piqué de broches (Chanel encore une fois…)… et aux pieds de la demoiselle, non pas des escarpins ou des babies mais des baskets montantes (Ash) , un peu à la manière des Pierre Hardy qu’on voit sur la plupart des modeuses de la Fashion Week…

Bref , une tenue confortable et raffinée, un peu second degré comme je les aime…

 

LOOK 2: J’ai la gastro et je me tords de douleur mais je reste trop canon avec mes touches de Jaune ( Appelez-moi SOS médecin de toute urgence!!)

Photo: Madame Figaro

Là , encore, du gros dossier! L’association du jaune pétant avec des couleurs pastels est inattendue…Pour changer, le gilet d’homme est de couleur blanche, lui d’habitude vu dans des couleurs plus sombres…Il permet dans ce cas-là une entrée tout en douceur vers le Printemps…

Le pep’s de la tenue vient de ces 2 touches de jaune qui viennent illuminer cette tenue rose poudrée et grise… un peu comme si un danseur de Tecktonik était invité au Bal des débutantes…

 

LOOK 3: La marinière large propice à tous les mélanges

Photo: Jalouse

Cette marinière indémodable, j’en suis fan… et je veux parler plus particulièrement cette saison de la marinière portée large…Elle se laisse amadouer par n’importe quel autre motif… Ici, avec le foulard à petits carreaux et le chapelet de Bernadette Soubirous , ça colle parfaitement…

Même la jupette à paillettes des Claudettes qu’on entrevoit au-dessous s’associe bien avec… C’est dire la performance!!..

Alors, inspirées?

**

Page 343 sur 346