Un petit Bento chez Taeko

· Food

Retour de la gourmandise sur ce blog ! Je vous emmène en semi-plein air puisque nous allons déjeuner au Marché des Enfants Rouges , dans le Marais.

Figurez-vous que j’avais vaguement entendu parler de l’endroit mais que je ne savais pas qu’il abritait autant de lieux de tentation gourmande. Je pensais juste que c’était un marché … pour aller faire son marché…En fait, cet endroit me fait penser au Marché de la Boqueria à Barcelone, avec ses multiples stands où l’on peut déguster diverses spécialités de tous les horizons: ici , pâtisseries orientales, spécialités italiennes et  spécialités japonaises (entre autres) sont présentes sous une grande serre.

Cela dit, lorsque l’on s’assied, il faut faire un choix, on ne commande pas à divers stands pour faire son « mix » à la table. Il faut prendre une décision et aujourd’hui je la prends pour vous ( femme de poigne je suis!). Nous allons manger au stand japonais TAEKO.

Une petite déco traditionnelle devant le stand, quelques photos (de famille?), un ourson fleuri. Sympathique. Nous allons donc nous installer à une table derrière le stand et la serveuse nous amène le menu sous forme d’ardoise. Pas mal de menus proposés mais je ne saurais trop vous conseiller d’arriver tôt pour pouvoir bénéficier du plus large choix. Je crois que nous allons choisir une entrée « sashimis » à partager et un plat de résistance par la suite. Un petit thé vert pour commencer et nous réchauffer car mine de rien , nous sommes en plein courant d’air… L’occasion pour nous de  crâner en cape, duffle-coat ou que sais-je.

Le plateau bento « sashimis » arrive. Du saumon cru , du thon parsemé de ciboulette. Pas de réelle grande surprise mais pour une entrée en matière, nous n’en demandons pas trop. Quelques petits légumes macérés et des radis blancs pour accompagner.

Pour le plat principal je choisis de mon côté le Tofu frit, servi avec un bol de riz. Ce n’est pas le plat dont je rêve habituellement mais j’avais envie de tester comment ils le faisaient ici.

Et je ne suis pas déçue car d’habitude j’ai tendance à trouver le tofu plutôt fade et sans grand intérêt : C’est juste un plat qui est déculpabilisant puisqu’ assez peu calorique … Quoique « frit », je ne m’avancerais pas trop en ce qui concerne le pauvre apport en calories.

On va faire comme si. « Plat très bien exécuté », comme dirait notre jury de la stressante émission Master chef. Le tofu est fondant et l’enrobage frit bien assaisonné en relève le goût. J’aurais bien aimé qu’il y en ait plus dans l’assiette du coup!

De votre côté, vous avez choisi les sardines grillées à la Kabayaki, servies également avec un bol de riz et deux petits makis. C’est légèrement épicé mais facilement surmontable. J’ai confiance en vous.

On nous propose alors un dessert mais je ne sais pas si par le temps qu’il fait, une glace au thé vert est ce qu’il y a de plus revigorant… Nous laisserons tomber pour cette fois-ci. A côté de cela, nous découvrons que nous pouvons aussi commander de la nourriture à emporter !

Donc si l’ambiance bruyante du marché vous déplaît , rien ne vous empêche de recréer l’ambiance à la maison… Mais je vous dis tout de suite , je passe mon tour pour la corvée de vaisselle…

 

Restaurant TAEKO
Marché des Enfants Rouges
39 Rue de Bretagne
75003 PARIS
(Métro Temple)

En attendant le grand froid

· Mode, Petites tenues en situation

Dans la famille « moumoute » , je demande le manteau. Ma collection commence à s’agrandir : le perfecto , la veste en jean,  les Ugg (que je n’ai pas encore sorties cette année d’ailleurs) , les boots à talon: tout semble vouloir s’envelopper d’ un gros nuage de laine moutonnée . Ce qui n’est pas pour me déplaire puisque dans ce genre de vêtement , on a l’impression d’amener son chez-soi sur soi. Oui. Ce sont des habits qui possèdent une option « Soirée au coin du feu » intégrée (…sans la peau de bête ni la raclette). Disons que j’ai à présent toutes les cartes ( moumoutées) en main pour affronter le grand froid mais celui-ci n’arrive pas vraiment… Vous allez bien voir que je vais gagner mon pari

In the wooly family, I want the coat. My collection is getting bigger: the biker jacket, the denim vest, UGGs (that I haven’t used yet this year), the boots: everything seems to wrap up in a big cloud of wool. Which doesn’t make me sad because in those kind of clothes, you kind of have the feeling of being at home outside. Yes. Those are pieces with the option “night in front of the chimney” included (… without the beast skin or the bowl of stew). Let’s just say that I have all the cards (wooly) in hand to face the big cold which still isn’t here… I’m gonna win my bet I’m telling you…( English translation by Charlotte B)

Manteau/ coat Sandro « Edition limitée »
Jupe-culotte/ culottes Sugarhill Boutique
Cardigan Benetton
Ceinture/Belt Zara
Boots Promod

Confiance aveugle

· Illustration

Ca y est! Mon chirurgien m’a donné le feu vert pour mon opération des yeux! Donc si tout va bien, je redécouvrirai la vie avec un nouveau regard dans 15 jours. Bien sûr, je ne suis pas totalement zen car je sais qu’on va toucher à mes yeux et à imaginer ce que le chirurgien m’a expliqué (Découpage de la surface de l’oeil, rabotage de la cornée ….Mmmmh! Bon appétit!) , j’ai l’impression que je vais tourner dans un remake d’une fameuse scène de Minority Report où Tom Cruise se fait greffer de nouveaux yeux de façon totalement… bouchère-charcutière! Ca c’est mon côté pessimiste. Mais mon coté optimiste me dit que bientôt je verrai clair sans avoir recours à quelconque artifice et je pense que ce sera un réel choc de me réveiller le matin et de voir  bien distinctement chaque objet qui m’entoure. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué… ou plutôt, ne vendons pas la peau de l’oeil avant de l’avoir « laser-ifié ». Pour l’heure, je passe mes derniers jours avec les lunettes sur le nez (moins jolies que celles de Tokyobibi) rêvant de cette nouvelle vie. J’ai confiance… une confiance aveugle … quoique je préfèrerais  une confiance 10/10… à choisir…

PS: Tokyobibi, en plus d’avoir de jolies lunettes, porte des chaussures sur lesquelles je bave depuis hier mais que je me résous à ne pas acheter vu la hauteur de talon. Ce serait dommage de me tordre la cheville avant l’opération!

Finally!! My surgeon gave me the green light for my eye surgery! So if all goes well, I’ll rediscover life with fresh eyes in a mere two weeks. Of course, I’m not entirely zen about it all because I know people are going to be touching my eyes, and also because I keep imagining what the surgeon explained to me (the cutting of the eye’s surface, the planing of the cornea … Mmmmmh! Yummy!); I have the feeling I’m about to act in a remake of this famous Minority Report scene where Tom Cruise gets an eye transplant in this very butchery way! That’s my pessimist side. But my optimist side tells me that soon, I’ll be able to see clearly with no artificial help whatsoever, and I think it’ll be a real shock waking up in the morning and seeing each object around me distinctly. But let’s not count our chickens before they’re hatched shall we? Or rather, let’s not sell the eye before it’s been laser-ified. For the moment, I’m spending my last days with my glasses on my nose (not as pretty as Tokyobibi’s) dreaming of this new life. I have faith … absolute blind faith … although to choose I might prefer having a 10/10 faith …

PS : Tokyobibi, in addition to having pretty glasses, is wearing a pair of shoes I’ve been drooling over since yesterday, but that I can’t bring myself to buy just yet: the heel seems so high. It would be a shame to sprain my ankle before the surgery!( English translation by Bleu Marine)

(Tokyobibi says : « Yeehaaa!! In 2 weeks I’ll be embracing life without glasses or contacts!…*          *or… with a white cane!… »)

Page 347 sur 479