Tag Archives: Unisa

Début d’été…

combipantalon

Ahhh!! les prémices de l’été avec son lot de bonnes et mauvaises choses! Comme je l’avais déjà évoqué dans d’anciens billets, mon rapport avec l’été est plutôt chaotique: je suis définitivement une fille de l’hiver abonnée aux collants, aux bottes et à l’emmitouflage…   Ce serait vous mentir que de dire que je ne prends pas tout de même un certain plaisir à me balader lors des premiers rayons de soleil  mais les jambes nues, les « lézardages » les yeux dans les yeux avec le soleil, très peu pour moi… Si un jour vous veniez à me croiser sur la plage, je suis de celles qui se tapissent sous le parasol avec un Tshirt bien couvrant, un indice solaire max et un grand chapeau (Tataaaa yoyo…). Du coup, je dois essayer de ruser pour vivre dignement cette période estivale en trouvant des habits relativement couvrants mais qui ne me fassent pas non plus paraître pour une échappée de l’asile  qui s’est trompée de saison…

Et c’est là que Jacqueline, ma vieille tante lointaine et oubliée intervient… En effet, on va certainement penser que le soleil m’a tapé sur la tête si je vous révèle que mon dernier achat en date provient de la boutique Jacqueline Riu, l’amie des pré et post ménopausées, des bouffées de chaleur et des tailleurs-pantalon de secrétaires… Ne jamais dénigrer les anciens, et leur vouer le plus grand des respects, c’est l’un des dogmes asiatiques auquel j’apporte aujourd’hui encore plus de valeur grâce à ce combi-pantalon en jean qui sera idéal pour les mois à venir: une coupe légèrement carotte, un confort à toute épreuve, pas de cuissot dévoilé,  un tissu léger et en route pour cet été!

*

Ahhh!!!Beginnings of Summer with its share of good and bad things ! As I already brought it up in a previous post, I have a rather chaotic relationship with Summer : I am definitely a Winter girl, feeling at ease in tights, boots and coats … I would lie if I say that I don’t take a certain pleasure in strolling under the first sunbeams … But going barelegged, basking in the sun, the sun in my eyes, it’s not my cup of tea … If you should, one day, meet me on a beach, I’m one of those who are under a parasol, wrapped in a tee shirt, with a high protective sunscreen cream and a big hat … As a result, to go through the summer season with dignity, I have to find my way through this contradiction : try to find clothes that covers up well but that don’t makes me look like a patient escaped from a mental hospital … who gets the season wrong …

And here comes Jacqueline, my old and forgotten auntie … You will certainly   that I get sunstroke if I tell you that my last purchase comes from Jacqueline Riu (french store selling clothes for elderly ladies) the pre & post-menopausal women best friend, shop for ladies with hot flush wearing personal assistant trouser suit. Never denigrate  our elders, vow the greatest respect to them, it’s the asian dogma on which I place value even more, thanks to this jeans Jumpsuit:  the ideal piece of clothing for the next months to come with its slight carrot cut, its comfy and light material that hides the thighs. Off we go into the Summer !

combipantalon

combi jacqueline riu

combi jacqueline riu combi jacqueline riu

combi jacqueline riu

unisa

Combipantalon en jean/denim Jumpsuit Jacqueline Riu (39,90 euros)
Tee shirt en lin/ Linen T shirt Petit Bateau
Collier lunettes de soleil/ Sunglasses necklace La Baronne Daphnée
Blazer XOXO (brought from NY city)
Sac/ Bag Piou de Sessun
Compensées/ Wedges Unisa
Montre/ watch Casio Data Retro Bank

**

Le Tee qui fait tout

karen walker

Parfois une pièce vestimentaire peut se suffire à elle-même : pas besoin d’amas de colliers par dessus, pas besoin de petit gilet pour le mettre en valeur… Rien de tout ça… rien qu’elle et seulement elle (C’est beau l’amouuuurr!). L’autosuffisance modesque est parfaitement illustrée par ce t-shirt à l’imprimé mi-fantastique, mi- romantique, comme si Frankenstein s’était énamouraché de Laura Ingalls et que de leur union était née ce Tshirt… Rien que d’imaginer, ça fait froid dans le dos n’est ce pas?

En parlant de froid, l’autosuffisance a tout de même ses limites et par les temps qui courent, malgré la douceur du temps, il vaut mieux équiper ce t-shirt d’autres accessoires plus calorifiques. Donc mon argumentation du départ tombe à l’eau… Quoique, pas vraiment car en comparant les 2 versions, c’est vraiment dans son simple appareil que je préfère ce tshirt…

*

Sometimes, a piece of clothing can be sufficient unto itself : no need to overload it with necklaces, no need to  highlight it with a little cardigan …Nothing at all… Just this one and only piece (Onlyyyy yoooouuu…)…This self-sufficiency in fashion can best be illustrated with this t-shirt with this half fantasy, half romantic pattern, as if Frankenstein became infatuated with Laura Ingalls… And, of this union .. this t-shirt was born…It sends shivers down the spine, huh?

But self-sufficiency has its limit and despite the mildness of the weather, we’d better add some more calorific  apparel.  So my previous demonstration was unlucky…or maybe not… cos when comparing the two versions , it’s when the t shirt is “bare” that I prefer it…

karen walker

karen walker karen walker

compensées Unisa

karen walker karen walker outfit

karen walker

Tshirt Karen Walker at Urban Outfitters
Echarpe infinie/ Infinite scarf H&M
Gilet/ Cardigan Comptoir des Cotonniers
Short/ Shorts Etam
Collants/Tights H&M
Compensées/Wedges Unisa
Montre/Watch Casio
Sac /Bag Jérôme Dreyfuss

**

La minute Boyfriend jean…

bf jean

Encore une fois, une nouvelle apparition de mon boyfriend jean qui devient sur ce blog presque un rendez-vous régulier puisque je vous avais  dévoilé mon penchant pour ce pantalon aux allures masculines ici et j’ai persisté à vous en montrer les différents revers… Aujourd’hui, un nouveau look décliné autour de ce BF jean…

Un look plutôt cosy et confortable aidé de la chemise de l’Homme et d’un long gilet shoppé durant les soldes de l’an dernier (  parfait pour descendre les poubelles comme dirait ce cher Thierry Lhermitte…) La participation de l’écharpe infinie pour cocooner le tout… Et la touche finale, ce sont mes compensées portées avec des socquettes grises , que je ne pourrai pas porter bien longtemps sous peine d’engelures à mes petons …

boyfriend jean

boyfriend jean

bf jean  bf jean

boyfriend jean

bf jean

boyfriend jean

boyfriend jean

Sur ce, mon boyfriend jean vous dit donc à bientôt car il est loin de faire ses adieux ici… Bon lundi!

Chemise empruntée à l’Homme Gant
Gilet gris Comptoir des Cotonniers
Echarpe infinie H&M
Ceinture tressée H&M
Bracelets H&M et New Look
Boyfriend jean Levis 557
Socquettes  grises H&M
Compensées Unisa
Sac à franges Marc Labat ( Marc Rognons ou Marc tripes de Mouton?.. Peu importe son nom, je l’aime toujours autant ce sac…)

**


COS it’s a beautiful dress…

Vous avez vu qu’étant en ce moment même sur la terre de l’oncle Sam et au pays des hamburgers , je maîtrise parfaitement le jeu de mot anglophone… Car en effet, à Londres, l’une de mes trouvailles a été cette robe COS… COS, la marque un peu plus haut de gamme de la maison H&M…

robe cos

C’était donc mon baptème du feu dans cet enseigne que l’on attend toujours , rue des Rosiers à Paris ( Les rosiers ont le temps de fâner à l’allure que ça prend…).

A l’intérieur de la boutique de Regent Street, accompagnée de mon acolyte Betty, nous avons laissé traîner nos regards sur les portants à la recherche de la pièce rare, de la coupe parfaite.. Mais j’avoue avoir été un peu déçue: effectivement , par rapport à son petit frère, on sent un plus grand soin dans les vêtements, les coupes sont plus travaillées et COS semble passer pour le maître en matière de plis et de drapés…mais la rigueur et la couleur des vêtements étaient presque trop monacale… Nous, on cherchait du Pep’s, du cheebam, du Wizz!

Après un essayage infructueux d’une robe noire « Bonjour tristesse » pour ma comparse, et une absence de coup de coeur général pour ma part , nous nous décidions à repartir « broucouille » (comme on dit dans le Bouchonnois…) du magasin lorsque cette couleur corail m’a rattrapée… un rapide coup de coude à Betty , un essayage dans la cabine et adjugé vendu…!

Une robe asymétrique au tombé parfait et à la matière si douce… ça ne se refuse pas…Une coupe indéfinissable aux allures de peplum mais une robe que l’on peut aussi porter avec une ceinture pour faire disparaître l’effet « Quo Vadis Romulus et Remus »… Un shopping qui allait finir en tragédie cornelienne se conclut en happy end…Chacune a pris sa robe corail et tout va bien dans le meilleur des mondes…

Robe corail drapée asymétrique COS
Collier Sunglasses La Baronne Daphnée
Pochette Liseron Brontibay
Bracelets H&M et New look
Compensées Unisa
Vernis à ongles rouge London de Mavala

Sautoir médaillon Printemps
ceinture tressée H&M
Legging Camaieu
Boots indiennes New Look

**

Page 1 sur 212