Un vrai cordon bleu

· Mode

Comme vous avez déjà pu le constater , j’aime beaucoup manger , déguster de nouvelles choses, savourer des douceurs ou grignoter des cochonneries…

Mais la question est : Suis-je un cordon bleu pour autant? Suis-je une experte du fourneau? …Pas si sûr…Oh mais que dis-je? Bien sûr que si!! La preuve en image…

Depuis que j’ai fait l’acquisition de ce foulard à carreaux imitation torchon madras, mon domaine de prédilection, c’est la cuisine!…

 

Ce foulard Zara à carreaux je le mets à toutes les sauces ( béarnaise, beurre blanc , Ketchup , mayo…)

Je rissole, je mijote, je mélange, je fais sauter, je déglace…..et je vous concocte un superbe curry aux crevettes et aux légumes en quelques secondes…



Foulard torchon à carreaux Zara
Chemise irisée Tommy Hilfiger denim
Gilet d’homme (ou de serveur de café) Zara
Collier fraise Printemps
Mini jupe Pimkie ( oui vous avez bien lu… c’est à l’origine une jupe Pimkie de 2001 de longueur incertaine (au dessous du genou) qui a subi une chirurgie à coup de ciseaux… et qui pour l’instant n’en est qu’au début de sa transformation puisque qu’elle va subir sous peu un « ourletage » pour un côté mieux fini, ce qui la raccourcira encore un petit peu…)
Collants H&M
Bottines camel Zara

Je suis fière de moi, je découpe à toute vitesse sans me couper un doigt, je fais bouillir sans faire déborder la casserole…

Je roule des cornets de maki… Du riz dans une feuille d’algue, du saumon , des oeufs de saumon aussi… hop! hop! On ne peut plus m’arrêter!!…

Foulard torchon Zara
Blouse Zara
Ceinture Vintage de ma mummy
Sac Aldo de Jerome Dreyfuss
Jean slim noir 571 Levi’s
Ballerines Stella Mac Cartney pour Adidas

Et si je vous dis que je suis la reine de la friture sans éclaboussures… en un tour de bras, je vous fabrique des tempuras !!!

Plus besoin d’aller au resto, je vous prépare des udons dignes de ce nom!…

Mon secret?… Bon j’avoue , il n’y aura pas de quoi être rassasiée avec ce que je vous prépare…mais le coeur y est non?

**

A la manière d’un Soap opera

· Mode

Kimberley était rentrée précipitamment chez elle, dans son bungalow longeant l’Océan Pacifique avec une rancoeur plus grande que le désert du Nevada… En effet, son grand amour, Dylan, médecin de son état, venait de lui planter un couteau en plein coeur: elle venait de le voir enlacé dans les bras de l’infirmière du service Gynécologie Obstétrique de l’Hopital central de Los Angeles… une dénommée Paola…

Pourtant, que de bons moments passés avec son cher Dylan, qu’elle avait rencontré à cet hôpital , justement, lors d’une visite de routine…Un frottis annuel de contrôle , un regard furtif, un rougissement mutuel et ce fut le coup de foudre…Elle se remémora alors leurs romantiques balades sur la plage, les barbes à papa dévorées ensemble à la fête foraine, les journées shopping à Beverly Hills, les fous-rire partagés autour d’un bon Caramel Macchiato (Starbucks Coffee ©)…(Ndlr: oui, toute série américaine qui se respecte se doit d’avoir ses sponsors publicitaires, s’il vous plaît)…

Mais le bon vieux temps de l’insouciance était bien révolu… La trahison était trop grande… Les jours passant, Kimberley essayait d’oublier son chagrin en faisant du jogging sur la plage, en promenant son chien, en allant boire un verre au café Pitch Pit… mais rien n’y faisait, Dylan était encré dans sa mémoire…Jusqu’au jour où elle reçut du courrier…ou plus particulièrement, une lettre… assez spéciale, ressemblant à ça…

 

« S’il te plaît , pardonne moi, Kimberley, je t’aime encore… et ce, jusqu’à la fin des temps.. Paola ne veut plus rien dire pour moi… Je t’aime XXX Dylan »

Kimberley ne pouvait oublier tout le mal qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait surpris Dylan en coquine compagnie avec Paola…mais le doute vint s’installer dans son esprit… Devait-elle pardonner? Passer outre cette tromperie pour retrouver l’accès au bonheur perdu…? La réflexion fut de courte durée car on sonna à la porte…

Dylan!!…Un bouquet de fleurs à la main…

« Je suis désolé pour tout le mal que je t’ai fais… Reviens-moi, aime moi, épouse moi!… »

Dans le bouquet de fleurs, se trouvait caché un délicat pendentif en forme de coeur noir…

Dylan expliqua alors: »Ce pendentif est le symbole de notre amour… Le noir symbolise toute l’intensité de mon amour sans détours.. Le noir intense d’un café Carte Noire © (ndlr: 2ème sponsor pub)…Garde-le toujours sur toi, comme ça je serai toujours avec toi… »

Kimberley, attendrie , se jeta dans les bras de son amoureux et l’embrassa fougueusement en lui bredouillant en sanglots: « Oui chéri, je te pardonne!!! Partons à Las vegas, marions-nous! »

Ici s’arrête l’épisode palpitant du dernier Soap opera en vogue aux Etats unis, avec la participation de:

Collier coeur noir Adeline Affre
Collier Enveloppe fleur Adeline Affre
…et l’aimable partenariat des mouchoirs Kleenex

Pour en savoir plus sur les bijoux de Kimberley la mollasse , cliquez ici

**

Mangez- moi, mangez-moi, mangez-moi…

· Mode

Vous savez que pour moi, fringues et nourriture , c’est même combat… On dévore d’abord des yeux, on salive devant, on réfléchit si on doit ou si on ne doit pas, on savoure avec satisfaction…Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un parallèle entre ces délicieuses pâtisseries japonaises que l’on sert en général au Japon lors de la cérémonie du thé et ma tenue du jour directement inspirée par celles-ci…

J’aime les couleurs apaisantes rosées , un peu poudrées et le côté emmitouflé des pâtisseries comme de ma tenue…

Que diriez-vous d’un Tôzaruka (horizon de cerisier en fleurs)?… à moins que vous ne lui préfériez un Sakura Mochi (délice de cerisier)?

Keffieh à carreaux H&M
Robe rose poudrée Madame à paris
Gilet Comptoir des Cotonniers
Sautoir coeur noir Adeline Affre
Ceinture vintage
Legging
Camaieu
Bottines camel Zara

.

Sac Paloma de Brontibay
Bracelet macaron-Tour Eiffel The french Factory
Vernis à ongles Mavala La paz n° 71
Délicates pâtisseries Toraya Paris

.

Une petite gorgée de thé Sakura, je croque doucement ces tendres douceurs pour une courte escapade vers le bonheur…

*

Page 497 sur 501