Archives | avril, 2011

The Cherry Blossom Girl pour Etam ♥

Celui ou celle qui n’a pas entendu parler de cette collection de lingerie créée par notre chère Alix ne devait certainement pas vivre en territoire terrestre ces derniers temps: je lui souhaite donc un atterrissage en douceur au milieu de bustiers satinés, culottes en dentelles, soutien-gorges à noeud et culottes fleuries… Il y a pire comme comité d’accueil, n’est ce pas?

Il y a de cela une semaine, c’était avec une grande émotion (partagée) qu’Alix a lancé sa collection de lingerie spécialement dessinée de ses blanches mains pour Etam. Bien sûr, j’avais déjà eu quelques aperçus de la collection en avant-première mais le fait de les voir en boutique avec un grand écriteau « The Cherry Blossom Girl » pour Etam, ça m’a fait quelque chose, petit coeur mou que je suis! Alors évidemment, vous allez dire que je ne suis pas objective puisque le travail des amis est toujours considéré comme le meilleur, mais non, même en mettant un filtre anti-amitié, j’adhère tout autant à ces modèles frais et délicats. Nous en avions déjà discuté avec certaines d’entre vous sur Facebook : ce n’est peut-être pas de la lingerie de femme fatale qui tente le tout pour le tout mais je crois que pour ma part, elle me correspond mieux. Une lingerie qui montre aussi qu’avant de vouloir séduire, on peut tout d’abord prendre plaisir à se séduire soi-même. En tous cas, l’opération séduction d’Alix a admirablement bien marché sur moi.

Those of you who haven’t yet heard about this lingerie collection created by our dear Alix musn’t have been living on earth lately: which is why I wish them a soft landing amongst sateen bustiers, lace panties, bras with bows and flowered panties…there are worse greeting commitees right?

About a week ago, it’s with great emotion (shared by all) that Alix launched her lingerie collection especially designed by her own delicate hands for Etam. Of course, I had already been given a few glimpses before hand, but to see them in a store, with a big sign « The Cherry Blossom Girl » for Etam, it truly moved me, softy that I am! So of course, you’re going to say that I’m not being objective, since a friend’s work is always considered as being the best, but honestly, no. Even when I put up an anti-friend filter, I still love these delicate and breezy models all the same. We had already discussed the matter with a few of you on Facebook : it may not be femme fatale lingerie that puts it all out there, but I believe, for my part, that it suits me all the better. A type of lingerie that also shows that before wanting to seduce someone, you can first want to take pleasure in seducing yourself. In all cases, Alix’s seduction operation worked admirably on me.

Depuis vendredi dernier, la collection d’Alix , « The Cherry Blossom girl pour Etam » est disponible en ligne ICI et dans les magasins Etam de Paris, Lyon, Marseille,Lille / Since last friday, Alix’s collection, « The Cherry Blossom Girl for Etam » is available online HERE, and in the Paris, Lyon, Marseille and Lille Etam stores ( English translation by Bleu marine)

Ma couleur préférée du moment


… et c’est aussi la sienne visiblement!

Sea, Ruffle and Sun

Ce look aurait été bien mieux en accord avec l’endroit si j’avais oté mes collants, je le sais. Oui mais… d’une, je respecte à la lettre le proverbe qui nous conseille de ne pas nous découvrir d’un fil et de deux, ces photos ont été prises sur une plage nordique à la fin de mon séjour brugeois et il devait y faire un petit 20 degrés donc contrairement aux apparences estivales, il était plus raisonnable de garder mes collants. Bon, j’arrête un peu de me chercher des excuses, moi la récalcitrante des jambes nues, puisque l’objet de ce billet est plutôt ce top à froufrou que vous avez déjà vu ici même. A l’époque , je ne vous l’avais pas dévoilé en intégralité et l’avais caché astucieusement sous mon blazer puisque je n’avais pas encore trouvé l’accessoire indispensable qui va avec… c’est-à-dire le bandeau couleur peau à mettre dessous. Car autant certains tops transparents demandent à révéler la lingerie en dessous, d’autres veulent que la lingerie soit invisible. Et ce top fait partie de la seconde catégorie: des bretelles visibles gâcheraient le froufrou, un bandeau foncé gâcherait le froufrou. donc, pour ne pas gâcher le froufrou, la solution bandeau « nude »… ou alors ne rien mettre en dessous… mais comme vous ne voyez pas mon bandeau nude sur ces photos si ça se trouve…Haha! Comment semer le doute!

This outfit would have been better in this place if I had taken off my tights, I know it. Yes but… first, I kept in mind the proverb that says to not uncover ones-self to soon, and second of all, those pictures were taken on a nordic beach at the end of my stay in Bruges and it must have been around 20 degrees so, unlike this summery look, it seemed more reasonable to keep my tights on. Well, let’s stop finding excuses, me, the one that doesn’t show off bare legs, because the point of this note is mostly this top with frills you already saw here. At the time, I didn’t show it in its wholeness and I cleverly hid it under my blazer because I still didn’t have the important accessory to go with it… the skin tone band to wear under it. As some transparent tops are better worn by showing lingerie under it, others want the lingerie invisible. And this top belongs in this second category: visibles straps would spoil the frills, a dark band would ruin them. So, to not ruin the frills: the nude band solution… or wear nothing at all… but as you can’t see the nude band in those pictures, you never know… Haha! How to make you doubt! (English translation by Charlotte B)

Top volanté/ ruffle front top ASOS
Boucles/ earrings ASOS
Blazer Topshop
Denim shorts Levi’s vintage
Boots Sam Edelman
Sac/ bag American Apparel

Conscience naturelle

La collection H&M dont je n’avais pas trop entendu parler (oui parfois, je vis dans une grotte) c’est la collection « Conscious ». Je l’ai découverte lors de ma recherche désespérée des sandales à petites cambrures à Bruges. J’ai découvert des modèles très rafraichissants à base de coton bio (pour la bonne conscience) et de dentelle pour me consoler des sandales invisibles. Comme je ne voulais pas non plus passer toute mon après-midi chez le Suédois alors que j’étais chez les Belges, j’ai embarqué en vitesse ce petit sweat manches courtes en coton molletonné (en taille L pour ne pas me retrouver le nombril à l’air). A porter comme dans les studios de danse des années 80, c’est- à- dire , l’épaule dénudée… enfin après on peut aussi le porter normalement mais moi j’ai des restes d’images du film Flashdance et je ne me résouds pas à le porter de manière symétrique. J’espère sinon que vous avez passé une très bonne fête de Pâques.La mienne s’est passée en Auvergne : retour aux sources en quelques sortes… Voyez comme l’esprit nature de la collection « conscious » a quelque peu déteint sur mon week-end …

This H&M collection I hadn’t heard all that much about (yes, sometimes I live in a cave) is the « Conscious » collection. I discovered it during my desperate search for small instep wedges in Bruges. I found very refreshing pieces made of organic cotton (for a clear conscience) and lace, to get over those invisible wedges. Since I didn’t want to spend all my afternoon at the Swedes when I was in Belgium, I picked up this small sleeved sweatshirt in cotton-fleece (size L to make sure my belly button stays warm). To be worn in the style of the dance studios in the 80s, that is with a bare shoulder….you can also wear it normally, but I’ve got leftover images of Flashdance, and just can’t resolve to wear it symmetrically. Other than that I hope you’ve had a great Easter holiday. Mine was spent in Auvergne : a homecoming if you will … See how the « conscious » collection’s nature filled spririt somehow made its way into my weekend …(English translation by Bleu marine)

Tee H&M (Conscious collection)
Perfecto H&M
Sac/ bag The Kooples
Harem pants COS
Sneakers Ash

Page 1 sur 41234