Associations chromatiques

· Mode

Vous remarquerez que depuis la semaine dernière, je ressors plus volontiers les couleurs dans mes tenues. Je note souvent de nouvelles associations chromatiques dans Pinterest ou sur Instagram pour m’inspirer et le combo camel/rouge/ bleu jean/accessoires noirs me faisait de l’œil.

Mise en pratique avec ce que j’ai déjà dans mon armoire pour créer ce nouveau look. Bon, les boucles d’oreilles n’étaient pas déjà dans mon armoire… mais désolée, en ce moment, je ne craque quasiment que sur ça !


Ma Tenue

Sweatshirt Collector x La Redoute Madame (-50%) (déjà vu ici)
Manteau Sézane (déjà vu ici)
Jean R Studio (-15%)
Boots &Other Stories (déjà vues ici)
Sac vintage Etsy (déjà vu ici)

Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton
Bague Papyrus Atelier B
Boucles d’oreilles Vanina
Collier Minetta Jewellery
Montre Cluse (déjà vue ici)

Extension de cils « Volume russe » Les cils de Marie (déjà vue ici)
Rouge à lèvres « Diorific Mat » 950 Splendor Dior
Vernis à ongles 546 Rouge Red Chanel

Walt Disney World Epcot

· Mode, Voyage

Je termine mon récit Walt Disney World avec le 3ème parc, Epcot, que nous avons visité en soirée et en début de matinée avec notre billet « Park hopper ». Comme je vous le disais, c’était très physique de jongler avec 3 parcs en 2 jours mais j’ai quand même pu profiter de l’atmosphère d’Epcot et y tester quelques attractions vraiment cool !

Mon billet sera plus court que pour ceux des autres parcs mais je vais tenter de donner mes impressions, même avec le peu que j’ai pu voir !

 

Qu’est ce que Epcot ?

Epcot est l’abréviation de Experimental Prototype Community of Tomorrow. Walt Disney avait imaginé une ville futuriste mais il n’a pu la voir construite de son vivant.

C’est plus tard que l’idée d’un parc à visée éducative commença à germer. En France, on le compare souvent à notre Futuroscope mais il y a des différences !

 

It’s a « Epcot » small world !

Miyajima, c’est toi là-bas dans le noir… ?

 

Le parc est divisé en deux mondes : Future world et World Showcase qui entoure le grand lac central. Encore une fois, vu l’étendue, il faut s’armer de patience pour traverser tout le parc.

La Chine

 

Future world se situe autour de « Spaceship Earth », l’emblème sphérique du parc et comprend la majorité des attractions futuristes.

World Showcase rassemble plusieurs pays du monde avec un réalisme assez fou à grand renfort de clichés.

L’Italie

La Norvège

Oooh ! Paris !

Paris est fortement idéalisé, trop propre pour être honnête, servant des menus trop Français pour être honnêtes (des « Croissants aux escargots » (?!)) mais c’est toujours drôle de voir comment son pays est représenté à l’étranger.

« Beeeelle, c’est un mot qu’on dirait inventé pour eeelle♩♬ … »

L’esprit de la Provence… à Paris ?

« Hello Colin ! Can we meet up today ? »

 

Petit tour également au Royaume Uni, en Italie, au Japon etc…

Le Royaume-Uni

 

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’attarder sur la nourriture mais chaque zone sert des spécialités de l’endroit (notamment lors d’un festival Food and wine) : cela peut être intéressant de faire aussi un petit tour du monde gastronomique !

Le Maroc

L’Allemagne

Et mon pays préféré est évidemment…

… le Japon !

 

Les attractions que j’ai testées

Test Track : La vraie bonne surprise. Nous nous glissons dans la peau d’un concepteur de voiture, essayant de trouver la forme parfaite pour un aérodynamisme optimal… test à l’appui !

En effet, après avoir créé sa voiture idéale, on s’y laisse transporter à bord d’un parcours mêlant intempéries, virages serrés et accélérations dignes d’un circuit automobile. Cette sensation de vitesse était vraiment folle et nous avons adoré.

Le moment le plus génial de l’attraction !

 

Frozen ever after : une attraction de La reine des neiges qui aurait pu trouver sa place à Magic Kingdom mais c’est plus stratégique de la placer au sein d’Epcot héhé !

Dans la partie scandinave du World Showcase, l’attraction consiste en un trajet en bateau le long des scènes clefs de Frozen. À noter le fameux moment « Let it go », épique.

 

Mission Space : un simulateur de vol dans l’espace (un peu comme notre Star Tours) avec 2 niveaux d’intensité.

Craignant en général les trop fortes sensations j’ai choisi l’intensité faible… mais pour le coup, je n’ai rien senti ! Testez donc en intensité forte et revenez me dire si cela procure davantage de frissons.

 

Flavors around the world : ce n’est pas à proprement parler une attraction mais vu la chaleur qui régnait lors de notre visite, ce fut une étape non négligeable.

Une fontaine de sodas issus du monde entier aux saveurs inédites et surprenantes : Fanta thaïlandais au melon ou l’Inca Kola du Pérou. Rafraîchissement 100% sucre et bulles quel que soit le pays !

Soif de découvertes ?

Retrouvez la liste complète des attractions ici pour anticiper votre visite.

 

Bye Bye Walt Disney World !

J’en ai donc terminé avec la visite des parcs Disney de Floride (il manque Hollywood studios mais on dira que je le réserve pour ma prochaine visite !).

Le Road trip continue petit à petit. Je vous donne rendez-vous la prochaine fois avec une visite guidée de St Augustine, la plus ancienne ville des États-Unis !! À bientôt !


Ma Tenue

Tee shirt ASOS (déjà vu ici)
Collier ASOS
Top à bretelles Sézane
Jupe-culotte Vila
Baskets Stan Smith Adidas
Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton
Bague Papyrus Atelier B
Montre Cluse (déjà vue ici)

Léopard à la sauce moutarde

· Mode

Cela faisait longtemps que je ne vous avais montré un look à base d’imprimé léopard. Même si vous le voyez moins souvent sur moi, j’aime toujours autant cet imprimé qui sert également de joker lorsqu’on souhaite pimenter une tenue.

Je suis d’ailleurs ravie qu’il soit sur le devant de la scène depuis plusieurs années sans se démoder.

Le léopard s’harmonise bien avec le rose. Cette fois, je l’ai tenté à la sauce moutarde (moutarde qui lui même, va pas mal avec le bleu marine).

Chaussettes résille aux pieds, j’ai ressorti ces mocassins cuvée 2011 : ne hurlez pas ! J’ai utilisé la ruse des semelles en laine à insérer dans les chaussures pour survivre au froid ambiant… (Mais je ne suis pas restée longtemps dehors j’avoue!)


Ma Tenue

Pull Sessun
Caban Zara (2013)
Jean School Rag (-60%) (déjà vu ici)
Sac bourse Hope Sézane
Chaussettes résille ASOS
Mocassins House of Harlow 1960 (2011) (déjà vus ici)

Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton
Bague Papyrus Atelier B
Boucles d’oreilles &OtherStories
Collier Minetta Jewellery
Montre Cluse (déjà vue ici)

Extension de cils « Volume russe » Les cils de Marie (déjà vue ici)
Rouge à lèvres « Diorific Mat » 950 Splendor Dior

Tofuya

· Food

Le retour des bonnes adresses gourmandes sur le blog ! J’essaie d’en découvrir de nouvelles mais toutes ne sont pas à la hauteur (selon mon goût) ce qui fait que je n’en ai pas beaucoup à poster par ici : Haaa ! Madaaame est difficile !

Pour la petite histoire, cette adresse japonaise Tofuya a été dénichée par mon homme qui, un soir de flemme aigüe, a ramené des plats à emporter venant de là-bas.

Un restaurant/café dédié au tofu… ça m’a tout de suite intriguée, nostalgique de ce que j’ai pu déjà goûter au Japon et dès la première bouchée de tofu frit, j’ai été conquise.

 

Fou de tofu

Le tofu est fabriqué sur place !

 

Le tofu n’est pas vraiment populaire sur nos terres franchouillardes… enfin, mis à part les veggie/vegan, j’ai l’impression que personne autour de moi n’aime le tofu, sorte de fromage mou aux diverses textures, au goût neutre, réalisé à base de caillage de lait de soja.

Tofu frais à emporter (Celui à la pistache ! Miam !)

 

Pour ma part, j’en mange depuis que je suis toute petite puisque ma maman a l’habitude d’en cuisiner à toutes les sauces mais je peux comprendre que les palais soient réfractaires à cette source de protéine de prime abord insipide.

Ici, j’ai été séduite par la fraîcheur du produit (le tofu est fabriqué sur place à partir de soja directement importé du Japon) et le goût (et la texture) s’en ressentent !

 

Les bentos de midi

Comme je vous le disais, il est possible de prendre des plats à emporter mais il est aussi intéressant de découvrir les bentos de midi sur place. L’endroit est très petit mais agréable. Du bois et des terrariums par ci par là. Une ambiance minimaliste mais chaleureuse.

J’ai choisi ce jour-là de goûter au menu Oborotofu avec ce tofu réduit en bouillie, ses onigiris (boulettes de riz) et petits légumes d’accompagnement.

Visuellement, ce n’est peut-être pas ce qui fait rêver mais lors de la dégustation, la douceur du tofu parfaitement assaisonné vient chatouiller la langue d’une manière très agréable ( … sensuaaaal !). Une bouchée d’onigiri, une cuillerée de bouillon, c’est divin.

Menu « Oboro tofu »

 

Mon homme a choisi l’option « viande » avec son menu « mijoté au poulet et tofu ». On nous conseille même de rajouter le riz des onigiri à la soupe pour créer une sorte de risotto de tofu. Miam !

Menu « Mijoté de poulet au tofu »

 

Je suis un peu moins fan des boissons au soja proposées (j’avais choisi ce jour-là le lait au soja parfumé au matcha et mon homme au caramel). Ce n’est pas mauvais mais un peu fade, ça n’a pas grand intérêt selon moi.

Il est également possible de prendre des desserts (j’ai souvenir d’un savoureux cake très moelleux).

Roulé à la fraise à la farine de soja

 

En résumé

Un endroit pour manger sur le pouce mais de façon saine et bonne. Si c’est la première fois que vous devez tester du tofu, faites le sans aucun doute ici.

J’espère que vos papilles seront charmées par la délicatesse de ce produit souvent mal aimé et pour les Parisiens, ce qui est pratique, c’est aussi de déguster ces bons petits plats chez soi lorsque l’on est d’humeur paresseuse.

 

TOFUYA PARIS
59 rue de Richelieu
75002 PARIS
(Métro Bourse ou Pyramides)

Page 1 sur 341