Burgundy New Balance

Il paraît que le bordeaux est LA couleur de cette saison (avec le jaune, si je sais bien analyser les magazines de mode).

Bon, après, cela a beau être « tendance », ma passion pour le bordeaux n’est pas récente : cela fait plusieurs années (ici, ici, ici ou ) que je vous montre régulièrement des looks dans ces nuances… alors, tant mieux si quelque chose que j’aime colle à la mode du moment, je n’ai pas à faire d’effort.

Aujourd’hui encore, une touche de bordeaux dans ma tenue. Je n’ai pas su résister à une autre paire… Mes pieds décernent officiellement aux New Balance le titre de « Chaussures les plus confortables de tous les temps », voilà pourquoi je me sens attirée par elles… et que je leur pressens un bon taux de présence dans mes tenues automnales et hivernales !

Rumour says that burgundy is THE colour of the season (with yellow, if I know how to analyse the fashion magazines well).

So, even though it is meant to be in the now, my passion for burgundy is not recent: it’s now been a few years (here, here, here or there) that I have shown you regular looks in thoses colour nuances…so, it’s great that something I love is sticking to current fashion, it means I don’t have to force myself.

Today again, a touch of maroon in my outfit. I couldn’t resist another pair…My feet give out the official award to the New Balance with the title of « Most comfortable shoes of all time », this is why I feel attracted to them… and that I predict for them a high presence in my fall and winter outfits ! (English translation by TradIsa)

 Chapeau Filipo Catarzi pour ASOS (déjà vu ici)
Trench Topshop
Chemise / shirt Topshop (déjà vue ici)
Slim en cuir / leather pants Soft Grey (déjà vu ici)
Sac / bag Nat & Nin (déjà vu ici)
Rouge à lèvres/ lipstick Rouge Coco « Rivoli » Chanel
Sneakers U420 New Balance sur Sarenza


Un week-end à Ostende

Il y a deux semaines, je suis partie visiter de nouveaux recoins belges grâce à l’office de tourisme de Flandre. Cette année, nous avons découvert Gand, puis Bruxelles. Cette fois-ci, je me suis rapprochée de la Mer du Nord pour découvrir Ostende.

Two weeks ago, I set off for new adventures on Belgian soil, thanks to the Flandre tourist office. We had already discovered Ghent and Brussels. This time, I was closer to the northern sea in Ostend.

J’avais eu l’occasion de voir quelques photos de l’endroit au préalable et je ne savais pas vraiment si cette ville allait me plaire car la plage, entourée d’immeubles et de constructions, me semblait dénuée de charme.

I had seen pictures before, and didn’t really know if I’d like the city: beach surrounded by buildings wasn’t what I’d call charming.

Mais depuis mon retour, je suis nostalgique de cette ville. Elle me manque. Elle a su me prendre par surprise. Comme quelqu’un qui, au delà de son physique, vous aurait séduit plus subtilement et aurait dévoilé ses atouts petit à petit.

But ever since I came back, I’m all blue. I miss that city. It really got to me, like someone who, physical charm aside, managed to seduce you in a more subtle manner, revealing its charms one by one.

Je vais donc tenter de vous montrer les différents aspects d’Ostende via les visites que j’ai pu faire en 2 jours… et des choses, il y en a à voir et à faire (Nous avons pris le City Pass, comme dans les autres villes belges, ce qui permettait un accès illimité aux musées et activités de la ville)

I’ll try to show you the different sides of Ostend I discovered during my 2 day stay… and there are quite a number of things to see and do (we took the City Pass, like in all the other belgian cities – it allows for illimited access to museums and city activities).

La plage et la promenade ALBERT Ier

Nous avons eu la chance ultime de bénéficier d’une météo idéale, ce qui a forcément aidé au plan de séduction.

(The beach and the Albert I boardwalk) We had optimal weather, which of course, played no small part in the seduction process.

L’endroit incontournable de la ville est cette promenade Albert 1er, qui longe la plage : à faire à pied ou en vélo, ou encore en cuistax (véhicule à roues pouvant contenir 2, 4 voire 8 places ! Qui se dévoue pour pédaler ?)

The Abert I boardwalk is the city’s must see. It’s by the beach, you can go by foot, bike, or in a cuistax (a cycling vehicule that can go from 2 to 8 seats! Who wants to pedal?)

MARVIN GAYE Midnight Love Digital Tour

Vernis / nailpolish Carré Bleu 796 Dior
Bracelets Dinh Van & Mya Bay

L’une des activités que j’ai préférées. En effet, le principe est de louer un Ipod à l’office de tourisme et de se balader avec. Cet audio-guide retrace ainsi les étapes du séjour du chanteur mythique Marvin Gaye dans la ville d’Ostende, au début des années 80.

One of my favorite activities. The idea is to rent an Ipod at the Tourist Office and walk around. This audio-guide retraces all the stages of the lengendary singer Marvin Gaye‘s stay in Ostend, at the beginning of the 80s.

Mais pourquoi à l’époque quitter Londres ou Los Angeles pour venir se « terrer » dans cette ville ? Apparemment pour fuir une carrière au creux de la vague, des addictions destructrices et se refaire une santé, que ce soit physiquement et artistiquement. Prévoyant au départ un séjour de 2 semaines , il a finalement choisi d’y rester plus d’un an !

But why would he leave London or LA for this teeny-tiny city? Apparently, it was to escape a career at its lowest ebb, substances and to work on getting both his physical and artistic health back on track. It was supposed to be a 2 week stay…he ended up staying over a year!

La balade nous mène dans les endroits où il avait l’habitude d’aller (il jouait au basket dans la cour des écuries royales !), ses cafés, ses plats préférés (le poulet mijoté au curry) mais surtout devant l’immeuble où il a composé la susurrante chanson « Sexual Healing », car oui ! c’est à Ostende que Marvin Gaye a composé ce tube planétaire. Qui l’eût cru ?

The tour brings us to places he liked (he played basketball in the royal stables’ courtyard!), his favorite cafés, his favorite dishes (curry braised chicken) but also in front of the building where he composed « Sexual Healing », for yes! it’s in Ostend that Marvin Gaye composed this legendary song. Who would’ve thought?

D’étape en étape, la direction à suivre sur le plan est très bien indiquée, des vidéos ponctuent la visite sur l’écran de l’Ipod : on suit les pas du chanteur avec une certaine émotion puisqu’après cette période bénie ostendaise, son destin n’est pas des plus gais.

Step by step, the direction to follow is clearly indicated, and videos punctuate the visit: there is some emotion in following the singer’s footsteps…following this blessed Ostend time, his destiny was far from happy.

Il aurait tellement mieux fait de rester à Ostende définitivement, à vivre d’amour et de moule fraîche (désolée, « Sexual healing » me fait dire des bêtises)… mais bon, terrible destin, quand tu nous tiens.

He should probably have stayed in Ostend indefinitively, but that probably wasn’t meant to be.

Le MU-ZEE (Le musée d’art à la mer)

Il regroupe les oeuvres de l’artiste emblématique de la ville, James Ensor mais aussi d’autres artistes et peintres et artistes belges.

It showcases the artwork of the city’s emblematic artist: James Ensor, but also a lot of other belgian artists and painters.

Ce jour-là, en plus de l’exposition permanente, nous avons pu découvrir l’oeuvre dadaïste de Paul Joostens faite de collages et autres sculptures façon patchwork.

On that day we visited, on top of the permanent exhibition, we saw Paul Joostens‘ dadaist works, made with collages and other patchwork style sculptures.

Notre concentration s’est trouvée perturbée par ce stand de masques de papier mâché reproduisant les personnages des oeuvres de Ensor : Comme vous pouvez le constater, il m’en faut peu pour m’amuser.

Our intense focus was disrupted by this papier maché stand, that reproduced the characters of Ensor’s work. As you can see, I’m easily entertained.

Le FORT NAPOLÉON

Il faut prendre le bateau (5 minutes de trajet) pour aller rejoindre ce fort construit par Napoléon 1er, craignant à l’époque des attaques anglaises qui n’ont finalement pas eu lieu.

You need to take a boat (5 minute trip), you can reach this fort constructed by Napoleon the 1st, who feared English attacks that never occurred.

Merci Napoléon le parano, grâce à vous, j’ai découvert là-bas une superbe exposition photo de Jacques Sonck, « Encounters », montrant des portraits singuliers d’anonymes. Le tout photographié exclusivement en terre belge. J’ai été sensible à la force et au caractère de chaque photo (OK on dirait que je parle de fromage).

Well, Napoleon, thanks to your paranoia, I discovered a beautiful photo exhibition by Jacques Sonck « Encounters », with singular anonymous portraits, exclusively shot on belgian grounds. I was sensitive to the strength that each and every photo emitted.

Moi qui avais beaucoup apprécié l’expo de Diane Arbus à Paris il y a quelques années, j’y ai trouvé ici des similitudes mais cela ne m’a pas empêchée d’aimer beaucoup beaucoup.

I had really enjoyed the Diane Arbus exhibition in Paris a couple years back: I noticed similarities, which didn’t keep me from really, really loving this exhibition.

Le bateau de pêche AMANDINE

Un des derniers chalutiers de pêche en Islande maintenant transformé en musée. Hélas pas eu le temps de visiter l’intérieur, faute de temps: il faudra revenir !

(Amandine – the fishing boat) One of the last Icelandic fishing trawlers – now a museum. Unfortunately, we didn’t have enough time to visit the inside: we’ll have to come back!

Le trois-mâts MERCATOR

« C’est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau … Hissez-hauuuuut! » Nous avons cette fois-ci pris le temps de visiter l’intérieur de ce navire des années 30 destiné à former des officiers de la marine marchande.

(The Mercator 3 mast) This time, we had time to visit the inside of this ship from the 30s, that was used to train merchant marine officers.

Veste / jacket Topshop
Chemise/shirt Topshop (2013)
Pantalon en cuir/ leather pants Comptoir des Cotonniers (déjà vu ici)
Sac / bag Nat&Nin (déjà vue ici)
Rouge à lèvres/ lipstick Rouge Coco « Rivoli » Chanel
Sneakers Stan Smith Adidas (déjà vues ici)

Me voici donc dans la peau d’un apprenti-moussaillon avec une tenue non règlementaire à base de Stan Smith et de gros carreaux.

Here I am playing trainee-sailor with a very non-regulatory outfit comprising of Stan Smith and loud checks.

L’église St PETRUS & PAULUS

À admirer dehors et dedans ! To be admired in and out!

KONINGSPARK et son jardin japonais

Ahh ! Où que je sois, le Japon me suit ! L’intérieur du jardin était fermé mais cet aperçu en dehors des portes était plutôt prometteur non ?

Ahh! Whereever we are, I’ll always manage to find a piece of Japan! The garden was closed to the public, but I managed to get a glimpse from outside the gates: looks promising doesn’t it?

DE HAAN AAN ZEE (Le Coq sur Mer)

En prenant le tramway direction Knokke, cette ville, à 15 min environ d’Ostende dévoile des charmes de la Belle époque. On se croirait dans un village de Playmobil géant (Quelle référence historique n’est ce pas !). La plage est plus sauvage, l’ambiance est différente, j’ai beaucoup aimé.

De Haan is a 15 mn tram-ride from Ostend. The city has kept its Belle Epoque charms. You’d almost believe you’re in a giant Playmobil town (what a historical reference!). The beach is a little less combed, there is a different atmosphere, I really liked it!

Alors ? Alors ?  Séduits aussi ? Je vous retrouve très vite avec un billet gourmand car Ostende, hormis le fait que les gens y sont excessivement gentils, qu’il y règne cette ambiance paisible et chaleureuse… pour ne rien gâcher, on y mange délicieusement bien.

Il paraît qu’elle est appelée  « la Reine des plages »… je comprends mieux à présent la raison de ce sacre.

So? So? What do you think? Are you as seduced as I was? I’ll be back soon with a « Yummy » post, for Ostend, apart from having adorable locals and a serene and charming atmosphere has great food.

The city is called « the Queen of beaches »… I now understand where it gets its name. (English translation by Bleu Marine)


The Karl Daily

Samedi dernier, Karl Lagerfeld a lancé son propre journal, le Karl Daily. Il était distribué gratuitement dans 7 villes d’Europe (Paris, Londres, Munich, Berlin, Amsterdam, Anvers et Zurich).

Ce journal à la fois sérieux (une visite dans le studio photo de Karl, des interviews ou des backstages de la dernière campagne de pub) et second degré (un courrier des lecteurs dirigé de « patte » de maître par Choupette, la chatte star de Karl !) contient une section « Karl Kids »…. dans laquelle j’ai eu l’immense honneur d’apparaître, en compagnie de collègues blogueurs du monde entier !

Last Saturday, Karl Lagerfeld launched his own newspaper, the Karl Daily. It was given out for free in 7 European cities (Paris, London, Munich, Berlin, Amsterdam, Antwerp and Zurich).

This newspaper not only serious (a visit in Karl’s photographic studio, interviews or backstage peeks from the last advertising campaign) and also a more humoristic side (a sort of agony aunt section written by the one and only Choupette, Karl’s famous kitty!) that incorporates a section called « Karl Kids »…where I had the immense honour of featuring, joined by fellow bloggers from the entire world!

Voici donc le look que j’ai composé pour l’occasion avec des vêtements et accessoires de la nouvelle collection automne/hiver Karl Lagerfeld. J’ai joué sur les imprimés et les textures et choisi de relever les éléments sombres de ma tenue avec ce manteau bordeaux dont j’adore la couleur !

Si vous n’avez pas pu vous procurer un exemplaire de cette  « Karl » gazette, vous pouvez aussi la lire en ligne sur le site (en anglais et français) ! KARLisez bien !

This is the look I came up with for the event with clothes and accessories from Karl Lagerfeld’s new winter/fall collection. I played with prints and textures and chose to brighten the dark elements of my outfit with this maroon coat, the colour of which I adore!

If you haven’t been able to get a copy of this « Karl » gazette, you can also read it online (in English and French) ! Have a great (Karl) read! (English translation by Tradisa)

Manteau / coat « Hadley » Karl Lagerfeld
Pull / sweater « K Estelle » Karl Lagerfeld
Pochette / clutch Karl Lagerfeld
Jupe / skirt « Harlow » Karl Lagerfeld
Collants / tights Velvet de Luxe  Wolford
Rouge à lèvres/ lipstick Rouge Coco « Rivoli » Chanel
Boots Pistol Acne


Casual Tuxedo

On voit fleurir des costumes d’homme pour femmes un peu partout cette saison… à mon grand bonheur ! Porté avec des Stan Smith, c’est mon fantasme ultime devenu réalité !

Cependant, un petit problème se pose à moi : lorsqu’on veut le porter « à la cool », que choisir comme sac ? Je pense bannir les gros sacs comme mon Pashli (=effet beaucoup trop « J’ai un dossier à rendre de toute urgence au bureau »), ou les sacs féminins portés à l’épaule car cela aurait tendance à diminuer l’effet décontracté.

Du coup, à part avoir un homme bienveillant à ses côtés, comment fait-on pour transporter tout son attirail lorsque l’on porte un costume ? …Une pochette ? Pour ma part, c’est l’unique solution que j’ai trouvée pour le moment.

Suits for women are everywhere this season … to my greatest delight! Worn with Stan Smith, it’s my ultimate fantasy come true!

However, I have a dilemma: when you wear it « casually », what kind of bag should you wear with it? I think I’ll ban bags like my Pashli (=it just makes it look as if you have an urgent file you need to take care of for work), or too feminine shoulder bags, it’d go against the whole casual look.

So, unless you have a willing and comprehensive man by your side, how do you carry all your stuff around when you wear a suit? … A clutch? It’s the only solution I’ve found so far. (English translation by Bleu Marine)

Blazer Ba&Sh pour La Redoute (déjà vu ici)
Pantalon de smoking / tuxedo pants Ba&Sh pour La Redoute
Chemise / shirt ASOS (déjà vue ici)
Pochette / clutch Aquvii (Japan) (déjà vue ici)
Sneakers Stan Smith Adidas
Rouge à lèvres Rouge Dior « Rouge Massaï 869″ Dior


Page 1 sur 26212341020Dernière page »