Archives | octobre, 2011

Un duffle-coat et des étoiles

Pour cet hiver, j’ai préparé mes munitions à l’avance en commandant ce duffle-coat au mois d’Août. Dès que je l’ai vu, même si j’avais du mal à me projeter, je me suis lancée (Je félicite ma prévoyance car il est à présent en rupture sur le site). Il me fait penser aux duffle-coats qu’on a pu voir fleurir l’an dernier chez Maje ou Sandro. J’aurais bien voulu craquer sur ceux-ci mais ce qui me dérangeait un peu, c’était la fourrure de leur capuche. Je les ai donc admirés de loin. Ici, c’est de la fourrure 100% peluche, donc aucune raison d’avoir des scrupules.

Il est d’ailleurs parfait pour réchauffer ma petite chemise transparente étoilée. L’imprimé « étoilé » était absent jusqu’alors dans mon dressing: l’erreur est réparée! On en a vu pas mal l’an dernier sur les blazers (que j’avais admirés de loin également, mais je ne sais pas vraiment pourquoi je m’étais tenue à distance: souvent mon temps de réaction a ses raisons que la raison ignore ).

Je suis ainsi prête à affronter la saison hivernale (plus avec mon duffle-coat qu’avec ma chemise étoilée, on est bien d’accord) et j’ai même pensé à reculer ma montre d’une heure ce week-end. Cette capacité d’anticipation me ferait presque peur dites-donc!

For this winter I prepared my munitions in advance by ordering this duffle-coat during the month August. As soon as I saw it I went for it (and I’m very glad I did because it’s now sold out on the website) – even though I had a hard time projecting myself in it at first. It reminds me of these duffle coats that we could see everywhere last year at Maje’s or Sandro’s. I would have liked to go for these ones but what disturbed me a bit was the fur on the hood. So I just admired them from a distance. Here the fur is 100% plush, hence no reason to have any scruples.

It’s by the way perfect to warm up my small transparent starry shirt. The starry print was until then absent from my closet: the mistake has now been fixed! We saw this quite often last year on blazers (which I also admired from a distance but I don’t really know why I kept the distance: my reaction time often has its reasons that reason does not know).

So I’m now ready to face the winter season (more with my duffle coat than with my starry shirt, I think we all agree on this) and I even remembered to adjust the clocks to winter time this weekend. Say, this anticipation ability of mine could almost get me scared! (English translation by LN)

Duffle-coat Vila
Chemise étoilée/ starry shirt Only
Shorts Levi’s vintage
Collier/ necklace Sak Label
Collants/ tights Mat Opaque 80 Wolford
Boots Chie Mihara
Sac-cartable / Satchel ASOS

Aki Boulanger

Les desserts asiatiques , ce n’est pas forcément ce que l’on retient du repas. En général, je suis assez frustrée après avoir mangé un bon bol de udon ou une okonomiyaki de ne pas pouvoir choisir de dessert digne du repas salé que je viens de faire. Parce que la petite glace au thé vert c’est bien mais une bonne pâtisserie crémeuse c’est mieux.

C’est pourquoi Aki Boulanger a décidé d’ouvrir il y a quelques temps (1 an ou 2?) dans le quartier de la rue Sainte-Anne: Riche idée! Car à présent on peut aller manger « salé » dans un des nombreux restaurants de la rue et s’éclipser pour le dessert chez Aki Boulanger (Enfin … en tous cas pour le midi car le soir, ça ferme à 20h30… ou alors, il faut être une pro de la logistique et acheter son dessert à emporter afin de le déguster plus tard)

With Asian food, desserts aren’t really the part of the meal that blow your mind. I’m generally pretty frustrated after an excellent bowl of udon or an okonomiyaki that I can’t have a dessert worthy of the main course I just had. A scoop of green tea ice cream is good you know, but a creamy pastry would be so much better.

Which is why the Aki Bakery opened a while back (a year, maybe two?) in the area of the Rue Sainte-Anne : what a wonderful idea! Now we can go and have our main course in one of the numerous restaurants that line up in that particular street and leave right after the main course to go and have dessert at the Aki Bakery (Well … for lunch at least. It closes at 8h30 PM … or you can turn into a logistics master and buy your dessert beforehand to go so you can have it later).

A l’intérieur, on nous accueille avec le sourire et l’accent du soleil levant. Il est même possible de manger salé, sur le pouce car des menus assez intéressants sont prévus sur la carte… mais ne m’éloignez pas de mon but initial: le sucré!!! On trouve donc dans cette boulangerie nippone ce qu’on pourrait trouver dans une boulangerie parisienne classique: sa petite baguette, des brioches tranchées… Mais ce qui est le plus intéressant ce sont les pâtisseries françaises avec la petite note d’exotisme.

Des éclairs au yuzu (=petit citron asiatique… tiens ça permet de varier les expressions : « Jaune comme un yuzu », c’est plus mignon, non?)…

Inside, we’re greeted by with the typical Japanese smile and accent. It’s even possible to have a quick « on the run » meal, they have pretty interesting menus … but let’s not stray from my original idea : sweet desserts! So in this Japanese bakery, you’ll find what you’d find in any typical Parisian bakery : baguettes, slices of brioche … but most interesting are of course, the French pastries with just that hint of exoticism.

Yuzu eclairs (= yuzu being a small asian lemon … hey, it could be used to vary the expressions : saying something turned out to be a yuzu is cuter than saying it turned out to be a lemon don’t you think?)

… des éclairs au thé vert matcha, des choux à la crème mi-crème fouettée mi-crème pâtissière au matcha! /Matcha eclairs, half matcha custard – half whipped cream cream puffs!

Un marbré au matcha et haricots rouges , un opéra au chocolat blanc – matcha: la juste bonne dose de sucre et de gourmandise: dé-li-cieux! / Matcha and red beans cake, white chocolate and matcha opera cake : such a perfect balance : delicious!

… des roulés au matcha, des millefeuilles… au matcha (bon , Aki, on a compris que tu maîtrisais le matcha à toutes les sauces, arrête de crâner!) ./… matcha rolls, matcha Napoleons (ok Aki, we got it, you’re the matcha master in all it’s variations, stop showing off already!).

Il y aussi sur quelques étiquettes de la boulangerie des termes qui font sourire, comme ce « azuki beigne ». Pour moi le mot beigne est synonyme de grosse baston à coup de lattes percées de clous rouillés dans la figure (Toute cette violence en moi ça fait peur hein?) mais il s’avère qu’on utilise ce terme au Québec pour les beignets… Sommes-nous à Paris, Tokyo ou Montréal? Je ne sais plus vraiment du coup! En tous cas, je veux bien me recevoir une « azuki beigne » quand vous voulez (et même tendre l’autre joue) car l’ayant goûtée , je sais qu’elle est terrible!

There are also some words on the labels that will get one smiling, like the « azuki beigne ». For me (and for the French in general), « beigne » is a synonym for big fights with boards pierced by rusty nails thrown at your face (All that pent up violence inside of me is pretty scary isn’t it?) but it turns out the word means « donuts » in Quebec … Are we in Paris, Tokyo or Montreal? In the end I’m kind of lost! In all cases, I’ll gladly let myself be hit by an « azuki beigne » anytime (and I’ll even turn the other cheek), for I tasted them, and they’re incredible!

Au final, des pâtisseries qui se veulent simples mais délicieuses. Qui va s’en plaindre? Pas moi en tous cas. All in all, the pastries are meant to be simple but scrumptious. Who’s going to complain? I certainly won’t. (English translation by Bleu Marine)

AKI BOULANGER
16 rue Sainte-Anne
75001 PARIS (Métro Pyramides)

Bons points

C’est le moment de sortir la petite laine! Pour une fois, j’ai anticipé grâce à ce gilet que j’ai commandé avant que les températures ne descendent. Il est trompe-l’oeil au niveau des manches , légèrement « oversize » (bon, ça, ce n’est peut-être pas l’effet voulu initialement: je me suis légèrement embourbée au niveau des tailles ) et il est très chaud: Bon Point.

J’ai  fait l’expérience de marcher avec mes baskets compensées de la place d’Italie en passant par les Gobelins, la rue Mouffetard pour arriver au Jardin du Luxembourg (et trajet inverse s’il vous plaît): je confirme que leur confort est absolu: Deuxième bon point.

J’ai également étrenné un bracelet que j’ai trouvé dans le rayon accessoires Homme de H&M, qui fait écho à la chaîne de mon sac porté la dernière fois comme une pochette. Chez H&M, les hommes sont censés avoir le poignet aussi fin que nous, je me dévoue donc pour porter leurs accessoires inadaptés: Troisième bon point. C’est tout pour aujourd’hui. Il ne faut pas abuser avec la distribution de bons points, on risque de se lasser.

It’s time to get your sweaters back out of the closet! For once, I anticipated, with this cardigan that I ordered before the temperatures tumbled back down. There’s an optical illusion at the sleeves, and it’s slightly oversize . (It might not be the initially desired effect : I might or might not have had some trouble with the sizes) and it’s very warm, which is a good thing.

I tried walking with my wedge sneakers from Place d’Italie to the Luxembourg gardens, passing through les Gobelins and the « rue Mouffetard » (round trip, if you please) : I can definitively confirm that they are very comfortable : another good thing.

I also wore for the first time a bracelet I found in H&M’s men’s section. It echoes back to the chain strap of my bag, that I wore as a clutch last time. It seems that H&M expects men to have wrists as small as ours, so I’m volunteering to wear their inadapted accessories : third good thing. That’s all for today. One has to be careful about good things. Too much of it all at once and it can soon become a bore. (English translation by Bleu Marine)

Cardigan 2TWO
Collier/ necklace Zara
Bracelet H&M Man
Skinny jeans Topshop
Sac/ bag Balmain
Sneakers Birdy Ash

Deux chevaux

Un titre tiré par les chevaux cheveux mais j’étais un peu obligée, vu la tenue que je vous présente aujourd’hui. Vous connaissez déjà ma jupe-culotte « chevaux » qui m’a accompagnée l’hiver dernier… Je lui ai récemment trouvée une petite compagne: l’écharpe-tube « chevaux ». Vous allez croire que le tiercé c’est mon dada mais pas du tout. Il se trouve que ce qui m’a attiré dans cette écharpe, c’est tout d’abord sa couleur et je me suis ensuite rendue compte qu’il y avait des chevaux imprimés dessus . Leur présence ne me dérangeant pas, je l’ai adoptée et j’ai trouvé ça plutôt drôle de l’associer avec sa consœur jupe-culotte.

Je passe du coq à l’âne (ou plutôt du cheval au sac-cartable) puisque dans vos précédents commentaires, Sandy me demandait des nouvelles de mon sac cartable Asos. Il fait tellement partie des meubles qu’on s’inquiète pour lui… Quelle star! Je vous informe donc par la présente qu’il va très bien, photos à l’appui. Le cuir s’est assoupli, je revisse de temps en temps le fermoir pour qu’il ne m’abandonne pas en route. Tout va pour le mieux, une vraie santé de cheval.

The title might be a bit far fetched, but with the 2CV (= literally 2 horsepower) being the iconic French car it is, I kind of had to. Just take a look at the outfit I’m presenting today. You already know my horse culottes that accompanied me last winter… I recently found them a little playmate : this horse snood. You’re going to think I’m really into trifectas, but not at all. It just so happens that what attracted me to this snood in the very beginning is its color, and only then did I notice it had horses printed on it. And since I didn’t mind them being there at all, I adopted it, and I do admit I find it pretty fun to associate it with its pattern sister the skort.

Let’s hop (or jump, since we have horses) from one subject to the next with this satchel. In your previous comments, Sandy wanted to know how my Asos satchel was doing. Its such a recurring piece on this blog that people worry about him … what a star! So I hereby inform you that it is doing very well, as you can see for yourself on the pictures. The leather has become more supple, and I still give the lock a few turns with my small screwdriver every now and then to make sure it stays with me. All is well, healthy as a horse. (English translation by Bleu Marine)

Echarpe tube/ snood Pieces
Perfecto Paul & Joe Sister
Collier/ necklace Pascale Monvoisin
Jupe-culotte/ culottes Sugarhill Boutique
Collants/ tights Mat Opaque 80 Wolford
Sac cartable/ satchel ASOS
Boots Kookaï

Page 1 sur 41234