Premiers pas à Ubud

· Food, Mode, Voyage

Changement d’ambiance, nous continuons notre périple balinais dans la ville que j’ai préférée, Ubud. À part sa forêt des singes (que je développerai dans un prochain article), je ne connaissais rien de cette ville donc la découverte fut presque totale.

Encore une fois, la liste des visites est très incomplète puisque notre rythme « piano piano » nous a fait manquer pas mal de choses. Mais voici quelques pistes, adresses et conseils pour passer un bon moment à Ubud : Bonne lecture !

 

Ubud Palace

Le centre-ville de Ubud abrite le palais dans lequel vit encore la famille royale.

La partie ouverte au public n’est pas très étendue mais offre une architecture des plus intéressantes tant au niveau des ornementations de portes que des sculptures.

En écrivant cet article, je me rends compte que j’ai complètement zappé la visite du temple Saraswati situé non loin de là et qui, émergeant au milieu de nénuphars, avait l’air plutôt canon (C’est ça de ne rien préparer en amont !).

Je vous donne donc cette info et tente de me faire pardonner avec mes quelques clichés de l’Ubud Palace.

 

Musée Neka

Situé à environ 20 mn à pied du centre ville, en haut d’une colline, ce musée ravira autant les novices que les passionnés d’art.

Sa collection d’oeuvres rassemble non seulement celles d’artistes balinais mais aussi d’artistes du monde entier, influencés par la culture balinaise.

L’endroit est aussi joli à l’intérieur qu’à l’extérieur, ce qui permet de mêler flâneries et visite culturelle.

En revenant de votre visite, sur le chemin entre le musée et le centre-ville de Ubud, il serait judicieux pour vous de faire un détour sur la très photogénique Campuhan ridge walk (que nous avons zappée aussi, sans doute trop pressés de retourner légumer au bord de la piscine).

 

Le marché de Ubud

Venons-en à la partie de Ubud qui semble intéresser la plupart d’entre vous, puisque j’ai reçu pas mal de questions au sujet des sacs en rotin que j’ai ramenés du marché.

Comme je vous le disais, si il y a bien une chose à ramener de Bali, ce sont ces sacs.

Quand je vois le prix que certains vendeurs pratiquent chez nous, je me dis qu’on pousse légèrement mémé dans les rizières… même si, pour leur défense, Bali, ce n’est pas la porte à côté, qu’il y a des frais de port etc… etc : Cela dit, leur marge est quand même bieeeen grande.

J’ai pu lire qu’il fallait venir tôt le matin pour bénéficier du « Morning price ». La première vente que va faire votre marchand donne un peu la tendance de sa journée.

Normalement, il sera plus souple dans les négociations, par superstition, de peur d’échouer avec ses premières ventes. Demandez d’ailleurs distinctement le « Harga pagi » (=morning price) pour bluffer un peu et montrer que vous êtes un connaisseur.

Une touriste se cache sur la photo ci-dessus…

Voici quelques règles de base (même si je n’estime pas vraiment être une pro de la négociation) :

♦ Regardez les produits qui vous intéressent sans trop d’insistance ni d’enthousiasme (Po Po Po Poker face !).

♦ Demandez le prix au vendeur histoire d’avoir un ordre d’idée (n’hésitez pas à diminuer son prix de 30%) et donnez lui votre prix.

♦ Pour info, les sacs en rotin ronds de taille moyenne que je porte ici et que l’on voit partout sont négociables entre 200 000 et 300 000 IDR (12 et 20€). Les sarongs (tissu balinais à porter autour de la taille ou en paréo) entre 40 000 et 200 000 IDR (3 et 12€) (en fonction de la qualité).

♦ Si le vendeur n’accepte pas votre prix, faites mine de partir. Dans la majorité des cas, il risque de vous rappeler pour accepter votre prix. S’il ne vous rappelle pas, gardez donc en mémoire son prix pour une nouvelle négociation dans un stand voisin (car vous risquez de trouver le même sac à quelques mètres de là).

♦ Vous pouvez également décider de rester souples dans vos négociations et d’accepter le prix du vendeur sachant que le niveau de vie de ce dernier est sans aucun doute bien inférieur au notre : c’est donc davantage par principe et par jeu que la négociation s’effectue. Si vous souhaitez payer votre sac 30 ou 40€ par solidarité, faites-le, il n’y a pas de mal à cela.

♦ Les vendeurs à Bali sont assez sympathiques et ne vous en voudront pas trop si vous partez sans acheter (à quelques exceptions près : nous avons eu droit à un « Bad luck ! » des plus enflammés, lancé par une vendeuse à qui on avait refusé d’acheter un sac, ne trouvant pas de motif à mon goût. Le tout est de rester souriant malgré tout (pour l’instant, je n’ai pas reçu les effets du « Bad luck », pour info).

 

Mes adresses gourmandes

Ici aussi, la ville est farcie d’adresses healthy/vegan : vous aurez l’embarras du choix. Voici donc les adresses qui ont réussi à ravir mes papilles d’une manière plus ou moins légère (Merci Laura, Angie, Julie pour les recommandations).

 

THE ELEPHANT (Hotel Taman Indrakila, Jalan Raya Sanggingan, UBUD)

Kombucha à la roselle

 

Située sur le chemin pour accéder au musée Neka, l’endroit est parfait pour admirer en toute tranquillité la vue du haut de la colline. Décor encore une fois végétal et exotique, idéal pour trouver un peu de fraîcheur.

Fruits frais, yogourt & Crêpes au lemon curd, fraises

 

Les crêpes étaient particulièrement moelleuses (et copieuses) et j’ai développé une addiction pour le Kombucha (boisson fermentée censée être bénéfique pour le système digestif).

 

THE SEEDS OF LIFE (Jl. Gootama No.2, UBUD)

« SOL bowls » (Spaghettis de courgettes, Nori, kimchi, spiruline, tempeh, gomashio…)

 

Je vais finir par pratiquer le yoga à force de fréquenter ce genre d’adresses healthy ! Il faut dire qu’ici, healthy rime tout de même avec gourmandise : énormes buddha bowls et gigantesques chia puddings à déguster assis sur un coussin par terre (… et difficulté de se relever ensuite).

SOL Jar (Chia pudding, barre de muesli, smoothie au fruit du dragon)

 

CAFÉ WAYAN (Monkey forest road, UBUD)

Nasi campur et Gado Gado

 

Très bonne adresse où l’on mange également assis par terre sur des coussins. Nous y sommes allés la nuit tombée. Nous n’avons donc pas pu admirer la végétation ambiante mais on s’y sentait vraiment bien.

Nasi campur délicieux et grand choix de pâtisseries vegan archi gourmandes (comme cette tartelette aux noisettes, noix de pécan qui fut un vrai bonheur).

 

WARUNG IBU OKA (en face de l’Ubud Palace)

Il existe 2 ou 3 enseignes du même nom à Ubud qui servent le cochon de lait grillé à la peau croustillante (Babi guling). Un conseil : arrivez tôt.

 

Rendez-vous au prochain épisode !


Ma Tenue

Robe Close (2016) (déjà vue ici)
Chapeau Brixton
Sandales Vero moda
Panier R Edition

13 commentaires

  1. Répondre

    Laurence

    Encore un joli billet ponctué de belles photos ! Dommage que mes jours de congés ne soient pas extensibles car je bookerais bien un séjour dans les semaines à venir
    En tout les cas je sais qu’il ne faudra pas partir avec une valise pleine pour pouvoir ramener des jolis sacs/paniers

  2. Répondre

    Sophia aka Julytoseptember

    Merci pour cet article! enfait je penser acheter mon joli sac à seminyak mais vu que c’est la ville un peu branchée de Bali de ce que j’ai compris, ce n’est peut-être pas le meilleur plan et autant attendre Ubud non?
    Pour les sarongs , je pensais les acheter à Seminyak pour avoir plus de choix et ne pas être embêtée par la visite des temples à Ubud (j’aurai déjà ce qu’il faut :))!
    Hâte d’y aller !!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      J’en avais vus aussi à seminyak mais plus chers que ceux que j’ai vus à Ubud (j’en ai acheté un aussi vers Tegalalang et ai réussi à le négocier au même prix)

      Pour le sarong, oui à la limite, tu peux le prendre là car c’est l’achat utile pour les temples ! ^^

  3. Répondre

    Anne

    Un bel article où l’on retrouve bien l’ambiance de cette ville. Nous y étions au moment des préparatifs de la crémation d’une personnalité importante, c’était assez agité!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      ahhh ! Pour ma part, j’y étais au moment où Barack Obama passait ses vacances avec sa famille donc le trafic était assez perturbé !

  4. Répondre

    Florine

    Quel plaisir de lire et de regarder tes articles… Cela fait des années que je suis ton blog, pas toujours régulièrement (mais quand je peux, je rattrape mon retard !) et je trouve que tes photos et articles sont tellement qualitatifs ! ça permet de voyager, de voir d’autres paysages et de donner des nouvelles idées de voyage… Continue, c’est top !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Un grand merci pour ton commentaire et ces compliments qui me font bien plaisir. Je suis ravie que tu apprécies mon travail : j’adore toujours autant écrire ce genre d’article car cela me fait voyager une deuxième fois et je me dis que ça peut être utile pour ceux qui veulent se lancer dans un périple similaire, avec un résumé des idées de visites. J’avoue que je galère souvent avant de partir en voyage, voilà pourquoi je n’arrive jamais à rien préparer et je regarde mes pistes de visite à la dernière minute, donc je me dis que ça peut aider ! ^^

      Merci de me suivre depuis tout ce temps en tous cas ! vraiment !<3

      • Répondre

        Florine

        Crois-moi, le jour où je pars dans le continent asiatique, je viendrais jeter un coup d’oeil à ton blog obligatoirement ! 🙂 C’est avec plaisir !

  5. Répondre

    Maud

    Hello. Je me demandais avec quel appareil photo ou smartphone tu prends tes photos. Superbe ! ( j’espère que tu n’as pas déjà répondu mille fois à cette question. J’avoue ne pas avoir regardé tous les commentaires
    Merci. Maud.

  6. Répondre

    Tokyobanhbao

    C’est un appareil Reflex Canon EOS 5 Mark D II pour la plupart des photos de cet article. Certaines sont prises à l’iphone 6S (comme celle du seeds of life = vue plongeante et celle devant le ubud palace où on me voit de dos tenant mon chapeau)

  7. Répondre

    Mon Journal Doré

    Tes photos font vraiment rêver!

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.