Mes passions incomprises

· Feel inspired, Mode

J’ai conscience que cet article n’aura pas un intérêt immense mais à l’heure de l’uniformisation des goûts (Instagram, Pinterest etc…), il aura pour but de montrer que chacun peut avoir des passions différentes de son entourage et qu’on peut bien le vivre ! Il en faut pour tous les goûts !

Pour ma part, j’adore plein de choses dites « populaires » mais j’ai aussi quelques passions qui suscitent toujours l’étonnement autour de moi lorsque j’en fais part.

On a l’impression que les gens qui affirment avoir des goûts différents veulent faire les intéressants et se la jouer « cool et décalés » : Dans mon cas, il aurait peut-être fallu que je choisisse d’autres centres d’intérêt pour vraiment me la jouer « cool », vous admettrez, haha ! J’assume cependant totalement ces penchants et vais tenter de vous les expliquer et raconter ce qui peut se révéler parfois frustrant dans le fait de ne pas partager un goût communément répandu.

 

Mon amour pour Take That

Cette passion, je crois que 90% des personnes à qui j’en ai fait part m’a toujours regardée avec des yeux plein d’étonnement et parfois de dénigrement un peu moqueur. Je comprends la réaction sachant que Take That est à la base connu en France comme un boys band des années 90, dansant torse nu sur le rythme de chorégraphies bien huilées.

 

Robbie Williams, Mark Owen, Gary Barlow, Jason Orange et Howard Donald : Take That des années 90

 

J’ai connu ce groupe lors de mon adolescence avec la chanson « Back for good » mais n’ai pas du tout fait partie des groupies de l’époque (surtout qu’en France je n’ai pas le souvenir que le groupe ait vraiment explosé. Seul Robbie Williams a su tirer son épingle du jeu en solo). J’aimais bien la chanson lorsqu’elle passait à la radio mais ça s’arrêtait là.

Take That en 2006 sans Robbie !

 

Le groupe s’est ensuite séparé, s’est reformé à 4 sans Robbie Williams, est devenu complètement invisible ici dans les années 2000 puis en 2010, j’ai appris qu’ils se reformaient à 5 avec Robbie.

Sceptique mais curieuse, je suis allée voir le clip de leurs retrouvailles « The flood » et ai trouvé l’ambiance British drôle et plaisante, l’état d’esprit de groupe intéressant et la chanson assez prenante.

Je me suis ensuite prise à écouter tout leur album « Progress » et la révélation fut lorsque j’ai découvert que la majorité de leurs tournées live était démesurée et grandiose. Un éléphant géant avançant dans un stade pour The Circus Live, un grand tapis roulant et écran « interactif » pour Beautiful World Tour et un gigantesque personnage en métal bougeant et avançant dans la foule pour Progress Live.

J’ai ensuite appris que le groupe entier était impliqué dans la composition des chansons (Gary Barlow et Mark Owen étant de bons musiciens) et l’élaboration des spectacles : ce ne sont pas de simples marionnettes et cette idée m’a également plu.

De nouveau au grand complet en 2010 <3

 

J’ai ensuite appris à connaître les traits de caractère de chaque membre du groupe, ayant tous en commun une sincérité, une simplicité, un respect du public et un humour qui ne me laissent pas indifférente… et voilà comment je me suis doucement laissée envahir par la fan attitude ! Je les suis tous sur les réseaux sociaux : Gary, Robbie, Mark, Howard… sauf Jason qui s’est désormais retiré du groupe, ayant eu beaucoup de mal à faire face à la célébrité durant toutes ces années (=leur popularité outre-Manche est bien plus impressionnante qu’ici !).

Maintenant, ils ne sont plus que 3 sans Robbie et même en petit comité, je les adore ! Ils ont su créer une harmonie à 5,4 ou 3 qui fait que l’intérêt est toujours présent. C’est d’ailleurs un argument que j’ai du mal à faire comprendre à ceux qui ne connaissent Take That que via Robbie Williams.

 

… et à 3 depuis 2015

 

Pour résumer, je suis donc une fan sur le tard et non une fan nostalgique des années 90, séduite par les humains qu’ils représentent (le livre «A better me » de Gary Barlow est très inspirant et encourageant), par leur charme et leur côté British évidemment… J’ai tellement hâte de les revoir sur scène à Londres en Mai puis à Paris en Juin! (D’ailleurs, mon chéri, sans être devenu fan comme moi, est content de m’accompagner à Londres car il sait que le show sera au rendez-vous)

Si vous voulez vous « initier » en douceur à Take That, je vous conseillerais donc de regarder leurs concerts (les plus récents d’abord comme Progress live, The Circus live, III live…). Les anciens ne sont peut-être pas très « modernes » dans la mise en scène ni dans leurs looks, ce qui pourrait vous décourager un peu ! Leurs clips des années 90 également, qui frisent souvent le ridicule…!

Idem pour les albums : commencez par les plus récents car l’orchestration des chansons lancées dans les années 90 a mal vieilli et côtoie le kitsch (synthé et boite à rythme à gogo) mais peut séduire les nostalgiques. Leur dernier album Greatest hits « Odyssey » semble être une bonne option pour faire un tour d’horizon réactualisé de leur discographie.

Il faut en tous cas aimer la pop anglaise… donc à vous de me dire si vous seriez prêt.e.s à basculer aussi ! (Et si ce n’est pas le cas, je ne vous en tiendrai pas rigueur !)

 

Ma collection de Bisounours

À l’aube de la quarantaine, affirmer que l’on possède une collection de Bisounours n’ajoute pas vraiment de crédibilité et peut porter à rire… mais j’assume totalement.

Pourquoi avoir des goûts enfantins serait incompatible avec une vie d’adulte ? J’aime d’ailleurs l’état d’esprit des Japonais qui peuvent s’amuser et se déguiser dans les parcs Disney (ou même dans la rue!) même à 70 ans sans être catalogués. Pour ma part, je pense arriver à être « responsable » lorsqu’il le faut : Le fait d’aimer des choses enfantines ne m’handicape pas du tout pour être prise au sérieux.

Cet amour pour les Bisounours m’est venu à l’âge de 5 ans, lorsque j’ai reçu ma première peluche « GrosBisou » à Noël. Mon grand frère a grandement contribué à cette passion puisqu’on s’amusait à le faire parler et à inventer toutes sortes d’aventures avec lui. Ça peut paraître cucu mais c’était vraiment notre compagnon de jeu.

Au fil des années, on a continué ce petit rituel et cela a rythmé mon imagination, mon enfance et adolescence. Puis les années passant, mon GrosBisou est tombé en décrépitude… d’avoir été trop aimé ! J’ai ensuite découvert une réédition de Bisounours dans les années 2000 et la fièvre collectionneuse a commencé.

Je ne suis pas non plus à guetter toutes les éditions rares mais dès que je croise une peluche que je n’ai pas (petite taille exclusivement !) en voyage ou en boutique, je suis susceptible de craquer.

Je les conserve dans un bac sous un banc (comme vous avez pu le voir dans mes Instastories il y a quelques mois et le fameux #SacPoubelleGate ! ) et mon préféré désormais est « GrosVeinard » (son surnom : Pépé) que je mets parfois en scène sur Instagram. J’ai conscience qu’il y a une forte valeur « nostalgique » dans cette passion mais comment ne pas fondre devant ces couleurs de l’arc-en-ciel ?

 

Sortir ou faire la fête sans boire une goutte d’alcool

Ce n’est pas vraiment une passion puisque c’est plus par la force des choses que je le fais, vu ma faible tolérance à l’alcool dont j’ai déjà pu vous parler par le passé.

Mes années fac ont été rythmées par de nombreuses soirées étudiantes souvent très arrosées et je devais être l’une des seules à ne pas boire une goutte d’alcool.

Cela ne m’a pas posé de problème sachant que j’arrive à m’amuser, danser et être enthousiaste sans avoir besoin de substance licite (ou illicite !). Mais j’ai parfois eu droit à quelques réflexions (et même aujourd’hui !) lorsque je refusais un verre au profit d’un jus de fruit ou un coca: «Ohhh mais lâche toi ! Amuse toi ! Prends un verre ! »

Ce que je trouve assez triste au final car on me forçait presque alors que je n’en avais pas envie. Je restais donc fidèle à mon soft drink ou à mon verre d’eau fraîche, tant pis pour les mauvais esprits ! En effet, je ne suis pas fan du goût de l’alcool et ne le supporte pas très bien (un verre de cidre suffit à rétrécir mon champ de vision) : j’en bois seulement si cela s’harmonise avec un repas et encore ! Je ne vois donc pas l’intérêt de m’infliger ça.

Au final, les gens me laissent tranquille, je les laisse parler et continue à m’amuser en toute conscience mais je trouve cela plutôt gênant d’associer automatiquement la fête et la convivialité à l’alcool… Je n’ai donc pas de comportement Rock n’ Roll (même si je peux danser sur les tables sans souci) mais je m’en passe très bien.

Et vous ? Des passions/goûts incompris.es à déclarer ?

 

Crédit photos Take That : Tim Roney, Metro.co.uk, Surrey live, Andy Parsons

34 commentaires

  1. Répondre

    Vanessa

    j’adore ta franchise et ta générosité !
    mes passions un peu ridicules :
    le karaoké (et pas depuis que le BAM existe hein) mais heureusement, il y a beaucoup de gens qui aiment aussi finalement
    lire les faits divers dans le parisien –> ça me fait toujours une anecdote à raconter, et ce n’est pas du premier degré snobinard : j’aime vraiment, on parle de tout dans ce journal !
    bon, sur ce, je vais aller regarder les concerts de Take that car contrairement à toi, j’étais fan quand j’étais ado (enfin, surtout de Robbie, je faisais des arrêts sur image du clip Could it be magic sur ma télé pour essayer de le prendre en photo tellement je le trouvais mignon) et je ne connais pas du tout la nouvelle version du groupe !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah ! J’aurais pu aussi ajouter le karaoke mais c’est vrai que maintenant c’est devenu populaire ! 😉
      Et les faits divers, c’est pas courant tiens cette passion haha! Tu dois être gâtée dernièrement avec l’actualité…

      Et pour « Could it be magic » j’imagine bien le stratagème pour capter un instant de Robbie haha ! Je n’en suis plus à ce stade mais j’avoue que je me régale des jolies photos ou vidéos d’eux (Gary a particulièrement bien vieilli je trouve! ;-))

  2. Répondre

    So

    Ma passion pour Marilyn Manson reste un mystère pour l’intégralité de mes amis… Pourtant c’est vraiment mon chanteur préféré, j’adore son univers et sa voix, et je suis à l’affût de chaque nouvel album.
    Tu vois en fait Take That ça va, c’est pas si bizarre. ^^ »

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah c’est bizarre, je trouve que ça passe Marilyn Manson !…ce qui étonne tes amis c’est la différence avec ton style à toi ? (J’avoue que si tu as un style assez sage, ça peut étonner en effet ! Mais je trouve ça drôle !)

      Et Take That en fait c’est l’image groupe à minettes qui fait que les gens sont étonnés ! Mais je le vis bien aussi 😉

  3. Répondre

    Anne

    Je ne dirais rien, j’ai un Winnie l’Ourson déguisé en Maya l’Abeille sur mon étagère 😉 !

  4. Répondre

    Louise

    Oh mon dieu l’alcool ou plutôt la non consommation d’alcool combien de fois j’ai eu le droit à ce type de réflexion, on rajoute également le  » t’es en enceinte « . Et c’est parti pour les grandes explications de pourquoi tu n’aimes pas l’alcool et que oui c’est aussi possible de faire sans.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah oui ! Le « t’es enceinte » c’est vrai que c’est aussi une phrase type !! Merci de compatir !;-)

  5. Répondre

    Liyelle

    J’adore ton honnêteté et ta fraîcheur ! Ah ! Ça me fait tellement plaisir. J’ai aussi des passions qui ne passionnent personne ou bizarres aux yeux des autres. Je suis une fan de dramas asiatiques et visual kei, surtout les groupes emblématiques comme X Japan, Buck Tick, Gackt, ou plus récemment Mucc. Et puis, mes lectures tournent autours des romances contemporaines ou romances historiques du XIXe siècle. Et j’adore toute sorte de choses mignonnes avec des chats. Je bois mon thé dans une superbe tasse chat. J’essaie de ne pas en mettre partout chez moi, mais c’est dur Ça ne colle pas trop avec mon physique.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Haha oui une passionnée donc ! Les dramas je n’y ai pas mis un doigt dedans sinon je crois que je serais addict comme toi 😉 et les chats, y a des articles de déco très très sympas avec !!

  6. Répondre

    Guylaine

    Moi aussi pas d’alcool en soirées ni en autre aucun occasion d’ailleurs. Je vais avoir 32 ans dans deux mois et je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule mains le nombre de verre bu dans toute ma vie. Je n’aime pas le goût ni l’odeur et aussi depuis que je suis jeune, j’ai grandis sans voir aucun verre d’alcool que ce soit dans ma famille ou mes amis. Et mes parents sont réfractaires à ce genre de choses (avec la drogue et le tabac, c’était le trio de l’enfer pour eux lol) du coup je ne sais pas si ça m’a influencée mais pour moi boire un verre même trois fois rien, c’est quelque chose que je ne fais pas facilement et comme tu dis on peut très bien s’amuser, profiter d’un moment de fête sans boire et c’est très bien aussi :).

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Haha tu me fais rire avec ton trio de l’enfer : Dans ma famille il n’y a que mon père et mon frère qui tolèrent et apprécient l’alcool mais c’est quand même avec modération. Donc oui je pense que ça joue aussi !
      Et j’aime aussi l’idée de profiter d’une fête en toute possession de mes moyens donc ça m’arrange !;-)

  7. Répondre

    Saltmuse

    Great and honest post xoxo

  8. Répondre

    Christine

    Joli plaidoyer, je reconnais. C’est pas si affligeant ! Un peu lisse comme pop, à mon goût, mais je ne vois pas pourquoi tu te justifie autant…. que penses ton grand frère de ce groupe ? C’est par lui que tu as connue la musique des années 80 si je me rapppelle bien……
    Bon sinon ta prose est toujours un plaisir…. on en cause tantôt

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Eh bien je suis obligée d’argumenter pour tordre le cou à certains aprioris au sujet de ce groupe car à chaque fois que je dis que je les aime, les gens s’imaginent vraiment un boys band dans le sens le plus basique du terme ( même si c’est de la pop plutôt consensuelle, je trouve qu’il y a quand même autre chose derrière et un vrai investissement de la part du groupe). Mais je peux aussi comprendre que les gens n’accrochent pas autant que moi !

      Mon frère n’accroche pas vraiment : c’est de la pop trop sirupeuse ! Haha ! En tous cas merci d’apprécier la lecture ! <3

  9. Répondre

    Cathie

    Bonjour,
    Ah nos passions « incomprises » ! Quelle mise à nu ! Tu m’as amusée!
    Pas de viande, pas de cigarettes et cela depuis plus de 30 ans… Combien de fois ai-je du dire non !!! et m’expliquer… m’expliquer et pourtant des gens trés proches de moi s’en moquent encore…
    Je n’ai jamais compris le concept de fête (je suis une grande nulle), j’ai l’impression que cela se résume à boire vite et beaucoup quand ce n’est pas pire… Pas pour moi !
    Autre passion incomprise dans mon entourage, Céline Dion. Et oui, il ne se passe pas un jour sans qu’on m’entende chanter (brailler) une de ses chansons, dans la voiture, sous la douche, dans mon salon…
    Enfin pour Take That que je ne connais pas… à part Robbie Williams dont j’aime la voix et les excentricités… Mais je regrette beaucoup David Bowie et si les hommes pouvaient couper leur barbe et se faire pousser (un peu ) les cheveux et, oui, se maquiller, j’adorerais !
    Cathie

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Merci pour ton temoignage ! Je ne suis pas non plus une grande fêtarde mais je prends plaisir à me défouler/danser/sauter partout de temps en temps (sans alcool donc:-))… mais j’ai du mal à saisir le fait de faire la fête en étant complètement malade après… faut dire que je n’ai jamais été jusqu’au stade de l’ivresse (puisque j’ai déjà mal à la tête avant haha!)
      Sinon, David Bowie, j’aime aussi et effectivement je trouve qu’on était plus ouverts à cette époque au niveau de l’habillement et du maquillage des hommes ! A reproduire aujourd’hui en effet !

  10. Répondre

    Douces effrontées

    J’adore cet article, ça change vraiment ! J’ai beau réfléchir, je ne crois pas avoir des passions qui sortent vraiment de l’ordinaire. Tu as tellement raison quand tu dis que nos goûts sont homogénéisés. Par contre, je pense que j’ai des passions très différentes de celles de la plupart de mes amis: blogging, écriture, dessin… Mais sur la blogosphère c’est monnaie courante ahah

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Hahaha! Après c’est une bonne chose aussi le blog et Instagram car ça permet de se regrouper autour de passions communes (peut être plus populaires) et de s’inspirer mutuellement mais il faut essayer d’arriver à distinguer si on aime une chose parce qu’on a vu plusieurs personnes l’aimer ou si sans l’avoir vu sur tout le monde on l’aurait aimé aussi…voilà toute la difficulté !

  11. Répondre

    Catherine

    Quel plaisir de lire cet article ! Je trouve qu’aujourd’hui (et encore plus à cause d’Instagram), on essaye tellement tous de se mettre dans un moule tellement formaté…. Grâce à ton blog, j’ai découvert des groupes de pop anglaise que j’aime vraiment beaucoup comme Keane et Take That et tout ça m’a permit de vraiment écouter ce que j’aime sans me sentir juger par les autres (fan de One Firection a 28 ans et sans honte). Je pense que mon petit plaisir musical serait la country avec des chanteur comme Dierks Bentley ou Kacey Musgraves.

    Mon autre petit plaisir c’est la lecture et surtout la fantasy et le fantastique, des éditions Milady par exemple. Je suis bibliothécaire et pourtant, je déplore la mauvaise presse et vision que ce genre littéraire possède. Beaucoup de gens dénigre ce genre de lecture alors que pour moi, la lecture est avant tout un moyen de s’evader, de vivre par le biais du héros une autre existence …. Même des romans comme After sont intéressant car l’auteur a avant tout voulu partager ses passions et sa vision au lecteur.

    Merci encore pour ton blog plein de fraîcheur et de bonne humeur !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Merci ! Je suis ravie de t’avoir fait aimer la pop anglaise : j’ai parfois l’impression qu’en France on est un peu «snob» vis à vis des mélodies pop un peu sirupeuses, mélodieuses ou destinées aux ados… mais bon, c’est une question de goût aussi (pour ma part par ex, les chansons de Maître gims/Soprano etc ou la variété française, je n’accroche pas trop, mais je peux comprendre l’engouement)

      One direction, J’aime bien aussi sinon ! Et pour la littérature fantastique, c’est vrai que du moment que ça fait évader le lecteur, ça a du bon ! Le tout est de trouver « son truc » et d’y aller à fond sans se soucier de savoir si ça fait « cool » d’aimer ça ou non.

  12. Répondre

    Caroline

    Ça fait du bien de lire cela quand sur instagram on a l’impression que tout le monde a un style bien défini et qu’il faut s’y tenir. J’aime des choses variés et cela m’attriste parfois de voir des gens tout faire pour se cantonner à leur image.
    Concernant l’alcool je trouve cela bien que des gens osent le dire. Personnellement je n’en bois pas et je n’aime pas ça. Comme tout le monde je me suis forcée quand j’étais étudiante parce qu’il fallait avoir l’air « cool ». C’est triste mais le pire c’est que ma famille me pousse à en boire et j’ai déjà eu des petites moqueries par rapport à ça car pour eux si on ne boit pas d’alcool on est considéré comme une enfant.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah pour les goûts, inévitablement, on est influencées par ce que l’on voit sur insta ou sur les blogs (moi la première !) mais c’est vrai qu’il faut essayer de se demander si c’est pour suivre une tendance ou si on aime vraiment : difficile !
      Pour l’alcool, ton témoignage montre bien l’image qu’on colle très tôt pour ce côté convivial… et les reproches qu’on peut essuyer si on ne suit pas ce schéma. Et aussi ce côté « cool » qu’il faut avoir… Je ne sais pas si cela va évoluer mais j’ai un peu peur pour les personnes qui ont du mal à s’affirmer car cela impacte sur d’autres choses dans la vie, le fait de ne pas pouvoir s’assumer tel que l’on est et avec ses propres envies (ou non envies)

  13. Répondre

    Clemence

    Est ce que tu as vu l’épisode 3 de la saison 2 de Derry Girls? Elles vont voir un concert de Take That, et en chemin il leur arrive que des problèmes (mais c’est hilarant) : https://www.imdb.com/title/tt9895782/

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ahh non ! Mais je viens de le trouver à visionner : j’ai regardé qq extraits et ça a l’air trop drôle même si j’ai vraiment du mal à comprendre l’accent irlandais haha! Merci du tuyau !

  14. Répondre

    claudine

    Ah quel plaisir de lire ce post, je me sens libérée, délivréeeeee, normale quoi.

  15. Répondre

    Mister Lapin

    Pendant un moment avec mon mari, on était devenus « chiants ». L’entrée dans l’âge adulte, avec achat de maison, bébé nous a fait abandonner nos passions (Japon, Années 80, kawaii etc.) parce que bon, quand on est adulte ça ne se fait pas. La société nous pousse à devenir adultes et à laisser de côté la part d’enfance et nos passions jugées pas sérieuses. Et puis un jour, on a envoyé valser cette vie d’adulte chiante pour reprendre nos passions : mangas, BD, super héros, jeux vidéos, collections années 80 (Musclor et Barbie) etc.
    Ça ne nous empêche pas d’assumer nos responsabilités et nos boulots. Alors parfois certains peuvent faire des réflexions ou ne pas comprendre, mais on s’en moque, la vie est beaucoup plus fun comme ça!
    Et concernant l’alcool comme je te comprends! Je n’ai jamais pu boire (en dehors d’une demi flûte de champagne s’il faut fêter un truc, mais je préfère le prosecco ou l’Asti) car mon estomac ne le supporte pas. Au premier verre je suis malade (j’ai les effets de la cuite, sans avoir pris de cuite, c’est très sympa) et j’ai beau l’expliquer on me dit qu’il faut se décoincer. Merci mais ce sera sans moi. Ça ne m’empêche pas de m’amuser. 🙂

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah merci pour pour joli témoignage ! C’est cool que vous ayez choisi de renouer avec vos passions ! Et pour l’alcool, il faut laisser parler !;-) continuez à vous amuser !

  16. Répondre

    Coeur grenadine

    Quel post charmant !
    J’ai la cinquantaine bien sonnée !!, et je conserve religieusement ma panthère-rose en peluche et ses petites soeurs .
    Je ne me lasse pas de regarder :  » Sur la route de Madison, Coup de foudre à Notting Hill, Le grand bleu et j’ose à peine le dire SISSI ,
    J’ai écouté une chronique sur France-Inter , qui disait que justement c’était très sain d’avoir des passions ,des marottes ….régressives, ça fait partie du bien être !!!!!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Haha Sissi c’est mythique même si perso j’ai jamais trop accroché ! Mais je te comprends vu que j’ai aussi des goûts très fleur bleue en ce qui concerne les séries ou les films !

      Et pour la chronique de France Inter, tant mieux alors, en tous cas c’est ma petite bouffée d’oxygène ces plaisirs régressifs !

  17. Répondre

    Niny

    I just discovered your blog and stumbled upon this post. I can definitely relate although instead of low tolerance, my primary reason to decline alcohol is because of religion. Not everyone I met knows of my faith and I’m constantly in a situation where I will always have to politely decline whenever someone offers one. To avoid awkwardness, I usually just say that I’m driving home or a designated driver for friends – this works most times for me and people somehow are more considerate of it. Like you, I stick to primarily water and if the bartender is feeling generous or crafty, I’ll ask for a mocktail. There are occasions where people can be really pushy and I had an encounter where I’m almost reduced to tears because a guy was so adamant on getting me to accept a shot of tequila even after I had told him no numerous times. I do rely a lot on sympathetic friends or my significant other to come to my aid whenever something like this happens, unfortunately.

    I’ll have to admit also that it can be isolating to be the only person holding a glass of water and everyone else is sipping champagne, wine or beer. During my college years, my game plan was always headed straight to the dance floor and remained dancing until I needed beverage to re-energize or needed to use the restroom. I will hang out by the sitting lounge for a short amount of time to chat with people I knew and then I’m off again dancing the night away. I had my share of fun, nonetheless sans alcohol. It wasn’t easy navigating those challenges but it does require a very strong willpower to not succumb into the pressure.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Thanks for your comment and welcome here ! I feel you !.. especially when you are a student, you try to avoid awkwardness but now, getting older, I don’t care about what people think and they mostly understand and don’t judge the fact that I don’t drink alcohol… they don’t even ask why. But indeed, I agree with you that it requires a strong willpower to say no if you don’t feel like drinking:-)

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.