Archives | mars, 2008

Une bouteille à la mer

Je vous envoie ce message à travers cette bouteille que j’ai lancée à la mer…Je suis perdue sur une plage peuplée de quelques rares habitants… Plus d’ordinateur, plus de blog, plus de shopping, plus même vous… Ici ,c’est un autre monde qui permet de me retrouver face à moi-même…Adieu les restos, juste quelques coquillages et des algues à se mettre sous la dent…

Le temps est un peu menaçant mais l’air iodé est frais , vivifiant… Mon programme de la journée: Attendre, attendre et encore attendre que quelqu’un vienne me chercher…

 

 

 

 

Pour tenter de m’enfuir, j’ai même essayé de m’envoler…

… sans succès….mais je garde le moral…

… l’espoir qu’on me retrouve…

… au milieu de nulle part …



Ma dernière tentative est ce message écrit sur le sable, au cas où un hélicoptère passe par là…Mais je crois que vous avez bien reçu mon message… ça veut donc dire que je suis sauvée…!!

J’ai donc pour seuls et uniques vêtements sur cette plage:

Parka kaki H&M
Robe fleurie H&M
Gilet sans manches coupe trapèze Promod
Bonnet Comptoir des Cotonniers
Echarpe Rouge à poches Alain Manoukian (le frère d’André?…)
Sous Pull gris Petit Bateau
Sautoir oiseau H&M enfant
Collants Gris H&M
Bottines de Sioux New Look ayant appartenu à Betty ici (marinées dans leur jus…) (envoyées en livraison express Fedex sur ma plage déserte par Betty, ayant eu pitié de moi…)

**

Tellement mieux que Burger King…Kong!

Oui, je sais je fais dans le pitoyable avec un titre digne d’une « Titofade » ou d’une « Roucasserie » mais pardonnez-moi, c’est la fin de semaine…

Un restaurant au décor très sympathique sous une grande véranda et un décor design? Ca vous tente?

Car aujourd’hui, c’est dans un lieu d’altitude que je vous emmène… surplombant le Pont Neuf… De la cuisine plutôt française (ahhh enfin…) mais aux influences japonaises (on ne se refait pas…).

Je vous donne rendez -vous tout de suite au restaurant KONG 1 rue du Pont neuf 75001 PARIS

Je vous attends devant l’enseigne qui partage l’immeuble avec le siège Kenzo… Dans le hall, on se rend compte qu’on va monter assez haut pour manger… Ah ça y est vous êtes enfin là… J’espère que vous allez bien et que vous n’avez pas trop le vertige…

Nous allons prendre l’ascenseur transparent pour rejoindre le 5ème étage où nous attend ce fameux mélange Paris Tokyo , comme nous le stipule le site internet du restaurant…


En effet, à peine arrivées ,nous nous retrouvons dans le coin bar….Voulez-vous prendre un verre avant d’entamer le repas?…

Non? Pas aujourd’hui? Vous êtes bien sobre dites moi… Parfait , nous allons monter directement dans la partie restaurant , aux dernier étage…La vue est imprenable sur le Pont neuf…Le lieu est vraiment une bulle de modernité et de design avec cette enfilade de chaises et de banquettes imaginées par Philippe Starck….

Installez-vous je vous prie…Le serveur nous apporte alors le menu… Quand on regarde les prix , on se rend compte qu’il inclut effectivement le cadre et le décor car les plats à la carte sont relativement élevés , comme vous pouvez le constater… Tiens ! Ils proposent un brunch !*… Vous vous sentez d’humeur « Bruncheuse », faites donc votre choix parmi la carte du brunch…

Moi , j’ai besoin de quelque chose qui me cale bien l’estomac.. Je pense prendre alors un plat seul…Une côte de veau& jus de yuzu , purée de pomme de terre parle doucement à mon oreille (et mon palais!!!…)… Le serveur prend alors notre commande…

Pendant que vous étalez la liste de ce que sera votre brunch , je commence à regarder plus attentivement autour de moi: le lieu est très lumineux grâce aux grandes baies vitrées… je regarde avec nostalgie à ma droite les ex-bâtiments de la Samaritaine…Haut lieu du shopping parisien qui n’est plus…

Pas le temps de verser sa larmichette, la côte de veau sauce yuzu et sa purée de pomme de terre arrivent devant moi..Une énorme pièce de veau grillée comme il faut…cuite à point , juste rosée…Je goûte alors un morceau… Vous excuserez mon impolitesse de commencer avant vous mais un morceau comme celui-ci ne demande qu’à être mangé…

Mmmmmmmmmmmmh… Un moelleux et un fondant sans pareil… étonnant pour une pièce de viande si épaisse…Elle est vraiment cuite uniformément et juteuse… Un délice…Charal à côté, c’est du caoutchouc…Et cette purée fond dans la bouche à la moindre becquée…

Ca y est… j’établis mon petit cérémonial de dégustation: je coupe un morceau de veau, je le trempe dans la sauce au yuzu (« le yuzu » est une sorte de petit pamplemousse asiatique) et je termine par une bouchée de purée…Goutez-en aussi si vous voulez, en attendant votre brunch…

Ahhh non! justement, il arrive…Vous n’avez pas eu la main molle sur les quantités à ce que je vois…

Le pain est d’une fraîcheur extrême (est ce bien d’un pain dont on parle ou du dernier déodorant Narta?…)… Il croustille et fait vraiment honneur à la France, patrie de la baguette…

Les pancakes au sirop d’érables ont l’air très bons…Il font honneur au Canada, patrie de Céline Dion et Réééné…

Et côté salé, vous êtes servie… avec ce saumon fumé et ces oeufs brouillés à la saucisse et au bacon…Pour ma part je suis très calée avec ma côte de veau mais je dois avouer que votre petit brunch me fait quand même envie…

Tous les mélanges sont permis, vous passez du salé au sucré, de la saucisse à la confiture comme Casimir et son Gloubiboulga.. Mais faites, faites… dégustez , dégustez…

Si l’envie d’un plat s’était faite sentir , vous auriez également pu choisir le filet de daurade sauce wasabi qui est servi à la table d’à côté…

Mais l’heure de choisir son dessert arrive…Enfin plutôt pour moi, car votre repas n’a été en fait qu’un immense dessert , dirons nous…Vous voulez en choisir un aussi?….Je comprends pouquoi je vous ai choisie comme partenaire de goinfrerie…Ici, ils servent des desserts maison mais aussi quelques desserts de la maison Pierre Hermé… l’occasion pour nous de goûter!!… Depuis le temps qu’on nous en parle!!!

Vous prenez alors le 2000 feuilles:trés astucieux comme nom de baptême pour cette pâtisserie… car en effet , c’est un millefeuille énorme qui arrive devant vous…Pas du tout dur à couper, ni à déguster, croustillant , pas sec et pas trop sucré… Un délice…

Moi de mon côté , j’ai choisi un macaron chocolat passion … alors? Verdict du macaron Pierre Hermé?

Je dois avouer que je m’attendais à mieux car je trouve le macaron est un peu compact comparativement à ceux de Ladurée… Le fourrage chocolat est un petit peu trop épais et du coup, le macaron perd en moelleux….Le mélange de la passion et du chocolat est très harmonieux mais c’est au niveau texture que je suis un peu déçue…Mais bon, peut être, le macaron a souffert du voyage entre la maison Pierre Hermé et ici… je ne sais pas..il faudra que je me rendre un jour à l’évidence en me rendant directement chez Pierrot…Je laisse le bénéfice au doute…

En tous cas, dans l’ensemble , c’était vraiment très bon… Surtout cette viande et ce pain……Mmmmh… A ce prix là , ça peut l’être , allez vous me dire mais c’est vrai que si vous ne voulez pas y laisser votre chemise , laissez vous tenter par le brunch afin de profiter de l’endroit tout en protégeant votre portefeuille…Elle est pas si « Kong » que ça mon idée économe?

*Le brunch est servi le dimanche uniquement

Restaurant Kong 1 rue du Pont Neuf 75001 PARIS
M° Pont Neuf
Site internet Ici

Poupées de cire

J’ai un secret à vous avouer… Parfois , le soir, lorsqu’il fait nuit , je sors de mon lit tout doucement, je prends le métro en passant par mon quartier préféré, l’Opéra et je vais rendre visite à quelques personnes qui se sentent bien seules….

Ces personnes-là, vous semblez bien les connaître car ce sont des personnalités célèbres, sous les feux de la rampe , mais chaque fois que je vais leur rendre visite, ils se montrent sous une facette totalement différente …Des personnes que vous pensiez passées dans l’au-delà reviennent à la vie comme par magie…

Elvis revêt son plus beau costume et c’est parti pour un boeuf entre potes… »One for the money! Two for the Show! »

Elton John me laisse partager son piano et je lui gache toute son harmonie mais ce n’est pas grave, Phil Collins est là pour battre la mesure…

En général, Johnny , au bout d’un moment se met toujours à bouder car il n’a pas la vedette et l’endroit est trop exigu pour qu’il puisse faire une entrée fracassante en hélicoptère ou à moto…. Du coup, il fume , fume et re-fume, de cigarettes en cigarettes… et mes tentatives pour lui faire lâcher le tabac sont en général infructueuses…

« Pars plutôt chanter avec Jenifer! » m’ordonne t’il sèchement… » et laisse moi tranquille! »… Je m’exécute et entame une magnifique prestation scénique avec la petite Jenifer

Une fois le mini concert achevé, en général, tous les musiciens partent se coucher et je vais rendre visite aux plus bagarreurs du coin…Jackie Chan cherche à me surprendre par une manchette chinoise et un lancé de jambes… Mais on ne me la fait pas à moi…qui tente d’esquiver tant bien que mal ses attaques…

Heureusement, mon copain Schwarzie me prend souvent sous son aile et vient m’aider face à ce Kung-Fu Fighter rigolard… et n’en fait qu’une bouchée….

Je les laisse alors finir leur bagarre pour m’éloigner et jouer l’assistante sociale (Pause café!!!) auprès de ceux qui ressentent vraiment le besoin de s’épancher…Charles Aznavour me fait souvent part de sa vision de la vie…Il me dit qu’à dix huit ans , il a quitté sa province, bien décidé à empoigner la vie….il me la raconte des centaines de fois cette histoire.. Il radote, il radote mais moi je l’écoute , je l’écoute pour ne pas l’offusquer…

Et je pars prendre un thé avec BHL ( Bernard Henri Levy), qui se demande toujours où a bien pu passer sa chère et tendre Arielle Dombasle, se questionne sur le sens de sa vie, le pourquoi de la mort, les signes de l’au- delà…En général, je ne reste pas bien longtemps avec lui afin de préserver ma bonne humeur du jour…

Je préfère de loin les discussions animées avec Gérard Jugnot et Jean Reno, toujours partants pour blaguer…

et je refais le monde avec la Callas et Jean Paul Gaultier en parlant mode, défilés, bouts de tissu…Ce jour-là, Jean Paul propose une nouvelle tenue de scène à Maria Callas … Celle-ci semble enchantée mais devient blême lorsqu’elle découvre que Jean Paul veut lui faire porter un soutien-gorge conique à la Madonna…

 » Moi je peux tout porter , de toutes façons, même ce qui est laid rend divinement bien sur moi!  » s’écrie Naomi….

Diam’s ne peut s’empêcher de rétorquer: « Ouais Bouffone!… T’arrêtes de faire ta reine , Poupée, sinon, on va te faire la tête au carré , zarma!!! »…De quoi rabattre le caquet de la reine Naomi, prise de torpeur face à l’agressivité de cette chère Diam’s…

Comme je sens que l’atmosphère est tendue comme un string, je pars embêter ce cher Michael Youn, ultra chatouilleux et tous membres dehors!…

… tandis que Lorie, portable à la main, me demande conseil pour un SMS de menace qu’elle doit envoyer à Garou… En effet, ce dernier n’est pas rentré de la nuit … Quelques mois qu’ils sont ensemble et déjà, il découche…

« Le téléphone pleure!! »…s’exclame Claude François qui se dit qu’à l’époque , il aurait du envoyer un SMS à sa dulcinée plutôt que de bavasser 3 heures avec une petite gamine de 5 ans…
Parfois, pour les occuper, je dois vraiment mouiller ma chemise… car quand Tony Parker veut faire quelques passes , je dois me dévouer pour jouer avec lui… Evidemment, il gagne toujours et c’est ça qui lui plaît…

Mais en général, pour me remercier d’être venue, tout le monde se met sur son 31 pour une cérémonie d’au revoir… Julia Roberts , toutes dents dehors, met sa robe de Pretty Woman , escortée par Sean Connery, bon pied bon oeil…

Et à l’issue de cette cérémonie d’au revoir, Geneviève de Fontenay me supplie de devenir Miss France 2008 afin de remplacer la mangeuse de yaourts du moment, Valerie Begue…Bon, pour lui faire plaisir , j’accepte… le temps d’une soirée uniquement…

Mais les premiers rayons du soleil commencent à apparaître, la nuit laisse place au jour et tous ces personnages qui ont eu un semblant de vie pendant la nuit , reprennent leur place et redeviennent immobiles pour se laisser contempler par une horde de touristes qui ne va pas tarder à arriver dans quelques heures…

Moi je retourne chez moi et me dis que j’ai de la chance de partager ces quelques heures de folies avec ces personnages de cire…

Sur mon dos:

Veste aux allures « Chanel » EDC by Esprit
Blouse brodée shoppée de justesse sur ventesprivées.com Isabel Marant
Foulard Antik Batik
Pantalon large à bretelles Camaieu
Boots zara
Sac paloma de Brontibay

**

Sailor moon attitude

Comme notre chère Punky , j’ai toujours eu un doux penchant pour les rayures et les marinières , ceci étant peut être dû à mon affection particulière pour le dessin animé « Sailor moon« , lors de mon adolescence…

Quelle ne fut pas ma satisfaction lorsque j’ai pu mettre la main sur une jupe plissée rayée de longueur batarde (c’est- à-dire de longueur mi-mollet…) dans le temple de la fripe, Freep star…5 euros pour devenir matelot! Je m’engage!

Bien sûr que je n’allais pas la porter telle quelle… mais détournée en robe bustier et ceinturée pour lui donner plus de caractère et de mordant… Je me sens l’âme d’une justicière de la lune… Pour l’instant , pas question de la porter avec les épaules dénudées , alors je la superpose à un sous-pull.. comme ça je suis parée pour les petits frimas… « Pouvoir du prisme lunaire!!! Transforme moi!!! »

Des plis, du rayé… C’est confortable à porter…

Ma veste couleur navy par dessus et je me sens prête à m’engager dans la marine nationale…

Mais si je m’engage dans la Marine, plus question d’aller fouiner dans les boutiques de fripes avec ma complice Betty !!.. Tout bien réfléchi, je veux rester sur la terre ferme pour profiter des plaisirs bien terre à terre et futiles d’une fille… Dégonflée moi?

Robe rayée qui fut dans son ancienne vie une jupe longueur  » bonne soeur » dénichée chez Freep Star
Foulard « torchon à carreaux » Zara
Sous pull gris en coton Petit Bateau
Ceinture rouge vintage de maman TKBB
Veste navy Topshop
Legging Camaieu
Bottines camel Zara
Sac Aldo de Jerôme Dreyfuss

**

Page 1 sur 41234