Archives | juillet, 2010

« Cherry blossom » wedding

Je sais que je vous ai un peu bassinées pour cette fameuse tenue d’invitée de mariage depuis un mois: Quoi mettre? Robe ou combipantalon? Quelles chaussures? Quelle pochette?  Bref, les personnes qui me suivent aussi sur Facebook ont dû vivre ça aussi activement que moi au rythme des envois retardés d’Asos et les recherches désespérées de chaussures à talon argentées! Mais, ouf! J’y suis arrivée et le jour J du mariage d’ Alix, notre chère Cherry blossom girl, j’avais tout sur moi! Ma tenue reste tout de même plutôt simple ( simplicité inversement proportionnelle à l’effort fourni pour trouver chacune des pièces la composant mais bon, l’essentiel était de me sentir bien aussi!)

Ce fut , comme on pouvait s’y attendre un très beau mariage avec une excellente ambiance. C’était également un retour aux sources pour moi puisque le mariage se passait en Auvergne, région qui m’a vue naître! (Héhé! ça saute aux yeux en me voyant que je suis une pure souche auvergnate, non?). Je vous montre les tenues que nous portions en tant que convives et je laisse l’exclusivité à Alix de vous montrer  sa magnifique tenue de mariée! Suspense suspense…

I know that I’ve been a pain in the neck for a month, when I didn’t know what outfit to wear at a wedding I was invited to : a dress or a jumpsuit ? What shoes ? What clutch ? Well, those who also follow me on Facebook saw how I lived this at the rate of Asos’ delayed shipments and also my desperate search of silver heel shoes ! But, phew ! I managed it and on the D day of Alix’s wedding, our dear Cherry blossom girl, I had everything ! Even so, my outfit is rather simple ( simplicity that is inversely proportional to the effort required to find each piece but the main point was also to feel good !).

As one would expect, it was a wonderful wedding with a great atmosphere. I was also going back to my beginnings because the wedding was taking place in Auvergne, and it’s the region where I was born ! Ha ha ! It’s blindingly obvious that I’m native of the Auvergne, isn’t it ? ). I show you the outfits we wore as guests and I let Alix show you her wonderful wedding dress ! Suspense, suspense …


Combipantalon/ Jumpsuit American Retro
Collier/ Necklace H&M
Fleur/ Flower H&M
Bracelets H&M
Pochette à plumes/ feather clutch Asos
Sandales argentées/  silver sandals Givenchy

Photos par TH au mariage d’Alix, en compagnie de Betty, Louise, Lila.

J’suis trop une ouf!

For the ENGLISH VERSION : click HERE or on the drawings!

PS: Le vernis trop « ouf  » en question est le vernis American Apparel que je porte dans mon billet précédent et ICI ( The nailpolish I’m talking about is the  American Apparel one you’ve seen in my previous entry and Here)

Faute de jupes, on mange des robes

Toujours en quête (passive) de ma jupe longue façon Kate Hudson : c’est très dur à trouver, ce genre de jupe :le motif, la forme, la longueur, TOUT est délicat à choisir et peut faire basculer du côté « Felix Gray » (pour celles et ceux qui ne connaissent pas cet artiste « Majuscule », il a interprété « La Gitane » d’où le lien!). C’est pour cela que pour l’instant, à défaut de Jupe longue, je me suis contentée de ressortir ma robe longue trouvée il y a 2 ans il me semble, chez Morgan (je n’arrive plus à retrouver le billet correspondant dans mes archives… amusez vous-y si vous avez du temps et au passage rigolez un peu de la plupart des tenues de l’époque…). Oui, Morgan, ça fait d’ailleurs bien 2 ans que je ne suis pas rentrée à l’intérieur de ce magasin tout en promesses ( bien cachées?). N’empêche que cette robe, je la sors direct quand il fait bien chaud car elle ne peut se porter qu’en temps chaud et beau j’ai remarqué: temps mitigés, gris ou frisquets, s’abstenir… J’aurais l’air d’une alien  hors du temps avec. Du coup, les années précédentes, j’ai du la porter 2 fois par été à tout casser! D’une part, à cause du temps mais aussi car je n’avais pas vraiment le sac qui va avec. Cette année tout est réuni pour la porter cette robe, plus d’excuse!

I’m always looking for a long skirt like Kate Hudson’s : that kind of skirt is very hard to find : the pattern, the shape, the length, it’s tricky to choose EVERYTHING, this can make you turn dramatically into a gipsy. That’s why at present, for lack of an long skirt, I’ll make do with my long dress found 2 years ago at Morgan (I can’t find the corresponding entry in my records … If you have time you can have a look and in passing, you can laugh at my outfit at the time …). Yes, Morgan, it’s almost 2 years that I don’t go anymore in this store. All the same, I take out this dress when it’s hot, because I can wear it only when the weather is fine and hot : not when it’s chilly or grey … I would look like a timeless alien with it. That’s why, the previous years, I’ve worn it twice at the most ! First, because of the weather but also because I didn’t have the right bag. This year all the requirements to wear this dress are satisfied, so no more excuse !

Robe/ dress Morgan ( bought in 2008)
Gilet clouté/ studded vest
Sandro
Chapeau/ hat Claire’s
Collier/ necklace Printemps
Bracelet Asos
Sandales/ sandals Mango
Sac/ bag Asos

Evasion au BLUE ELEPHANT

Aujourd’hui, je pense à celles et ceux qui ne sont pas encore partis en vacances (et qui ne partiront peut-être pas?) … et je me dis pourquoi attendre? Faisons venir les vacances à nous! Tout simplement en nous rendant rue de la Roquette où le Blue Elephant nous attend et nous agite sa trompe bleue (ça me fait penser à une certaine station de lavage de voiture tout à coup… nettement moins exotique!). Nous rentrons à l’intérieur (ou à l’extérieur, on ne sait plus?) et déjà on se croit ailleurs: en Thaïlande plus exactement. Je n’y suis encore jamais allée mais j’imagine bien ce décor pas loin des plages de Phuket : une végétation luxuriante, le doux clapotis des vagues (Tsunami non admis  dans ce restaurant), une certaine idée du paradis…

Today, I’m thinking of those who aren’t yet on vacation (or perhaps won’t go away) … And I’m thinking, why would I wait ? Let the holidays come to us ! Just by going to rue de la Roquette where the Blue Elephant is waiting for us, wagging his blue trunk. We go in and we already think we’re somewhere else : in Thailand actually. I’ve never been there but I can imagine that kind of decor near a beach in Phuket : a luxuriant vegetation, the nice lap of the waves (Tsunami is not allowed in this restaurant), a certain idea of heaven on earth …

Pour commencer , une serveuse nous demande de choisir parmi la carte des boissons. Les amateurs de cocktails  seront gâtés puisque le Blue Elephant en propose quelques uns et ces cocktails répondent au doux nom de « Maï Thaï » ou de « Blue Siam ». Nous choisirons d’être au plus près de la nature en prenant une  jeune noix de coco fraîche (importée tout droit de Thaïlande à ce qu’ils disent!). Ce sont parfois les choses les plus simples qui sont les meilleures puisque nous sirotons religieusement ce jus de coco avec délice…tellement rafraîchissant!

To begin the meal, the waitress asks us to choose the drinks. Those who are fond of cocktails will be lucky because the Blue Elephant offers some of them. As we want to be close to the nature, we take a fresh coconut (they say it comes directly from Thailand !). Sometimes, the most simple things are the best things and we sip the coconut milk with sheer delight … so refreshing !

Puis l’heure du choix du repas arrive: beaucoup de choses sur la carte , ce qui ne facilite pas les choses puisque j’aimerais tout goûter! Il existe un menu royal qui permettrait de satisfaire ses envies de variété mais à le lire, il semble un peu trop copieux quand même! Je reste plus sage en prenant le menu Express qui est proposé,  idéal  pour une pause-repas rapide. En effet,  le menu complet est apporté directement sur une grande assiette ronde compartimentée: une sorte de Bento thaïlandais! On a le choix entre plusieurs entrées , plats et desserts.

Then, the time comes when we choose the meal. There is a  Royal menu that would fulfil our cravings, but it seems to be a bit too copious, really !. I’m reasonable and I take the express menu, it’s ideal for a snack. Because, they bring me directly this menu in a big round plate that splits and separates the different dishes : a kind of Thai Bento !

Je choisis donc d’être téméraire en prenant les plats annotés d’un ou de 3 éléphants à côté du nom (le degré de piquant augmentant avec le nombre d’éléphants devant!). Dans un coin de l’assiette, j’ai donc l’entrée : le « Som Tam », salade de papaye verte au citron vert et aux crevettes séchées. Noté « 1 éléphant »: piquant fillette donc. Suivi du plat de résistance avec lequel je montre tout mon côté « Bob Morane contre tout chacal »  par ses 3 éléphants qui barrissent fièrement l’air de dire: « Je vais bien t’arracher la face ma petite tiens- toi bien! » . Le poulet au curry vert (poulet sauté avec sauce au curry lait de coco et légumes) est accompagné de riz blanc: je ne sais pas si ma résistance au piquant augmente de jour en jour (comme avec les saucisses de Francfort que j’avais fièrement affrontées ici) mais ces 3 éléphants ne m’ont pas fait beaucoup d’effet: c’est piquant certes mais tout à fait supportable! Et c’est très bien préparé en passant: la salade de papaye est rafraîchissante et le poulet au curry a sa sauce onctueuse à souhait!  Il me reste dans l’assiette  compartimentée le dessert que je réserve pour plus tard : j’attends de le déguster avec vous!

As I’m foolhardy I choose a dish with 1 or 3 elephants drawn next to the name (the more elephants, the spicier is the dish !).
In my plate, there’s the starter : the « Som Tam », green papaya salad with lime and dried shrimps : marked with « 1 elephant » : mild. The chicken with green curry (sauté of chicken with a curry and coconut milk sauce and vegetables) is served with white rice : I don’t know if my resistance to spicy dishes dishes grows day by day (just like with the Frankfurter I proudly experienced here), but the 3 elephants had no effect on me : it’s spicy but quite bearable ! And it’s very well prepared in passing : the papaya salad is refreshing and the sauce of the curried chicken is delightfully smooth ! The dessert is still in my plate but I keep it till later : I’m waiting to enjoy it with you !

De votre côté vous avez joué la sécurité avec le Himmapan , plat végétarien à base de tofu frit, bébé-maïs et ananas frais (noté « zéro éléphant… boooo! Petite joueuse!) qui arrive dans un demi-ananas . Sympathique présentation! Vous avez choisi de l’accompagner avec le Khao niao: petit panier de riz gluant. Le riz gluant est moyennement apprécié par les palais occidentaux par sa texture mais je pense qu’une fois initié, vous ne pouvez qu’aimer.

For your part, with the Himmapan, you play for safety, a vegetarian dish made with fried tofu, small corn on the cob and fresh pineapple (marked with no elephant … booo ! ) which is served in a half-pineapple. Nice presentation ! You have also chosen Khao Niao : sticky rice served in a little basket.

L’heure du dessert arrive: je crois que ce demi-ananas frais bien garni vous a calé… Vous choisissez donc le dessert ô combien classique: les boules de sorbets! Mais bon, ces boules de glace mangue-passion ont tout de même un parfum d’exotisme avec cette petite décoration florale… classique pas tout à fait classique , dans le fond!
De mon côté , je me jette sur le dessert que j’ai mis de côté et qui était déjà présent dans un coin de mon assiette garnie: la tarte au jasmin (comme c’est écrit sur le menu). Cette tarte ressemble plus à un flan mais peut-être qu’en Thaïlande , une tarte est un flan… bref, subtilités du langage! On sent bien le parfum assez inattendu mais néanmoins agréable du jasmin …Un dernier petit tour vers l’étang aux carpes , situé sous le  pont rouge, quelques photos souvenirs prises à la manière de touristes, une fleur  offerte  par les propriétaires des lieux en guise de cadeau d’au revoir… Nous franchissons la porte , en nous attendant à voir un beau coucher de soleil à l’horizon… à la place, des parisiens pressés… Retour à la réalité.

It’s time for the dessert now : I think this fresh generous half-pineapple filled you up … You choose a classic dessert : water ice ! But this mango passion fruit sorbet has a whiff of exoticism about it with this little flower decorations …
For my part, I fall upon the dessert that is on my plate : a jasmine tart (like written on the menu). This tart looks more like a custard tart, but maybe in Thailand a tart is a custard tart … Well, the subleties of the language !A short walk to the carps pond situated under the red bridge, some souvenir photos taken like tourists, a flower the restaurant owner gave us by way of good bye … We go out, thinking to see a beautiful sunset on the horizon … and instead,some stressful parisians … Return to reality.

PS: On the drawing, Tokyobibi says « Pleaaase! Can I have aThai massage by  Ewan Mc Gregor, Hugh Jackman or Robert Pattinson? »


Restaurant BLUE ELEPHANT
43-45 Rue de la Roquette
75011 PARIS
Métro Bastille
Site internet ICI

Page 1 sur 3123