Archives | septembre, 2010

Les yeux enfumés

Je ne suis pas une experte en maquillage… enfin, disons que je ne fais que ce que je sais faire et ce qui demande le moins de temps à effectuer. En général, je me contente pour les yeux d’un trait de crayon gris étain mais depuis un certain de temps, j’avais envie de tester autre chose: « L’oeil charbonneux » appelé chez les Anglo-saxons le « Smoky eye ». Et comme je n’ai  pas du tout la mallette de maquilleuse professionnelle chez moi, j’avais envie de me procurer  l’attirail « tout inclus en kit » pour commencer, histoire de me faire la main. Je vous avais demandé conseil sur Facebook il y a quelques temps et il paraîtrait que chez Mac, les conseils et le matériel sont parfaits… Mais flemme, je vous dis. Flemme de parler à la conseillère, flemme de la regarder m’expliquer comment faire… J’ai donc choisi ce kit Benefit et j’ai suivi à la lettre les petits dessins explicatifs livrés avec. Et j’ai aussi regardé quelques tutoriels de Michelle Phan sur Youtube histoire de cerner ce smoky eye sur un oeil asiatique (=Oeil asiatique avec pli de paupière à la différence de l’oeil asiatique sans paupière, plus bridé : héhé, bientôt l’oeil bridé n’aura plus de secret pour vous!)… En bref, ça a donné ça. J’ai volontairement eu la main légère pour commencer mais , avec plus de dextérité, une prochaine fois je tenterai de carboniser un peu plus mes yeux. Ca ne devrait pas demander trop d’effort puisque j’ai pas mal d’expérience sur les gâteaux que je tente de cuire.

I am not an expert in make up… Well, let’s just say I only know the things I can manage myself and which take no time to do. In general, I am very happy with a tin grey liner on my eyes but lately, I wanted to test something new: the smoky eyes. And because I don’t own a professional make-up case at home, I wanted to get myself the perfect DIY kit as a starter, just to get hands on first. A while ago I asked you for some advice on facebook and it seems that with Mac, tips and material are perfect… But I am lazy I’m telling you. Lazy to ask a professional, lazy to look at her explaining me how to do it… So I chose this Benefit kit and I followed those little « how to » sketches included in it to the letter. And I also watched a few videos from Michelle Phan on Youtube to be able to understand how to get this smoky eye on an asian eye (=asian eye with an eyelid line, different from the one without the eyelid line, more slanting: hehe, soon the slanting eye won’t hold any secrets from you!)… In short, here is the result. I voluntarily kept a light hand to start off, but, with a bit more dexterity, I will try another time to darken my eyes a bit more. It shouldn’t take that much effort because I already have some experience from the cakes I am trying to bake.(English translation by Charlotte B.)

Kit « Smokin Eyes » Benefit
Tee shirt Karen Walker
Vernis à ongles OPI « Big Apple Red »

PS: Demain samedi 2 Octobre, je suis en dédicace au salon de la BD FNAC de Toulouse Wilson (de 12h à 13h et je reprends de 14h à 17h!) : Je vous retrouve avec d’autres auteurs sous le soleil de la Ville Rose!

A quelque chose près…

Le Festiblog 2010, c’était comme le Festiblog 2009…  Juste quelques petites différences météorologiques mais à part ça, c’était tout pareil: mêmes sourires, même chaleur humaine. Merci à toute l’équipe du Festiblog d’avoir été au petit soin, merci pour votre courage à patienter dehors dans le froid et la pluie pour tenter de grappiller une dédicace, désolée pour les derniers de la file d’attente qui, de ma part, n’ont eu droit qu’à une signature  de niveau Mat Sup (Maternelle supérieure), désolée pour le non-reportage en photos puisque impossibilité de prendre des photos. Nous nous reverrons l’année prochaine ou à Toulouse ce samedi 2 Octobre si mon avion veut bien décoller malgré la grève… La difficulté ajoute de la valeur aux choses… oui oui, il paraît.

Festiblog 2010 was just like Festiblog 2009 … A few meteorological differences, but honestly, apart from that, it was all the same : same smiles, same human warmth. Thanks to the whole Festiblog staff for having been so sweet, thank you all for your patience and courage, waiting outside in the cold and the rain to try and get an autograph and drawing, sorry for the last of you in the crowd who only got a kindergarten level signature, sorry for the absence of pics covering the event, since I couldn’t take any. We’ll meet again next year or this saturday October 2nd in Toulouse, if my plane takes off (there’s a strike going on) … The difficulty of the journey adds to it’s value … yeah, that’s what I’ve been told. ( English translation by Bleu Marine)

Rock this way?

En attendant de revenir sur le Festiblog qui s’est déroulé hier, en survolant les dernières tendances de la saison, je me suis rendue compte que la rock attitude avait encore de beaux jours devant elle. Cela dit, elle évolue: J’ai l’impression que cette année, la tendance  « rock » se fait un peu plus subtile: pas forcément besoin d’un grand renfort de clous , de chaînes ou encore de collants déchirés mais on se contente de slims courts, de mocassins et de chaussettes apparentes.  Le rock à la sauce 2011 est plus chic  me semble t-il. Plus « Grease » que « Kurt Cobain ». De mon côté,  je ne sais pas vraiment de quel côté pencher. Un petit mélange des deux me semble le plus judicieux… Team « Be-Bop-A-Lula » ou Team « Joan Jett »?

Before talking about the « Festiblog » that took place yesterday, after a quick review of last seasons trends, I can say that the rock attitude still has some good old days before it. But I must add it evolved: I kind of have the feeling that this year, the trend is more subtle: you don’t need that many studs, chains or teared tights but you’ll need shorter slims, mocassins or socks. It seems that the 2011 rock attitude is more chic. More « grease » than « Kurt Cobain ». I must say, I am not sure which side I’m gonna go for. A little mix of both seems wise… « Be-Bop -A-Lula » team or « Joan Jett » team?

PS: En parlant de Rock, j’ai participé à l’édition 2011 du Dico des filles, le fameux bouquin à offrir à sa petite cousine ou à s’offrir si on baigne encore dans les années « Je me pose des questions sur les garçons » ,  « Je rêverais d’être la fille la plus populaire du collège » ou  « les parents ils sont tous nuls » ( Oui! Oui! On s’en sort toujours de cette époque!). Cette année le Dico des filles  a fait appel à des blogueuses fans de mode ( Barock n’ roll et Cily ) et illustratrices comme Diglee et moi  pour représenter un look Rock idéal dans ses pages mode. Ce travail a été fait il y a de cela quelques mois donc à y réfléchir un peu mieux, j’aurais certainement dessiné une autre tenue maintenant (je trouve la tenue du bouquin vraiment trop sage… mais bon en même temps c’est destiné à de toutes jeunes filles) Cependant,  ça reste tout de même quelque chose qui a été très sympa à réaliser… et je pense que j’aurais adoré avoir ce livre  durant mes années collège puisqu’il regorge de petites surprises (comme ces badges cachés dans la couverture!)… bref ça a du bon d’être ado!

PS: Talking about rock, I participated in the 2011 publication of the « Dico des filles », the famous book to offer to your little cousin, or to buy for yourself if you are still in those years: « I’m asking questions about boys », « I wish I was the most popular girl in school » or « All parents sucks! » (yes, yes! we all get through this period!). This year the « Dico des filles » asked different fashion bloggers ( Barock n’ Roll and Cily ) and illustrators such as Diglee and me to create the perfect rock outfit in its fashion pages. This work was made a few months ago and after reflection, I would have certainly drawn a different outfit now (I find the clothes I picked for the book too sober… but at the same time this is for really young girls) However, it’s still a nice achievement… and I think I would have loved this book during my teen years, especially with all the litlle surprises you can find inside (like those badges hiden in the cover)… In short, it’s good to be a teen!( English translation by Charlotte B)

Le Dico des Filles 2011 ( Editions Fleurus ) disponible en librairie et sur Amazon.fr.

Crédit photos: Altamira NYC, Grazia magazine, Stockholm Streestyle, Pixiemarket.

How I met HURTS

Comme vous le savez, j’ai eu un réel coup de coeur pour le groupe Hurts depuis le mois de Juillet. J’avais donc partagé mon bonheur de les écouter dans ce billet, mon désir de les voir percer en France et mon remake « kawaii »  de la pochette de l’album. Cela m’a valu un bon lot de surprises puisque quelques temps après, je reçois un mail de Sony Music qui me remercie pour mon article et mon dessin. L’histoire est un peu longue à raconter mais de fil en aiguille, Sony m’envoit donc le coffret collector du groupe (juste au moment où je reçois le CD  commandé chez Amazon UK, étant donné qu’ici en France il ne sort que le 15 Novembre!) puis je me vois l’honneur de pouvoir rencontrer Theo et Adam, mardi dernier afin de les suivre dans leurs interviews promo. Une sorte de 4ème dimension accélérée un peu folle mais OUI c’est bien réel!

As you know, I’ve have a major crush on the group Hurts since July. I had shared with you my joy, when listening to their music (in this post), my desire to see them gain acknowledgment in France, and my « kawaii » remake of their album cover. This all led to a number of good surprises, since shortly afterwards, I received an email from Sony Music, thanking me for my article and my drawing. Long story short, Sony sends me the collector box of the band (just as I receive the CD ordered on Amazon UK, since it’ll only be available in France on November 15th!) and I find myself given the honor to meet Theo and Adam last Tuesday to follow them during their promotion interviews. A sort of crazy accelerated 4th dimension but YES, it is true!

Mardi 21/09, 11h: J’essaie de garder mon calme et je me demande comment je vais bien pouvoir m’habiller pour cette entrevue de dernière minute: Theo et Adam sont ils grands? Puis-je sortir les talons en toute impunité? ou est-ce que je vais surplomber  la coiffure gominée de Theo ? Je décide donc d’opter pour un talon modéré de 6 cm, comme ça pas de faux-pas de taille. C’est bizarre mais à regarder leurs vidéos , j’avais l’impression que Theo était petit… mauvais pronostic au vu de mes photos prises avec eux! Pour la tenue, j’ai choisi quelque chose d’assez « Hurts-ien » et british: je voulais être à l’aise en restant un minimum féminine.

Tuesday, 09/21, 11am : I try to remain calm, and ask myself what I can possibly wear for this last minute meeting : are Theo and Adam tall ? Can I wear high heels in all impunity ? Or will I see the top of Theo’s slick hairdo ? I decide to go with a moderate  6cm heel, so as not to commit any height impair. It’s odd, but watching their videos, I had been under the impression that Theo was kind of short…bad prognostic when you look at the pictures I took with them ! For the outfit, I went with something « Hurts-y »  and British : I wanted to be comfortable and feminine at the same time.

16h40: j’arrive devant le lieu de rendez-vous : le café  Zebra Square à côté de la Maison de la Radio. J’attends mon acolyte du jour : Loïc du site musical It’s Pop puisque nous sommes chargés de faire un petit compte -rendu en live sur Twitter de ce que nous allons vivre.  Loïc arrive: nous sommes plus qu’enthousiastes mais quelque peu déçus car le live acoustique auquel nous aurions dû assister initialement est annulé.

17h07: Sur le trottoir opposé, je vois apparaître les (grandes) silhouettes de Theo et Adam. Ca y est! L’heure de la rencontre  est arrivée. Nous nous présentons à eux. J’en profite pour dire que j’avais fait un dessin de leur pochette façon « manga » et leur montre sur mon iphone. Theo me dit qu’il l’avait déjà vu et qu’il trouvait ça super cool en donnant des coups de coudes à son collègue Adam pour qu’il regarde le dessin de plus près. Il me demande si ça m’a pris beaucoup de temps pour le faire : je réponds alors que j’ai pris plus de temps à le dessiner par rapport à Adam sachant que pour Theo , il y a plus d’  « accessoires », tout en montrant sa boucle d’oreille sur son oreille gauche. Ils sourient. C’est bon signe, la rencontre va se faire sous de bons auspices et dans la bonne humeur.

4:40 pm : I arrive at the meeting point : the Zebra Square café next to the Maison de la Radio. I’m waiting for my acolyte of the day : Loïc of the It’s Pop musical website, we’re supposed to give a little live Twitter recap’ of the day’s experiences. Loïc arrives : we’re more than enthusiastic, but somewhat disappointed by the fact that the live acoustic we were initially supposed to attend has been canceled.

5:07 pm : on the opposite side of the street, I see the two (tall) silhouettes of Theo and Adam approaching. Finally! We introduce ourselves. I mention my « manga » style drawing of their album cover, and show it to them on my iphone. Theo tells me he had seen it before, and that he thinks it’s totally cool, all the while giving Adam elbow nudges to get him to take a closer look. He wonders if it took me a lot of time : I answer that it took longer drawing him than Adam, since Theo had more « accessories » like that earring on his left ear. They smile. The meeting is off to a good start if everybody’s cheerful.

17h10: Adam et Theo s’installent sur une banquette du café, nous nous installons en face. S’en suivent les interviews de Virgin mega et de Europe 1 dont les questions sont plutôt intéressantes. Le journaliste d’Europe 1 est arrivé à cerner leur musique qui , bien sûr fait penser aux années 80 mais n’est pas seulement un copié-collé de la tendance de l’époque. Leur musique reste tout de même quelque chose de très actuel tout  en n’étant pas modelé par rapport à ce qui se fait en ce moment.  Hurts se définit comme un groupe Pop et pas « pointu » ou « electro »: leur but est en fait de rassembler les gens autour d’une musique émotionnelle et je pense qu’ils y sont arrivés (en tous cas pour ma part). Point de snobisme ou de Hypitude. On parle de musique et de ressenti et c’est ça que j’aime.

5:10 pm : we all settle down in the café. Follow the interviews of Virgin Mega and Europe 1 radios, amongst which a number of interesting questions. The Europe 1 journalist managed to correctly identify their music, which of course can be traced back to the 80s but isn’t just a copy-paste of that period. Their sound is very actual, without being from the same mold than what is being done at the moment. Hurts defines itself like a Pop band, not « sharp » or « electro » : they aim at gathering people around an emotional music and I think they managed to do just that (at least for me). No snobbery or Hype-itude. We’re talking about music, and the feelings they bring out in you, and that’s what I like.


17h45: les interviews promo sont terminées. Le groupe fait une pause avant d’enchainer dans les locaux de la radio le Mouv. Du coup, nous en profitons pour nous rapprocher d’eux et discuter un peu plus naturellement. Au fil de la conversation, je demande pourquoi le peigne à cheveux ne le quitte pas quand il chante sur scène (oui! parfois il le sort sur scène, non pas pour se recoiffer façon Rockeur des sixties mais il le tient à la main tout en chantant): Il m’explique alors que ce peigne est une sorte de grigri puisque lors de la signature de leur contrat , il l’avait avec lui et depuis c’est devenu un peu son « totem » (le totem d’Adam est un parapluie mais il ne l’amène pas toujours avec lui! et on peut le comprendre!)

5:45 pm : the promotion interviews are over. The band takes a break before their queue at Mouv’ radio. We take the opportunity to chat some more. As the conversation moves on, I ask Theo why that hair comb never leaves him when he sings (yeah ! Sometimes he takes it out on stage, not to comb his hair like a sixties’ rocker, but he just holds it in his hand while singing) : he explains that this comb is a sort of lucky charm, he had it on him when they signed their contract. Since it’s kind of become his « totem » (Adam’s totem is an umbrella, but he doesn’t always carry it around, which is understandable!)

Je leur demande également comment s’est fait le duo avec Kylie Minogue: qui est allé vers qui? et ils me répondent qu’ils lui ont juste envoyé un mail pour lui proposer et qu’elle a accepté! aussi simple qu’un coup de fil! Je m’intéresse également à leurs looks et leur demande comment ils ont adopté ce style un peu dandy, si ça a été étudié. Theo me répond que ça s’est fait naturellement et qu’ils se sont rendus compte que lorsqu’on est bien habillé , on nous écoute mieux. Pas faux. L’habit fait le moine en gros (De bien beaux moines qui feraient pousser au péché en effet…). Je lui demande si on a une chance de le revoir porter un perfecto de l’époque des Daggers ( son ancien groupe) : apparemment aucune chance.

I ask how that duet with Kylie Minogue happened : who contacted who ? They just sent her an email to ask if she’d be interested and she said yes ! As simple as that! I also take interest in their looks, and ask them how they had come to adopt this dandy style, if it had been studied beforehand. Theo answers that it was all a natural process, that they had noticed that people tend to listen more to what you have to say when you’re well dressed. Not untrue. The clothes make the man (and what men …). I ask him if we’ll ever get to see him wearing a perfecto from the time of the Daggers (his old band): apparently no chance at all.

Je leur fais part également de mes chansons préférées de l’album: bien évidemment « Wonderful life » et « Better than love » mais  aussi « Evelyn ». Adam s’écrie: « It’s my favorite too! » Regard complice. Point commun avoué. Emotion. On disserte un peu sur les différents opus de l’album et je demande à Theo ce qu’il écoute en ce moment: dans le mp3 de Theo , il y a donc the Drums et Clare Maguire… Chouette, je découvre de nouveaux sons!

I tell them my favorite songs in the album : of course « Wonderful Life » and « Better than love », but also « Evelyn ». Adam cries out « It’s my favorite too! ». Knowing glance, emotion. We talk some more about the different songs in the album, and I ask Theo what he’s listening to at the moment : in his mp3, you’ll find  The Drums and Clare Maguire…cool, I’m discovering new sounds!

18h00: « Excusez-moi d’interrompre votre conversation mais il va falloir se déplacer au Mouv pour l’interview radio » : notre conversation métaphysique s’en retrouve écourtée mais nous continuons à discuter sur le chemin vers la maison de la radio.

6 pm : « Excuse me, but we’re going to have to head out to the radio station for the Mouv’ interview » : our metaphysical conversation is shortened, but we keep on talking on our way to the Maison de la Radio.

18h15: Adam et Theo se prêtent au jeu des questions-réponses au micro de la perspicace Laura Leishman …  L’émission sera vraisemblablement diffusée la semaine prochaine sur le Mouv. En vrac, je ne vous  dévoile pas tout mais sachez que Hurts aime beaucoup Lady Gaga et considère qu’il y a un avant et après Lady gaga. Qu’à côté d’elle , pas mal de choses se révèlent être redondantes comme par exemple l’album de la pauvre Christina Aguilera qui est passé totalement inaperçu. Dure loi de la jungle! Ils nous confient également les petits  jobs qu’ils ont fait avant la formation de Hurts: livreur de lait, vendeur de glace, tondeur de pelouse dans les cimetières… Comme quoi, tous les chemin mènent à « Happiness »

6:15 pm : Adam and Theo submit graciously to Laura Leishman’s Questions & Answers… The show will apparently be aired next week. Without disclosing everything, I can tell you that Hurts very much likes Lady Gaga, and considers there is a before and an after Lady Gaga. That next to her, a lot of things seem redundant, like poor Christina Aguilera’s last album, that went completely unnoticed. They also tell us some of the odd jobs they’d done before the creation of Hurts : milk delivery boy, ice cream vendor, lawn mower in cemeteries … It seems all the roads lead to « Happiness ».

18h55: L’enregistrement est terminé et il est temps pour nous de nous dire au revoir. J’en profite pour faire dédicacer mon album et les 2 photos collector que j’ai eues en cadeau dans le coffret. Theo , concentré, se base sur ma carte de visite pour recopier « Tokyobanhbao »… Je sais, j’aurais pu choisir plus simple mais que voulez-vous, un peu de difficulté dans ce bas monde ne fait pas de mal! Adam me fait cadeau de son autographe… « with love! » Puis une petite photo pour immortaliser cette rencontre. Nous décidons de faire une photo à la « Hurts » c’est à dire, stoïques et mains jointes mais forcément, je n’arrive pas à rester placide et immobile… ce qui donne cette photo malgré tout très sympa et qui reflète vraiment l’ambiance de notre rencontre.. autrement dit: wonderful.

6:55pm : They finish recording the show, and it is time for us to say goodbye. I take the opportunity to ask them to sign my album and two collector photos that came with the collector box. Theo, very concentrated, takes my card to copy « Tokyobanhbao »…I know, I could have gone for something easier to spell… Adam signs « with love! »….And we take one last picture to immortalize the day. We decide to take a  Hurts-like picture, which means a stoic look and joined hands, but of course, I can’t manage to sit still…. so what we got was this really fun picture, which is really representative of the day’s ambiance…in other words : wonderful.

Merci encore une fois à Cedrick de Sony Music, à Elodie, à Loïc de It’s Pop (Allez voir sa version de la rencontre sur son site), à  Laura et toute l’équipe du Mouv pour leur sympathique accueil et à Theo et Adam des Hurts / Thanks again to Cedrick from Sony Music, Elodie,  Loïc from It’s Pop (go and take a look at his impressions on his website), to Laura and  Le Mouv staff, for it’s lovely greeting, and to Theo and Adam from Hurts.

PS: A mon tour de dédicacer! Je vous attends au FESTIBLOG ce dimanche 26 Septembre de 13h à 16h ! See you there! /My turn to autograph now ! I’ll be waiting for you at the FESTIBLOG this Sunday 26th of September from 1 to 4 pm ! See you there! (English translation by Bleu Marine)

Photos et dessin ©Tokyobanhbao. Tous droits réservés.

Page 1 sur 41234