Under the bridge

Comme je vous le disais la dernière fois, ces Doc sont mon meilleur investissement de ce début d’année : reste à voir dans le temps car hélas, maintenant, leur fabrication ne se fait plus en terre anglaise ! Je ne sais pas si elles seront aussi increvables que celles que l’on avait durant notre adolescence.

Voici donc un 2ème look plus masculin avec cette chemise que je n’avais jamais eu l’occasion de vous montrer. Je l’ai ramenée de mon voyage en Thaïlande l’an dernier, trouvée dans une boutique de la marque Jaspal : à l’intérieur, un style assez classique parfois un peu trop dame mais j’ai réussi à y trouver mon bonheur (et un short marin que je vous montrerai peut-être cet été).

En attendant, long manteau de rigueur et jean tailladé : mon uniforme de cette fin d’hiver !

As I was telling you last time, my Doc martens are a great investment for this new year: we’ll have to see how they hold up in time, for unfortunately, they are no longer made in the UK! I don’t know if they’ll be as unfailing as those we had during our teens.

Here’s a second look, a bit more masculine, with this shirt I never showed you yet. I brought it back from my trip to Thailand last year – I found it in a Jaspal shop: they have a rater classic style, and even if it is a bit too preppy in the whole, I came out with a number of finds (which includes a pair of sailor shorts that I might show you this summer).

In the meantime, there is no getting around the long coat and slahed jeans: they’re my end-of-winter uniform! (English translation by Bleu marine)

Manteau / coat ASOS (déjà vu ici et ici)
Chemise / shirt Jaspal (Thailand)
Jeans Levi’s
Montre / watch ASOS
Chaussettes / socks ASOS
Shoes 1461 Doc Martens (déjà vues ici)
Sac / bag Florian Denicourt (déjà vu ici)


Les douceurs de Val d’Isère

Je vous avais promis un billet gourmand à Val d’Isère ! Nous y voilà ! Les vacances à la montagne sont toujours synonymes de bonne chère , en voici la preuve !

I had promised you a post with the yummy addresses of Val d’Isère, so here we are! Vacations in the mountains are inevitably linked to good food, and what follows proves my point!

MAISON CHEVALLOT  (Avenue Olympique)

Avant de partir à Val d’Isère, j’ai fait mon petit repérage de ce qu’il ne fallait absolument pas que je rate et je suis tombée sur l’adresse de cette boulangerie-pâtisserie : La Maison Chevallot.

Before we left for Val D’Isère, I did a little « must-eat » research, and I found this bakery/pastry shop: La Maison Chevallot.

Je pense qu’on ne peut pas partir de Val d’Isère sans goûter à l’une (ou plusieurs) des douceurs de Mr Patrick Chevallot, Meilleur Ouvrier de France siouplaît ! La boulangerie fait aussi salon de thé, ce qui est fort agréable pour s’y détendre après une journée de ski !

I don’t honestly think you can leave Val d’Isère without having tasted at least one (if not more) of Mr. Patrick Chevallot’s creations. And he’s a Meilleur Ouvrier de France (a prestigious french award, for professionnal craftsmenship), if you please! The bakery doubles as a teahouse, and it’s really a great place to relax after a day of skiing!

À l’intérieur, tout donne envie, que ce soit « le pisteur » (une sorte de pain aux raisins… sans raisins mais avec des pralines roses à la place : oui, je sais décrire d’une manière très professionnelle les viennoiseries), la tarte au citron, le Mont-blanc ou les éclairs !

Inside, everything will make your mouth water – be it « le pisteur » (a sort of « pain aux raisins », but they replaced the raisins with pink pralines : yes, my pastry descriptions are very professionnal I know) the lemon tart, the Mont-blanc or the éclairs!

Il fallait cependant que je fasse un choix et j’ai opté pour le Hors-Piste, le bien nommé, puisqu’il est composé d’ingrédients plutôt exotiques : coco, mangue, passion et gelée citron vert.

At some point I did end up having to pick one, so I chose the Hors-Piste (which translates into « Backcountry »). An apt name, since it is a combination of a number of exotic ingredients: coconut, mango, passionfruit, and lime jelly.

Nous savons tous que le risque de skier hors-piste c’est de se laisser surprendre par une avalanche (=minute prévention danger) : ici, c’est plutôt une avalanche de bonheur. (Oh que c’est beau)

We all know that the risk when you go backcountry skiing is that you’ll be caught in an avalanche: here it would be a happiness avalanche. (Oh, isn’t it beautiful)

Mon homme s’est laissé tenter par le cheesecake aux myrtilles, servi dans une boîte à camembert (sans l’odeur). Miam-issime également. Le tout arrosé de chocolat chaud maison. Le réconfort absolu. On a limite envie de revenir à Val d’Isère rien que pour ces pâtisseries.

My SO tried the blueberry cheesecake, which comes served in a camembert box (without the smell). Delicious as well. We washed it all down with homemade hot chocolate. It’s absolute comfort. We’re actually pondering returning to Val d’Isère just for the pastries.

L’AIGLE DES NEIGES (Place de l’Église)

Nous avons logé à l’hôtel « L’Aigle des neiges » pendant notre séjour et l’endroit était un élégant mélange de cosy et de modernité, comme en attestent les photos. Il y avait 3 restaurants au sein de l’hôtel : le Pier, le Paul et le Jack (eh oui, jeu de mot). Chaque endroit possède sa propre ambiance.

We stayed at the « Aigle des Neiges » hotel, which was an elegant mix of cosiness and modernity, as you can tell by the pictures. The hotel had 3 restaurants: Pier, Paul and Jack. To each it’s own atmosphere.

J’ai particulièrement apprécié les petits-déjeuners au Pier. Un buffet très complet avec du salé et du sucré en veux-tu en voilà, avec de délicieuses crêpes et gaufres et mention spéciale au bircher muesli qui, bien que simple était un délice (pas de photo de la chose étant donné sa photogénie inversement proportionnelle à sa gourmandise).

I especially enjoyed breakfast at Pier. It had a very extensive buffet, with as many savory and sweet dishes as one could want, delicious crèpes and waffles…a special note for the bircher muesli, which, if simple, was absolutely delicious (no picture of it though, as it is as non-photogenic as it is good).

Un soir, nous avons pris un verre au bar « Jack » au coin de la cheminée crépitante, et nous étions tellement bien installés que l’on a failli oublier notre réservation pour aller déguster une raclette. Un comble !

One evening, we were so cosy, enjoying a drink at the « Jack’s » bar by the side of a crackling fireplace, that we almost forgot about our reservation for our raclette dinner! Can you imagine?!

L’AVANCHER (Avenue du Prariond)

Mais vous me connaissez, je ne peux oublier un rendez-vous raclette donc, avec un peu de retard, nous sommes allés dîner à l’Avancher.

But you know me, I can’t really forget a dinner reservation, so, with some tardiness, we went for raclette at the Avancher.

L’endroit est absolument charmant avec ses petits coussins moelleux et son ambiance « chalet » (il n’y a d’ailleurs pas que l’ambiance puisque c’est un vrai chalet datant de 1949). Je tenais absolument à tester une authentique raclette de montagne et je n’ai pas été déçue !

The place is absolutely charming, with soft little cushions and a « wooden cabin » atmosphere to it (and it’s not just an atmosphere, since the restaurant is located in an acutal cabin dating back to 1949). I was intent on trying a real mountain raclette, and I wasn’t disappointed!

La raclette est servie à l’assiette (aaargh ce fromage qui dégouline), ce qui est assez atypique mais aussi très drôle puisque le serveur nous demande à chaque fois si nous souhaitons continuer. Vous connaissez d’avance ma réponse.

The raclette is served in a plate (aaah this melting cheese!); which is kind of atypical, but also very funny, for the waiter regularly asks us if we want more. You already know what my answer was.

Mon homme s’est laissé tenter par une tartiflette qui, paradoxalement, était vraiment légère : Un mélange de pommes de terre et reblochon fondants à souhait. À tomber.

My SO had the tartiflette, which, paradoxically enough, was very light: a divine mix of potates and perfectly melted reblochon. Divine I tell you.

LA FERMETTE DE CLAUDINE (Val Village)

Pour finir, une adresse pour ramener à Paris quelques souvenirs gourmands. Amoureux du bon terroir, l’adresse est pour vous puisque les produits en vente dans la boutique sont tout droit issus de la ferme de l’Adroit et de ses vaches laitières. Un choix énorme de fromages mais aussi de charcuterie. Yum !

And for the finale, an address for yummy souvenirs to bring back from your trip: for all you « local » adepts, this is the place for you – all the products for sale come straight from the Adroit farm and its dairy cows. A huge choice of cheese, but also of cold cuts. Yum!

Vous pouvez également ramener une bonne bouteille de Génépi, la célèbre liqueur des Montagnes parfaite pour accompagner une tartine de Foune (fans des Bronzés, la référence est pour vous… d’autant plus que le film « Les bronzés font du ski » a été tourné à Val d’Isère : culte !).

You can also bring back a bottle of Génépi, the famous mountain liquor.

Adresse BONUS : « LA BARAQUE (Immeuble Iseran 2000, avenue de l’Olympique) » où j’ai savouré un très bon tartare de boeuf au fromage fondu et jambon cru croustillant.

Si vous avez d’autres bonnes adresses, n’hésitez pas à les partager, pour le bonheur de nos papilles. Pour ma part, les miennes rêvent de revenir en terre savoyarde. C’était siiiii bon !

BONUS address: « LA BARAQUE (Immeuble Iseran 2000, avenue de l’Olympique) », where I had a delicious beef tartare with melted cheese and cripsy ham.

If you have other great places, don’t hesitate to share, our tastebuds will thank you! As for mine, they are dreaming of heading back! It was sooooooooo good! (English translation by Bleu Marine)

What’s up Doc ?

Voici un petit look un peu British à base de carreaux et de Doc martens !

Ahhh ! Celles-là, je ne pensais pas craquer dessus avant de les voir aux pieds de Maureen (qui m’avait pourtant partagé sa quête intense mais un peu à l’ouest, je n’avais pas fait tilt !).

Une fois admirées sur ses pieds donc, je me suis dit que c’était le genre de paire qui irait avec tout : jupe, robe pour casser le style sage, pantalon 7/8 pour une allure tomboy-rock : je m’y suis totalement vue dedans ! Et hop, aussitôt rêvées, aussitôt commandées ! Ravie je suis !

Here‘s a little “oh-so-British” outfit with check patterns and Doc Martens!

Ahhh! These, I didn’t think I would fall for. But that was before I’ve seen them worn by Maureen (who had however told me about her intense quest. But being a bit spaced out, I just didn’t click).

So once admired on her feet, I thought that it was the kind of shoes that would go with everything: a skirt, a dress to break the “too well-behaved” effect, 7/8 trousers for a total tomboy-rock style: I could totally see myself in these! And bam! As soon as I dreamt about them, I ordered them! Thrilled I am! (English translation by Daphné)

Écharpe / scarf ASOS
Pull / sweater Zara
Colliers / necklaces ASOS (ici et ici)
Perfecto Paul & Joe sister
Jupe / skirt &OtherStories (déjà vue ici)
Collants / tights Velvet de Luxe Wolford
Rouge à lèvres / lipstick Rouge in Love « Crazy Tangerine » Lancôme
Sac / bag Michael Kors
Shoes 1461 Doc Martens

Une Saint Val’entin à Val d’Isère

Il y a une semaine, j’ai eu la chance d’être conviée à Val d’Isère avec mon cher et tendre pour fêter la Saint Valentin.

On peut dire ce qu’on veut de cette fête et jouer les blasés : « Trop commerciale », « Pfff, c’est nul, moi je fête la St Valentin tous les jours » (Mouais mouais c’est ça, j’aimerais bien en avoir la preuve tiens !), il est quand même plaisant de marquer le coup ce jour-là.

A week ago, I had the privilege of being invited to Val d’Isère with my S.O. to celebrate Valentine’s Day.

You can say what you want about that day, and act jaded : « It’s too commercial », « Pff, it’s worthless, I celebrate Valentine’s Day everyday » (Yeah yeah, right, I’d like to see proof of that!), it’s still nice to mark the occasion.

En effet, Val d’Isère Téléphériques avait organisé un événement assez insolite pour l’occasion. Pour la soirée, ils ont privatisé et réaménagé les cabines de téléphériques qui surplombent la célèbre piste de la face de Bellevarde. Les cabines se sont ainsi transformées en petit nid douillet pour amoureux.

In fact, Val d’Isère Téléphériques had organized a rather unusual event for the occasion. They privatized and rearranged the cable car cabins that overlook the famous ski trail on the Bellevarde for the evening of the 14th. The cabins transformed into cosy cocoons for enamored couples.

Ils ont également pensé aux gourmands (que nous sommes) puisque des paniers garnis à base de sushis, petites verrines, douceurs sucrées, pomme d’amour, jus de fruits, Champagne y étaient délicatement déposés.

La montée se fait donc à deux (pour les partageurs et collectionneurs, c’était peut-être possible de monter en tribu, mais je décline toute responsabilité), tout en admirant la beauté de la station et des lumières du village de Val d’Isère.

They didn’t forget the hungry gourmets (that we are): there were baskets with sushi, small verrines, sweets, candied appples, fruit juices and champagne in the cabins.

The ride up is meant for two (for sharers and other « love collectors », it may have been possible to climb aboard as a group, but I decline all responsibility), and you can admire the beauty of the station and the lights of the Val d’Isère village.

Amateurs de romantisme, ce n’est pas tout puisqu’une fois arrivés au sommet, un élégant musicien nous joue du saxophone (hihi) sur un air de « Careless whisper » (hihi), en finissant par nous offrir une rose (hihi). Nous avons bien ri de cette situation de comédie romantique « cheesy » à souhait mais je dois avouer qu’on s’est laissés prendre au jeu.

Pour rajouter une dose de romantisme dégoulinant, libre à vous de glisser une bague dans la coupe de Champagne (ou innovez dans un sushi, si vous souhaitez l’intervention en urgence d’un dentiste de la station) ou tout simplement, admirez la vue, lors de la descente, lovés l’un contre l’autre.

For romanticism adepts, it was not all: once at the top, an elegant musician was playing « Careless whisper » (hihi) on the saxophone (hihi), and finished off by offering us a rose (hihi). We had a good laugh; it was such a cheesy romcom moment! But I have to admit we did enjoy it and played along.

To add some more romance to it all, you are free to drop a ring in a champagne glass (or get creative and stick it in a sushi if you wish for the station’s dentist to be called in for an emergency intervention) or, even more simply, admire the view on your way down, snuggled up together.

Mais ce week-end là, nous n’avons pas seulement joué les légumes mielleux amourachés dans une cabine. Nous avons pu nous adonner aux plaisirs du ski ! J’avais eu l’occasion d’apprendre à skier lors de classes de neiges en 6ème-5ème puis m’étais rendue quelques fois par la suite au Lioran, en Auvergne pour pratiquer un peu.

But that weekend was not only about being lovey-dovey couch potatoes in a cabin. We enjoyed some skiing! I learned how to ski during 7th and 8th grade school skiing trips, and after that I practiced on a few occasions at Lioran in Auvergne.

Ce qui signifie que  la dernière fois que j’ai skié, c’était… il y a 10 ans ! D’où une petite appréhension… mais finalement, c’est comme le vélo, les réflexes reviennent vite ! (je suis fière de moi, je ne suis tombée qu’une fois … et à l’arrêt en plus, le comble).

Which means that the last time I skiied was …. 10 years ago! Hence a slight apprehension…but all in all, it’s like riding a bike: the reflexes come back pretty quickly! (I’m very proud of myself, I only fell over once…and I wasn’t even moving, can you believe it?!).

 Chapka et gants / chapka and gloves Roxy
Pull / sweater Gérard darel (déjà vu ici)
Combi / ski suit Rossignol
Lunettes / sunnies Aviator Ray Ban
Rouge à lèvres/ Lipstick Rouge Coco « Rivoli » Chanel
Chaussures de ski Isabel Marant (Haha ! Il y a de ça, non ?)

Je vous laisse donc plonger avec moi dans ce décor immaculé qui m’a vraiment ressourcée le temps d’un week-end. Moi qui suis d’habitude plutôt branchée destinations exotiques, je ne pensais pas à quel point j’aurais pu être charmée par des vacances à la montagne !

J’ai d’ailleurs de très bonnes adresses gourmandes à vous dévoiler… parce que le grand air de la montagne, ça creuse, comme on dit !

I’ll let you enjoy this immaculate view, that really allowed me to recharge my batteries for a weekend. I’m more of an exotic destinations kind of person, I never thought I could be this charmed by these winter-mountain-holidays.

And I have a couple of really great food addresses to tell you about … all that fresh mountain air is bound to make you really hungry!

Bonnet/ beanie Topshop (déjà vu ici)
Écharpe / scarf Urban Outfitters (déjà vue ici)
Manteau / coat H&M (déjà vu ici)
Pull / sweater Iro (déjà vu ici)
Sac / bag Balmain
Slim MIH Jeans
Biker boots Ash (déjà vues ici)

En tous cas, si ce genre d’ambiance de montagne enneigée, la glisse et le ski vous rendent dingues, je ne saurais trop vous conseiller de suivre le blog encore plus à la trace, il se pourrait bien que d’ici quelques temps, ce soit VOUS qui m’envoyiez une carte postale de Val d’Isère… hey hey…TO BE CONTINUED…

Anyway, if that sort of snowy mountaintop atmosphere, skiing and whatnot are totally your thing, I couldn’t but recommend that you follow the upcoming blog posts very closely. For maybe, just maybe in a little while, you might be the one who will be sending me a postcard from Val d’Isère … he he … TO BE CONTINUED ….

PS : Un gigantesque merci  à Valérie et Vincent de Val d’Isère Téléphériques pour avoir organisé avec panache, passion et talent ce week-end parfait, à Lauranne et l’équipe de l’Office du Tourisme de Val d’Isère pour l’accueil topissime et la gentillesse incarnée, à Jean-Pierre, notre gourou du Planté de bâton, à la Maison Chevallot pour nous avoir régalés dans les cabines de l’amour (mais aussi pour l’atroce tentation tout le week-end) et toutes les personnes qui ont croisé notre chemin et qui ont fait en sorte que ces quelques jours nous ont réchauffé le coeur. Love Love !

PS: A huge thank you to Valérie and Vincent of Val d’Isère Téléphériques, for organizing this perfect week-end with such panache, passion and talent. Thank you Lauranne and the whole Val d’Isère Tourist Office team for the great welcome and being such sweethearts, thank you Jean-Pierre our ski pole guru, thank you Maison Chevallot, for treating us to such great food in the « love cabins » (but also for the unbearable temptation all weekend long) and thank you to all the people we met during our stay that made this weekend such a pleasant one and warmed our hearts. Love love! (English translation by Bleu Marine)

Page 20 sur 258« 110192021223040Dernière page »