Un brunch Taïwanais au 37 m2

· Food, Illustration

Le week-end dernier, l’envie de bruncher en famille nous a pris. Oui mais OÙ ? Trouvée à la dernière minute, cette adresse, c’était un peu quitte ou double.

Mais heureusement, malgré le temps plus que maussade, l’alignement des planètes était avec nous et je peux finalement partager avec vous mon expérience de brunch Taïwanais.

Comme son nom l’indique, le lieu est assez exigu (Mesure t-il réellement 37 m2 (loi Carrez) ? Stéphane Plaza pourra peut-être nous éclairer !) mais bien agencé grâce à son grand miroir qui flatte l’espace.

Sur le mur, la carte des vins est écrite à l’envers, justement pour qu’on puisse la lire dans le miroir : malin !

Brunchons !

Mais place au menu brunch  à 26 euros qui comporte donc tout ce qui va suivre dans l’article.

Le brunch est servi à table et non sous forme de buffet (en même temps, à part installer le buffet dans les toilettes, je ne vois pas trop comment cela pourrait être possible dans ces 37 m2), ce qui me convient davantage car je suis souvent déçue par les buffets qui, sous prétexte de satisfaire notre gourmandise, se laissent souvent gagner par la facilité et le manque de qualité des plats.

Confiture, pain maison et thé

On nous apporte donc un plateau de petits pains faits maison (il semble que la chef soit une ancienne élève de Guy Savoy, ça donne plutôt confiance) et la confiture, est elle aussi faite « maison »… et ça se sent !

Très très bon : c’est léger et peu sucré… Nous nous sommes même laissés tenter par un autre plateau au goût de « Reviens-y » (non facturé en supplément = assez rare pour être souligné en ces terres parisiennes), gourmands que nous sommes. Le tout arrosé de thé Oolong.

Boisson au choix

Bubble teas au Matcha et au Bailey’s

Dans la formule, une boisson est à choisir parmi un petit bubble tea (boisson originaire de Taïwan), un soft drink ou un verre de vin.

Bubble tea au Speculoos

Le bubble tea a fait l’unanimité : les parfums sont assez variés : matcha, speculoos, coco au lait entre autres et d’autres plutôt originaux car alcoolisés (Bailey’s, Whisky Miel, vodka kumquat…) : à consommer avec modération évidemment.

Les perles de tapioca résistent bien sous la dent et ne sont pas mollassonnes, je valide !

Plat

Le plat est à choisir parmi 6 différents, l’assiette étant quoiqu’il arrive garnie d’omelette, de salade de fruit, de salade et de riz.

Poulet frit à la prune

J’ai opté pour le poulet frit à la prune, très intéressant au goût et croustillant.

Galettes de boeuf aux cacahuètes et coriandre

À mes côtés, ce sont les galettes de boeuf aux cacahuètes et coriandre qui ont fait leur petit effet.

Le boeuf est délicatement plié dans une galette qui me fait penser aux crêpes de rue thaïlandaises ou aux crêpes marocaines « Msemen » (pas sûre de l’orthographe). C’est croustillant et légèrement feuilleté.

Poulet frit sauce aigre-douce

Le poulet frit sauce aigre-douce était aussi très bien préparé : croustillant et fondant grâce à ce nappage de sauce acidulée. On aurait pu tester les gambas enrobées de cheveux d’ange ou les calamars frits au basilic mais je vous laisse le soin de le faire.

Dessert

Tarte citron mangue et pâte sucrée au thé vert

On finit en beauté puisque les desserts (en tous cas ceux que l’on a goûtés) sont réalisés avec soin : mention spéciale pour la tarte citron-mangue et sa pâte sucrée au thé vert qui sait titiller les papilles là où ça fait du bien : la pâte est croustillante, pas détrempée pour deux sous (ce qui peut arriver dans la majorité des tartes au citron hélas) et la crème est archi-onctueuse.

Le seul reproche que j’aurais à faire c’est qu’on ne sent pas très bien la mangue…

Fondant au chocolat

Le fondant au chocolat est aussi excellent : amateurs de coeur coulant et de sourires charmeurs avec du chocolat sur les dents de devant, vous pouvez y aller, ça défonce bien comme il faut.

En résumé

Très très bonne surprise que ce 37 m2 où nous avons bien fait de réserver une table ce dimanche. Tranquillité, gourmandise et convivialité, je signe quand vous voulez pour y emménager !

Le 37M2
68 Rue Rodier
75009 PARIS
(Métro Anvers)

(PS : Photos réalisées à l’aide de l’appareil OLYMPUS Pen E-PL7 et l’objectif M.ZUIKO DIGITAL ED 14-42mm 1:3.5-5.6 EZ)

Mon manteau doudou

· Mode

Si vous n’êtes pas très tactile, fuyez ce manteau car à chaque fois que je le porte, on vient me caresser le bras ou l’épaule : je deviens le temps d’un instant le doudou moelleux de mes proches (si je suis de bonne humeur, je peux offrir des « free hugs » en bonus).

Je ne vais pas trop me plaindre surtout que ce manteau doit être l’un des plus chauds que je possède et par les temps qui courent, on va dire que c’est bien utile.


Ma Tenue

Manteau Cooperative
Marinière Pepe Jeans
Sac seau Mademoiselle R (déjà vu ici)
Casquette H&M
Boyfriend jeans La Redoute (soldé-20%)
Chaussettes ASOS
Derbies ASOS
Rouge à lèvres « 977 Pied de Poule » Dior

C’est le pompon

· Mode

Suite de l’épisode « Recherche de bonnets pour l’hiver » : j’avais lancé une bouteille à la mer en direction de l’Auvergne afin que ma « Momo » me tricote un bonnet en « vraie » laine : La bouteille me fut donc retournée avec un message « Non non non tu rêves, je ne tricoterai pas ».

Un bonnet tricoté avec amour, je peux donc faire une croix dessus, pauvre fillotte éconduite que je suis, mais mais mais… j’ai reçu quelques jours après ce bonnet à pompon de ma « paresseuse » mais visiblement « rongée par les remords » maman : bonnet qu’elle a trouvé pour moi lors d’une de ses virées shopping auvergnates.

Alors non, il n’est toujours pas en laine véritable et non tricoté par la main maternelle mais il a le mérite d’avoir été choisi avec amour.


Ma Tenue

Bonnet Etam
Echarpe Acquaverde (déjà vue ici)
Robe Sézane pour La Redoute
Perfecto Paul&Joe Sister
Collants Fine Merino Wolford
Pochette Ba&Sh pour La Redoute (soldée -45%) (déjà vue ici)
Boots Pistol Acne
Rouge à lèvres Rouge Coco « Rivoli » Chanel

She’s got the look ! #16

· Illustration, Mode, She's got the look !

C’est le retour de notre rubrique « She’s got the look! », la première de l’année ! Cette fois-ci, vous connaissez le principe, il faudra encore deviner qui se cache derrière cette silhouette : un look toujours au point, un style masculin « jemenfoutiste » parfait et des cheveux froissés décoiffés.

Ce n’est pas une blogueuse mais vous avez certainement dû croiser sa frimousse dans les sites de street style ou ailleurs. Alors ? Alors ?

Edit du 2/2/15 à 8h28 : Bravo ! Vous avez été plusieurs à être sur la bonne voie : c’était bien Caroline de Maigret ! Bravo à Élodie pour avoir trouvé en 1er ! Bonne semaine à toutes et tous !

Page 20 sur 294