Joue-la (presque) comme Chung

· Mode

L’autre jour, Erica de « Blue is in Fashion this year » a souligné le fait que ses bottines argentées dormaient dans son dressing… C’est un peu le cas pour moi (sauf quand je décide de me transformer en Princesse Leia). Je les ai portées à diverses reprises sur ce blog mais je ne les utilise pas aussi souvent que mes boots noires.

Alexa Chung est une source inépuisable d’inspiration vestimentaire (je ne vous apprends rien) : Erica a donc montré sur son blog comment nous pourrions nous inspirer de son look à bottines argentées : Manteau gris ceinturé (que je n’ai pas), jean skinny mais pas trop (je n’en ai pas vraiment non plus), foulard (j’ai !). J’ai pris quelques libertés par rapport à Alexa mais l’inspiration est bien là.

Manteau gris, pantalon droit croppé un peu large, foulard skinny transformé en mini-foulard : le look a un esprit différent mais il me plaît aussi ainsi. Copycat mais pas trop !


Ma Tenue

Foulard Jayley (déjà vu ici)
Pull cachemire R Essentiel (-20%)
Manteau Laura Clément (-30%) (déjà vu ici)
Jean large Uniqlo (Tokyo)
Sac APC
Boots Pistol Acne (déjà vues ici)
Collants Luxe 9 Caramel Wolford

Rouge à lèvre « Mon Jules» Color Riche L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

Valentins de cinéma

· Illustration, Mode

Vous vous souvenez que je vous avais concocté une petite sélection Marionnaud lors des Fêtes ? Cette fois, la célèbre enseigne de parfumerie m’a demandé d’en faire une autre pour la Saint Valentin qui approche.

J’ai voulu imaginer ce que 3 couples de cinéma pourraient s’offrir durant cette journée de l’Amour (…enfin… s’ils venaient à fêter une Saint Valentin ensemble, parce que pour certains, ce n’est pas gagné !). Je me suis donc mise dans la peau de chaque personnage afin de choisir à sa moitié le cadeau le plus approprié !

 

SATINE & CHRISTIAN

Palette de maquillage « Déclaration d’amour » Marionnaud
Vernis à ongles « Rouge envie » Marionnaud
Grande trousse rouge Marionnaud

Que pourrait s’offrir le couple mythique de Moulin Rouge ?

On ne peut pas dire que notre poète Christian soit très fortuné : il aurait donc offert à sa chère meneuse de revue cette pochette de maquillage en forme d’enveloppe (et y aurait glissé un mot doux par la même occasion). Un petit vernis rouge également, afin d’être assortie au Moulin.

Il aurait pu également lui payer un petit check-up chez le meilleur pneumologue de Paris mais avouons que ce n’est pas très romantique (mais cela aurait pu être BIEN utile).

Pour son Christian/Ewan, Satine aurait choisi une grande trousse (rouge !) pour qu’il puisse y ranger ses plumes, son papier… bref, pour qu’il puisse continuer à lui écrire des mots doux.

 

ROSE & JACK

Baume pour le corps « Rose sensuelle » Marionnaud
Crème gommage éclat « Soin de la roseraie » Le Couvent des Minimes
Stick glacé Hydraboost yeux Polaar Men

Les amoureux malheureux du Titanic eux aussi ont le droit de fêter la Saint Valentin !

Jack aurait joué dans le classique en optant pour des produits parfumés à la Rose (heureusement que Rose ne s’appelait pas Durian). Et Rose, plus inspirée, aurait offert ce magnifique stick glaçon contour des yeux pour son beau Jack afin d’être raccord avec la météo de cette froide soirée de 1912.

 

CHEWBACCA & HAN SOLO

Shampooing doux bienfaisant Le Couvent des Minimes
Baume Après-rasage Dior Homme

L’histoire voudrait que Han Solo fête la Saint Valentin avec Princesse Léia mais je trouve quand même bizarre que Chewbacca soit toujours collé à Han au fil des épisodes de Star Wars : je soupçonne une relation pas si nette que ça…

Voilà pourquoi, dans la version non officielle, Han Solo aurait offert ce shampooing doux bienfaisant pour discipliner le pelage hirsute de son amant.

Chewie, en échange, se serait préoccupé de la peau sensible de Han : ça peut toujours servir si un sabre laser rase d’un peu trop près !

Crédit photos & illustrations ©Tokyobanhbao

Jour 4 : Direction Miyajima

· Food, Illustration, Mode, Voyage

Je suis ravie de voir que vous appréciez toujours autant notre périple japonais automnal (qu’il faut que je pense à finir de vous raconter avant l’automne prochain j’espère!).

Après s’être délassés à Kinosaki Onsen, en route vers une nouvelle destination dépaysante : Miyajima ! Située au large de Hiroshima, cette île va nous réserver de bien belles surprises encore une fois.

 

Le trajet Kinosaki-Miyajima

Comme je vous l’avais annoncé en préambule, pour découvrir le Japon, il ne faut pas avoir peur de prendre le train : cette fois, le trajet est un peu long (mais encore une fois, le train au Japon est un vrai plaisir vu la ponctualité, la propreté et les bentos « Ekiben »).

Pour accéder à l’île Itsukushima (c’est l’autre nom de Miyajima), petite escale par Shin-Osaka pour un changement de train en direction de Hiroshima.

Ensuite, prendre un train local pour Miyajima-Guchi et pour la traversée, monter sur le ferry JR (comme ça votre pass JR sera encore plus rentabilisé).

Le trajet total nous a pris environ 7 heures mais ce n’était pas vraiment un problème : j’ai dessiné tout le long pendant que mon homme dormait la bouche ouverte.

 

L’arrivée sur l’île

Sanctuaire d’Itsukushima

Nous sommes donc arrivés sur Miyajima en milieu d’après-midi, ce qui nous a juste permis de réceptionner notre chambre, nous rafraîchir un peu et commencer à nous familiariser avec l’endroit.

Certains vous conseilleront de loger sur Hiroshima et de faire la traversée chaque jour car cela est moins coûteux, mais nous voulions vraiment vivre une expérience sur l’île et avoir tout à portée de main pour gagner du temps (quitte à zapper la visite de Hiroshima hélas= ce sera pour une prochaine fois !).

Nous avons choisi de loger dans un ryokan du nom de Mizuhasou (plus moderne et plus familial que celui de Kinosaki : il ressemble davantage à une pension comme dans « Juliette je t’aime »/ »Maison Ikkoku »).

Très bien situé, propriétaire adorable (ne parlant pas un mot d’anglais), chambre simple mais confortable, salle de bain hors de la chambre mais que l’on peut fermer à clef (pas d’exhibition corporelle cette fois!).

Petit déjeuner à la Japonaise…

…ou continental

Le petit déjeuner est très copieux : j’ai décidé de manger à la japonaise durant les 2 jours mais mon homme a craqué le 2ème jour et a choisi de revenir au petit déjeuner occidental. L’établissement s’adapte donc à ceux qui auraient le mal du pays.

 

Découverte de Miyajima

Nous nous étendrons davantage sur ce qu’il y a à découvrir sur l’île la prochaine fois mais notre première approche nous a séduits d’emblée.

Vous connaissez sans doute le célèbre Torii flottant (qui sert souvent à illustrer les prospectus pour voyages) : le voir en vrai n’a rien de comparable : on se sent vraiment tout petit et béni/chanceux/ému en même temps.

Pagode Gojunoto

Pour la petite histoire, selon le rituel shintoïste, il est interdit de naître, de mourir et de couper des arbres sur cette île sacrée.

Étant née en Auvergne et n’ayant pas amené de tronçonneuse dans mes bagages, il me semble facile d’éviter 2 interdictions.

Pour la 3ème, on va veiller à ne pas jouer l’imprudente (en même temps, si l’on venait à décéder sur l’île, je ne vois pas trop quelle pourrait être la sanction pour avoir transgressé la règle= sans doute une punition dans l’au-delà ?).

L’île est peuplée d’habitants à quatre pattes qui circulent assez pacifiquement entre les habitants et touristes à deux pattes. Cela rappellera à certains la ville aux daims de Nara. Vous pourrez en tous cas décider de ramener quelques peluches à leur effigie, bien mises en avant dans les boutiques de la ville.

L’autre fierté de l’île est sa spatule de riz artisanale (tellement de fierté qu’on la trouve en version géante exhibée dans la rue) : pas sûre que cela vous émoustille plus que ça mais j’ai ramené en souvenir une spatule en bois qui me sera bien utile pour ma dose de riz presque quotidienne (haha je ne suis que cliché !).

Regarder se coucher le soleil sur le grand Torii est à cocher dans la liste des choses les plus romantiques à faire sur cette Terre (voilà d’ailleurs pourquoi vous n’avez pas de photo de coucher de soleil dans ce billet : nous étions des romantiques déconnectés 2.0 pendant quelques minutes)

 

Spécialités gourmandes

 

Les HUîTRES CHAUDES

Plein de nourriture de rue avec notamment à notre arrivée, de délicieux beignets aux huîtres et curry que nous n’avons pu nous empêcher de tester (et que nous avons re-goûtés le lendemain avec plaisir).

Miyajima décline l’huître à toutes les sauces (mais rarement crue). Vous pouvez aisément les déguster dans la rue, grillées, en brochettes, panées.

Nous avons d’ailleurs dîné dans ce petit restaurant sympathique : MIYAJIMA SHOKUDO (590-5 Miyajimacho, Hatsukaichi), pour en déguster de très bonnes, dans une ambiance très cosy.


 

Le MOMIJI MANJU

Quand la modernité se mêle à la tradition…

Le gâteau star de l’île en forme de feuille d’érable, fourré le plus souvent de haricot rouge mais aussi de glace, de crème pâtissière, de cream cheese. Toutes les fantaisies sont permises… même la friture puisque nous avons aussi goûté aux momiji manju frit (double dose de calories).

Momiji manju frit

Niveau goût et texture, le momiji manju classique s’apparente à une « gaufre hybride cake » molle fourrée. Rien de transcendant mais avec la petite panure frite, j’avoue que cela se laisse manger (« croustillant-addict » forever).

Après ce rapide tour d’horizon de l’île de Miyajima, nous enchaînons la prochaine fois avec une balade un peu sportive. Les baskets seront fortement recommandées, je vous laisse le temps de choisir lesquelles dans votre opulent dressing.


Ma Tenue

Bandana ASOS
Perfecto Paul & Joe Sister
Marinière Petit Bateau
Jupe-culotte Vila (-60%) (déjà vue ici)
Ballerines ASOS

Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364» Color Riche L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

Rose & gris

· Mode

Devant le temps pluvieux plus qu’enjoué de ces derniers jours, j’ai dû me faire violence en dégainant une couleur rose pastel pour remonter le moral au plus vite. J’ai trouvé que son association avec un camaïeu de gris relevait le tout en douceur.

L’occasion pour moi de ressortir ce sac bien connu de celles qui sont fidèles depuis mes débuts, et de réinvestir dans le même pantalon que celui-ci mais version gris souris (il est tellement confortable !).

Voici donc mon combo « Quand la dragée rose rencontre le béton gris » !


Ma Tenue

Manteau Simone & Louise (déjà vu ici)
Pull YMC (déjà vu ici)
Pantalon Vero Moda (-60%) (déjà vu en camel ici)
Baskets Stan Smith Adidas
Sac Covered Velo Balenciaga
Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton
Montre Karl Lagerfeld

Rouge à lèvre « Liya’s Delicate Rose » Color Riche Collection exclusive L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris
Vernis à ongles « 857 Chantilly Lace Color Riche » L’Oréal Paris

Page 20 sur 332