Tropical island

· Mode, Voyage

Je viens juste de terminer mon récit japonais que j’enchaîne avec un autre voyage ! Je préviens tout de suite que ce dernier sera beaucoup moins détaillé. En effet, la semaine dernière, nous sommes partis en Thaïlande pour des vacances à vocation « farniente et repos ».

 

Recherche soleil désespérement

Nous cherchions désespérément le soleil et la chaleur. L’idée de partir au Mexique nous a effleurés mais nous aurions été trop tentés de ne pas nous reposer et bouger partout pour visiter.

L’option Thaïlande s’est donc imposée à nous (c’est la 4ème fois que l’on s’y rend et même si l’on est bien loin d’avoir tout découvert, la tentation de visiter à tout va était moins grande, étant en territoire un peu « connu »).

On a donc fait des allers-retour chaise longue/piscine/plage/Spa/buffet petit-déjeuner : le tourisme pas du tout comme on a l’habitude de le pratiquer en temps normal mais j’avoue que cela fait vraiment du bien de ne rien faire.

Farniente tropical

Voici donc quelques photos prises à l’intérieur du spa de notre hôtel à Koh Lanta (l’envie de faire des blagues est grande vu le contraste entre le confort de l’hôtel et celui de l’émission de télé).

Après les massages, on restait souvent des heures à lire ou papoter dans cet endroit à la végétation luxuriante. (il y avait un grand canapé plein de coussins avec vue sur ce débordement de verdure, donc imaginez un peu le « légumage » total).

Côté look, je n’ai fait d’effort que pour cette séance photo et quelques soirées : le reste du temps c’était maillot de bain et short/tee-shirt/tong. Exit la prise de tête de blogueuse mode : les vacances, les vraies, je vous dis.


Ma Tenue

Top Sweewë
Jupe-culotte Vila
Sac ASOS
Espadrilles « High Milano » Sézane

Rouge à lèvre « Dior Addict » Be Dior 976 Dior
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

Jour 10 : Kamakura

· Food, Illustration, Mode, Voyage

Ça y est. C’est la fin. J’ai le regret de vous annoncer que ce billet est le dernier de la longue série Japan Trip Fall 2015 qui a débuté en Novembre dernier.

Comme je vous l’ai dit au départ, j’ai rédigé mon récit dans le désordre puisque j’ai commencé par Tokyo alors que c’est là que j’ai clôturé mon voyage.

Cette dernière étape d’aujourd’hui s’intègre à notre séjour à Tokyo. Sur un coup de tête, nous sommes partis le temps d’une journée à Kamakura, ville balnéaire située à 1h en train de la capitale nippone (=JR Pass encore une fois bien utile).

Ce billet ne sera pas du tout complet en ce qui concerne les visites à faire dans cette ville, car nous ne sommes pas partis assez tôt le matin (quand on dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, ce n’est pas une légende). Nous avons bien (trop) pris notre temps pour flâner dans les boutiques et goûter à toutes sortes de gourmandises locales…

 

Le Grand Bouddha

Pour tout vous dire, nous n’avons « visité » (et c’est un bien grand mot) que le Grand Bouddha, le grand classique de Kamakura et ce, quelques quelques minutes avant que le site ne ferme.

Le temps de prendre quelques photos avant que la nuit ne tombe, on nous a indiqué bien gentiment la sortie.

Les tongs géantes du grand Bouddha

Il est possible de grimper à l’intérieur du Bouddha, ce que nous n’avons pas fait. Il paraîtrait cependant que ce ne soit pas vraiment indispensable, la vue là-haut ne valant pas vraiment le détour (tant mieux pour nous).

Malgré cette visite express, nous avons bien aimé l’ambiance de la ville (une sorte de ville de surfeurs cools à l’accent nippon). Nous nous sommes promis d’y retourner la prochaine fois pour en saisir toute l’atmosphère, voir à quoi ressemble le bord de mer et visiter les temples de la ville (Engakuji, Kenchoji, Jochiji et Hasadera temple par exemple).

 

Découvertes gustatives

En attendant, voici quelques clichés illustrant nos découvertes gustatives dans la rue commerçante de la ville (la Komachi dori) :

Une halte dans un très bon restaurant de nouilles udon KAMAKURA UDON (1 Chome-5-38 Yukinoshita) (qui montre fièrement sur sa vitrine sa bonne critique sur le guide Michelin).

… Concentrée à choisir sur le Menu ce que je vais manger

Une échoppe vendant des dangos (sur la Komachi dori), ces brochettes de mochis déclinées en plusieurs saveurs et sauces, sucrées ou salées.

…ainsi que des feuilletés en forme de poisson (tayaki) renfermant une farce faite de tout petits poissons blancs (Shirasu).


 

Bye Bye Japan !

Je ferme donc le carnet de bord de mon fabuleux voyage automnal au Japon. J’ai fait durer le plaisir jusqu’à maintenant, à l’époque où les cerisiers sont certainement déjà en fleurs là-bas pour le Hanami.

Ayant eu la chance de visiter ce pays à l’automne et au printemps, je ne saurais décider quelle est la période la plus jolie.

De toutes façons, je crois que lorsque l’on y a mis les pieds ne serait-ce qu’une fois, on ne peut qu’être tentés d’y revenir, peu importe la saison, comme une envie irrépressible de retrouver un ami qui vous manque. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous ressentent la même chose que moi.

J’ai donc espoir d’y retourner au plus vite, afin de rouvrir ce journal de bord encore une fois avec vous. Merci encore une fois pour votre enthousiasme, ce fut un plaisir de voyager avec vous !

Pour retrouver toutes mes notes de voyage nippon, vous pouvez consulter en entier:

♥ mon voyage printanier de 2014 ici
♥ mon voyage automnal de 2015


Ma Tenue

Trench Soft Grey
Marinière APC
Pantalon Cooperative
Chaussettes &OtherStories
Baskets Stansmith Adidas
Sac K/Kuilted Karl Lagerfeld

Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364» Color Riche L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

Black velvet

· Mode

Je crois que je commence à posséder une belle collection de salopettes mais je n’ai pu résister devant celle-ci, en velours, qui donne une touche plus chic à une tenue.

À porter en journée ou en soirée en fonction des accessoires : Des dizaines de possibilités (voire plus!) en vue !


Ma Tenue

Perfecto Joe Sézane (déjà vu ici)
Salopette velours Sessùn
Blouse Soft Grey (similaire ici)
Ballerines Mademoiselle R
Sac ASOS (déjà vu ici)
Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton
Chaussettes Luxe 9 Caramel Wolford

Rouge à lèvre « Mon Jules 430 » Color Riche Matte L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris
Vernis à ongle Red My Fortune Cookie OPI

Jour 9 : Okayama

· Food, Illustration, Mode, Voyage

Marre de la pluie ! Kyoto, nous te quittons pour une journée !

Pour ce 9ème jour, levés très tôt, nous avons pris le train en direction d’Okayama (le trajet dure environ 1h). Pourquoi avoir choisi de visiter cette ville ? Parce que j’avais entendu dire qu’elle abritait l’un des plus beaux jardins du Japon, le Kōrakuen et j’étais curieuse de voir à quoi il ressemblait en automne.

Il paraît cependant que la meilleure période de visite reste l’Hanami. Quoiqu’il en soit, allons-y !

 

Kōrakuen

Arrivés à la gare d’Okayama, nous nous sommes rendus au jardin Kōrakuen en bus : il est également possible de s’y rendre à pied (30 mn environ) mais nous voulions optimiser le temps passé là-bas.

Un petit groupe de touristes japonais a été d’une grande aide car nous étions un peu perdus en ce qui concerne la direction à prendre : nous avons encore une fois communiqué par des onomatopées et signes, mais c’est ça qui fait le charme !

Vue de la colline Yuishinzan

Point botanique : L’arbre aux mille écus, le Gingko biloba

L’automne est arrivé assez tardivement l’année dernière, ce qui fait que le jardin n’était pas encore tout à fait paré de couleurs rouges intenses.

Hello Anpanman !

Cela ne nous a pas empêché d’apprécier la balade : Immenses bambous, feuilles de gingko biloba tapissant le sol, plantations de thé, pause glace sauce prune, nous avons savouré chaque instant de cette promenade paisible.

Même les enfants en visite scolaire étaient zen et mangeaient tranquillement leur pique-nique !

Nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans un petit restaurant (il doit y en avoir 2 dans le parc).

Un curry rice pour mon homme alors que je me laisse tenter par un bol de udon. Simple mais bon.

Le château U-Jō

Le parc propose un accès direct au château U-Jō. Ce château bâti en 1573 porte le surnom de « Château du corbeau » à cause de sa couleur sombre.

La visite intérieure vaut le détour ne serait-ce que pour la vue du sommet ou l’exposition d’armures de samouraïs.

Tenue parfaite pour la Fashion Week

Nous y sommes restés un petit moment et j’ai réussi à avoir mon petit tampon souvenir sur mon carnet de bord !

La visite d’Okayama en une journée fut plutôt une bonne idée. Au départ nous voulions y loger une nuit, mais je ne sais pas si la ville en elle-même nécessite qu’on s’y attarde plus longtemps. J’espère en tous cas que cette balade vous aura donné des idées de visite et n’hésitez pas si vous avez des questions !


Ma Tenue

Bandana ASOS
Chemise Vila (déjà vue ici)
Trench Soft Grey (déjà vu ici)
Ceinture Sézane
Boyfriend jeans La Redoute
Baskets Stan Smith Adidas
Bracelets Dinh Van, Mya Bay

Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364» Color Riche L’Oréal Paris
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

Page 20 sur 336