Un temps à carotte et non à bottes

· Mode, Petites tenues en situation

Durant toute la semaine dernière, je me suis dit: Haa! Ca y est ! je vais pouvoir inaugurer une tenue avec mes nouvelles pirate boots! vu le temps automnal qu’il faisait… En effet, par 15 degrés à l’ombre, j’ai inauguré le port de mes dernières adoptées mais ceci, hors caméra, et je peux vous affirmer de source podologique sûre que ces bottes sont vraiment très très confortables. Essayées, testées. J’attends l’automne, le regard vif, pirate boots sur les starting blocks. Pour l’heure, je profite quand même de ce retour estival inespéré pour porter des spartiates qui ont déjà 3 ans! L’investissement gagnant par excellence… Le sac est aussi d’une  ancienne cuvée, le tee shirt Yelle également. Juste une pointe de nouveauté avec ce pantalon carotte ramené de mon voyage à Lisbonne et cette orchidée dans les cheveux, qui normalement, si tout va bien, ne fanera jamais. Un bon point pour entrer dans la  catégorie « garde-robe  à conserver pendant des années ».

The whole week, I thought : Haa ! That’s it ! I finally can wear for the first time an outfit with my new pirate boots ! Considering the autumnal weather we had … Yes, with 15 °C in the shade, I wore them « off air » and my feet can assure you that these boots are really comfortable. Tried and tested. I’m waiting for the autumn to come, on the starting blocks with my pirate boots. At present, I make the most of the return of this unhoped-for sunny weather, to wear my 3-year-old gladiator shoes ! A winning investment par excellence … The bag is « vintage » and the Yelle tee shirt too. Just a little touch of latest fashion are these carrot pants I brought back from my trip in Lisbon and this orchid in my hair that, if everything goes well, will never fade. A plus to join the « wardrobe to keep for a long time » group.

(suite…)

Lisbonne(s) tables

· Food, Voyage

On va continuer dans la série « pas typique de Lisbonne » au risque de me faire blâmer au plus haut point par les Portugais, les vrais de vrais, les Portugais de coeur et les défenseurs de la cuisine locale. Car j’ai échoué dans la mission « goûter un restaurant typique de Lisbonne » avec la cuisine traditionnelle qui va avec… Je suis  partie dans des chemins de traverse faute de m’être assez renseignée avant de partir et aussi par flemme de chercher aussi… Amis de la Morue, soyez déçus.
Mais qui dit « pas traditionnel » ne dit pas forcément « mauvais restaurant » car j’ai quand même  beaucoup apprécié les adresses que je vais vous révéler dans ce billet… Cependant, c’est juste que ça sonne un peu : « Je suis partie à Tokyo pour y goûter une choucroute », vous voyez le genre… bref nous dirons que ce billet culinaire est une ode à l’ouverture des frontières, au mélange des cultures, à la fraternité dans le monde… oui je suis très engagée comme fille. Pour la peine, vous pouvez laisser ici vos meilleures adresses de restos « typiques » à Lisbonne, pour que ça puisse servir à d’autres personnes et la prochaine fois que je retourne au Portugal, je n’aurai aucune excuse pour les tester!

 

Restaurant SUL

13 rua do Norte LISBOA (Métro Baixa Chiado)

Pour les envies de bonnes viandes tendres  saisies comme il faut, cette adresse tombe à point ( ou saignante? ou bleue?). Située près du quartier animé du Chiado, je n’ai pas été déçue du voyage. On a le choix entre la viande prête à déguster et cuite avec amour par le chef argentin mais aussi la pierrade si on aime faire sa propre tambouille. J’ai testé la pierrade ce jour-là : pas super photogénique, j’en conviens, mais niveau goût , c’était délicieux: la viande est apportée sur une planche de bois surmontée d’une pierre extrêmement chaude pour pouvoir y cuire ses morceaux de filet. Des épices et sauces sont livrées avec pour relever le tout… simple mais succulent! Et n’oublions pas le mojito… moi qui ne suis d’habitude pas une grande consommatrice et amatrice d’alcools en tout genre… j’ai aimé , c’est dire l’exploit!

 

Restaurant 100 MANEIRAS

35 Rua do Teixeira LISBOA

Ici c’est le chef  Ljubomir Stanisic (ça sonne bien portugais hein? Ne dites rien je vous ai prévenues dès le départ!) qui dirige ce restaurant gastronomique  à prix raisonnable (35 euros le menu dégustation). Ze place to be pour un dîner romantique. Comme je vous l’ai dit , je n’avais rien préparé et suis arrivée comme une fleur sans réserver (Heureusement , Madame la Chance est tolérante parfois), mais je pense que si vous voulez être sûre, soyez plus prévoyante que moi , réservez.

Je crois que dans ce restaurant, il n’y a pas de plats à la carte mais seulement un menu dégustation. J’avoue que je ne suis d’habitude pas très « menu dégustation » car cela signifie souvent  « j’ai faim avec ces petites portions et je me fais un Mac do en sortant): ici, un défilé de plats plus surprenants et raffinés les uns que les autres comme les chips de morue étendues sur un fil à linge! (Vous voyez bien que j’ai mangé de la morue!) ou le petit « trou normand » de milieu de repas à base de champagne, menthe et sorbet de citron… Voici les photos des plats (il doit y en avoir une dizaine au total mais prise de gourmandise , j’ai dû  en oublier  un ou deux  photographiquement parlant!). Ayant moi-même un assez grand appétit , cette enfilade de  petits plats m’a quand même repue: je ne dirais pas que c’était très très copieux mais je n’avais pas faim en sortant. Et surtout, je me suis régalée: l’essentiel.

Cured ham and melon ravioli

Left: Sardines on toast with Tapenade, Right: Butterfish tartare with tuna and wasabi

Rice Tropicana ( =some kind of « Risotto »)

Palate cleanser: Mint and lime sorbet with Champagne

Miniature Pot-au-Feu

Pre-dessert (chocolate ice cream, coffee foam and a cherry hidden in there!) & dessert( « Fake » peach cheesecake)

et pour le dessert , la fameuse

PASTELERIA DE BELEM

84 rua de Belém LISBOA ( Tramway 15)

dont je vous avais montré les Pasteis la dernière fois. Le passage obligé. La petite douceur qui  va faire fondre votre coeur de cannelle.

 

Page 351 sur 473