L’Aigle Royal

· Mode

Toujours pas de pull irlandais en vue mais une robe-pull coup de coeur. Une sorte de cadeau de Noël avant l’heure (ça va devenir une habitude …). J’ai été complètement envoûtée par cette robe Aigle royal (L’exagération et moi ne font qu’une)… Peut-être pas envoûtée … mais pas loin. Cette robe-pull rassemble un peu tout ce que j’aime en matière de mode: le côté astucieux du graphisme, la coupe « chauve-souris » des manches et le confort. Comme vous l’avez constaté, je recherche définitivement le confort dans les vêtements que je porte et c’est pour cela que j’ai toujours autant de mal à me trouver des habits de soirée (mais ça c’est une autre histoire, je développerai une autre fois si vous le voulez bien). Par contre, lorsque je porte cette robe, c’est comme si j’étais dans l’obligation quasi-permanente de tendre mes bras comme la célèbre statue du Christ rédempteur surplombant Rio de Janeiro: Eh oui, il faut bien optimiser le dessin imprimé dessus voyons: un aigle ça déploie ses ailes. C’est comme ça. Et ça donne tout de suite un air plus accueillant d’ouvrir les bras ainsi. Cela dit, je me contiens tout de même lorsque je marche dans la rue, de peur qu’on prenne cela pour une invitation au « free hug ». Mais à vous je peux le faire ce free hug… Allez, tous dans mes bras! (L’aigle ne mord pas)

Still no irish sweater but a love at first sight dress sweater. A kind of christmas present before christmas (It’ll start becoming a habit...) I have been completely bewitched by this royal eagle dress (me and exaggeration…)… Maybe not bewitched.. But not far off. This dress sweater has a bit of everything I like in fashion: graphic cleverness, the “bat” cut form of the sleeves and comfort. As you can see, I am definitely looking for comfort in the clothes I wear and this is why I have so much difficulty finding night outfits (but that is another story, I’ll go into it another time if that’s ok). On the other hand, when I am wearing this dress, it’s like I have an obligation to keep my arms raised pretty much all the time like the famous christ statue looking down on Rio de Janeiro. Yes, you need to wear it so as to show off  the printed drawing: spread-eagled. It’s like this. And straight away it projects a more welcoming atmosphere, opening your arms like this. This said, I contain myself when I am walking in the streets, scared of making people think it’s an invitation for a free hug. But for you, I am ok  giving free hugs…Here you go, everybody in my arms! (the eagle doesn’t bite) (English translation by Charlotte B)

Robe aigle/ eagle dress JC de Castelbajac (JC/DC)
Collier New Look
Vernis/ nailpolish Minsk Mavala
Montre/ watch Casio data Retro Bank

Le Poncho chaud

· Petites tenues en situation

J’ai échoué lamentablement dans mes prémonitions. Au début de cette saison , dans les magasins (et magazines),  cette avalanche de moumoute, bottes fourrées et peaux lainées m’avait mis la puce à l’oreille et je m’étais demandé si justement, cette abondance de vêtements chauds  n’allait pas être inutile puisque nous allions avoir droit à un hiver  doux et clément. J’en étais convaincue. Eh bien , non! Je me suis trompée dans mes prédictions: ces collections automne-hiver très réchauffantes se révèlent être d’utilité publique depuis près d’une semaine. Température glaciale oblige. Cela implique qu’en ce moment, je suis à la recherche de pulls en tous genres: pull torsadé façon irlandais, robe-pull… Tout ce qui contient de la laine serait la bienvenue: encore faudrait-il que je sache où trouver mon bonheur… En attendant, j’ai fait l’acquisition d’un sweat poncho… pour patienter: vous savez, les sweat gris à l’intérieur tout doux… mais cette fois-ci en coupe Poncho. Il faut juste prévoir l’armada de sous-pulls en dessous ( la faute au courants d’air « ponchoïdes » sous-axillaires) mais je peux affirmer que finalement en poncho, j’ai chaud.

My premonitions failed me miserably. At the beginning of the season, this avalanche of woolly products, fur boots and shearling had caught my attention, and I had asked myself if this overload of warm clothes wasn’t going to end up being useless, since we were going to have a very mild winter. I was really convinced it was going to be that way. Well, not at all! I was wrong in my predictions : these very warming autumn-winter collections are turning out to be nothing less than a public utility service since last week. Of course, considering the siberic-worthy temperatures. Which means that at the moment, I’m looking for all types of sweaters ; cable knit sweaters, sweater dresses … Anything containing wool would be welcome :  if I only knew where  happiness awaits in that domain… In the meantime, I acquired a sweater poncho…to compensate whist waiting : you know those grey sweaters, all soft on the inside…but this time with a poncho cut. You just have to plan the ton of layers underneath (yeah with ponchos you get underarm drafts) but I can contend that all in all, with a poncho, I’m definitively warm. (English translation by Bleu Marine)

Sweat poncho / jumper All Saints
Cape blazer ASOS White
Snood H&M
Gants / Gloves ASOS
Jeans H&M
Sac/ Bag « Covered Velo » Balenciaga
Boots Promod

Kawaii Versailles !

· Petites tenues en situation

Tout d’abord, en qui concerne les nouvelles du front, je peux à nouveau me maquiller comme en témoignent les photos qui vont suivre. Je ne vois pas encore très clairement de l’oeil droit mais il paraît qu’il faut attendre encore un peu pour  juger. Avant de paniquer, je croise les doigts et comme je ne peux pas rester toute la journée devant l’écran, je cours voir ce que je n’ai pas eu le temps d’admirer auparavant… Comme cette fameuse exposition de Takashi Murakami au Château de Versailles, vite! vite! avant qu’elle ne se termine le 12 Décembre! Cette expo qui a suscité tant de remous dans les esprits puristes Versaillais (et d’ailleurs) , il fallait que je m’en rende compte en live! Personnellement, j’ai toujours été du côté des « Pour l’expo Murakami » car l’ayant vue dans sa globalité , je trouve que l’artiste a su marier habilement ses oeuvres avec l’endroit. J’ai bien aimé le clin d’oeil du Sacre de Napoléon mis en parallèle avec la statue à la barbiche « The Emperor’s new clothes ». Comme des petites « private jokes » disséminées ça et là dans le château. Je peux cela dit comprendre que certains ne soient pas sensibles à cette avalanche de personnages kawaii , de marguerites souriant niaisement… mais, n’est-ce pas un moyen ludique d’attirer un nouveau visiteur au Château en lui montrant le patrimoine différemment? Je n’aime pas tout chez Murakami car on le sent tiraillé entre le côté commercial et artistique (sa dernière collaboration de cet été avec Vuitton m’avait déçue) mais ses créations ne laissent pas indifférent, sont réalisées avec précision et c’est ce qui me plaît. Et je dois avouer qu’ayant grandi avec les codes graphiques du manga, automatiquement, mon opinion s’en retrouve forcément un peu biaisée.

First of all, some news from the front line, I finally can use make up as you can see from the following pictures. I still can’t see clearly from my right eye but it seems I’ll have to wait a bit longer to judge. Before freaking out, I’ll cross my fingers and as I can’t spend all day in front of the screen, I’ll run out and visit what I couldn’t admire before… Like the famous exhibition from Takashi Murakami in Versailles castle, quick! Quick! Before it ends on december 12th! This exhibition sparked off so much turmoil in the puritan spirits of Versailles inhabitants (and from elsewhere), I had to check it out for myself. Personally, I’ve always been on the « for the Murakami exhibition » side, and as I saw it in its entirety, I found that the artist was able to skillfully harmonize his art to the place. I quite enjoyed the eye wink of the Napoleon’s coronation in parallel with the beardy statue « The Emperor’s new clothes », like some small private jokes scattered here and there in the castle. This said, I can understand why some people aren’t touched by this avalanche of « kawaii » characters, daisies smiling vacuously… But, isn’t it a playful way to attract new visitors to the castle by showing a different art? I don’t like everything of Murakami’s because you can sense he’s torn between the commercial and artistic side (his last collaboration  with Vuitton last summer disappointed me) but his creations don’t leave you indifferent and are realized with precision, this is what I like. And I must confess, by growing up with the graphical codes from mangas, automatically, my opinion has been inevitably compromised.

En ce qui concerne ma tenue de ce jour de visite, je me suis armée d’un manteau léger mais chaud, trouvé chez Monoprix …tout ça car une amie devait y acheter du maquillage et que j’y suis rentrée pour l’accompagner, en tout bien tout honneur… Je sais…sans transition je passe de Murakami à Monoprix. Mais le principe de trouver quelque chose d’imprévu dans un lieu connu, c’est un peu ce qui se passe avec Murakami et le Château de Versailles, non?… Murakami, Monoprix… tiens ça rime d’ailleurs!

As for my outfit on the visit day, I armed myself with a light but warm coat, I found in Monoprix… All because a friend had to buy some make up and I went inside with her, all in good faith… I know… Without any transition, I go from Murakami to Monoprix. But the idea of finding something unexpected in a known place, it is a bit like what’s going on with Murakami and the Versailles castle, no?… Murakami, Monoprix… And it rhymes actually!(English translation by Charlotte B.)

Veste / Jacket Monoprix
Tee shirt Zara
Collier / necklace Printemps
Jupe / skirt Zara
Boots Nine West
Sac / Bag Friis & Company

PS: RDV dédicaces ce Dimanche 5 décembre au Salon du LIVRE JEUNESSE de Montreuil (13h à 18h au stand C39) et Samedi 11 Décembre au salon POP’ UP à la Villette (13h à 18h). See you there!

Page 353 sur 488