What is your Fashion Profile?

· Mode

Lorsque je n’écris pas sur ce blog, je participe aussi à d’autres projets et il y en a un qui fut vraiment palpitant à réaliser. En effet, j’ai travaillé sur les illustrations d’ une application Facebook en partenariat avec Ykone. Ceux qui me suivent sur Facebook (justement!) ont pu voir quelques aperçus de ce travail, lorsque je demandais des conseils au sujet des tatouages qu’un chanteur de rock pur et dur se doit de porter … bref, je m’égare! En fait, cette application est un jeu pour connaître votre style vestimentaire. Souvent, il est difficile de se le définir: Bohème, Rock, BCBG, Arty … ? Eh bien , là , à l’aide de petits tests interactifs et ludiques à la manière d’un jeu dont vous êtes le héros, on va pouvoir vous donner la réponse à cette question! Vous voilà donc dans la peau de cette jolie « Ykonette » (j’avoue, si vous êtes un garçon , c’est difficile de se projeter dans le personnage mais je sais que vous pouvez y arriver: Révélez votre côté féminin!). Vous déciderez de votre tenue shopping, de l’endroit où aller pour dévaliser les boutiques, les accessoires à choisir pour être au top… Tout est entre vos mains! Mais chut! Je ne révèle pas tout ici puisque le plus drôle c’est de faire ce test soi-même et revenez me dire quel profil mode vous êtes! Nous verrons si nous faisons partie de la même tribu! Allez go! Amusez-vous bien! !

When I’m not here, writing on this blog, I take part in other projects, and one of them was truly exciting! I worked on the illustrations for a Facebook application, in partnership with Ykone. Those of you who follow me on Facebook got a few sneak peeks of the work I was doing, like when I was asking for advice regarding the type of tattoos a real hard core rock singer would consider a « must have »… anyway, back to my point! Actually, this application is a game to find out what your style is . It’s often hard to define your own look : bohemian, rock, preppy, arty ….? Well, now, through fun little interactive tests, kind of like a game where you’d be the hero, we’ll be able to answer that question for you! So, you are now this pretty « Ykonette » (I know, if you’re a guy, it’s much harder to cast yourself into the role, but I know you can do it : reveal your feminine side!). You will get to choose your shopping outfit, where you’re going on your shopping spree, the accessories to pick out to be at the top of the trend … It’s all in your hands! But sssssh! I won’t reveal everything here, the funnest part is yet to do the test yourself and come back to tell me what your style profile is! We’ll see if we belong to the same tribe! So go on, and have fun!( English translation by Bleu Marine)

*

Pour connaître votre PROFIL MODE cliquez ICI ! To find out your FASHION PROFILE, click HERE!

Artistique Meurice

· Illustration, Petites tenues en situation

Comme certaines ont déjà pu le lire chez ici, nous avons été invitées lundi dernier Alix, Betty, Louise et moi à la remise du Prix Meurice pour l’art contemporain qui se déroulait comme le nom l’indique à l’hôtel Le Meurice. Ce fut une soirée festive et instructive à la fois. Je ne suis pas du tout une pro en matière d’art contemporain mais comme je le disais, j’aime tout ce qui peut susciter des émotions ou des questionnements, que ce soit de l’art considéré comme facile, ridicule ou génial. Lors de l’exposition des finalistes, certaines oeuvres prises au premier degré nous ont fait sourire mais j’ai bien apprécié l’idée du miroir rond tournant sur lui même ( « Fondation mouvante ») ou l’oeuvre faite de tables et chaises encastrées « Conversation décalée » de Thierry Mouillé (On ne rit pas s’il vous plaît!). Il y avait aussi cette « Transmission » de Dominique Blais faite d’amplis et de fils emmêlés. Le grand gagnant fut Eric Baudart avec ses formes « bouillonnantes » dont je suis moins fan mais comme je vous l’ai dit, je suis novice et à parler d’art trop sérieusement, cela devient très vite ennuyeux et un peu snob ( sauf ici avec Roat Romano Choucalesco). A part ça, ce jour-là, le dresscode était noir et blanc: j’ai donc concocté une tenue un peu « smoking » mais féminisée par mon collier noeud et un top dentelles… et j’ai préféré éviter les talons pour rester à l’aise (vous commencez à me connaître) et pour observer avec plus de décontraction ce superbe écrin d’artistes qu’est le Meurice.

As some may have already read here, Alix, Betty, Louise and myself were invited last Monday to the Contemporary Art Meurice Awards, that took place, as the name indicates, at Le Meurice Hotel. It was a festive and instructive evening all at the same time. I’m no professional when it comes to contemporary art, but as I said here, I love all that can kindle emotions or questions, be it art that would be considered easy, ridiculous or brilliant. During the finalists’ expositions, some of the works, taken at face value made us smile, but I really enjoyed the idea of the round mirror that rotates on its axis (« Fondation mouvante » or « Moving foundation ») or this piece made of built in tables and chairs « Conversation décalée » (« Offbeat Conversation ») by Thierry Mouillé. There was also this « Transmission » piece by Dominique Blais made of entwined cables and audio amplifiers. The big winner turned out to be Eric Baudart, with his « bubbling » shapes, of whom I wasn’t such a big fan, but as I was saying, I’m a newbie, and if you try talking about and taking art too seriously, it quickly becomes boring and somewhat snobbish (except here, in this parody with Roat Romano Choucalesco). On a lighter note, the dresscode for the event was black and white : I put together an outfit with a sort of « tuxedo » vibe to it, but feminized by my bow necklace and a lace top…And I went for flats to stay comfortable (you know me by now) and admire with more ease what a beautiful artists’ shrine this Meurice Hotel is. (English translation by Bleu Marine)

Collier noeud/  Bow necklace H&M
Top dentelle/ lace top Zara
Pantalon/ pants COS
Blazer Peekaboo Vintage
Sac/ Bag  Printemps
Boots KG by Kurt Geiger

Dans l’ordre d’apparition sur les photos, le gagnant et les finalistes du Prix Meurice: « Chryst » par Eric Baudart, « L’hippodrome » de Ingrid Luche, « Transmission » de Dominique Blais, « Conversation décalée » de Thierry Mouillé (on ne rit pas une seconde fois s’il vous plaît) et « Welcome Home » de Julien Berthier. Un grand merci à l’hôtel Le Meurice pour l’ accueil raffiné et sympathique.

Page 353 sur 482