Tag Archives: Restaurant

Oui à Miznon !

Un billet resto avec une bonne adresse sur Paris, ça faisait longtemps ! C’est en discutant de Hunger Games avec mon pote Lionel que nous en sommes venus à évoquer le personnage de Peeta Mellark (je suis fan, surtout dans Hunger Games 2) puis, je ne sais trop comment, nous voilà à tester les sandwichs de ce bar à Pita du Marais (haha on part de loin hein ?) !

Inspiré des recettes du célèbre chef israëlien Eyal Shani, le Miznon (qui signifie « buffet » en hébreu) propose toutes sortes de kebab et pitas à tomber.

It’s been a while since I posted about a good parisian eatery! We were having a « Hunger Games » conversation with my friend Lionel, and got to talking about Peeta Mellark (I’m a fan, especially in Hunger Games 2). Somehow, I don’t really know how, we ended up trying out the sandwiches in this Pita Bar in the Marais (haha, didn’t see that one coming did you?)!

Inspired by the famous iraëli chef Eyal Shani’s recipes, the Miznon (which means buffet in hebrew) offers a large choice of to-die-for kebabs and pitas.

La carte est écrite sur le tableau : on a un peu de mal à s’y retrouver mais heureusement que la serveuse nous a tout bien expliqué ! On passe alors sa commande et on peut décider de s’installer au bar (pour les maniaques du « je veux voir comment c’est préparé »), sur la grande table près de l’entrée ou dans la salle plus cosy au fond.

The menu is written on a blackboard: it’s kind of hard to figure it out, but thankfully the waitress explained it all! Once you order, you can choose to either sit at the bar (for those of you who want to see how it’s done), at the large table by the entrance or in the cozier room in the back.

Des cagettes de légumes sont disséminées aux quatre coins du restaurant et un buffet (d’où le « miznon »!) propose les sauces et condiments traditionnels.

Crates of veggies can be found all over the restaurant, and a buffet (hence the « miznon »!) offers up traditional sauces and relish.

Je me suis laissée tenter par une pita au poisson épicé, histoire de changer de l’agneau classique. Et vraiment, ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi emballée par un sandwich : le tout est parfaitement assaisonné, relevé, garni… tout !

I ordered a spicy fish pita: I wanted a change from the classic lamb. And really, I haven’t been this excited about a sandwich for a very long time: it was perfectly seasoned, spiced, garnished…everything was perfect!

Accompagné de choux-fleur grillé et d’une patate douce au four (que l’on déguste en trempant dans les sauces du buffet), c’est divin !

With a side dish of grilled cauliflower and baked sweet potato (that you dip in the sauces from the buffet), it’s divine!

On peut se laisser tenter par d’autres variantes de sandwichs pita comme celui au masabaha (mélange végétarien à base de pois chiche similaire au houmous (ici avec des oeufs)), poulet salade (que j’ai essayé aussi ici: parfait) ou l’inattendu boeuf bourguignon !

You can let yourself be tempted by the other pita variations, like the masabaha one (a vegetarian chick-pea mix, quite similar to hummus actually (here with eggs too), chicken, salad (that I tried too here: perfect) or yet the unexpected boeuf bourguignon!

Je n’ai pas eu le temps de goûter aux desserts (pita banane chocolat, ça doit être quelque chose !!!) mais c’est certain que je reviendrai, par amour pour Peeta … les pitas !

I didn’t have the time to try the desserts (a banana-chocolate pita…that must be interesting!!!!) but you can be sure I’ll be back, out of love for Peeta … the pitas! (English translation by Bleu Marine)

MIZNON
22 Rue des Écouffes
75004 PARIS
(Métro Saint Paul)

Les udons de Sanukiya

Je crois que ça faisait trèèèès longtemps que je n’avais pas partagé une adresse gourmande parisienne ici (depuis Février, je viens de vérifier !). C’est bien beau d’en trouver à l’étranger mais je suis loin d’avoir découvert toutes les bonnes adresses du coin ! Je m’exécute donc aujourd’hui avec cette adresse japonaise coup de coeur, encore une fois trouvée par hasard, comme une révélation lors d’un détour par la librairie Junku.

Après renseignement, cette adresse appartiendrait au restaurant Zen (pas mal mais dont je n’ai jamais parlé ici peut-être à cause de l’accueil un peu froid) et se spécialise dans les udons (nouilles de blé épaisses).

I think it has been quiiiite a long time since I shared a yummy parisian address here (since February, I just checked!). Of course it’s nice finding places abroad, but I’m far from having discovered all the good ones around here! So here it is today, a favorite japanese address of mine, found, once again, by sheer luck, a sort of revelation during a trip to the Junku bookstore.

I made enquiries: it apparently belongs to the Zen restaurant (not bad, but I never mentioned it here, maybe because the reception was a bit cool) and it specializes in udons (thick wheat noodles).

C’est une excellente alternative au Kunitoraya, rue Ste Anne et je dirais même que les udons sont plus garnis ici (le tempura udon par exemple). À l’heure de pointe, il se peut qu’il y ait une file d’attente mais rien d’insurmontable. Cela dit, les lieux sont plus aérés. On peut choisir de manger au bar ou en terrasse lorsqu’il fait beau. Les claustrophobes préfèreront allègrement cette adresse.

It’s a great alternative to Kunitoraya, on Ste Anne street, and I’d go as far as saying that their udons are more generously garnished here (the tempura udon, for example). There can be a line during rush hour, but nothing too offputing. That being said, the place itself is more spacious. You can choose to eat at the bar or on the terrace when the weather allows it. Claustrophobics will definitively like this address best.

À la carte, les udons sous toutes leurs formes (9 à 15euros le bol) : en soupe, à arroser d’une sauce froide ou chaude, à tremper. Des bols de riz garnis sont aussi proposés mais je n’y ai encore jamais goûté.

The menu is about udons in all forms (9 to 15 euros per bowl): as a soup, with a cold or warm sauce, to dip. There are also garnished bowls of rice, but I never had them yet.

Si l’on décide de choisir le menu déjeuner, on a pour 5 euros de plus une assiette de poulets frits (= Karaage から揚げ) ultra croustillants-fondants et un bol de riz au poulet et salsifi. Bien calés pour l’après-midi !

If you decide to go for the lunch menu, for 5 euros more, ou get a plate of super crispy-melts-in-your-mouth-fried chicken (=Karaage から揚げ), and a bowl of rice with chicken and salsify. You’re full for the whole afternoon!

Ici, le Kitsune udon ou udon au pâté de soja/tofu frit avec des nouilles bien fermes (il paraîtrait que le cuisinier a travaillé chez Kunitoraya, d’où la qualité des nouilles… tout s’explique !)

Here, the Kitsune udon, or udon with soybean paste/fried tofu with firm noodles (it seems the cook worked at Kunitoraya, hence the quality of the noodles…it all makes sense!)

J’ai eu pour ma part envie d’essayer le Kakemiso udon (udon au porc haché au miso et oeuf mi-cuit) à arroser d’une sauce chaude. Délicieux en période estivale lorsqu’on n’a pas trop envie d’une soupe (il existe cependant en version soupe au cas où la période estivale se révèle être une copie conforme de la période hivernale… suivez mon regard).

As for me, I wanted to try the kakemiso udon (udon with minced pork, miso and a poached egg) over which you pour a warm sauce. Delicious during the summer when you don’t really feel like soup (although a soup version does exist, should the summer turn out to look exactly like winter … I’m not mentioning any names…).

Le porc haché au miso fond dans la bouche et je ne vous raconte même pas lorsque l’oeuf mi-cuit bien baveux vient à la rencontre de la fermeté des nouilles. Gaaaa ! (oui, la nourriture c’est sexy, comme aime le dire le pâtissier Christophe Michalak). Allez, bon week-end à tous et Itadakimasu !!!

The minced pork with miso just melts in your mouth, and don’t even get me started on when the runny poached egg meets the firm noodles. Gaaa! (yes, food is sexy, like the pastry-chef Christophe Michalak says). Hope you all have a great weekend, and Itadakimasu!(English translation by Bleu Marine)

RESTAURANT SANUKIYA
9 rue d’Argenteuil
75001 PARIS
(Métro Pyramides)

Hello Kitty Café

De Séoul, j’ai pas mal d’adresses gourmandes à vous dévoiler (encore faut-il que vous arriviez à les trouver une fois sur place !) mais j’ai voulu commencer par un endroit que n’importe quelle accro aux mignonneries se doit de visiter : le Hello Kitty Café ! Rien que le nom fait déjà briller des regards et s’exclamer des Hiiiiii !

I have quite a few yummy Seoul addresses to share with you (even though you’ll still have to be able to find them once in the city!) but I wanted to start with a place that any cuteness addict must visit: the Hello Kitty Café! Just the name will get eyes shining and a couple of excited hiiiiiiis!

Quand j’ai su qu’il y en avait un à Séoul (il s’avère qu’il y en a plusieurs, en fait), je me suis démenée pour y aller et ce ne fut pas chose facile car une fois dans le quartier, même en demandant aux étudiantes-profil-type-à-aimer-les-trucs-mignons-Hiiiii! qui se promenaient par là, j’avais l’impression de venir de la planète Mars. « Hello Kitty Café? » Regard interloqué… personne ne connaît. Ou alors ma prononciation n’est pas assez convaincante, je ne sais pas.

When I found out there was one in Seoul (there are more than one actually) I did all I could to get there – which didn’t prove easy, for once in the area, even when asking all the students-that-seemed-like-the-type-to-love cute-things-hiiiiii! that I crossed, I felt like I was fresh off planet Mars. « Hello Kitty Café »? Confused look … no one knew. Or my pronunciation wasn’t convincing enough, I don’t know.

Après avoir dérangé toute la jeunesse Séoulite du quartier, fait de mutiples détours et avoir prié Sainte Gertrude de Nivelle (la sainte patronne des chats, évidemment), nous y voilà ! Hello Kitty, ça fait un moment que j’essaye d’arrêter mais je n’y arrive pas.

After having bothered all the neighborhood counts of Seoul students, gone through endless detours and prayed St Gertrude de Nivelle (the patroness of cats, evidently), here we are! Hello Kitty is something I’ve been trying to quit for a while now, but I just can’t.

Elle est tellement cucu la praline que j’ai envie de la secouer (N’appelez pas la SPA)… tout coule TROP parfaitement dans son mode rose-bonbon mais elle est à chaque fois déclinée dans des objets tellement mignons que c’est plus fort que moi. Elle me domine. Et ce fut le cas ici aussi ! J’ai bien dû m’exclamer 10 fois devant chaque élément du décor (les toilettes aussi).

She’s so preppy I want to shake her up (don’t call animal welfare)…everything is just TOO perfect in her pink-candy world, but she just comes in so many cute variations I just can’t resist. She overpowers me. And it’s exactly what happened here too! I must have exclaimed at least 10 times over each decorative element (bathroom included).

Mais autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas pour satisfaire ses papilles que l’on vient chez Hello Kitty Café : elles ont beau être Kawaii, les pâtisseries sont assez moyennes. Les amateurs du « fait maison »seront déçus (Comment ça ce n’est pas Kitty et Mimmy qui cuisinent tous les jours de délicieux gâteaux dans l’arrière cuisine ?!! (N’appelez pas la SPA ni l’Inspection du Travail)).

Par contre, on n’ose à peine manger (ou boire) ce que l’on commande de peur de détruire cet instant béni de kawaii-itude.

But let me tell you right now, you don’t come to the Hello Kitty Café to satisfy your tastebuds: they may be kawaii, but the pastries are rather average. The « homemade » fans will be disappointed (What do you mean Kitty and Mimmy are not baking away in the back kitchen all day?!! (Don’t call animal welfare, or labor inspection)).

But you’ll hardly dare eat (or drink) anything you order for fear of destroying this blessed extremely kawaii moment.

Ce jour -là, j’ai commandé du lait chaud au matcha et une gaufre (assez commune, je vous disais, mais Hiiiiiiii ! So cuuute!… Voyez, ça me reprend).

J’aurais pu me laisser tenter par des brownies ou un Kitty Strawberry cake mais je préférais réserver mon estomac pour un bon barbecue coréen qui allait suivre ! (Ah voilà Kitty ! tu ne sais pas les cuisiner les barbecues coréens hein ?!!! J’ai trouvé LA faille dans ta vie parfaite !)

On that day, I ordered hot matcha milk and a waffle (rather ordinary, as I was saying, but Hiiiiiiiiii! So cuuuuute! … See, here I go again).

I could have gone for the brownies or a Kitty Strawberry Cake, but I rather felt like keeping my appetite for the korean barbecue that was to follow! (Ah, there Kitty, you see! You don’t know how to cook korean barbecues now do you?!!! I found THE flaw in your perfect life!)

En résumé, cet endroit est plus un lieu de pèlerinage que de sustentation mais il vaut tout de même le détour, histoire de dire : le Hello Kitty Café,  j’y étais.

All in all, it’s rather a place of pilgrimage than one for sustenance, but it’s still worth the detour, just to be able to say: I was at the Hello Kitty Café. (ENGLISH translation by Bleu marine)

HELLO KITTY CAFÉ
358-112, Mapo-gu Seogyo-dong, SEOUL
(In Korean: 서울시 마포구 서교동 358-112 )
(Métro : Hongik University Station)Bonne chance !

Dawa Ooh la la !

Il y a quelques temps, je suis ressortie de ce restaurant coréen en vous disant sur Twitter que je venais de manger le meilleur bibimbap de tous les temps (et qu’il avait été tellement bon que j’ avais oublié de le prendre une photo !… Ah la gourdasse !).

Erreur réparée, je suis retournée sur ce lieu de sustentation (plusieurs fois même, j’avoue !) avec le plus grand des plaisirs, pour vous partager cette adresse qui jusqu’à présent, me semble être la meilleure coréenne que j’ai testée.

A while back, I walked out of this korean restaurant and told you on Twitter I had just eaten the best bibimbap of all times (and that it was so good, I had forgotten to take a picture!…shame on me!!!).

I righted the wrong and went back (more than once, I’ll admit!) with the greatest of pleasures, and can now share this address with you, that, up to now, seems to me to be the best of koreans I have ever been to.

Je suis tombée par hasard sur ce restaurant en me baladant le long de la ligne 6 du métro . A l’intérieur, il n’y avait que des coréens attablés… et servis par des coréens ! Pas d’hésitation dans ce cas là, l’adresse semble être ce qu’il y a de plus authentique ! La carte propose une multitude de plats coréens traditionnels, certains sortant des sentiers battus.

Pour changer du classique bibimbap à la viande, j’ai choisi celui aux huîtres (il existe aussi le bibimbap aux fruits de mer mais je le goûterai la prochaine fois !). Il arrive devant nous, fumant, crépitant dans son bol en pierre (appelé « Dolsot »= instant « culture » permettant d’élargir son vocabulaire et caser de nouveaux mots au Scrabble). Pour ceux qui ne connaissent pas, le bibimbap est un mélange de riz, de légumes sautés, de viande (ici d’huîtres) : la recette est modulable à volonté. La sauce pimentée est servie à part pour s’adapter aux différentes papilles.

I found the place totally randomly, as I was strolling along the metro’s Line 6. Inside, there were only koreans seated, and the service was also exclusively korean! No hesitation in that kind of situation, the address seems to be as authentic as can be! The menu offers a large array of traditional korean dishes, some of which are clearly not common.

To vary from the classical bibimbap with meat, I went for the one with oysters (there’s also a seafood bibimbap, but I’ll try it next time!). And it is set before us, fuming and sizzling in it’s stone bowl (called Dolsot = the cultural moment of the day, that will allow us to both widen our vocabulary and learn new words for Scrabble). For those of you that might never have heard of it before, the bibimbap is a mix of rice, sauteed vegetables, meat (here, oysters): the recipe can be endlessly adapted. The hot pepper sauce is served on the side, to suit all palates.

Alors pourquoi ai-je annoncé que c’était l’un des meilleurs (sinon le meilleur) que j’avais goûté ? Parce qu’ il est arrivé chaud bouillant (et que malheureusement ce n’est pas partout que ça arrive), que les ingrédients étaient d’une fraîcheur à tout épreuve, se mélangeant entre eux avec perfection,  rehaussant le goût de l’huître et qu’au fond, le riz était grillé divinement. Exquis.

Si le bibimbap ne vous branche pas trop (comment cela est-il possible, malheureux !), vous pouvez opter pour les barbecues, comme ces tranches de poitrine de porc grillées. Là aussi, à tomber par terre. Les tranches de viandes sont apportées avec un assortiment de petites assiettes de légumes. On nous explique comment il faut procéder pour manger dans les règles de l’art.

So why did I start off saying it was one of the best (if not the best) I had ever tasted? Because it arrived boiling hot (and that unfortunately doesn’t happen everywhere), because the ingredients were impecably fresh, and mixed togethed perfectly, enhancing the oysters, and that at the very bottom, the rice was wonderfully roasted. It was divine.

If you’re not really into bibimbap (though how could this be??), you could opt for the barbecue, like those slices of grilled bacon. Here too, they are exquisite. The slices of meat are served with an assortment of small plates of vegetables. There’s also an explanation on how to eat according to the state of the art.

Prendre une feuille de salade, y placer une feuille d’algue séchée, une pointe de pâte de soja fermenté, la tranche de porc grillée au préalable sur la plaque et y ajouter les légumes par ci par là (kimchi (=chou chinois fermenté pimenté), germes de soja, aubergines…) afin de s’en « rouler une ». Peace man !

Take a lettuce leaf, place some Nori on it, a bit of fermented bean paste, a slice of grilled bacon, and add a couple of vegetables here and there (kimchi (=fermented and spicy chinese cabbage), bean sprouts, eggplant…) and roll it up. Peace man!

Il n’y a plus qu’à déguster le rouleau de salade bien garni, enveloppé par nos soins et on savoure. Exquis (bis !). C’est fondant, croustillant, relevé et doux : le plat idéal lorsque l’on veut partager à plusieurs un repas en toute convivialité.

And now you just have to enjoy that well garnished salad roll. Exquisite (bis!). It’s soft yet crispy, spicy yet mild: the perfect dish when you want to share a meal in a friendly and relaxed atmosphere.

Voici quelques autres plats que j’ai pu tester : Le Samgyetang : une soupe de poulet au ginseng. Le plat se suffit à lui-même car attention ! Le poulet est farci de riz gluant. Encore une fois un plat qui arrive bouillant sur la table, promesse d’un moment délicieux et réconfortant.

Here are a few of the dishes I tried: The Samgyetang : a ginseng chicken soup. The dish is enough on its own, for beware!! The chicken is stuffed with sticky rice. Once more, the dish arrives boiling hot on the table, the promise of a delicious and comforting moment.

Le riz chaud aux céréales : ce que nous avions pris en accompagnement avec le barbecue mais nous avons vu un peu large car le barbecue suffit amplement pour de bons appétits. Le serveur nous a donc proposé d’en ramener à la maison (Chance !).

Hot rice with cereals: this is what we had as side dish with the barbecue, but we were a bit too ambitious, for the barbecue was quite enough for large appetites. Which is probably why the server offered us a doggy-bag (Lucky us!)

Le porc sauté au tofu et kimchi : Une entrée pimentée délicieuse. The sauteed pork with tofu and kimchi : a spicy and delicious starter.

Voilà donc mon adresse coréenne préférée dévoilée au grand jour qui va, je sens, réchauffer ces futures journées glaciales d’hiver…Bon appétit !

So there we are: here is my favorite korean address, which I think, will warm up those future ice cold winter days…Enjoy!! (English translation by Bleu Marine)

Restaurant DAWA
5 rue Humblot
75015 PARIS
(Métro Dupleix)

Page 1 sur 10123410Dernière page »