Mon road-trip au Japon

· Illustration, Voyage

Me voilà pour un nouveau compte-rendu de voyage au Japon : le 5ème voyage nippon de ma vie, toujours le même enthousiasme et encore plus de surprises alors que je ne pensais pas cela possible, après avoir déjà découvert ce pays au printemps, en automne et en hiver.

Il me manquait l’été et même si cette période s’apparentait plutôt à une fin de printemps, j’ai pu découvrir un aspect plus verdoyant et chaud de mon Japon adoré.

Pour celles et ceux qui ont suivi mon voyage dans mes stories Instagram, merci encore d’avoir vibré avec moi : Nous continuons à présent sur le blog de manière plus détaillée. Je posterai mes stories nippones à la une sur Instagram au fur et à mesure de mon récit afin que vous puissiez avoir une expérience d’immersion complète et pourquoi pas vous donner envie de préparer un voyage à votre tour.

Voici donc quelques conseils suite à cette 5ème expérience (Vous pouvez également relire mes précédents compte-rendus ici, ici et). C’est parti !

 

Partir fin mai-début juin

Ce voyage s’est préparé un peu dans l’urgence : nous sommes tombés sur une promotion de billets d’avion qui nous a poussés à re-franchir le pas. La préparation a été faite plus ou moins le mois précédant le départ… et encore ! Dans l’avion nous menant à Osaka, il nous manquait quelques logements à réserver, c’est dire si nous n’avons pas été très prévoyants !

J’ai trouvé que cette période était vraiment divine pour partir : la météo était agréable (26-30 degrés) et ensoleillée sur les 2 semaines et demie durant lesquelles nous sommes partis (=seulement 2 jours de pluie). Bien sûr, les cerisiers en fleur n’étaient plus de la fête mais les touristes non plus… et surtout dans la zone où nous sommes partis : Shikoku !

Il nous arrivait très souvent d’être seuls sur les chemins de randonnée ou dans les villages : certains reprocheront un manque d’ambiance, nous avons réellement apprécié cette tranquillité.

Nous retrouvions une once d’animation dans les villes comme Kochi, Matsuyama ou Takamatsu et une effervescence plus soutenue à Osaka mais la majorité de notre périple s’est faite dans un calme inespéré très appréciable.

 

Que prévoir pour un road trip au Japon ?

LES ÉTAPES

Encore une fois, comme pour le voyage d’hiver, j’ai presque entièrement délégué la mission de repérage d’hôtels, du choix des étapes à mon cher et tendre qui a trouvé de jolies pépites et bien dosé notre road-trip. La qualité de ce voyage n’aurait pas été la même sans lui donc levons nous tou.te.s pour le remercier !

J’ai juste été là pour proposer les points d’intérêts que j’avais repérés au départ et c’est lui qui a réussi à tout connecter pour construire un parcours cohérent et pas trop marathon.

Pèlerinage dans l’un des 88 temples de Shikoku

 

Les visites ont été décidées sur place, au jour le jour, en feuilletant des brochures d’office de tourisme ou en interrogeant les employés d’hôtel ou les habitants, à l’exception d’Universal studios (que nous avons réservé à l’avance : je vous dirai tout dans un billet dédié) et le musée Chichu Art de Naoshima, réservé en ligne également.

Nous sommes donc partis du 22 Mai 2019 (début d’après-midi) au 8 Juin 2019 (début de matinée). Il y a juste un point sur lequel nous n’avons pas été les plus judicieux : nous aurions peut-être dû réserver une nuit vers Oboke le jour 2 pour éviter l’aller-retour que nous avons fait en jour 3 : (j’ai donc rectifié sur la carte pour faire plus simple). Voici donc notre parcours :

 

JOUR 1 : Osaka (début de location de la voiture à l’aéroport) – Naruto – Sato, Awaji
JOUR 2 : Awaji – Kochi
JOUR 3 : Kochi – Oboke – Kazurabashi – Kochi
JOUR 4 : Kochi – Shimanto
JOUR 5 : Shimanto
JOUR 6 : Shimanto – Matsuyama
JOUR 7 : Matsuyama
JOUR 8 : Matsuyama – Ozu – Matsuyama
JOUR 9 : Matsuyama – Nagafuchi
JOUR 10 : Nagafuchi – Takamatsu
JOUR 11 : Takamatsu – Naoshima – Takamatsu (en bateau)
JOUR 12 : Takamatsu – Teshima – Takamatsu (en bateau)
JOUR 13 : Takamatsu – Sumoto, Awaji
JOUR 14 : Sumoto – Osaka (fin de location de la voiture)
JOUR 15 : Osaka : Balade dans la ville
JOUR 16 : Osaka : Universal Studios Japan
JOUR 17 : Osaka : Dernier jour « shopping » avant d’embarquer le soir-même (décollage à 1h30 du matin du jour 18)

 

LA LOCATION DE VOITURE

Grande première pour ce voyage : la location de voiture ! Moi qui adorais prendre le train au Japon, j’étais presque déçue de devoir louer une voiture cette fois-ci… Mais force est de constater que sans elle, nous n’aurions pas pu faire le quart du voyage (ou alors en un temps doublé ou triplé avec les rares transports en commun !). Ce fut un gain énorme de liberté et de temps. La voiture est donc le moyen de transport indispensable pour visiter les endroits reculés du Japon (… Shikoku donc  !).

Je remercie donc plus que jamais mon chéri qui s’est débrouillé comme un chef pour conduire à gauche, avec des panneaux de signalisation écrits en japonais (rassurez-vous, la traduction est souvent présente), roulant sur des routes inconnues ou tortueuses, et suivant les instructions d’un GPS parfois hasardeux (celui de la voiture n’était pas des plus compréhensibles : on a souvent préféré suivre l’appli Plans de mon Iphone).

Nous avons loué la voiture en ligne chez Nissan rent-a car via le site tocoo.jp (la voiture dessinée sur la carte n’est donc pas du tout fidèle à celle que nous avions mais j’adore ces petites voitures cube japonaises !).

C’est sur ce site que nous avons trouvé le tarif le moins cher (690€ pour 2 semaines incluant l’assurance et une Pocket wifi pour cette durée également).

Après notre vol Paris-Helsinki-Osaka, nous avons directement récupéré la voiture de location à l’aéroport de Kansai Osaka pour conduire jusqu’à l’île de Awaji. Quelques minutes d’adaptation ont été nécessaires (le temps de comprendre les explications sur le fonctionnement des options de la voiture, du GPS, la boîte de vitesse automatique…) mais les japonais conduisent assez bien donc pas de grand stress à déclarer sur les routes.

 

LA TRADUCTION DU PERMIS DE CONDUIRE

Pour louer une voiture et conduire sur les routes japonaises, cette traduction est indispensable. Vous pouvez le faire traduire en ligne mais nous avons choisi de le faire traduire dans une agence japonaise à Paris : Japan Travel Center by Voyages à la carte (rue Ste Anne) : le délai de traduction est assez court (quelques jours) et coûte dans les 70€.

 

LES PÉAGES

Je préfère mettre en garde que les péages fleurissent partout sur les routes japonaises, très très bien entretenues au passage (ceci explique cela). Lors de la réception de la voiture à l’aéroport, on nous a proposé de prendre une carte ETC (l’équivalent du Télépéage en France) et je pense que c’est vraiment indispensable pour circuler plus rapidement (pas besoin de préparer sa monnaie, des files sont réservées aux détenteurs de cartes ETC et la barrière s’ouvre automatiquement en détectant la carte placée dans la voiture).

On paye son « addition » de péages lorsque l’on rend la voiture à l’agence de location. On a eu peur que cette dernière soit très salée vu que l’on passait presque toutes les 15 minutes par un péage mais le montant s’est finalement élevé à 250€ pour ces 2 semaines sur les routes (vu le trajet parcouru, je trouve cela finalement assez « raisonnable »).

Il est certainement possible d’inclure cette carte ETC dès le début dans la location de voiture en ligne : Dans tous les cas, prenez-la absolument !

 

LE PARKING

Je préviens également qu’il faut prévoir un budget « parking » lorsque l’on s’aventure au Japon (dans les villes et les endroits touristiques surtout, car à la campagne, vous vous garez un peu comme bon vous semble et c’est gratuit).

Les hôtels que nous avions réservés incluaient le parking dans la réservation mais attention, dans 2 hôtels, on a eu la mauvaise surprise qu’au final, on ne nous avait pas réservé de place… donc si vous arrivez tard et qu’il n’y a plus de place, vous aurez beau expliquer que vous aviez réservé, eh bien désolé, c’est comme ça, il n’y a plus de place (= haha ! Une vraie conversation de sourds !…) donc il faut se déplacer dans un parking public payant voisin ou arriver avant 17h pour être sûrs d’avoir une place.

La source majeure de difficulté lors d’un road-trip est peut-être finalement la compréhension des machines de ticket de parking… Cependant n’hésitez pas à demander de l’aide autour de vous, même si vous ne parlez pas Japonais, les gens seront toujours dispos pour vous montrer comment faire, payer etc. Au final on s’en sort.

 

L’avion

Nous avons voyagé cette année avec la compagnie Finnair et je n’ai rien de particulier à signaler : Ponctualité et service efficaces (plateau-repas quelque peu frugal par contre).

Pas de surprise Star Wars comme chez Ana en hiver 2018 et une escale à Helsinki à prendre en compte mais tout s’est déroulé sans encombres.

À force de lire les magazines disponibles dans l’avion, j’ai de plus en plus envie de visiter les pays nordiques également… Un jour peut-être !

 

Internet

Je vous renvoie à ce que je disais en hiver 2018 en ce qui concerne le fonctionnement, la logistique pour récupérer la pocket wifi. Pour un road-trip, elle est encore plus indispensable donc ne pas faire l’impasse dessus. Le fait qu’elle soit comprise dans notre location de voiture nous a permis de faire une petite économie aussi : que demander de plus !

Les derniers jours à Osaka se sont faits sans Pocket wifi mais avec un forfait limité de 3Go que j’avais commandé via mon opérateur téléphonique Orange : amplement suffisant pour 4 jours (ça permet de se déconnecter un peu aussi !).

 

Se loger

Je détaillerai les adresses de nos logements au fur et à mesure du récit de notre périple mais ce qui est sûr, c’est que mon chéri a mis l’accent sur l’éclectisme.

Nous avons expérimenté des hôtels simples ou plus sophistiqués : un hôtel designé par l’architecte Tadao Ando, une petite villa près de la rivière, une maison dans la montagne chez l’habitant, une station thermale… c’était une surprise chaque jour de découvrir où nous allions dormir et ce fut tout simplement parfait !

Pour ses trouvailles, mon agent de voyage préféré a opté pour le traditionnel Booking.com ou le site Japanican (en épluchant méticuleusement les critiques).

Pour nos dernières nuits à Osaka, nous sommes restés fidèles à Marriott (j’ai toujours la carte de fidélité qui nous pousse à réserver dans l’enseigne et nous sommes ravis du service, donc on reste fidèles avec plaisir !). Bref, aucune déception au compteur pour les logements pendant ce séjour : un sans faute !

 

Les valises

Quelle fierté car ENFIN, pour la première fois de ma vie, j’ai réussi à bien doser le contenu de nos valises ! Pour deux personnes, nous avons pris au total 1 grosse valise (23kg) et une petite valise cabine contrairement à la dernière fois où nous étions beaucoup trop chargés !

L’astuce a été de glisser un grand sac de voyage « Rains x Made.com » souple, que l’on a aplatit au fond de la grande valise et qui nous a servi à ramener des souvenirs au retour.

Alors, évidemment, la belle saison aide un peu mais tout de même, j’ai réussi à me concevoir une garde-robe de voyage pratique, minimaliste, fonctionnelle et ai réussi à avoir une valise correctement rangée tout le long du road-trip grâce aux pochettes de rangement trouvées chez Muji (je conseille surtout les tailles S pour les sous-vêtements et M pour les teeshirts, pantalons et combi/salopettes/robes), la taille L n’a pour moi aucun intérêt puisqu’elle mesure la taille d’un compartiment de grosse valise… à moins que vous ne vouliez pas que vos vêtements touchent l’intérieur de votre valise, je ne saisis pas vraiment l’astuce).

Grâce à ces pochettes, on visualise tout de suite les vêtements que l’on a amenés (en les pliant en « boudin » ou façon Marie Kondo) et ils ne se mélangent pas dans tous les sens lors du transport : une révélation je vous dis !

On a également réussi à faire notre lessive plusieurs fois durant le séjour dans certains hôtels : cela ne sert donc à rien d’amener une tonne d’affaires.

 

Mes indispensables

1 ou 2 paires de sandales (=Birkenstock car depuis l’an dernier, je ne jure que par leur confort mais vous pouvez aussi prendre des sandales plates plus raffinées !)

-Des chaussures de randonnée (celles de la marque Danner ont été pour moi optimales au niveau look et confort)

-Une paire de baskets

-Un chapeau de paille et un bob (ce dernier a suscité des levées de bouclier mais c’est vraiment archi-pratique en voyage et porté dans un style minimaliste, cela donne un look « touriste mais pas trop », selon moi)

-Un ciré (très utile lors des journées pluvieuses au lieu du parapluie)

(Ahhh ! Malheur ! J’ai finalement succombé aux « Daddy shoes » car je souhaitais avoir des baskets à semelle un peu épaisse pour marcher longtemps (Ouais l’excuse ! ;-))

 

-Une veste en jean et un trench fluide (1 seul des 2 aurait suffit mais c’était histoire de varier un peu de style)

-Un bandana (pour éviter les coups de froid dans l’avion ou sous la clim)

-4 ou 5 teeshirts, 2 chemises légères

-1 jean, 2 salopettes ou combi, 1 pantalon fluide

-1 sac à dos (le mien était très léger et pratique pour transporter ma gourde thermos)

Mon sac à dos « Sanpak » made in Japan (mais trouvé à Londres !)

 

-1 ou 2 totebags et une pochette sobre (en cas de sortie plus « habillée »)

-Des boucles d’oreilles plus ou moins sophistiquées = ma seule touche de chic (avec le rouge à lèvres) qui étoffe le minimalisme d’une tenue basique en cas de sortie/soirée plus citadine.

-Le nécessaire de toilette (là aussi j’ai optimisé la place de ma valise grâce à des flacons (100ml ou moins) et petits pots achetés chez Muji dans lequels j’ai transvasé tous mes produits de beauté pour 2 semaines et demie. Il me restait encore pas mal de produit à mon retour (shampoing, huile démaquillante, savon, baume pour le corps…) donc inutile de prendre avec vous les contenants initiaux bien trop gros (et lourds !).

-Une trousse de médicaments (sans les emballages) contenant les classiques (pour maux de tête, troubles digestifs, un antiseptique, un anti-rhume, un antihistaminique, des dosettes de collyre antiseptique, un répulsif moustique (pour la montagne et près des rivières), une petite crème solaire… (j’ai été traumatisée de mon dernier séjour hivernal au Japon durant lequel j’avais vraiment peiné à trouver les remèdes pour me soigner, à cause de la barrière de la langue : j’y suis donc allée un peu à fond cette fois… j’avoue !)

-L’appareil photo reflex et l’Iphone

-Une ou deux prises électriques adaptateur pour le Japon (la même que pour les Etats-Unis)

 

Il me semble avoir été assez complète pour ce premier billet « conseils » : n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires si quelque chose ne vous semble pas clair, je tenterai d’y répondre.

Rendez-vous très bientôt avec un billet sur Osaka (je commencerai exceptionnellement par la fin du périple pour satisfaire les besoins d’infos de quelques lectrices qui partent en Août au Japon). Ensuite, nous revivrons ce fabuleux road-trip dans l’ordre : Allez hop ! En voiture !

 

Mes précédents voyages au Japon :
Voyage Printemps 2014 : ICI
Voyage Automne 2015 : ICI
Voyage Hiver 2018 : ICI

40 commentaires

  1. Répondre

    Valérie

    Super article, et très complet. Merci beaucoup <3 hate de lire la suite, surtout ceux d'osaka :p

  2. Répondre

    Helen de lagrandelande

    Encore une fois bravo! C est clair, détaillé..perfect
    Manque (peut-être prévu) le budget à prévoir.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Comme je le disais dans mes conseils d’hiver 2018 https://www.tokyobanhbao.com/2018/02/24/mon-voyage-d-hiver-au-japon-conseils/

      c’est difficile de conseiller un budget (et surtout je n’ai pas fait l’addition de tout :-)) donc je donnerais peut-être un mauvais chiffre : mais regarde dans l’article de 2018, j’ai mis le lien d’un simulateur de budget dans la partie Budget de l’article en question (en fonction des tes goûts d’hôtel, tes dépenses etc) et je pense que ça pourra t’aider !

      • Répondre

        Helen de lagrandelande

        Merci de ta réponse. J ai testé le site pour le budget, pas mal..je m attendais à beaucoup plus. Mais ça donne une idée

  3. Répondre

    Céci Passeport Japon

    Très sympa cet article, et on peut dire qu’il tombe à pic : je repars en novembre pour mon quatrième voyage et je suis en pleine réflexion sur les moyens d’optimiser le contenu de ma valise.
    J’ai regretté la dernière fois d’avoir bourré ma valise de vêtements dont je n’ai finalement pas porté la moitié… (comme toi j’ai fait quelques lessives en route et c’était largement suffisant pour tenir 3 semaines)
    On s’améliore à chaque voyage n’est-ce pas ?
    En tout cas je lirai avec plaisir ce nouveau récit de voyage. À bientôt ☺️

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Oui tout à fait ! On s’améliore à chaque voyage (et on ramène aussi moins de choses au retour donc ça aide !)

  4. Répondre

    annie

    Wow!!! merci pour ce superbe compte rendu !! j’attends avec impatience la suite ! Les photos sont magnifiques !!!! du coup, les couleurs changent par rapport à ton dernier voyage, ici il y a du beau vert, du rouge, du bleu turquoise !! ma-gni-fique. Bref, merci encore pour tant de générosité au niveau logistique (j’ai pris note des petites pochettes à mettre dans la valise et de l’inutilité de la taille L !) et visuel (photos !).

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ouii les couleurs changent bien par rapport à l’hiver ou l’automne ! Et cette clémence de météo était tellement appréciable ! Sinon pour la pochette L la seule explication et intérêt que j’y trouve, c’est si tu veux mettre le contenu de ta valise dans le placard en transportant seulement la grosse pochette… donc à voir !(Mais tu peux aussi faire ça avec les petites pochettes ;-))

      • Répondre

        Aude

        Merci pour tous ces conseils! J’utilise depuis l’année dernière aussi ces pochettes de rangement et je roule les vêtements. Ça m’a changé la vie ! En voyageant à 4 maintenant,ça devenait juste indispensable, surtout quand on change de location ou d’hôtel tous les 3-4 jours. Et je fais des lessives aussi en cours de voyage.
        J’attend avec impatience la suite de tes aventures!

        • Répondre

          Tokyobanhbao

          Oui ! C’est parfait lorsqu’on change de destination presque chaque jour ! La valise se retrouve toujours en ordre par miracle !;-)

  5. Répondre

    Charlotte

    Merci pour cet article très complet.
    Le forum du routard conseillait aussi fortement la location de voiture pour découvrir Shikoku, on va partir là-dessus je pense.
    Mais pas évident de louer une voiture à un endroit et de la rendre à un autre, ça a l’air vraiment hors de prix (bien plus que chez nous).

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah oui c’est pour ça que nous l’avons rendue dans la même ville ! Sinon, la rendre autre part fait monter l’addition !

  6. Répondre

    Mamaou

    Uhhhhhh trop biiiiien! Vivement la suite!

    Tu me replonges par la même occasion dans les doux souvenirs de notre ancien road trip nippon d’il y a un an et quelque!
    Je me permet de raconter mon expérience, peut-être pourrait-elle être utile à d’autres…? Car des fois, on lit tout et son contraire en faisant des recherches avant de partir!

    À la base je voulais louer un van aménagé, mais puisque qu’on s’y est pris vraiment à la dernière minute, rien n’était disponible… Pour traduction du permis (que j’avais déjà effectué un an auparavant) ainsi que la location de voiture, je suis passée par Vivre le Japon. Du coup la voiture était à récupérer directement à l’arrivée chez Nissan rent a car à Osaka (comme toi). J’avais demandé un loooong break avec les sièges arrières qui se rabattent pour pouvoir y dormir la nuit avec nos sacs de couchage et matelas! (On est des « gens du voyage » ahah… On fait ça dans tous les pays où on loue une voiture).
    Par contre, en tant que japonais toujours très (trop) prévoyants, les personnes de l’agence voulaient absolument me rajouter des assurances journalières supplémentaires exorbitantes en me montrant des photos de voitures accidentées ou rayées… Mon coté cocorico radin français m’a fait tout refuser en bloc, autant dire que les premières heures de conduite sous un temps cahotiques (bourrasques qui faisaient déporter la voiture et pluie battante) ajouté à cela la fatigue du voyage, ont remis en question mon choix et mon égo ! Ahahah! Mais après auto motivation et la courtoisie des petits ‘ponais sur la route, tout roulait!

    Il faut aussi préciser que les infrastructures au Japon sont vraiment prévues pour les gens qui dorment dans leurs véhicules! C’est incroyable le nombre de japonais qui font cela sur les aires de repos! On peut faire sa toilette dans les wc (handicapées car elles ont une douchette), également dans ceux des combinis et évidemment dans les onsens (ou bains publics) par bleu! (Même si je ne suis pas de la team « cuire comme un oeuf pendant 60 ans dans un bain chaud tout nu avec d’autres gens » (aka ma moitié), avoir la possibilité de se doucher là bas n’est pas négligeable !)

    Par contre je n’ai jamais emprunté l’autoroute du séjour car j’avais lu que ça grimpait vite niveau tarifs et que les limitations de vitesse étaient basses, donc au final il n’y avait rien à y gagner.. il suffit juste d’entrer dans le gps de la voiture « éviter les autoroutes »! Et quel plaisir tomber sur de petits villages, villes (et centres commerciaux hehe) et de voir des paysages incoyables au fil des km ! J’avais commandé une carte routière du Japon en français avant de partir, en complément -au cas où- du gps.

    Pas de pocket wifi ni rien en ce qui nous concerne. Cependant il me semble qu’il y a des points de wifi dans les combinis si besoin.

    J’avais juste réservé les 3 dernières nuits à Osaka après avoir rendu la voiture, sinon tout le reste était au gré de nos envies (j’avais bien entendu repéré les endroits que je voulais absolument visiter en amont..)!
    Aaaaaaaah le Japon! Aaaaah les voyages ! Vivement les prochains !

    Voilà, 3615 code jracontemavie c’est terminé pour aujourd’hui !

    Big bisouuus

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ahhhh merci pour ton expérience de road trip beaucoup plus « roots » mais qui est cool aussi car dans ton cas c’est vraiment l’aventure ! Mais au Japon, peut-on parler d’aventure vu tous les moyens mis à disposition pour avoir du confort à tout moment ?;-) En tous cas merci d’avoir partagé tes anecdotes ! Cela sera bien utile je pense !

      • Répondre

        Mamaou

        AHAHAHHA mais c’est CLAIR! on parle d’un autre genre d’aventures là-bas!!! (Vais-je tenter de prendre au distributeur ce café à la touche chocolat blanc, ou celui au matcha, ou alors cette eau à la pêche!?)
        Mais c’est ça finalement qu’on aime au Japon non, « la mise en exergue du confort » pour tout/partout!
        Un combini tout les coins de rue pour prendre pocky/mochi/cappuccini (je vois encore mon homme ouvrir la portière alors qu’on est pas encore garé ! ahahha le Japon rend les gens zinzins !)

        Merci Madame Bao de dédier autant de temps à la réalisation de tes articles, après toutes ces années le plaisir reste intacte! <3

  7. Répondre

    Musme

    J’ai dévoré ton article. J’avoue que j’aurais eu très peur de conduire au Japon, avec le problème des kanjis et de la conduite à gauche. Mais j’ai beaucoup aimé ta description de ton périple. Cela change du séjour habituel à Tokyo pour touriste. Tu commences à vraiment bien connaître ce pays. Et tu le fais vraiment aimer.
    Je regrette vraiment que les voitures cubiques n’aient pas connu de succès en France.
    A bientôt.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Merci pour ton message ! Moi aussi j’aurais été incapable de conduire car je déteste même conduire en France, ayant du mal à me concentrer et à anticiper (haha le danger public !) mais mon homme m’a dit que c’était vraiment simple (Bon, il a déjà conduit en Grande Bretagne donc ça aide peut être !)
      En tous cas je suis ravie de transmettre cet amour pour ce pays et je ne me lasse pas de le découvrir sous un autre angle à chaque voyage : merci pour ton enthousiasme !

  8. Répondre

    Douces effrontées

    Merci de m’avoir fait voyager au travers de cet article, les photos sont magnifiques !
    Des bisous !

  9. Répondre

    Angie

    Lecture effectuée pendant le trajet matinal en métro.
    Ah le Japon ! Mais pourquoi Paris paraît aussi sale dès qu’on pense au Japon !!!
    Merci pour cet article très complet. La location de voiture nous avions pris le train pour notre voyage en novembre 2014. Mais on sait que la voiture s’imposera pour le prochain voyage pour découvrir la vie hors des grands circuits classiques.
    Merci pour tout ces renseignements.
    Les pichets Muji de valises me font de l’œil en bonne maniaque que je suis je vais regarder ça avec attention.
    J’ai hâte de lire l’article sur Osaka. J’avais adoré l’activez cette ville et son côté moins mégalopole que Tokyo.
    Et surtout en tant que fan de Harry Potter (j’espère convertir mon fils comme ça mon mari aura pas le choix !) j’ai hâte de lire l’article sur le Universal Studio.
    Lorsqu’on était à Osaka on a vu le château de Poudlard quand on est allé à l’aquarium et on a même vu le train décoré à la gare. J’avais des yeux d’enfants
    Sinon tes dessins sont magnifiques je suis toujours aussi amoureuse de ton coup de crayon.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ahh le Japon c’est une autre culture, une autre discipline ce qui la rend très difficilement comparable à la France en effet ! J’avoue qu’on devrait prendre exemple sur eux en matière de logistique et de transports mais nous ne partons peut être pas d’un même pied d’égalité niveau «état du matériel à disposition »!
      Dans tous les cas Osaka et le sud du Japon m’ont paru beaucoup plus chaleureux que Tokyo, qui comme toute grande capitale, peut être un peu impersonnelle donc j’ai hâte de vous dévoiler mon ressenti et mes découvertes.

      En ce qui concerne Universal nous étions ravis de découvrir ce parc pour la première fois et je n’imagine même pas la joie d’un vrai Potterhead s’il le faisait aussi ! Donc à bientôt pour la suite ! Et merci pour tes compliments sur mon dessin, ça me fait bien plaisir !

  10. Répondre

    Anne

    La page du carnet du temple est si belle!!!
    J’ai beau voyager pas mal, le Japon me semble compliqué. Pourtant, c’est aussi une destination qui doit assurer un profond dépaysement. Tes conseils me pousseront peut être à prendre un billet !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ahh ! Ce n’est pas plus compliqué qu’ailleurs ! Surtout que tout est fait pour te faciliter la vie, même si tu as l’impression que la barrière de la langue est là. Et ce n’est pas un Problème vu que les gens sont toujours prêts à aider ! Donc il faut foncer ! Le seul problème est qu’une fois qu’on y a gouté on ne rêve que d’une chose : y revenir !

  11. Répondre

    Damaris @ The cat, you and us

    So excited to be starting the travel again now in more detail! I am definitely looking closer at every post. I’ve discovered with you that Shikoku is definitely an area I would love to explore for our next Japan travel (it would be our 4th! following your steps, ha! 🙂 ), which I still don’t know when it will be, but I hope it is soon. Also love how well this post is explained and really appreciate all the effort you have put to make it both super beautiful & practical. Big hug!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Thank you so much ! I’m so glad you follow my Japan trips since the beginning… it’s like you are travelling with me too ! Hope you can make it for your 4th trip : there are so many things to see ! Thanks for liking my work ! <3

  12. Répondre

    Clara

    On en revient! 5 semaines à faire le tour de Shikoku en camion aménagé! Inoubliable, malgré la saison peu propice : février-mars…

  13. Répondre

    charlotte

    Ha je suis tellement contente! Ca inspire tres grandement mes vacances d’octobre, merci enormement 🙂

  14. Répondre

    Charlotte

    Bonjour,

    je suis en pleine organisation et j’avais 2/3 questions auxquelles tu pourrais peut-être répondre si tu as le temps :
    est-ce que 4 jours à Shikoku c’est bien ou c’est trop et on va s’ennuyer (sachant qu’on compte louer une voiture) ?
    Après Shikoku on hésite à descendre jusqu’à Hiroshima pour aller voir l’île Itsukushima mais ça nous fait faire pas mal de route (on rendrait la voiture à Hirsohima) pour pas grand chose j’ai peur. Est-ce que cette petite île vaut vraiment le coup ?
    Sinon on remonte rendre la voiture au point de départ, Osaka, plus rapide et économique et ça nous laisse plus de temps pour Shikoku.
    En gros est-ce qu’on prend le temps à Shikoku ou est-ce qu’on se presse plus pour aller voir Itsukushima ?
    Merci d’avance pour ton aide et tes nombreux articles sur le Japon, très utile pour préparer son séjour!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Alors pour répondre à tes questions :
      Quand je parle de shikoku je parle de l’île entière au sud du Japon donc 4 jours cela me parait bien peu sachant que nous sommes partis deux semaines et demi et qu’on n’a pas vu la partie Est !! (Et plein d’autres choses !!)

      Pour l’île itsukushima (ou Miyajima) j’ai fait un ou deux articles dessus il me semble (tape miyajima dans le champ de recherche) et tu verras si ca te tente mais moi j’ai beaucoup aimé (j’y suis restée une nuit et deux jours pour visiter)

      Je ne t’aide pas trop la dessus sachant que j’ai aimé les deux mais de toutes façons on ne peut pas tout voir en une fois alors il vaut mieux se concentrer sur un point à mon avis et vu ton timing serré il faut sacrifier des choses !

      Bref tu me diras !!

      • Répondre

        Charlotte

        Merci pour ta réponse.
        Après réflexion, je crois qu’on va laisser tomber Shikoku, ça fera trop pour le peu de temps qu’il nous reste dans notre circuit.

  15. Répondre

    Mister Lapin

    J’ai suivi tout ton périple sur IG et ça m’a fait découvrir une façon de découvrir le Japon autrement. <3
    Merci pour toutes ces infos et ces belles images qui me donnent encore plus envie de partir là-bas. 🙂

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah je suis ravie que ça t’ait plu ! Je vais prendre mon temps pour tout développer mais j’espère que ça te donnera encore plus envie : j’ai vraiment adoré ce voyage !

  16. Répondre

    Violette.b

    Encore merci de ce partage et cet enthousiasme si inspirant , je vais essayer de repartir l’an prochain et tes infos sont toujours une mine , même si je suis une dame moins aventureuse de que vous.

  17. Répondre

    Lola

    Mon mec rêve d’aller au Japon et j’avoue que jusqu’à maintenant, j’étais un peu reticente, pas forcement emballée par cette destination et finalement en decouvrant tes photos et ton avis, je commence à changer d’avis ! Je te remercie donc pour ça, car c’est vrai que je n’entends que du bien de ce pays alors grace a toi je vais sauter le pas.

    À tres vite, Lola
    http://goodmorninglola.com/

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ravie de l’entendre ! Tu vas adorer (et surtout ce côté tradi et nature qui est ma facette préférée du Japon ! <3)

Répondre à Céci Passeport Japon

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.