Mon bilan mode 2022

· Mode

Voici la 3ème année que je me prête à cet exercice du bilan mode ou bilan shopping. Un parfait moyen de faire le point sur ma consommation et de me rendre compte si ce qui est entré dans mon dressing a été utile/qualitatif.

Comme pour les fois précédentes, je liste donc les acquisitions faites cette année, que ce soit par le biais de cadeaux ou d’achats. C’est parti !

 

9 NOUVEAUTÉS EN 2022 : 5 ACHATS ET 4 CADEAUX

Si l’on compare avec 2020 (=8 acquisitions dont 3 achats) et 2021 (=13 acquisitions dont 7 achats), on peut dire que je reste constante et plutôt modérée dans ma consommation de vêtements/accessoires.

Mes achats cette année ne sont pas les plus palpitants niveau style mais se retrouvent dans le domaine de l’utile ou de l’assouvissement d’une passion. Je commencerai donc mon listing par les cadeaux que j’ai reçus, par des proches connaissant bien mes goûts, pour finir par mes achats, plus basiques.

 

L’ÉCHARPE ATELIER PARTICULIER

Écharpe rose pâle Atelier Particulier

 

Date du cadeau : Mars 2022 (Cadeau d’anniversaire 2022 tardif de la part de mon ami Lionel)

Mon utilisation au quotidien : Cette écharpe en laine d’alpaga est douce, chaude et de très bonne qualité. Je l’ai surtout portée en fin de printemps dernier et la reporte avec autant de plaisir cet hiver. Le choix de la couleur rose pâle est tout à fait judicieux car celle-ci permet de rehausser mes tenues avec une certaine sobriété, tout en s’accordant avec la palette chromatique de ma garde-robe (principalement grise, beige, blanc-cassé, kaki).

 

LA CASQUETTE L/UNIFORM

Casquette L/UNIFORM

 

Date du cadeau : Janvier 2022 (pour mon anniversaire de la part de mon chéri)

Mon utilisation au quotidien : Depuis que j’ai les cheveux mi-longs, la casquette est l’un de mes accessoires préférés pour rendre mes tenues plus « Sportswear-chic ». Celle-ci est parfaite car la tonalité de couleurs présentes (kaki et beige) s’harmonise également avec la majorité de mes vêtements. J’aime son côté « Collège américain ». Mention spéciale à la fabrication 100% française à Caussade (Tarn-et-Garonne) et à sa composition (lin/coton) bien agréable en été.

 

LES BOUCLES D’OREILLES SÉZANE

Boucles d’oreilles « Juan » Sézane

 

Date du cadeau : Janvier 2022 pour mon anniversaire (de la part de mon chéri = décidément, j’ai été bien gâtée !)

Mon utilisation au quotidien : Je les ai portées durant toute l’année 2022. Cela faisait longtemps que je cherchais une paire de créoles assez grosses/larges et celles-ci sont parfaites. Elles sont en plaqué or et légèrement martelées, ce qui leur donne une touche pas tout à fait classique. Pour le moment, elles restent bien dorées et ne noircissent pas. Cela dit, si vous avez des astuces pour entretenir ou récupérer le plaqué or d’un bijou, je suis preneuse !

 

UN TOTEBAG « TADAO ANDO » BOURSE DE COMMERCE

Totebag « Tadao Ando » Bourse de commerce Pinault Collection

 

Date du cadeau : Juin 2022 lors d’une visite privée de la Bourse de Commerce

Mon utilisation au quotidien : Contrairement à il y a quelques années, je porte très occasionnellement mes sacs en cuir. Au quotidien, je leur préfère les totebags, plus légers et tout-terrains. Je peux y ranger bien plus d’affaires (compartimentées dans des pochettes) et n’ai pas à me préoccuper de prendre soin d’eux. Quelle ne fut pas ma joie d’en recevoir un avec dessus un croquis imprimé de mon architecte japonais chouchou Tadao Ando. De couleur grise, il s’accorde assez bien aux teintes de ma garde-robe (ça change du totebag blanc-cassé et noir).

 

LES LUNETTES DE SOLEIL ISSEY MIYAKE

Lunettes EL-2 Round Issey Miyake

 

Date de l’achat : Août 2022

Les raisons de l’achat : Comme je l’ai déjà expliqué dans cet article, je cherchais depuis des années à investir dans une paire de lunettes de soleil de qualité, dans un style fun, épuré et moderne plus classique et moins massif que mes Carlina de Chloé. Je suis tombée dessus lors d’une balade dans le Marais, les ai essayées et adoptées.

Mon utilisation au quotidien : Je les ai surtout portées pendant mes vacances en septembre et suis ravie qu’elles s’harmonisent avec la plupart de mes tenues tout en restant légères et originales. Un investissement sur le long terme (j’espère).

 

LE TEE-SHIRT BASTILLE

Tee-shirt « Club 57 » Bastille

 

Date de l’achat : Mai 2022

Les raisons de l’achat : J’avais vu passer une édition spéciale de ce teeshirt, vendue lors d’un concert londonien de mon groupe fétiche Bastille et lorsque sa version grand public est sortie en ligne quelques mois plus tard, je n’ai pu m’empêcher de craquer. Vous connaissez mon amour pour ce groupe… et le fait d’aller les voir en concert en novembre dernier a été l’impulsion pour que j’adopte ce teeshirt en prévision de le porter ce soir-là !

Mon utilisation au quotidien : Je ne regrette pas cet achat, plus guidé par le cœur que par la raison… même si j’apprécie malgré tout le design inspiré de Keith Haring (en rapport avec la chanson « Club 57 » du groupe Bastille) et les couleurs. Je l’ai seulement porté à deux reprises pour ne pas trop l’abîmer mais compte le ressortir aux beaux jours (la touche de rouge me permet des associations vestimentaires assez cohérentes) ou lors d’un prochain concert du groupe.

 

LE TOTEBAG LOTSO

Totebag Lotso Miniso et un aperçu du type de tenue que je peux porter à Disneyland Paris (+ une attaque de Lotsos)

 

Date de l’achat : Mai 2022

Les raisons de l’achat : Encore une fois, le cœur plus que la raison a guidé cet achat. J’ai craqué sur ce totebag (loin d’être un basique, haha) lors du passage dans une boutique Miniso (qui est tout de même, il faut l’avouer, le diable en terme de gadgets qui ne servent à rien et aussi éco-responsable qu’une enseigne de fast-fashion… mais bon !). Le fait est que j’adore ce personnage Lotso de Toy Story (qui est loin d’être réputé pour sa gentillesse, mais ça, c’est un autre débat !) et que je possède déjà quelques accessoires à son effigie réservés pour mes virées à Disneyland. J’ai trouvé ce totebag joli, pratique et astucieux (avec sa petite queue fluffy au verso), il a donc été naturellement adopté !

Mon utilisation au quotidien : Cet accessoire fait partie de ceux que je considère utiles pour aller à Disneyland. Je ne le porte pas du tout au quotidien (même si je pourrais, si j’étais d’humeur) car je le réserve pour rajouter un peu de magie à mes visites au parc. Lorsque je m’y rends, j’aime m’habiller en fonction d’un personnage (j’ai porté ce totebag lors d’une journée Halloween) donc il me permet d’apporter un peu de fantaisie à ma tenue tout en permettant un rangement optimal de mes affaires (contrairement au petit sac en peluche Lotso que j’avais acheté au Japon, aux fonctions presque purement décoratives). Bref, un achat que je ne regrette pas non plus, qui ne sera pas compris/aimé par tous.tes mais malgré tout utile (sporadiquement, mais utile quand même).

 

LES CULOTTES SANS COUTURE MUJI

Culottes MUJI

 

Date de l’achat : avril 2022

Les raisons de l’achat : La raison plus que le cœur cette fois ! Tout simplement car presque toutes mes culottes m’ont lâchée au même moment et que je souhaitais faire le plein de culottes confortables et sans couture (celles-ci sont fabriquées au Japon). Elles ne sont pas du tout sexy (la forme et la couleur sont on ne peut plus basiques, cependant elles restent invisibles à travers les vêtements clairs) MAIS suis-je réputée pour être quelqu’un de sexy ? 😉 Et puis être à l’aise dans ses vêtements, c’est aussi être mieux dans sa peau et par extension, c’est sexy, non ?

Mon utilisation au quotidien : J’ai fait l’acquisition de modèles taille basse « midi » et de modèles taille haute « High rise » (D’ailleurs, je n’ai comptabilisé ces culottes dans mon bilan mode que pour 1 vêtement vu le côté peu funky de la chose). Après une utilisation sur plusieurs mois, je recommanderais davantage la forme midi car la taille haute est moins confortable (…au niveau des fesses, allez savoir pourquoi !). Mais à part ça, je suis satisfaite par leur tenue et leur confort.

 

LES CHAUSSETTES MUJI

Chaussettes « Right angle sneaker socks » MUJI

 

Date de l’achat : avril 2022

Les raisons de l’achat : Encore un achat peu glamour dans le but de remplacer mes chaussettes courtes que j’ai l’habitude de porter avec des baskets en été.

Mon utilisation au quotidien : Elles ont une longueur parfaite (on les voit à peine lorsque je les porte avec des Converse) ET ne glissent pas sous le pied en marchant (qui d’autre a connu ce souci avec des chaussettes trop courtes ?). Bref, je les valide totalement.

 

L’ACHAT ÉVITÉ

LA REPARATION DE MES NEW BALANCE 420

Baskets NEW BALANCE 420 (datant de juillet 2014)

 

Date de la réparation : Juillet-août 2022

Les raisons de la réparation : L’arrière des baskets était tout déchiré après plusieurs années de service (elles datent de 2014), la semelle décollée et le dessus sale/usé. J’ai été tentée de les remplacer par une nouvelle paire, plus tendance, mais mon instinct m’a poussée à les faire réparer étant donné que la semelle était encore intacte. Cela m’a coûté presque le prix d’une nouvelle paire (80€).

Mon utilisation au quotidien : Je suis satisfaite d’avoir résisté à l’appel de la nouveauté (même pour ce prix-là) car après ce petit coup de neuf (nettoyage complet, recollage de la semelle, réparation du talon), je pense que mes baskets tiendront encore quelques années de plus. C’est ce qu’on appelle un achat évité via une prolongation de la durée de vie de ses chaussures et j’en suis plutôt fière.

 

MON BILAN

Ma consommation mode reste assez frugale d’autant plus si on la compare à mes débuts de blogueuse mode sous le signe de la profusion. J’ai globalement tout ce dont j’ai besoin dans ma garde-robe (j’ai cependant toujours dans mon radar des bottines de pluie mais je prends mon temps dans cette quête) et ma corpulence et mon style restent sensiblement les mêmes d’année en année donc ça aide pas mal. J’aurais pu faire l’impasse sur les achats plus fantaisistes (type Lotso ou Bastille) mais tant que j’en retire un plaisir ou une utilisation durable, je considère cela comme une acquisition réussie.

Je suis malgré tout toujours très excitée de composer une tenue avec ce que je possède ou d’admirer de nouvelles associations vestimentaires dans les vitrines ou sur les réseaux mais le besoin de posséder une nouveauté n’est plus indispensable pour moi. J’avais donné des pistes d’explications sur ce post instagram.

L’âge, la connaissance de soi, une certaine confiance, la préoccupation écologique, la moindre envie d’être pile dans la tendance ou de positionner son apparence physique au premier plan aident à canaliser mes achats.

Mais comme je le dis à chaque fois, ce chemin de la consommation raisonnée est très personnel et dépend de multiples facteurs sociaux, économiques, morphologiques (une prise ou une perte de poids) et de sa santé mentale. L’idée n’est pas de culpabiliser si vous continuez d’acheter 20, 30 ou 50 articles par an. L’idée est de savoir si ces 20, 30, 50 achats vous comblent réellement. Le but de ce type de bilan mode annuel est de s’interroger sur ses envies, ses besoins, l’image que l’on a de soi pour pouvoir aborder une consommation plus sereine et pourquoi pas plus raisonnée.

De votre côté, avez-vous évolué sur ce plan-là en faisant votre bilan mode ?

17 commentaires

  1. Répondre

    Sabrina Yuzice Kibo

    J’avoue être impressionnée de voir que tu achètes si peu j’aimerais en faire autant mais les vêtements s’usent et j’ai beau ne pas laver tous les jours, je suis obligée de remplacer certaines pièces : les pantalons dont les entre jambes sont usées à craquer, les pulls dont on voit a travers les mailles les collants troués, les culottes et chaussettes…
    Je m’améliore mais ça reste perfectible. Plus de fast fashion, des basics parce que c’est beaucoup plus facile de composer une tenue avec des intemporels, du seconde main, de la qualité… Mais je ne t’arrive pas à la cheville !! Tu as des tenues cosy pour quand tu es chez toi à travailler ou pas ? Moi je mets mes vêtements en fin de vie que je ne peux plus mettre dehors rien ne se perd !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      J’achète peu car ce que j’ai est assez qualitatif (même ce que j’avais acheté en fast fashion !) et j’essaye d’en prendre soin. mais c’est du travail de longue haleine pour connaître son style, cerner la qualité d’un vêtement (je me fie à l’oeil, au toucher et à la composition : certaines matières (viscose, modal, mélanges douteux, j’élimine direct !). Et ce ne sont pas forcément les vêtements les plus chers qui durent le plus longtemps. Après j’ai eu pas mal de loupés dans le passé (erreur de style, d’appréciation de la qualité etc) mais ça a l’air de devenir de plus en plus rare car je pense savoir ce qui peut me mettre en valeur et ce qu’il me plaît de porter (même si ça ne me met pas toujours en valeur non plus haha mais l’essentiel est que je prenne du plaisir à le porter)
      En ce qui concerne les tenues cosy à la maison, parfois je reste en pyjama et combi doudou Bisounours (donc no style haha mais j’aime ça aussi et je t’avoue que certaines journées je ne me regarde même pas dans la glace donc ça n’a aucune importance :-)) et parfois j’aime me pimper un peu plus. Tu fais bien d’utiliser tes vêtements en fin de vie pour traîner aussi !
      En tous cas, on n’est pas égales dans la manière d’user un vêtement ou pas donc ça tu ne peux pas trop t’en vouloir (l’usure des pantalons entre les jambes ça ne m’arrive jamais mais les chaussettes usées au talon oui !) bref, je te souhaite en tous cas un bon chemin vers cette consommation raisonnée : tu es en plein dedans vu que tu t’interroges donc bravo à toi !

  2. Répondre

    Alice R

    Toujours un plaisir de lire tes posts !
    Super intéressant de suivre ton parcours stylistique et les réfexions qui le sous-tende, ca a un effet de motivation pour ma propre garde-robe : prendre le temps de trouver son style, ses envies, les coupes et les matieres. Je suis de plus en plus dans une démarche ou je sais ce dont j’ai besoin et je prends le temps de trouver quelque chose qui me plait vraiment et dont je pense garder le plaisir a porter longtemps. Du coup je me prends sans doute un peu trop la tete et je n’achete pas grand chose …. alors que j’en ai besoin ! Mais j’assume, et je vais a mon rythme.
    Comme Sabrina, le probleme de l’entrejambe avec le vélo a tendance a se poser (surtout pour les matieres plus fluide, autre que mes jeans) et comme toi, les talons des chaussettes (je marche aussi beaucoup).

    J’en profite pour te souhaiter un excellent année 2023, pleines de concerts, dorties a Disneyland, amis et petits moment de bonheur soupoudrés ici et la 🙂

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Cool que tu aies la même démarche ! J’avoue que d’être exigeante sur la qualité et un peu pointilleuse ça aide à acheter peu haha (exception pour le totebag Lotso ou teeshirt Bastille sur lesquels ce sera un peu le coup de poker niveau qualité, mais bon!) Et le vélo c’est sûr qu’au niveau de l’entrejambe ça doit user pas mal ! Merci en tous cas pour ces mots et ravie que cela t’inspire !
      Merci pour tes gentils vœux : je te souhaite également une excellente année 2023 pleine de bons moments !

  3. Répondre

    Veronique

    Merci à toi, encore une fois, pour cet article si intéressant et inspirant. L’essentiel reste, malgré tout, en ce qui me concerne, de trouver le juste équilibre entre le plaisir et la raison. Mes habitudes ont, également, évolué au fil du temps et j’accorde une réelle importance à la provenance des produits que j’achète. Leur prix étant, de fait, plus élevé, je réduis mes achats. Pour autant, je n’en éprouve pas moins de plaisir, bien au contraire. De plus, je prends soin de mes vêtements et chaussures, je ne les abîme que très peu. Certaines pièces de mon dressing ont quasi 15 ans et je les aime toujours autant. Je me fiche un peu de la mode ! Bref, j’adhère complètement à ton point de vue. Et surtout, ne culpabilisons pas face à un achat plaisir ! La vie est parfois si difficile…. Très belle journée à toi et merci 🙂

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      oui je suis d’accord ! Tant qu’on achète en pleine conscience et qu’on arrive à se satisfaire de ce qu’on a, c’est déjà bien ! Après l’essentiel est de faire ce qu’on peut . Mais j’avoue que pour moi, les virées shopping sans but d’il y a quelques années, ce n’est plus possible. Le monde évolue et nous aussi !

  4. Répondre

    Véronique

    Et j’ai oublié : j’adore les tote bags. J’en ai une petite collection que j’utilise au quotidien pour aller travailler. C’est si pratique pour les trajets dans le metro ! J’y glisse tout ce dont j’ai besoin : agenda, livres, dossiers et lunch box… Ⓜ️ ️ Belle journée 🙂

  5. Répondre

    Adrienne

    Merci pour ce super bilan! Effectivement très frugal, je suis impressionnée! J’en suis plutôt à une vingtaine d’achat par an ces deux dernières années, mais j’ai baissé en budget, en achetant plus de seconde main. Et je réfléchis plus à ce que j’achète et j’essaye de me restreindre plus à ce dont j’ai vraiment besoin. Mais il y a forcément encore des achats plaisir!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Bravo ! Je trouve que c’est raisonnable aussi et en seconde main, ça génère moins d’impact tant que ça reste raisonné aussi. Et les achats plaisir, c’est tout à fait humain !

  6. Répondre

    AnSo

    Je me permets une petite remarque passive-agressive (j’anticipe la critique de ma réflexion avec cette expression à la mode):
    Malgré ce que vous dites à la fin, je trouve que le ton est un peu moralisateur.
    Oui oui oui c’est « bien » de ne pas acheter de fringues, l’environnement, faut être gentil sinon on est méchant etc
    Mais se justifier d’acheter des CULOTTES et des CHAUSSETTES ultra basiques, ça va trop loin selon moi . On peut aussi mettre ses culottes menstruelles, son élastique de cheveux, la semelle posée par le cordonnier dans un Bilan Shopping…
    Je trouve que c’est too much et un peu la course à la Pureté.
    Désolée !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Je prends note de votre remarque et maintiens à dire que ce n’est pas le nombre de vêtements achetés qui fait qu’on est gentil/méchant ou pas bien pour l’environnement ou autre (car on impacte via d’autres objets consommés/activités également hein) et je suis loin d’être exemplaire. Le but de ce bilan n’était pas de faire la morale mais de partager mon expérience sur la diminution de ma consommation et de témoigner sur le fait que de blogueuse mode très grosse consommatrice, on peut aussi avoir une prise de conscience pour mieux/moins consommer. Le fait de mentionner les culottes et les chaussettes c’est car je leur trouve un intérêt pour mes tenues (même si on ne les voit pas) (=j’apprécie le fait que les culottes ne se voient pas à travers les vêtements blancs et la praticité des chaussettes pour porter des baskets courtes : je suis désolée que vous le preniez ainsi mais je cherche juste à englober vraiment tout ce que j’ai acheté : du plus ou moins intéressant mais je trouvais ça aussi utile de les mettre en avant et de pointer leur intérêt pour le rendu de mes tenues aussi (car oui, être à l’aise et trouver des culottes confortables c’est important aussi pour se sentir bien !)
      Voilà pourquoi je les cite ici ! (Et une jolie culotte menstruelle peut aussi valoir le coup d’être mentionnée dans un bilan mode selon moi haha)

  7. Répondre

    C.

    Bonjour et bonne année ! J’adore les bilans mode, merci de te prêter au jeu. Je me reconnais dans ta démarche et je te remercie d’avoir inclus les culottes car j’en cherche justement de ce type. Avant j’achetais celles d’Uniqlo qui leur ressemblent beaucoup, mais j’ai arrêté car je ne veux plus rien qui soit fabriqué en Chine (sauf en seconde-main). Alors si celles de Muji sont fabriquées au Japon, ça m’intéresse ! Je n’ai jamais rien acheté de cette marque, est-ce qu’elle taille normalement ? Et les as-tu achetées en ligne ou en magasin ? Merci !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Belle année à toi ! Ravie que tu apprécies la présence de ces culottes dans ce bilan mode haha ! figure toi que j’étais comme toi aussi : j’en avais achetées par le passé chez Uniqlo mais quand j’ai vu que celles-ci étaient fabriquées au Japon, j’ai préféré me tourner vers elles ! Je les ai achetées en magasin (mais c’est possible qu’elles soient dispo en ligne) et elles taillent normalement (ma taille est 38 d’habitude et j’ai pris M)

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.