Nyuto onsen

· Food, Mode, Voyage

Ahhh je tarde tellement à vous raconter la suite de mon voyage hivernal au Japon et j’en suis désolée !

La canicule estivale aura peut-être du mal à vous faire immerger dans mon récit mais je me dis qu’un peu de fraîcheur ne fera pas de mal : Si à cet instant précis, vous rêver de mettre votre tête dans le frigo, ce billet est pour vous !

 

Nous continuons donc notre périple là où nous l’avons laissé : nous quittons Tokyo pour partir en terres inconnues, dans la région de Akita (pour visualiser sur la carte, c’est ici) découvrir 7 onsen cachés dans la montagne. Il est temps de chausser vos bottes et d’ajuster vos bonnets, en route !

 

Les 7 onsen de la montagne enneigée

Notre précédent séjour à Kinosaki Onsen fut une révélation sur cet art de vivre japonais qui consiste à se la couler douce dans une station thermale, avec la seule préoccupation de savoir dans quel bain chaud tremper. Nous voulions réitérer l’expérience en hiver et je dois avouer que c’est tout aussi jubilatoire (si ce n’est plus !).

 

Bain privé matinal à Taenoyu onsen

 

En effet, imaginez le bonheur de se plonger dans un bain délassant à 40°C alors que la température extérieure avoisine les -10°C (en ce moment vous pensez peut-être à faire l’inverse) : Choc thermique mais plaisir intense mêlant la satisfaction d’être dans un cocon tout en admirant le décor enneigé.

L’eau riche en soufre et autres minéraux aurait des vertus médicinales : Une vraie cure thermale à la japonaise !

 

Le bain extérieur (fermé au public ce jour-là hélas) de Tsurunoyu onsen

 

Si vous voulez profiter des 7 sources chaudes, je vous conseille de rester au moins 2 nuits dans cette région.

N’ayant pu rester qu’une nuit (les ryokan sont pris d’assaut en hiver, nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir réserver une nuitée !), nous n’avons pu tester que les 3 premiers sur les 7 mais voici la liste, en sachant que chaque onsen correspond au ryokan du même nom, que vous pouvez donc réserver pour y loger :

 

  • TAENOYU ONSEN : Nous avons logé dans le ryokan du même nom (je détaillerai un peu plus ci-après) : Il existe des bains séparés hommes et femmes qui changent chaque jour, un bain mixte extérieur qui donne sur une cascade et un bain privé (celui que l’on voit sur la photo où je pose… nue ! haha).
  • GANIBA ONSEN : Bain mixte (mais entrées différentes, ne vous inquiétez pas) au milieu de la forêt.
  • TSURUNOYU ONSEN : Le plus ancien, utilisés jadis par les seigneurs de la région, comprenant 9 bains. Malheureusement, celui à l’eau laiteuse était fermé au public ce jour-là : il me semble que c’est l’un des plus connus. Nous avons tout de même pu tester les autres bains du site.
  • OGAMA ONSEN : Ancienne école devenue ryokan. L’eau de cette source est réputée pour améliorer les problèmes de peau.
  • KUROYU ONSEN : Le ryokan/onsen le plus éloigné et le plus rustique. J’ai cependant l’impression qu’il n’ouvre que de Avril à Novembre.
  • MAGOROKU ONSEN : Un grand bain extérieur est destiné aux femmes. L’eau y aurait de grandes vertus médicinales.
  • KYUKAMURA NYUTO ONSEN KYO ONSEN : Grand ryokan plus moderne, surtout destiné aux familles.

 

Se rendre à Nyuto onsen

Accéder à Nyuto Onsen se mérite puisqu’il va falloir vous armer de patience et utiliser presque tous les modes de transport qui s’offrent à vous.

C’est à cet instant précis que nous avons amèrement regretté de ne pas avoir amené des bagages plus minimalistes. Je ne le répèterai jamais assez : Voyagez léger (ou alors, comme me l’a suggéré Flo, une lectrice, utilisez Takkyubin, cet astucieux service de livraison de bagages à la japonaise qu’il faudra que je teste une prochaine fois) : cela vous évitera bien des difficultés (…et tendinites !).

Pour se rendre dans la région des 7 onsens, il faut donc, de Tokyo:

  • Prendre le train « Akita shinkansen » en direction de la gare de Tazawako (réservez votre billet avec le JR pass)
  • Une fois à Tazawako, monter dans le bus qui dessert les 7 ryokan/onsen.
  • S’arrêter à celui que vous avez réservé.
  • Vous pourrez ensuite acheter dans votre ryokan un billet de bus pour votre séjour qui vous permettra de circuler librement de onsen en onsen.

 

Se loger

Comme je vous le disais précédemment, les ryokans sont pris d’assaut donc il serait presque judicieux de réserver dès maintenant ! Nous voulions au départ réserver le ryokan Tsurunoyu (qui semble être le plus populaire !) mais, complet à nos dates, nous nous sommes rabattus sur le ryokan Taenoyu et au final, nous n’avons pas du tout regretté.

Le ryokan Taenoyu est à dimension humaine, comme une petite pension de famille (Tsurunoyu nous a paru beaucoup plus grand et froid, lorsque nous nous y sommes rendus pour profiter de ses onsens). Nous avons réservé nos repas sur place également (par cette météo, il serait suicidaire d’envisager manger ailleurs que dans son ryokan), ce qui nous a valu un dîner Kaiseki d’exception.

 

Extraits du dîner Kaiseki au ryokan Taenoyu

 

Je n’ai pas pris beaucoup de photos de ce dîner pour en profiter au maximum mais sachez que les petits plats s’enchaînaient avec une saveur toujours plus délicieuse et surprenante dans une ambiance au coin du feu.

Le petit-déjeuner était également divin et copieux, et la chambre et le couchage sur tatami très confortables… je recommande donc cet établissement à 100%.

« Petit » déjeuner au ryokan Taenoyu

 

J’espère que mon récit vous aura plu malgré mon retard flagrant, en souhaitant que cela vous aide si vous prévoyez un séjour hivernal.

N’hésitez pas à me poser des questions via les commentaires, je me ferai toujours un plaisir de vous apporter des éclaircissements si je le peux. À très vite (j’espère !) pour la suite du voyage à Sapporo !


Ma Tenue

Manteau Urban Outfitters
Bonnet Etam
Echarpe et pantalon Acne Studios
Boots Sorel

18 commentaires

  1. Répondre

    Alice

    Merci pour cette parenthèse rafraichissante !
    C’est très intéressant (surtout que je planifie une virée dans le nord du Japon en décembre !) et j’ai hâte de découvrir la suite de ton périple 🙂

  2. Répondre

    EMILIE

    Hello Tokyobanhbao,
    Je viens de découvrir ton magnifique blog il y a quelques jours (j’adooore tes dessins) je recherchais alors des adresses pour agrémenter mon futur voyage à Hokkaido en janvier, et je suis super heureuse que tu poursuives le récit de ton voyage d’hiver ! Hâte d’avoir les adresses à Sapporo !
    Emilie

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ah bienvenue ici alors ! Ravie que tu aimes ! Je vais tenter de finir ce compte rendu de voyage dès que je le peux : car c’est vrai qu’il faut se preparer dès maintenant pour le voyage hivernal !

  3. Répondre

    dindynamo

    Oh mon dieu ça donne juste tellement envie !!! Merci pour ce partage et bravo pour tes magnifiques photos et dessins. Hâte de découvrir le suite 🙂 🙂

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Je suis tellement contente que ça te plaise même si c’est un peu hors sujet, rapport à la Saison actuelle 😉

  4. Répondre

    Aline

    En effet tes photos enneigées sont rafraîchissantes ! Cela donne très envie de se rendre au Japon en hiver et même au Japon tout court dans mon cas.
    Et bravo pour tes dessins. Tu es très talentueuse !

  5. Répondre

    Anne

    Merci pour ces images qui rafraîchissent par cette chaleur. J’adore tout; le carnet, les dessins, les photos, les lieux!

  6. Répondre

    Louise Brunet Blogueuse

    Merci pour cette pause rafraîchissantes là c’est la mort on en peu plus ahah Mon dieu que c’est beau, j’ai une petite question et depuis le temps que je te suis je ne l’ai toujours pas posé, parle tu le japonais ? Il me semble ne jamais avoir vu l’info sur ton blog ou sur ton compte instagram.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Oui ici j’attends que l’orage arrive ! Étouffant ! Alors Non je ne parle pas le Japonais hélas ! J’avais commencé quelques cours vite fait mais je suis loin d’avoir de bonnes bases ! Je rêverais de pouvoir vraiment apprendre (trouver des bons cours et avoir le temps de m’y rendre !!!) pour enfin communiquer avec (entre autre) mon petit couple fétiche de Asakusa ! 😉

  7. Répondre

    verodusud

    Tjrs un plaisir de lire tes articles, surtout un si beau voyage japonais tout frais!! J’avais suivi sur tes storys, mais ouah!! Et tes carnets de voyages, de vrai trésors!! J’aimerais en faire de si jolis, mais je ne sais pas dessiner comme toi!!
    des bises!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Je suis ravie que tu aies suivi mon voyage des stories jusqu’à ici ! tu dois maintenant maîtriser le sujet 🙂 En tous cas merci pour ta fidélité et tes bons mots ! <3

  8. Répondre

    Musme

    Merci pour cet article dépaysant. Quel contraste avec les grandes villes modernes. Je me demandais s’il y avait beaucoup d’occidentaux dans les onsens qui semblent si dépaysants.

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      je n’en ai croisés que 1 ou 2 durant mes deux voyages « onsen » ! c’est assez rare en effet … Moi j’avoue que je passe un peu inaperçue au milieu des touristes asiatiques et des japonais : je pense que c’est plus facile de se dénuder dans ces conditions 🙂

      mais dans tous les cas, aucun regard malveillant ni irrespectueux à chaque fois, c’est un vrai bonheur !

  9. Répondre

    Cathie

    Bonjour,
    Quelle bonne idée de nous offrir toute cette neige en plein été ! Et ces photos particulièrement belles ! J’espère qu’un jour, tes carnets de voyage seront édités car tu es si talentueuse ! Comme je n’aurai pas l’occasion de me rendre au Japon acheter un yukata/kimono (pas compris la différence entre les deux), je pensais en acheter un sur internet, j’ai commencé à regarder des sites mais tu as sûrement des conseils précieux à me donner…
    Cathie

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      ah c’est gentil Cathie ! merci de ton soutien sans faille 🙂

      Alors la différence c’est que le yukata est moins sophistiqué, plus léger et surtout porté en été ou dans les stations thermales comme ici.

      Le yukata est fait en coton alors que le kimono est en tissu plus noble comme la soie (souvent brodé, imrpimé etc, donc plus cher aussi) et présente deux cols superposés.

      Le kimono est l’habit de luxe contrairement au yukata (sur ces photos donc) qui est considéré comme un peignoir d’été assez simple, qui est cela dit porté durant les festivals d’été au Japon.

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.