Ma salopette cuvée 2015

· Mode

La salopette, ce vêtement parfois incompris car souvent dénué de glamour (la faute à Mario Bros sans doute), je l’ai toujours aimée mais jusqu’à présent en version short.

Cette année, j’ai voulu investir dans une version pantalon parce que la météo parisienne jouant l’irrégularité, il y a plus de chance que je porte la version pantalon que la version short.

Voilà donc ma salopette cuvée 2015, tellement confortable (merci l’elasthane) que vous aurez certainement l’occasion de la revoir dans d’autres looks cet été !


Ma Tenue

Chapeau Filipo Catarzi pour ASOS
Teeshirt Samsøe Samsøe (déjà vu ici)
Salopette Simone & Louise
Chaussures COS
Pochette Aquvii Tokyo
Montre Karl Lagerfeld
Bracelets Dinh Van, Mya Bay & Les Poinçonneurs (déjà vus ici)
Rouge à lèvre « 135 Dahlia insolent » Color Riche L’Oréal
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal
Vernis à ongles Color Riche « 140 Martinez Cobalt » L’Oréal

Loin de la foule déchaînée

· Illustration

J’aime partager ici mes coups de cœur en tous genres, dont cinématographiques, vous devez commencer à vous en apercevoir ici ici ou encore .

J’aime beaucoup « débriefer » d’un film à la sortie de la salle et pour celui-ci, que j’ai eu la chance de voir environ 1 mois avant sa sortie officielle, je n’ai donc pu discuter avec personne (c’était une projection presse et je me voyais mal m’enflammer comme une midinette avec mes voisins de siège journalistes).

Mais maintenant que vous pouvez le voir à votre tour, on pourra discuter! Comme d’habitude, je vous conseille de ne pas regarder la bande-annonce.

Si vous voulez en savoir davantage sur le sujet, disons en gros que cela se déroule durant l’époque victorienne au XIXème siècle, dans la campagne anglaise, et que c’est l’histoire d’une jolie demoiselle (Carey Mulligan) à la tête d’une ferme familiale : jusque là rien de très intéressant sauf si vous vous passionnez pour l’élevage des moutons.

Autour d’elle, gravite un certain nombre de spécimens du genre masculin (à des niveaux inégaux de charisme), ce qui donne lieu à des histoires de cœur assez tumultueuses, regards enflammés à la dérobée, passion étouffée… Bref, une sorte d’ « Orgueils et préjugés » sans Colin Firth mais avec un Matthias Schoenaerts plutôt convaincant.

Cependant, j’ai eu plusieurs fois envie de secouer notre amie Carey (ou plutôt son personnage de Bathsheba Everdene) durant le film mais je ne vous en dis pas plus. Revenez en parler ici si vous vous décidez à aller le visionner dans une salle obscure.

Ce film tiré d’un roman de Thomas Hardy, n’est pas parfait en tous points (on pourra en discuter, je ne veux pas dévoiler trop de choses!) mais pour la fleur bleue que je suis, il a réussi à faire palpiter mon petit cœur mou pendant 2 heures.

Crédit photos: 20th Century Fox

3 jours à Anvers: J3- MAS & Vintage

· Food, Mode, Voyage

3ème journée à Anvers, j’espère que vous tenez le rythme. Direction le quartier de Het Eilandje, sur les bords du fleuve Escaut. En route Moussaillon !

Le MAS (Museuum Aan de Strom)

Je n’avais pas eu le temps de visiter ce musée lors de mon dernier voyage : Grave lacune ! En effet, celui-ci, tout frais tout beau (inauguré en 2011) a tout pour me plaire.

Le MAS est un musée dédié à l’univers maritime ( « Museuum Aan de Strom » signifie « musée sur le cours d’eau ») mais pas seulement : De nombreuses expositions ont aussi un rapport avec l’anthropologie, les comportements des peuples dans le Monde.

Le bâtiment en lui-même vaut le détour !

On peut choisir de ne pas visiter les expositions et de seulement grimper au sommet de la tour pour admirer le panorama : cela ne vous coûtera rien… sauf que c’est un peu dommage de venir au MAS sans jeter un coup d’oeil aux collections !

Nous avons donc choisi de tout visiter, étage par étage (sachant qu’il y en a 10 au total).

Les expositions permanentes sont regroupées sur 5 niveaux avec entre autre la symbolique du pouvoir, ses singularités d’un pays à l’autre : vraiment très intéressant. L’exposition dédiée à la cartographie en fonction des pays m’a également beaucoup plu.

Ce qui m’a le plus frappé au MAS, c’est surtout le sens de la mise en scène. Certains thèmes n’étaient pas vraiment ceux qui auraient pu m’intéresser de prime abord mais la scénographie est tellement bien réalisée que tout est beau à regarder et prend un intérêt certain.

En plus à la sortie de chaque exposition, une partie interactive sollicite les visiteurs : je me suis fais un plaisir de laisser une petite trace sur ce tableau noir…

… ou de coller une pastille rouge (pour signaler de quel pays on vient) et indiquer grâce à la pastille bleue le pays que l’on souhaiterait visiter. Original non ?

MUSEUUM AAN DE STROM (MAS)
1 Hanzestedenplaats ANVERS

 

Déjeuner au Love Fish

Du MAS, nous n’avons que quelques pas à faire et nous voilà installés dans cet endroit qui nous a été recommandé pour la fraîcheur de ses poissons.

En plus, le concept est assez pratique: on commande à la caisse ce que l’on souhaite manger et grâce aux drapeaux installés sur notre table, les serveurs nous apportent petit à petit le menu choisi (un peu comme chez Cojean).

Maquereau, orange sanguine tomates, olives et basilic

Coup de coeur pour le carpaccio de bar délicieusement assaisonné !

Sole, purée et ciboulette

Cheesecake coulis de fruits rouges

Si le temps s’y prête, il est possible de manger dehors avec vue sur le MAS: pas mal !

Restaurant LOVE FISH
12 Godefriduskaai, ANVERS

La Maison Rockox

Retour au baroque avec ce musée qui  faisait office de maison pour Nicolaas Rockox, un collectionneur d’art et mécène du XVIème siècle.

Il était ami avec notre cher Pierre Paul Rubens et aurait apparemment contribué au succès de ce dernier. En tous cas, ils auraient pu se concurrencer en matière de logement puisque sa maison se défend plutôt bien niveau déco !

« Le fils prodigue » de Pierre Paul Rubens

Le Maître de Francfort, son épouse et la fête d’archers

 Lors de la visite de son Cabinet d’or, j’ai pu découvrir les tableaux d’un certain Maître de Francfort, peintre anonyme.

On peut le voir dans un autoportrait le représentant avec sa femme et je découvre avec amusement que ce Maître devait particulièrement s’apprécier (auto-kiffage baroque!) puisqu’on peut le trouver à nouveau dans cette toile représentant une fête d’archers, à la manière de « Où est Charlie ? »: Saurez-vous retrouver ce peintre en quête de célébrité?

Où est le Maître de Francfort ?

 Musée MAISON ROCKOX
12 Keizerstraat ANVERS

Shopping vintage à Kloosterstraat

Pour finir ce séjour riche en découvertes, un petit tour dans la rue dédiée à la brocante, au vintage et autres trouvailles de grenier: Kloosterstraat !

C’est toujours un plaisir de se balader dans cette rue pour fouiller et farfouiller. J’ai d’ailleurs ramené un Bisounours assez spécial trouvé dans une boutique de jouets vintage (oui, j’avoue tout, je collectionne les bisounours depuis mon enfance =  bonne candidate pour « Confessions intimes »).

Ce jour-là avait lieu en pleine rue une petite manifestation en plein air avec des stands remplis de bibelots mignons et accessoires.

L’ambiance était très conviviale et le soleil était au rendez-vous ! Parfait pour clôturer nos 3 jours à Anvers !

3 JOURS à ANVERS
Le carnet de bord complet

J1– Le MoMu
J2– Rubenshuis
J3– MAS & Vintage

& autres billets sur Anvers ici, ici et


Ma Tenue

Blazer Vero moda (déjà vu ici et )
Chemise By Monshowroom (déjà vue ici)
Slim en cuir La Redoute (déjà vu ici)
Pochette en cuir Topshop
Baskets Stan Smith Adidas
Bracelets Dinh Van, Mya Bay & Les Poinçonneurs (déjà vus ici)
Rouge à lèvre « Perfect Red » Color Riche L’Oréal
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal

Superette

· Mode

Cette fois-ci, point de tenue electorale mais une tenue à la cool lors d’une balade dominicale. Cette épicerie aux étalages si bien mis en valeur méritait d’être immortalisée avec mon look presque raccord (j’embauche quand ?).

Ce manteau fluide kaki de presque-épicière est mon dernier coup de coeur : je suis fan de son tombé dégoulinant et de sa coupe oversize. Je n’ai également pas peur de ressortir mes Stan Smiths, fustigées avec humour par le compte satirique StanSmithsophobe.

Qu’importe si tout le monde les a, je ne m’en lasse toujours pas.

PS : Merci à Karim de nous avoir gentiment laissé prendre des photos devant sa ô-combien-jolie Supérette (165 avenue de Versailles, dans le 16ème) : Le contrat « 5 fruits et légumes par jour » donne grandement envie d’être respecté !


Ma Tenue

Manteau fluide Soft Grey
Marinière Petit Bateau
Boyfriend jean La Redoute (déjà vu ici)
Sac A.P.C
Baskets Stan Smith Adidas  (déjà vues ici)
Bracelets Dinh Van, Mya Bay & Les Poinçonneurs (déjà vus ici)
Montre Karl Lagerfeld
Rouge à lèvres Rouge Coco « Rivoli » Chanel
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal
Vernis à ongles « 873 Carnal Dentelle » Color Riche L’Oréal

Page 4 sur 291