Fauve

· Mode

Je reste fidèle au léopard depuis ces dernières années : vous le voyez passer sur ce blog comme un fil rouge. Je sais que j’ai déjà tellement de vêtements avec cet imprimé… mais je ne pouvais pas passer à côté de ce manteau ultra chaud à la forme « redingote ».

L’association léopard-bordeaux est l’une de mes préférées, tout comme celle faisant cohabiter le léopard et le cuir. Tout cela est donc présent dans cette tenue, même les gazelles, ne craignant aucunement la dangereuse promiscuité avec leur prédateur !

 


Ma Tenue

Manteau ASOS
Chemise Carven (déjà vue ici)
Pantalon en cuir Soft Grey (déjà vu ici)
Sac Ted Baker (déjà vu ici)
Bracelets Dinh Van & Mya Bay
Bague coeurs argent plaqué or ASOS
Rouge à lèvres Rouge Dior « 977 Pied de Poule » Dior
Chaussettes Luxe 9 caramel Wolford
Baskets Gazelle Adidas

Pli et drapé

· Mode

Je peux rajouter une 6ème façon de porter ma veste à pois ! Décidément, cette veste est une source inépuisable de looks.

Il fait quand même un peu froid à présent pour la porter, mais refusant de la laisser en hibernation dans le placard, j’ai choisi de la réchauffer avec ce pull moumoute, alter-ego obscur de celui que je portais ici.

À mon épaule, le fameux sac pliage Longchamp décliné dans sa version cuir, toujours aussi pratique mais plus chic.

Et pour continuer dans l’atmosphère « pliage », cette jupe drapée dans une matière « jogging molletonné » : Confort encore et toujours !


Ma Tenue

Veste H&M (déjà vue ici)
Pull Soft Grey
Collier New Look
Jupe See U Soon
Collants Mat Opaque Wolford
Bracelets Mya Bay
Montre ASOS
Rouge à lèvres Rouge Dior « 977 Pied de Poule » Dior
Ombre à paupières « 096 Pied de Poule » Dior
Vernis « 902 Bar » Dior
Chaussures Dr. Martens x Comme des Garçons (déjà vues ici)
Sac Pliage cuir offert par Longchamp

Walt’s, an american restaurant

· Food, Illustration

Lors de ma visite à Tokyo DisneySea, vous vous souvenez que j’ai été bluffée par l’incroyable variété, inventivité et qualité de la nourriture dans le parc.

D’autant plus admirative que j’ai été maintes fois déçue de ce que j’ai pu goûter dans notre parc français (Le Bistrot de Rémy, situé à côté de l’attraction Ratatouille, détient selon moi la palme de « la meilleure déception »).

Je désespérais de trouver un lieu dans notre parc où l’on pourrait se sustenter et le week-end dernier, j’ai eu la preuve que l’on pouvait suivre le bon exemple du Mickey nippon.

À chaque fois que je chouinais des papilles sur instagram, plusieurs personnes me conseillaient de tester le restaurant Walt’s, « le meilleur de Disneyland Paris ». Ayant davantage le temps de profiter du parc, l’occasion de vérifier vos recommandations s’est présentée ce week-end.

Le restaurant, dans un cadre victorien, comprend 6 salles différentes, représentant chacune un univers du parc : Frontierland, Fantasyland et son château etc…

Nous avions réservé le matin (vivement conseillé, voire le faire avant) et avons été placés dans la salle Discoveryland, rendant hommage à Jules Verne.

Il est possible de choisir un plat à la carte mais, comme ce n’est pas tous les jours que l’on peut profiter de cet univers, nous avons choisi chacun un menu. (Il en existe deux (entrée, plat, dessert à 35,99  ou 42,99). Ce n’est évidemment pas donné (comme un peu partout chez Mickey) mais si la qualité est présente, j’accepte.

Nous étions 4 (dont Alix : saurez-vous deviner ce qu’elle a choisi ?… Bon c’est un peu facile si vous suivez son Instagram) et avons essayé de varier les plats afin de tester le maximum de choses.

 

ENTRÉE

J’ai opté pour la Fraîcheur de tomates ananas au pesto, tofu croustillant et chèvre cendré au basilic. Agréable surprise puisque la présentation est raffinée, tout comme son goût. Très belle association que le pesto et l’ananas : cette « fraîcheur » porte bien son nom.

À mes côtés, la soupe de melon jaune, pastèque marinée au soja, médaillon de homard au citron vert : très bon, aux dires de ma voisine.

On pouvait également se laisser tenter par le crabe en rillettes, coulis de carotte et sa salade. Je précise que Sébastien le crabe n’a pas été maltraité pour préparer ce plat. Toujours très fin et goûteux en tous cas. Le début est prometteur.

 

PLAT

 Les entrées ouvrent clairement l’appétit sans plomber l’estomac, ce qui est un bon point.

Je choisis donc des ravioles de champignons à la crème d’épinard et pleurotes sautées. Très bien assaisonnées.

Deux de mes comparses gourmands choisissent le Walt’s Gourmet burger à base de foie gras poêlé, oignons rouges confits, salade, frites fraîches et pain aux céréales. La veille nous étions allés dîner chez Annette’s (dans le Disney Village) et la qualité ici est vraiment supérieure, tant au niveau du pain que de la viande fondante.

L’autre révélation « plat » de ce restaurant est l’épeautre façon risotto, Saint-Jacques poêlées, émulsion d’asperges vertes. Fondant et crémeux. J’entends s’échapper un « Mmmmm » !

 

DESSERT

 Jusque là, nous approchons de la satisfaction totale. Que va nous réserver le dessert ?

Je tente le cheesecake, qui est pour moi, le dessert  « dangereux » par excellence car soit c’est léger et merveilleux comme ici, soit on accélère les effets de la gravité dans la Tour de la Terreur.

Malheureusement, je me suis retrouvée dans le deuxième cas : ce « Cheesecake à la myrtille et au miel de Disneyland Paris » me laissait rêveuse sur le papier mais hélas moins lors de la dégustation : trop lourd, biscuit détrempé pas assez croustillant…

De l’autre côté, la crème brûlée à la framboise n’a pas fait sensation non plus : pas assez gourmande, on ne sent pas le goût de l’oeuf ni du lait.

Le pain perdu à la rhubarbe, fruit du moment (fraise donc… Peut-on vraiment dire que ce soit un fruit du moment ? Tout dépend de quel moment haha !) et sa glace vanille n’a pas laissé à son dégustateur un souvenir impérissable : pain perdu pas assez perdu (pas assez baigné dans l’oeuf et le lait). Tristesse…

La seule ravie de son dessert était la « propriétaire » de la tulipe de sucre bullé, assortiment de sorbets et glaces du moment (framboise pour CE moment précis) : pas de grand risque avec de la glace, me direz-vous…

 

En résumé…

J’ai été agréablement surprise par le soin apporté aux entrées et aux plats mais déception pour le dessert, qui n’est pas à la hauteur du repas selon moi. Je conseillerais donc de choisir une entrée et un plat (la formule à 29,99) et pour le dessert, traversez la rue pour un assortiment de glaces Ben &Jerry’s ou sautez sur les popcorns du parc.

La très bonne surprise de ce restaurant : on a pu assister à la parade de Noël de notre table (salle Jules Verne, donc), située près de la fenêtre donnant sur Main Street (d’où la photo surplombant la foule) : Si vous synchronisez votre réservation avec la date de passage de la parade (on l’a vue passer deux fois), vous serez ainsi situés aux premières loges, façon déjeuner-spectacle ! Héhé ! Astuce !!

 

WALT’S, AN AMERICAN RESTAURANT
Main Street
Disneyland Paris

Toutes des Princesses

· Mode

Comme beaucoup d’entre vous l’ont remarqué sur Instagram, j’ai eu la chance d’être invitée à Disneyland Paris le week-end dernier pour l’ouverture de la saison de Noël mais également pour vous faire part d’une opération du Secours Populaire qui me tient à coeur.

Difficile de parler caritatif sans se demander à qui cela profite vraiment, est-ce qu’il faut le faire secrètement pour que ce soit honorable ?… etc. En général, je me dis que tant que l’on arrive à apporter quelque chose de positif à quelqu’un d’autre, c’est toujours ça de donné, que ce soit en privé ou à plus grande échelle.

 

L’opération #ToutesDesPrincesses

Ici, l’opération #toutesdesPrincesses du Secours Populaire a pour but d’envoyer le maximum de petites filles défavorisées de l’association dans le parc Disneyland pour une journée de rêve.

Le principe est simple : relayer l’info sur les réseaux sociaux en postant une photo traduisant votre vision de la princesse moderne et l’associer aux hashtags #toutesdesprincesses #disneylandparis. Je vous donne plus de précisions ici.

Tous les 10 hashtags précédemment mentionnés, une petite fille sera envoyée au parc pour une journée pleine de surprises et d’émerveillement. Rien de plus simple donc !

Si vous vous sentez concernés, laissez libre cours à votre imagination, postez autant de photos que vous le souhaitez jusqu’au 31 décembre et nous verrons bien si notre mobilisation allumera le maximum d’étincelles dans les yeux de ces petites filles.

 

La nouvelle parade de Noël

À côté de cela, la petite fille que je suis encore a admiré la nouvelle parade de Noël très très gourmande intitulée « Sugar and Spice » : Tempête de neige sur Main Street, Maison de sucreries géante, Père Noël drôlement en avance et odeur revigorante de vin chaud.

Côté look, j’avais choisi la simplicité (j’ai même enlevé le noeud de mes oreilles de Minnie : Que cette dernière me pardonne) pour rencontrer les Princesses très apprêtées du parc : La Princesse Aurore, la douce Blanche-Neige et la canonissime Merida.

 

Disney Dreams fête Noël

Le spectacle Dreams spécial Noël était lui aussi on-ne-peut-plus magique avec la participation des Princesses Elsa et Anna de la Reine des Neiges.

Je vous laisse sur ces images qui en diront beaucoup plus que mes mots. Que la magie de Noël opère !


Ma Tenue

Caban Zara (déjà vu ici)
Serre-tête Minnie (sans le noeud) Disneyland Paris
Pull Jacquemus pour La Redoute
Jupe Petit Bateau
Collants Mat Opaque Wolford
Sac Maccie Pieces
Rouge à lèvres Rouge Dior « 869 Rouge Massaï » Dior
Chaussures 1461 Doc Martens

Page 4 sur 270