Le Point Sublime

· Mode, Voyage

Lorsque j’ai montré ces photos à mon entourage, les réactions ont été sans appel : « Mais tu es une GRANDE MALADE ?!! » … Oui, j’avoue ne pas avoir incarné la prudence même durant ces quelques minutes de pose surplombant les Gorges du Tarn, mais je voulais à tout prix immortaliser ce magnifique paysage d’une manière… vertigineuse.

Sur Instagram, vous avez pu constater qu’il y a une semaine, je suis allée m’enfouir du côté de la Lozère et de l’Aveyron pour notre week-end annuel en famille.

L’an dernier, ferme, tracteur, « Amour dans le pré » du côté d’Annecy, étaient au programme. Cette fois-ci, nous avons opté pour une ambiance presque similaire mais plus sauvage.

Côté look, pour parader fièrement à 870m d’altitude, j’avais misé sur la combinaison kaki (qui est un vrai bonheur à porter) et mes fidèles Stan Smith.

En attendant d’autres clichés (moins effrayants, rassurez-vous), je vous laisse admirer la beauté de ce Point Sublime qui porte plutôt bien son nom.

(Photos prises avec l’appareil OLYMPUS Pen E-PL7 &
l’objectif M.ZUIKO DIGITAL ED 14-42mm 1:3.5-5.6 EZ)


Ma Tenue

Combipantalon Vila (soldée -50%)
Baskets Stan Smith Adidas
Montre ASOS (déjà vue ici)
Bracelets Dinh Van, Mya Bay
Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364 » Color Riche L’Oréal
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal

Kinugawa

· Food, Illustration

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas fait découvrir une adresse japonaise dans la capitale : vous en trouverez déjà sur ma carte des bonnes adresses mais comme je reste avide de nouveaux endroits nippons à Paris, en voici une nouvelle !

Évidemment on fait le tri des « faux » restaurants japonais, mais si vous me lisez depuis longtemps, je vous fais confiance pour ne pas vous laisser prendre au piège (Menus A3 B6 ou sushis servis avec des nems et nougats mous, on passe son chemin hein ?).

Mais revenons à cette nouvelle adresse dont j’avais déjà entendu parler (par Gwyneth Paltrow sur son blog entre autre… Haha ! Quelle référence n’est-ce pas ?) mais que je n’avais jamais testée.

 

Où ? Pour qui ? Pour quoi ?

À mi-chemin entre la place Vendôme et le Jardin des Tuileries, cet endroit est à conseiller pour un dîner ou déjeuner en amoureux, pour fêter un événement particulier entre amis ou tout simplement pour se faire plaisir (ou encore pour croiser Gwyneth).

Compte tenu de la zone géographique, il faut s’attendre à des prix plus élevés que dans une cantine rue Ste Anne mais la variété des plats, le soin apporté à leur présentation justifient cet écart.

L’ambiance

Le décor est contemporain : meubles en bois sombre, épais et confortables coussins, possibilité de manger en tête à tête à une table cosy ou au contraire, posté devant le bar à regarder avec des yeux de merlan frit opérer les sushimen, c’est comme on veut.

 

Entrée

Le restaurant propose des menus sushis, d’autres façon Izakaya (c’est-à dire tapas japonaises), un bento à 45€ en semaine et un bento-brunch (57€) les week-ends. Nous avons choisi de piocher à la carte, pour nous faire une idée plus complète de la cuisine du chef Toyofumi Ozuru.

En entrée, nous avons opté pour des sushis à la carte avec les valeurs sûres comme le Hamachi (yellow tail) et le unagi sushi (anguille). Le premier est l’un de mes préférés et dès que je le vois dans un restaurant, je ne peux m’empêcher de le commander : fondant à souhait.

Sushis à la carte

Belle découverte que ces makis au crabe de mue (soft shell crab sushi) qui croustillent sous la dent et coup de coeur spécial pour le spicy tuna sushi (orange sur la photo) : l’originalité de celui-ci, c’est qu’il est préparé avec du riz croustillant dehors et fondant dedans, la juste dose de « spicy » pour le thon : je craque ! Original ET bon.

Nous décidons de tester également le Unagi to foie gras no crêpe, autrement dit, des crêpes fourrées à l’anguille grillée, au foie gras poêlé et légumes croquants.

Unagi to foie gras no crêpe

Gustativement moins fou que le spicy tuna sushi (la crêpe manque un peu de texture et de goût) mais cela reste bon. Le foie gras poêlé me prend toujours par les sentiments, de toutes manières.

 

Plat

En plat de résistance je me laisse tenter par le Saka Mushi : le filet de bar de ligne à la vapeur parfumé au saké sur un lit de tofu frit et de champignons.

Saka Mushi

Très bien préparé, le poisson est fondant, le tout relevé par le goût du saké. J’adhère.

Gyu Teriyaki

Mon homme déguste le Gyu Teriyaki : filet de boeuf grillé sauce teriyaki. J’ai négocié d’en voler un morceau dans son assiette afin de profiter moi aussi de cette chair bien tendre et juteuse. Une bouchée de viande, une bouchée de riz, c’est parfait.

 

Dessert

Sur la carte des desserts, une fois n’est pas coutume, nous avons l’embarras du choix.

Le serveur nous explique que certains desserts sont préparés spécialement pour le restaurant par Philippe Conticini, de la Pâtisserie des Rêves parmi d’autres spécialités plus classiques, préparées par le restaurant.

Kyoto-Brest de Philippe Conticini

Je me serais bien laissée séduire par des mochis glacés ou un roulé au matcha mais j’ai finalement choisi le Kyoto-Brest pour faire honneur à notre cher Philippe.

Je crois l’avoir déjà goûté il y a 3 ans, lorsque la Pâtisserie des Rêves avait sorti des éditions spéciales de ses pâtisseries en version japonaise mais je ne m’en lasse pas.

Crème d’amande mélangée à de la pâte de haricot rouge et mangue fraîche, petits choux saupoudrés de matcha, c’est toujours un délice.

Grand cru chocolat, de Philippe Conticini

Mon homme fond pour le Grand cru chocolat, bon aussi mais plus classique.

 

En résumé…

Bonne adresse pour prendre son temps, découvrir des saveurs un peu plus cuisinées et élaborées que dans son restaurant de sushis habituel et goûter au spicy tuna sushi ! (non, je ne m’en remets pas).

 

Restaurant KINUGAWA
9 Rue du Mont Thabor
75001 Paris
(Métro Tuileries)

Blanc Blazer

· Mode

Merci pour l’accueil que vous avez réservé à ma coupe courte. Cela fait toujours du bien un peu de changement !

Je reviens cependant à mes premières amours avec cette tenue plus casual chic. Ravie de la coupe de mon blazer noir que j’ai montré à diverses reprises, j’ai opté pour sa version immaculée soldée.

Par contre, j’ai intérêt à augmenter ma vigilance question taches et autres saletés si je veux rester digne de ce nouveau blazer ! On y croit!


Ma Tenue

Blazer Ba&Sh pour La Redoute (soldé -50%)
(-20% supplémentaires dès 2 articles en soldes sur La Redoute avec le code 42242)
Top ASOS
Sac Kurt Geiger (déjà vu ici)
Pantalon ASOS (déjà vu ici)
Bracelets Dinh Van, Mya Bay
Montre Karl Lagerfeld
Baskets Stan Smith Adidas (déjà vues ici)
Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364 » Color Riche L’Oréal
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal
Vernis à ongles « 853 Massaï » Dior

Hello short hair !

· Mode

Quelques centimètres en moins sur le crâne et me revoilà ! Je suis heureuse de retrouver cette coupe de cheveux super facile à vivre (non pas que mon carré ait été très difficile à entretenir…).

Ma Momo-mummy et mon cher et tendre qui réclamaient la coupe courte à corps et à cri sont à présent comblés et je n’entendrai plus le « Quand est-ce que tu te coupes les cheveux ? » en repeat depuis quelques mois.

Pour fêter le retour de la coupe courte, je porte une robe fluide un peu rétro dans un style plus féminin que ce que j’ai l’habitude de porter (comme j’ai le style « tomboy » en permanence sur ma tête maintenant, inconsciemment, je tempère avec ma tenue).

Accompagnée de mes chères pépites présentées la dernière fois, cela donne une allure très « Frenchy » d’après-guerre, vous ne trouvez pas ?


Ma Tenue

Robe Laura Clément (soldée -60%)
(-20% supplémentaires dès 2 articles en soldes sur La Redoute avec le code 42242)
Sac Michael Kors
Ballerines Mademoiselle R
Bracelets Dinh Van, Mya Bay
Montre Karl Lagerfeld
Rouge à lèvre « 16 Place Vendôme 364 » Color Riche L’Oréal
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal
Vernis à ongles « 853 Massaï » Dior

Page 4 sur 296