Naoshima

· Art, Culture, Food, Illustration, Voyage

Bientôt 2 ans que nous sommes partis faire ce road-trip sur l’île de Shikoku au Japon et je n’ai toujours pas fini de vous le raconter ! Ça tombe bien puisque je ne risque pas d’y partir de sitôt, donc cela nous permettra de voyager par procuration.

Me plonger dans les photos et mes souvenirs demande un peu d’effort de mémoire pour arriver à retranscrire la suite de ce voyage mais je vais m’y essayer du mieux que je peux pour que vous puissiez vous téléporter l’espace d’un instant et pourquoi pas planifier une future visite au Japon (je croise les doigts). Partons donc maintenant !

 

Préparer sa visite à Naoshima

La dernière fois, je vous avais laissé sur une note « nature et slow » avec ce séjour à Otoyo dans notre adorable famille dans les montagnes. Cette fois-ci, direction l’île de Naoshima, une petite île transformée (notamment grâce à l’aide de l’architecte Tadao Ando) en vrai bijou d’art contemporain.

Je zappe pour le moment notre ville étape intermédiaire Takamatsu (que je vous détaillerai dans un prochain billet) pour vous parler de notre journée à Naoshima : En effet, si vous consultez à nouveau le détail de notre itinéraire, vous noterez que nous sommes partis de Otoyo (Nagafuchi) pour rejoindre plus au nord, la ville de Takamatsu.

Nous y sommes donc restés 3 nuits et avons visité l’île de Naoshima en faisant un aller-retour dans la journée. C’était sportif mais  cela nous semblait le plus simple dans notre cas (il ne faut pas oublier que nous avions une voiture qui ne pouvait donc pas nous suivre à Naoshima !). Cela dit, vous pouvez également choisir de rester plus longtemps sur l’île. Voici quelques conseils pour préparer votre visite  :

  • Réservez à l’avance les tickets des musées que vous souhaitez visiter sur le site Benesse art site surtout pour le très populaire Chichu Art Museum : Vous pourrez ainsi choisir votre créneau de visite. Les autres musées sont plus facilement accessibles sans réservation.
  • Réservez votre hôtel sur le même site si vous choisissez de séjourner plus longtemps sur l’île. Je n’ai hélas pas de recommandations à vous faire vu que nous retournions à Takamatsu sur la terre ferme le soir venu.
  • Préparez crème solaire et chapeau (bob ?) si vous partez en période ensoleillée car l’ombre se fait rare sur l’île.

 

Se rendre à Naoshima

Pour se rendre sur cette île, pas d’autre moyen que le bateau. Un ferry part environ toutes les heures du port de Takamatsu à partir de 8h du matin avec un trajet d’environ 50mn (vous pouvez partir également de Okayama si vous ne venez pas de Shikoku)

J’ai déjà raconté cette mésaventure sur instagram mais pour cause d’oubli des billets de musée dans notre chambre d’hôtel à Takamatsu (et n’étant pas sûre qu’ils acceptent la version électronique), nous avons dû y retourner en catastrophe pour les récupérer et avons donc manqué notre ferry.

Si vous êtes aussi étourdi.e que moi (=c’était moi qui avais la responsabilité des tickets) sachez que des speed boats (plus chers et plus rapide : traversée en 25mn) permettent également d’accéder à l’île de Naoshima avec des créneaux horaires différents : ce que nous avons pris pour rattraper notre retard et parvenir à respecter notre heure de rendez-vous pour la réservation du musée Chichu Art. Sportif, je vous disais hein ?

Je ne saurais donc trop vous conseiller de vérifier tous vos billets de réservation avant de vous rendre au port : Mon erreur vous servira peut-être ! Je ne suis pas sûre que les tickets de ferry/speed boats puissent être réservables à l’avance sur internet par contre, mais vous trouverez le planning des départs de bateaux ici.

Il y a 2 ports sur l’île : Miyanoura et Honmura. Le ferry venant de Takamatsu arrive au port Miyanoura alors que notre speed boat s’est amarré à Honmura, plus à l’Est.

Le « cloud shaped pavilion » des architectes Sanaa sur le port de Honmura

 

Se déplacer à Naoshima

L’île n’est pas très grande et peut se parcourir en vélo ou à pied. Mais si vous voulez découvrir les musées et un maximum d’oeuvres d’art parsemées à tous les coins de l’île, vous pouvez gagner du temps en prenant le bus qui fait plus ou moins le tour de l’île.

Malgré notre perte de temps matinale, nous avons choisi d’explorer l’île à pied : nous sommes donc loin d’avoir tout vu mais ce fut agréable de ralentir le rythme et d’admirer plus tranquillement les œuvres. (Pour arriver à visiter à fond toute l’île et tous les musées, je pense que 2 jours minimum seraient parfaits, pour info).

 

Admirer les œuvres de l’île

« Naoshima Pavilion » de Sou Fujimoto

 

Rien qu’en marchant, vous ne pourrez pas manquer ces oeuvres d’art qui sont disséminées un peu partout sur le chemin. Si vous êtes sensible à l’art contemporain et à l’architecture minimaliste de Tadao Ando, vous adorerez.

Quand on pense qu’avant les années 90, Naoshima était presque inconnue du grand public jusqu’à ce que l’entreprise Benesse se penche dessus en faisant appel à Tadao Ando pour la « repimper » en pépite visuelle artistique, c’est plutôt fou !

Voici sur ces photos les oeuvres qui ont croisé notre route : des célèbres citrouilles de Yayoi Kusama aux sculptures de Niki de Saint Phalle, on ne sait pas où donner du regard. Et tout se mêle si harmonieusement avec la nature environnante !

« Yellow pumpkin » et « Playhouse pumpkin » de Yayoi Kusama

« Another rebirth » de Kimiyo Mishima

« Shipyard Works : Stern with Hole » de Shinro Oktake, « 3 Squares Vertical Diagonal » de George Rickey

« Le banc » de Niki de Saint Phalle (excusez la photo de touriste !)

 

Escalier de Tadao Ando renfermant l’oeuvre « Seen/unseen Known/Unknown de Walter de Maria

 

Les musées de Naoshima

Sur Naoshima, il n’y a pas que des œuvres présentes dans la nature mais également des musées et maisons d’art. Nous n’avons pris les tickets que pour le Chichu Art Museum (les fameux oubliés à l’hôtel !) tandis que pour les autres musées, vu que la réservation n’était pas obligatoire, nous avons voulu voir comment allait se dérouler la journée pour choisir de les visiter ou non.

Au final, nous n’avons visité que le Chichu Art museum de manière approfondie mais voici un aperçu des autres pour que vous puissiez faire votre choix.

 

CHICHU ART MUSEUM :

Les photos étant interdites à l’intérieur, je n’ai que ces quelques clichés extérieurs à vous proposer mais vu que j’ai acheté un livre décrivant les travaux de Tadao Ando sur l’île, j’ai quelques aperçus des oeuvres que l’on peut y admirer.

« Open sky » de James Turell et « Les nymphéas » de Claude Monet

 

Dans ce musée à l’architecture bétonnée (signée Tadao Ando) sont regroupées 3 oeuvres permanentes dans 3 salles différentes : « Les nymphéas » de Claude Monet, « Open sky » de James Turrell et « Time/timeless/no time » de Walter de Maria.

Time/ Timeless/ No time de Walter de Maria

 

Comme dans pas mal d’endroits au japon, il faut se déchausser avant la visite : Prenez soin de vos chaussettes pour faire honneur à l’endroit et à l’art, haha. En tous cas, l’architecture de l’endroit est épurée et joue avec la lumière, mettant bien en avant les œuvres présentes. Conquise je fus.

 

LEE UFAN MUSEUM :

Nous ne sommes passés qu’à l’extérieur de ce musée présentant, comme son nom l’indique, les oeuvres de Lee Ufan, artiste d’origine coréenne.

 

BENESSE HOUSE MUSEUM : Je regrette de ne pas avoir eu le temps d’entrer dans ce musée qui mêle lignes architecturales parfaites et oeuvres d’art majestueuses.  Nous avons tout de même pu admirer les oeuvres de Niki de St Phalle situées à l’extérieur du musée.

 

ART HOUSE PROJECT : 7 maisons abandonnées réhabilitées en oeuvres d’art se trouvent du côté du port de Honmura. Peintures, sculptures peuvent y être admirées.

Haisha : « Dreaming tongue » de Shinro Ohtake

 

ANDO MUSEUM : qui consiste en un cube de béton élégamment intégré dans une maison en bois centenaire.

NAOSHIMA BATH : Il est possible de prendre un bain dans ce sento hors du commun au design kitsch, coloré et non minimaliste de Shinro Ohtake.

Naoshima bath

 

MIYANOURA GALLERY 6 : designé par l’architecte Taira Nishizawa. J’apprends que c’est fermé en ce moment (mais entre nous,  est-ce que cette information vous est bien utile dans notre situation actuelle ?)

 

Se restaurer à Naoshima

CHICHU CAFE : Pas de vrai test de restaurant pour moi sur cette île vu le peu de temps à notre disposition. Nous avons tout de même choisi de nous poser pour le déjeuner au Chichu Café du Chichi Art Museum et voici la vue que nous avions en prenant notre repas.

Ce café propose des plateaux repas rapides mais savoureux (riz pilaf au boeuf pour l’amoureux et un rice burger au poulet sauce teriyaki pour moi). Fondant au chocolat et glaces sont également proposés.

Voici quelques autres pistes de restauration que j’ai repérées sur l’île (mais non testées) :

CAFE SALON NAKA-OKU : Omurice (omelette au riz) dans une maison japonaise traditionnelle

NAOSHIMA CAFE KONICHIWA : Curry rice et risotto

MAIMAI : Burger de poisson

APRON CAFE : Produits locaux et menus de saison

 

J’espère que cette visite de l’île de Naoshima vous a plu et qu’elle vous servira si vous projetez de vous y rendre : J’ai essayé de détailler sans trop le faire, pour vous laisser la satisfaction de découvrir de nouvelles choses si vous avez la chance de fouler le sol de cette île un jour.

N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires en tous cas, je me ferai un plaisir de vous aider dans vos interrogations ! Rendez-vous à la prochaine visite : l’île de Teshima, moins populaire mais pas moins intéressante, au contraire !

10 commentaires

  1. Répondre

    Véronique

    Superbe 🙂 Merci pour ce magnifique voyage par procuration. Belle journée à toi

  2. Répondre

    rachel piotrowicz

    En attendant la réouverture des musées, merci pour cette promenade culturelle ,Tes photos sont éblouissantes !Etelles nous font rêver .

  3. Répondre

    L&T

    Tellement joli avec toutes ces oeuvres. Un véritable musée à ciel ouvert. J’adore les pièces graphiques de Yayoi Kusama !

  4. Répondre

    Charlotte

    J’ai tellement envie de retourner au Japon.
    Le plus dur, lorsque la situation (mondiale et personnelle) le permettra ce sera de choisir où aller!
    Cette petite île a l’air vraiment bien agréable à visiter.
    L’option « pas de pression sur les musées, flanons dans les rues » me semble la bonne, surtout si tu n’y restes qu’un jour.

  5. Répondre

    Tokyobanhbao

    Ah oui ! Il faudra faire un choix mais chaque coin du Japon regorge de belles découvertes ! Et en effet, tant pis si nous n’avons pas tout vu, on a bien profité de l’endroit (malgré un début de journée sous le signe de la précipitation !)

  6. Répondre

    Solenn

    Je viens de passer la semaine à lire tous tes articles sur le Japon et c’était un vrai bonheur ! Merci pour tous tes partages, tes magnifiques illustrations, tes conseils et tes partages de galère haha, j’ai encore plus hâte d’y retourner !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ahh je suis ravie d’avoir pu t’offrir ces heures de lecture ! En espérant que ça te serve au plus vite !

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.