Marin tricolore

· Mode

Les marinières et moi… je ne vais pas vous répéter encore une fois à quel point je les aime, vous êtes ô combien au courant si vous suivez ce blog. J’ai l’impression que jamais je ne serai rassasiée des rayures : la quête d’une vie.

 

La collection Petit Bateau + Cédric Charlier

J’ai donc été ravie d’apprendre que Petit Bateau, enseigne multi-présente dans mon placard, allait sortir une collection capsule (le 13 Décembre) avec un créateur belge que j’affectionne particulièrement, Cédric Charlier. J’aime son univers coloré et graphique (j’ai d’ailleurs 2 vestes que je chéris lorsque le temps se réchauffe).

Cette nouvelle collaboration reste fidèle à son style et c’est cela qui me plaît : il a su détourner la marinière en la découpant de rayures graphiques tricolores. La collection se compose de robes, pantalon et sweatshirts , le tout dans cette même idée de la rayure « bousculée ».

Robe ou sweatshirt ?

Petit Bateau m’a demandé de choisir mon modèle préféré de la collection : j’ai hésité avec la robe marinière mais finalement, je me suis laissée tenter par le sweatshirt, plus facilement déclinable dans d’autres tenues.

Aujourd’hui, je le porte avec un pantalon large et des baskets mais je l’imagine très bien superposé à ma robe Carven pour Petit Bateau ou avec ma jupe rayée façon marinière pour un effet robe tout en un. Astuce astuce ! (Billet réalisé en collaboration avec Petit Bateau)


Ma Tenue

Sweatshirt Petit Bateau + Cédric Charlier
Caban Zara (déjà vu ici)
Pantalon Jacquemus pour La Redoute (déjà vu ici)
Baskets Stan Smith Adidas (déjà vues ici)
Pochette Monster Choupette Karl Lagerfeld
Rouge à lèvres : Mélange de Rouge in Love « Crazy Tangerine » Lancôme
& Rouge Dior « 869 Rouge Massaï » Dior

Bisou Bisou

· Mode

À défaut de m’être penchée sur la quête des cadeaux de Noël, j’ai trouvé la robe parfaite pour découper la dinde ou (plus romantique), s’embrasser sous le gui. Je ne sais pas encore si je la porterai pour le réveillon de Noël ou du Nouvel an. Mais je l’ai trouvée, c’est l’essentiel.

J’adore sa forme patineuse et son découpage dans le dos : simple mais avec le petit détail qui fait que. Quelques petits accessoires en plus pour la pimenter et c’est tout.

Maaaaark ! ♥

Sinon, en ce moment, la météo aidant, je revisionne les comédies romantiques de Noël telles que Love Actually (culte), Un amour à New-York (bof, pas trop vibré mais ça se passe pendant Noël), L’amour à tout prix (toujours aussi fan du sourire de Sandra Bullock) et Bridget Jones.

Je ne me souvenais d’ailleurs pas à quel point Mark Darcy était charismatique : ce côté froid comme un pudding anglais laissé au frigo mais à grand potentiel de réchauffement, je suis extrêmement bon public (Hiiiiii).

Cette dégoulinade de mièvrerie a dû déteindre sur moi puisque me voici à vous balancer des bisous en veux-tu en voilà (et au cas où vous n’auriez pas encore bien compris que je vous envoyais des bisous, il y a mon sac qui vous donne un indice). xoxo


Ma Tenue

Robe Mademoiselle R
Sac Minelli
Chaussures Rockstud Valentino (déjà vues ici)
Bracelets Mya Bay
Collants Luxe 9 black Wolford
Rouge à lèvres Rouge Dior « 869 Rouge Massaï » Dior
Vernis à ongles « 853 Massaï » Dior

Guimi House

· Food, Illustration

Voici une adresse de desserts Hong-Kongais que je voulais tester depuis longtemps après avoir bavé maintes fois sur des photos Instagram… Si vous cherchez un certain dépaysement ou si vous aimez la texture des petites boules de tapioca dans le bubble tea, cette enseigne devrait vous intéresser.

En attendant de m’y rendre avec mon homme, fan de tapioca sous toutes ses formes, j’y suis allée avec mon ami Lionel, aussi curieux que gourmand.

 

Cute & kitsch

Une fois arrivés là-bas, autant vous dire que je me fondais parfaitement au milieu de la « faune » locale tel un Thierry Lhermitte allongé sur son canapé à carreaux, sachant que nous étions entourés exclusivement de jeunes filles asiatiques.

À peine entrés, une forte odeur de durian vient chatouiller nos narines. Cela aurait tendance à faire fuir la plupart des gens, non familiers à ce fruit exotique, mais pour ma part, même si je n’en suis pas une grande fan, je suis habituée à ces effluves me rappelant certains souvenirs odorants du frigo parental qui finissait par embaumer toute la maison.

Le décor est à mi-chemin entre le mignon et le kitsch : de petits coussins moelleux, des couleurs pastel, un lustre à pampilles : très « teenager » dans l’âme. Quoiqu’il en soit, place à la nourriture !

 

Les desserts

J’ai donc choisi le Vanilla Island à base de glace pillée au lait maison, de graines de fleur surmontées d’une boule de glace vanille. Je pense que cela s’apprécie davantage durant un été caniculaire mais ce dessert à la texture « granité » est malgré tout très agréable.

Nous avons ensuite testé la crêpe à la mangue assez différente de nos crêpes bretonnes classique : la texture est moelleuse et fondante, fourrée de crème fouettée et de morceaux de mangues : ultra léger et délicieux ! (Pour les aventuriers, il existe la version au durian).

La prochaine fois, je me laisserai tenter par l’impressionnant millefeuille à la mangue, composé de la même pâte, qui avait l’air succulent (à en juger les jeunes filles de la table d’à côté qui semblaient se régaler).

Mon acolyte du jour a choisi le Rainbow Pearl : un duo de perles de tapioca, de taro et de lait de coco. Les boules de tapioca ont la bonne texture, pas trop caoutchouteuses, pas trop molles (oui, les perles de tapioca, c’est une vraie science). Le tout assez peu sucré, parfait.

 

mais encore…

L’enseigne propose également du bubble tea et l’un de mes desserts favoris goûté en Thaïlande (rien à voir avec Hong Kong mais bref) : la mangue fraîche au riz gluant et lait de coco (Mango sticky rice). D’autres déclinaisons de tapioca et de gelées tremblantes sont également présentes (Environ 5€ le dessert). En tous cas, il me faudra plusieurs visites pour découvrir toute la carte. « Guimi more » chante une certaine Britney, n’est-ce pas ?

GUIMI HOUSE
38 rue de Turbigo
75003 PARIS
(Métro Arts et Métiers)

Une touche de rose

· Mode

Ranger son armoire et la trier a du bon : OK, je n’ai pas pu me résoudre à épurer mon armoire d’un ou deux manteaux mais j’ai pu retrouver ce pull (qui laisse des poils partout= j’ai essayé la technique du congélateur, rien n’y fait) à la couleur rose gourmande.

Dès que je l’ai revu, j’ai immédiatement pensé à ce look d’Emmanuelle Alt. Décidément, les looks simples m’inspirent beaucoup plus que ce que j’aimais autrefois (c’est-à-dire l’accumulation d’accessoires et de strates de vêtements).

J’ai donc reproduit l’esprit de cette silhouette avec ce que j’avais en stock : mon manteau long et mes escarpins kitten heels. Et mes chaussettes invisibles : cette fois-ci, vu les températures, je n’ai plus le choix.


Ma Tenue

Manteau ASOS (déjà vu ici)
Pull Acne (déjà vu ici)
Pochette Balmain (déjà vue ici)
Pantalon en cuir Soft Grey (déjà vu ici)
Escarpins Topshop (déjà vus ici)
Chaussettes Luxe 9 Caramel Wolford
Bracelets Mya Bay & Dinh van
Montre ASOS
Rouge à lèvre Absolu Velours « Velours de Pourpre » Lancôme
Vernis « Graphite » Chanel & « 902 Bar » Dior

Page 2 sur 270