What’s special about these candles ?

Cadre/ illustration Seventy Tree (déjà vu ici)
Cocotte en bois AM.PM (déjà vue ici)
Coussin/ pillow Ferm Living
Lampe / Lamp Omoté (2003)
Fauteuil / Armchair E.Gallina pour AM.PM
Bougies/ candles AM.PM

Oui, oui, c’est la devinette du jour : Pourquoi ces bougies sont-elles si spéciales ? Qu’ont-elles de particulier ? Qui sera le (la) premier(ère) à trouver ? Réponse ce soir ! Héhé !

Hey hey, here’s a little riddle for you : What’s special about these candles ? Who will be the first to find the answer ? Stay tuned on the blog tonight ! hehe !

Réponse : Voilà ici la vérité au sujet de ces bougies ! Bravo à Alison L. qui a trouvé en premier ! Ce sont des bougies en cire à LED, fonctionnant avec des piles et dont la flamme oscille comme dans une vraie bougie ! C’est magique ! Here’s the truth about these candles ! They’re LED never-ending candles ! Magic !

Le Marathon des Musées

(ENGLISH VERSION HERE)

… Toutes nos confuses Monsieur Fontana si vous gloussez de là-haut, nous ne sommes que de modestes Padawan « spatialistes ».

Cela dit, malgré nos lacunes « Lucio Fontan-esques », nous avons trouvé l’expo très intéressante (pour vous dire, ce fut ma préférée des 3) et avons admiré la vidéo qui retrace un moment où l’on voit l’artiste « revisiter » une oeuvre de son ami à coup de transpercements mûrement réfléchis dans la toile. Oui, OK. On a souri aussi. Mais c’est ça que j’aime dans l’art moderne, le côté souvent grotesque et génial à la fois.

Nous avons poursuivi ensuite notre marathon par le Musée de la contrefaçon mais avons été un peu déçues par ce dernier, car on en attendait beaucoup plus ! La comparaison des vrais/faux était intéressante mais peu d’articles exposés à notre goût et une trop envahissante partie sur les emballages/packaging a étouffé notre enthousiasme. Dommage !

En tous cas, le mois d’Août à Paris est idéal pour s’adonner à cette activité de « marathon des musées ». Si vous avez des expos/ musées à nous conseiller, nous sommes tout ouïes !

Août à Paris

Voici un look typique d’été à Paris. Météo incertaine : pluie ou peut-être soleil. On ne sait pas trop.

J’ai donc ressorti mon tee shirt climatisé parfait que je me félicite d’avoir acheté il y a 2 ans à Francfort. Un blazer fin parce que ça peut toujours servir de parapluie entre deux gouttes, un boyfriend jeans pour le confort et ces sandales que j’ai depuis l’an dernier mais que je n’ai jamais eu l’occasion de vous montrer (parce que justement, été à Paris = météo incertaine, surtout l’an dernier).

C’est drôle parce qu’elles ont un petit air des Anine Bing cloutées (sans le prix), alors je suis encore plus contente de les dévoiler cette année !

Here’s a typical summer look in Paris. Uncertain weather: rain or sun. You can’t really know.

So I opted for my perfectly air-conditioned t-shirt, that I bought 2 years ago in Frankfurt (so glad I did!). A thin blazer, because it can always be used as a substitute for an umbrella inbetween two downpours, boyfriend jeans for the comfort, and these sandals I’ve had since last year but that I never got around to showing you (because, again, summer in Paris=uncertain weather, especially last year).

It’s funny because they bear a resemblance to the studded Anine Bing (minus the sticker shock), so I’m even happier to show them off this year! (English translation by Bleu Marine)

 Blazer Ba&Sh pour La Redoute
Tee shirt Sparkle & Fade (déjà vu ici)
Sac / bag Ps11 Proenza Schouler (déjà vu ici)
Rouge à lèvres / Lipstick L’absolu Velours « Velours de Grenade » Lancôme
Jeans MIH Jeans
Sandales/ Sandals Topshop (2013)

PS11 : I Love you

Gros craquage la semaine dernière. Je le voulais depuis longtemps, à priori marron mais contre toute attente, mon sac seau marron a réussi à me combler.

Finalement, j’ai investi dans le beau rouge en version mini et j’en suis ravie : la taille est parfaite, le rendu chic mais pas trop BCBG : Idéal.

Je me pose juste la question destinée aux spécialistes des sacs Proenza Schouler : n’y avait t-il pas une boucle qui pendouillait au milieu des sacs mini classic pendant les saisons précédentes ? Pourquoi l’avoir abandonnée ? Pour une sobriété Celine-esque de l’ensemble ? Je veux bien qu’on éclaire ma lanterne (rouge).

I broke the bank last week. I wanted it for a while, was going for the brown but the tan was the obvious choice.

But in the end I invested in the beautiful red in the mini version and I am delighted with it: the size is perfect, it is chic but not posh: ideal.

I am asking myself and the Proenza Schouler bag specialists of this world: wasn’t there a buckle dangling in the middle of the mini classic bags from last season?  Why drop it? Maybe to give it a Celine-esque overall feel? Please shine some (red) light on this issue. (English translation by Isa)

Sac / bag PS11 Proenza Schouler (dispo sur Monnier Frères)
Chemise / shirt La Redoute
Shorts Levi’s vintage
Collier / necklace ASOS
Rouge à lèvres / Lipstick L’absolu Velours « Velours de Grenade » Lancôme


Page 2 sur 25812341020Dernière page »