Fukami

· Art, Feel inspired, Mode

Me revoilà enfin sur ce blog, délaissé ces derniers temps à cause d’un emploi du temps quelque peu chargé en travail et loisirs.

Mais cela me manquait et avant de réattaquer (et peut être finir un jour) mon compte-rendu de voyage hivernal Japonais, je vous emmène aujourd’hui dans une nouvelle ambiance nippone.

 

Un été nippon

En effet, l’été à Paris est plein de bonnes surprises car jusqu’au début de l’année prochaine, auront lieu multiples événements en rapport avec le Japon, dans le cadre de la série de manifestations « Japonismes 2018 ».

 

Sans le savoir, j’ai visité la 1ère expo de cette opération culturelle au Palais de Tokyo et me renseignant sur le programme à suivre, cela m’a amenée ce week-end sur les traces de l’hôtel Salomon de Rothschild.

 

Esthétique japonaise à l’hôtel de Rothschild

Cette fois-ci, j’ai découvert l’exposition Fukami, qui nous plonge dans l’esthétique Japonaise au sein de l’écrin-bijou qu’est l’hôtel de Rotchschild.

 

Les œuvres brutes et minimalistes se mêlent à la perfection à l’architecture presque ostentatoire de l’hôtel, farci de dorures et de moulures sculptées à chaque coin de salle.

Paysages marins de Hiroshi Sugimoto

 

J’ai adoré le contraste de ce salon à l’ambiance apocalyptique, résultat de l’œuvre de l’artiste coréen Lee Ufan.

« Relatum Dwelling (2) » de Lee Ufan

 

Dans un autre style, « Echoes Infinity » oeuvre éphémère de Shinji Ohmaki, à base de pigments colorés dessinés au pochoir sur un sol en feutrine est destinée à être déconstruite par les pas des visiteurs à la fin de l’expo. (il faudra que je revienne voir le carnage haha!)

« Echoes infinity » de Shinji Ohmaki qui ne restera pas intacte bien longtemps

 

Voici donc quelques photos de ma visite qui vous donneront un aperçu et peut-être l’envie de suivre mes pas.

« Raiya » et Ranmei de Ryo Hiraoka et la vidéo « Co(Al)xistence » de Justine Eymard avec Mirai Moriyama

 

« Foam », l’impressionnante installation en nuage de mousse de Kohei Nawa

 

« Kajikazawa dans la province de Kai » de Hokusai

 

J’ai en tous cas apprécié ce voyage culturel tellement inspirant et me réjouis des prochains événements de cette manifestation : si tu ne peux pas te rendre au Japon, le Japon viendra à toi !


Ma Tenue

Combinaison American Vintage (en orange ici)
Ceinture Sézane
Sandales 70/30 (déjà vues ici)
Sac ramené de Bali, Ubud (similaire ici)

Boucles d’oreilles Young Frankk (déjà vues ici)
Collier Minetta Jewellery

L’apéro Ibiza Bohème

· Déco, Food

Avec ce billet, je lance le coup d’envoi d’une collaboration avec le BHV Marais pour ces prochains mois durant lesquels j’aurai la mission de vous faire explorer la partie « Food » du magasin. J’en suis plus que ravie -vous connaissez ma gourmandise légendaire- je me ferai donc un plaisir de jouer au petit reporter culinaire durant cette période.

D’ailleurs, cet été, le BHV Marais s’est mis aux couleurs d’Ibiza pour apporter un peu de chaleur espagnole dans notre capitale.

Si vous vous rendez au magasin jusqu’au 31 juillet, vous verrez que de nombreuses animations et scénographies ensoleillées sont mises en place pour profiter de l’été comme il se doit (tout en vous permettant de faire une petite pause rafraîchissante par ces températures caniculaires).

 

Des tapas « Ibiza bohème »

Ma mission a été de faire quelques courses à l’épicerie du BHV Marais pour essayer de concocter un apéro comme à Ibiza ! Quand on me dit « apéro espagnol », je pense immédiatement aux tapas (bien plus qu’aux boissons = désolée pour les fêtards assoiffés, je ne suis pas vraiment des vôtres, haha !).

Voilà donc ce que j’ai réalisé avec mes courses 100% BHV Marais, que vous avez déjà pu découvrir dans mes stories Instagram. Voici mes recettes pour un apéro « Ibiza bohème » gourmand réussi  !

 

J’ai voulu sélectionner des produits qui font voyager et en même temps très pratiques pour préparer des tapas, même lorsque l’on n’est pas un expert en cuisine, puisque vous allez voir, mes recettes sont archi-simples et permettront de vous évader le temps d’un apéro.

 

LES PATATAS BRAVAS FAÇON « IBIZA BOHÈME »

INGREDIENTS:

  • 2 grosses patates
  • Un pot de sauce « Ajvar épicé » aux poivrons grillés « Granny’s secret »
  • Un pot d’ail au paprika « Calle el tato »
  • Du sel d’Ibiza aux pétales de fleurs « Sal de Ibiza »
  • Huile d’olive
  • Ciboulette
  • un petit poêlon « Serax » (trouvé dans le rayon vaisselle du BHV)

RECETTE:

  1. Faites bouillir de l’eau salée dans une casserole et faites-y cuire les patates préalablement épluchées.
  2. Coupez en petits morceaux les gousses d’ails au paprika.
  3. Une fois les patates cuites (légèrement fermes), les couper en gros cubes et les faire revenir dans l’huile d’olive et les morceaux de gousses d’ail.
  4. Pendant ce temps là, faites chauffer la sauce aux poivrons grillés (au micro-ondes ou dans une petite casserole à feu doux)
  5. Disposer les patates dorées dans le poêlon et nappez de sauce réchauffée.
  6. Saupoudrez d’un peu de ciboulette, de sel aux fleurs et c’est prêt !

 

 

LES TARTINES « IBIZA BOHÈME »

Une facilité déconcertante et pas vraiment une recette puisque je ne vous ferai pas l’affront de vous indiquer comment tartiner un morceau de pain : Ce sont les produits qui font tout le travail !

INGRÉDIENTS:

  • Coffret tartines du sud « L’Epicurien » :
  • Tapenade noire tomates séchées et basilic
  • Crème de pois chiche au cumin
  • Duo d’aubergines et poivrons
  • Tapenade façon des bergers varois « Au Bec Fin »
  • Olives « Calle el tato »
  • Ail au paprika « Calle el tato »
  • Saucissons aux herbes et aux noix de Normandie « Roches blanches »
  • Sardines à l’huile « Ortiz »

RECETTE:

  1. Faites griller des tranches de pain
  2. Tartinez avec les sauces de votre choix et agrémentez-les de charcuterie, olive, sardine, tomates cerises…
  3. Vous pouvez vous inspirer de mes associations gustatives ou vous laisser guider par votre instinct : En tous cas, tout se marie ensemble !

 

LES TAPAS « ZÉRO EFFORT »

Si tartiner ou faire sauter des patates demande encore trop d’effort pour vous (la chaleur, la flemme, tout ça…), j’ai la solution avec ces produits qui ne demandent qu’à être ouverts (avec amour évidemment !), disposés sur une assiette/bol et éventuellement réchauffés (pour les piments farcis au thon).

 

Un coup de coeur pour les chips à la truffe blanche au sel d’Ibiza craquantes et au goût délicat. J’aime également le packaging des boîtes de thon et sardines Ortiz, tellement vintage !

 

 

…et les boissons !

Vous savez que je ne tolère pas vraiment les boissons alcoolisées (peut-être, êtes-vous dans le même cas que moi ?), j’ai donc essayé de trouver notre bonheur sans alcool dans les rayons du BHV. Je suis tombée sur ces 3 boissons assez originales :

 

Le mélange pour Mojito « Quai Sud » est initialement prévu (comme son nom l’indique) pour préparer des Mojito : il suffit de faire macérer 40cl de rhum pendant 1h avec le mélange de la bouteille contenant déjà la menthe, le citron, le sucre puis de rallonger ensuite avec de l’eau gazeuse et le Mojito est prêt !

À consommer avec modération… tellement avec modération que pour ma part, j’ai juste ajouté de l’eau gazeuse et ça fonctionne aussi haha !

Ze Fresh touch « Les 2 Marmottes » : Je connaissais la tisane de cette marque mais pas ces bouteilles. Ici, c’est une infusion à la menthe douce / passion relevée d’un peu de thé vert. À déguster « on the rocks » : mention spéciale pour son goût peu sucré et rafraîchissant.

So Jennie : j’ai complétement craqué sur l’élégance de la bouteille qui fait totalement illusion : ici encore, la fête est décidément plus folle avec ce pétillant de raisin 0% alcool aux fines bulles.

 

 

J’espère que cet apéro « Ibiza bohème » vous aura plu et donné des idées pour concocter le vôtre afin de passer un été rafraîchissant et gourmand !

Cependant, si la paresse vous envahit davantage, sachez que vous pouvez toujours profiter du POD (Parisian Omnivore District), le food court du BHV (situé du côté du BHV Hommes) : un lieu 100% convivial avec ses stands de nourriture cosmopolites (viet, coréen, oriental…). Vous pourrez y prendre l’apéro en plein air et plus si affinités.

J’aurai certainement l’occasion de vous présenter ce lieu durant ma collaboration donc, à suivre…

 

Billet réalisé dans le cadre d’un partenariat rémunéré avec le BHV Marais

Five senses #9

· Beauté, Déco, Food, Mode

Voici un nouvel épisode de Five senses, le genre d’article que j’adore écrire car il me permet de varier les plaisirs dans un seul billet. Sans plus attendre, voici donc ce qui a pu séduire mes 5 sens récemment.

 

La vue

Table basse E. Gallina pour AM.PM
Canapé Ikea
Support à plante La Redoute intérieurs

 

J’ai récemment procédé à quelques améliorations dans notre intérieur en vue d’épurer encore plus la déco (bientôt je vais me retrouver à vivre avec une table et une chaise ?).

Il est difficile de rester hermétique aux tendances déco qui se renouvèlent à présent presque aussi vite que pour la mode… J’essaye de lutter tant que je peux pour privilégier l’intemporel. J’aimerais que notre intérieur soit simple et sophistiqué à la fois, sans trop d’éléments « tendance » ou alors que ces derniers soient facile à changer.

 

Housse de coussin PB Home
Housse brodée La Redoute intérieurs
Housse fausse fourrure La Redoute intérieurs
Housse à pompons AM.PM

 

C’est le cas pour mes coussins scandinaves graphiques noir et blanc que j’ai renouvelés récemment grâce à de nouvelles housses de coussins plus neutres. Le résultat est plus reposant pour les yeux, vous ne trouvez pas ?

 

Le toucher

Housse de couette en lin lavé La Redoute intérieurs
Taies d’oreiller en lin lavé La Redoute intérieurs
Chevet « Mambo » AM.PM

Lampes « Mistinguett » La Redoute intérieurs
Suspension Georges Nelson

 

La chambre à coucher est presque terminée niveau déco (il manque peut-être un peu de végétation à poser sur le rebord du mur derrière notre lit mais l’essentiel est là).

Encore, une fois, ici, pas de surcharge et la fantaisie est assurée par le changement de couleur des housses de couette et/ou de taie d’oreillers : je possédais déjà une parure blanche et une grise en lin lavé. En voilà donc une 3ème de couleur rose que je peux mixer avec celles que j’ai déjà.

Pour le linge de lit, le lin lavé est une alternative idéale pour les paresseux.se.s du repassages (que je suis… surtout pour des housses de couette : mais qui sont ces inconscients qui repassent leurs housses de couette ? Je vous le demande !) puisque cela ne requiert aucun entretien à part le lavage et plus c’est froissé mieux c’est !

 

L’ouïe

Livre audio « Harry Potter, le Prince de sang-mêlé » sur Kobo by Fnac
Housse de coussin La Redoute intérieurs

 

J’avoue avec honte que j’ai mis 1 an à terminer le 5ème opus de la saga Harry Potter. En effet, depuis novembre 2016, j’essaie de combler ma lacune Potterienne mais force est de constater que j’ai très peu de temps pour lire (ou que je ne trouve pas le temps nécessaire pour !). Voilà pourquoi cette offre reçue dernièrement avec mon forfait Orange a été une aubaine pour moi : on me propose 1 livre audio par mois jusqu’au début de l’année prochaine. Je pourrai donc lire en faisant autre chose !

Je teste ce service depuis quelques semaines avec le 6ème épisode de la saga de Harry Potter « Le prince de sang mêlé » et je me prends au jeu (j’en suis déjà à la moitié du livre, exploit !) : C’est vraiment très pratique pour moi d’écouter le récit dans le métro, en dessinant, en cuisinant ou en repassant (oui, à part mes housses de couette, il m’arrive de repasser quand même !).

Le ton du narrateur est assez dynamique (cependant, les dialogues sont parfois ridicules puisque toutes les voix (masculines et féminines) sont « jouées » par un seul et même narrateur mais je ne vais pas me plaindre, ça me permet d’avancer et de lire !). J’arrive donc au dénouement de la saga plus vite que prévu !

 

L’odorat

Parfum « Santal 33 » Le Labo

 

On m’a offert il y a quelques temps ce parfum « Santal 33 » de Le Labo. Il n’est pas vraiment dans mes habitudes de porter des senteurs boisées (je suis définitivement plus « fleurie ») mais cette senteur me plaît beaucoup, car réconfortante et cosy.

Elle me fait penser à la bougie « Feu de bois » (en moins intense cela dit). Lorsqu’il faisait encore frais (je ne conseille pas cette senteur en période caniculaire mais davantage à l’automne/hiver), je l’ai portée à plusieurs reprises et même si je l’adore, mes ami.e.s étaient assez partagé.e.s sur le rendu, trouvant cela trop fort et que cela ne me ressemblait pas.

Je vais donc refaire un essai cet automne car le but d’un parfum, c’est que cela nous ressemble n’est-ce pas ? Au pire, je m’en servirai pour l’intérieur !

 

Le goût

J’aime toujours autant tester de nouvelles adresses asiatiques et récemment, je suis allée goûter quelques plats Sichuanais de l’enseigne chinoise CINQ FOIS PLUS (Rue St Martin, Paris 3e).

Il s’avère que c’est un coup de coeur mitigé : j’ai été un peu déçue par les bánh bao (pas trop de goût et un peu secs) mais les vermicelles au porc haché et choucroute sichuanaise étaient bien plus goûteuses… et épicées !

 

Je recommande donc plutôt ces dernières parmi toute la carte. L’emplacement en terrasse à deux pas de Beaubourg est en tous cas bien agréable.

Page 2 sur 491