Five senses #6

· Déco, Food, Mode

Voici un nouveau billet « Five senses » car la période de Noël, qui approche doucement (plus qu’un mois !), est assez propice à solliciter nos 5 sens n’est-ce pas ? Je vous rassure, contrairement à toutes les décorations déjà bien présentes à Paris, mon intérieur (pas totalement réaménagé) n’a pas encore accueilli de sapin.

Cependant, je n’ai pu résister à me laisser entraîner par l’ambiance de Noël avec ces quelques découvertes festives (ou non) du moment.

 

L’odorat

Assiette Wear Lemonade x Monoprix
Sous plat en jonc Serax
Infuseur à thé Rice

 

La chose la plus intéressante à faire durant la période de Noël, c’est de s’enfermer chez soi en s’adonnant à l’inactivité la plus totale, en grosses chaussettes sur le canapé, puis siroter un thé fumant et grignoter des petits biscuits aux épices devant une comédie romantique. Voici d’ailleurs les thés et infusion de Noël que j’ai actuellement dans mon placard :

Le thé de Noël de la Compagnie coloniale : Il m’a été offert par mon ami Lionel l’an dernier. Il a donc, en plus de son parfum de cerise et d’amande, un parfum de (bons) souvenirs. Par contre, il contient du thé noir : à réserver donc pour le matin.

La Xmas Ruby Red infusion de Fortnum & Mason : ce n’est pas un thé mais une infusion légèrement acidulée à base d’hibiscus, de clous de girofle et cannelle. Je ne suis pas sûre qu’on la trouve en France puisque c’est une enseigne Londonienne (je l’avais achetée l’an dernier à l’Appartement Sézane, cela dit).

Christmas tea de Yogi Tea : un thé rouge Rooibos (donc sans théine) bio. Bien épicé comme toute boisson de Noël. J’aime surtout y lire les petits mantras présents sur les étiquettes des sachets (Ah ! Marketing , quand tu nous tiens !).

Le thé blanc de Noël de Pascal Hamour : Marque de thé servie dans les hôtels de luxe (les Hôtels Barrière en l’occurrence, souvenez-vous de Deauville), Pascal Hamour m’a gentiment proposé de tester ce thé de Noël que je vais recevoir sous peu. Parfumé au gingembre, cannelle, pomme, cardamome, clous de girofle, vanille, ce thé blanc bio ne contient pas de théine non plus. Je vous en dirai plus dès que je l’aurai testé mais il semble assez prometteur.

Si vous avez d’autres thés ou infusions de Noël à me conseiller je suis toute ouïe (quand je vous disais que tous mes sens sont en éveil !).

 

Le toucher

Echarpe « Canada » Grey Melange Acne Studios
Manteau Samsøe Samsøe (-20%)

 

Toujours dans ma démarche de consommer moins et mieux, j’ai décidé d’investir cette année dans une écharpe chaude, intemporelle et de qualité. Sa couleur est peu salissante et s’harmonise avec la majorité de ma garde-robe.

Je voyais beaucoup de personnes l’adopter et ayant lu quelques retours à son sujet, j’ai décidé cette année de me lancer.

Pour l’instant, elle est à la hauteur de mes espérances, que ce soit niveau look, taille et chaleur. J’ai choisi le modèle standard et non la « narrow » plus étroite, car je souhaitais que mon cou soit bien enveloppé et comme vous pouvez le voir ici, c’est bien le cas.

 

La vue

Etagères « Butterfly » Serax
Lampe Bloomingville
Bureau en chêne La Redoute Intérieurs (-28%)

Enceinte bluetooth « B&O Play A2 » Bang & Olufsen

 

Mon réaménagement d’appartement avance moins rapidement que prévu (on a commencé les travaux mi-août !) mais quelques coins avancent, comme mon bureau.

J’ai toujours rêvé d’un joli bureau bien organisé : j’ai donc fait pas mal de tri durant des journées entières. Il me manque encore quelques accessoires de rangement mais voici un aperçu (l’autre côté du bureau n’est pas aussi bien rangé pour être tout à fait transparente !).

J’ai choisi un mobilier encore une fois assez intemporel pour une ambiance naturelle plus « adulte » et plus fluide. Exit les Kawaïeries colorées.

Comme je passe la majeure partie de mon temps devant mon bureau, il me fallait un joli environnement visuel qui change de ce que j’avais jusqu’alors (c’est-à-dire un immense ramassis de n’importe quoi). Ces nouvelles étagères me permettront de changer de déco régulièrement sans avoir à percer le mur. Qu’il est agréable d’enfin travailler dans l’ordre !

 

L’ouïe

Casque Benetton
Assiette Wear Lemonade x Monoprix

 

Chaque année, les artistes sortent de façon plus ou moins réussie des albums et compilations de Noël. J’avoue ne jamais m’être penchée sur la question car « album de Noël » rime souvent avec réchauffé, mais cette année, Tom Chaplin (l’ancien leader de Keane, un de mes groupes fétiches) a décidé d’en sortir un, ce qui a excité ma curiosité.

J’ai ainsi pu voir qu’il n’était pas le seul puisque Sia et Gwen Stefani ont aussi voulu pousser la chansonnette de Noël.

Sia « Everyday is Christmas » : Uniquement des créations originales autour de Noël. Assez agréable à écouter en cette période, on est dans une ambiance de Noël joviale sans avoir l’overdose des classiques « Jingle Bells » ou « Let it snow ».

Gwen Stefani « You make it feel like Christmas » : ici, c’est le contraire, pas de grande innovation à part 6 chansons originales parmi les 12. Les chansons connues sont là, plutôt bien interprétées : la voix nasillarde de Gwen se prête bien aux classiques de Noël. Sa reprise de « Last Christmas » de Wham est assez réussie. Le reste est sans surprise.

Tom Chaplin « Twelve tales of Christmas » : En toute objectivité (ou presque), c’est mon album préféré. 12 chansons dont 4 reprises qu’il a réussi à réinterpréter de manière élégante dont le cheesy « Stay another day » du boys band East 17 de mon adolescence. Ma préférée est la mélancolique « Walking in the air » qui ouvre en beauté l’album.

Côté créations originales, il ne s’est pas laisser aller à la facilité du carillon de Noël à tout va : les chansons racontent vraiment une histoire, une émotion (heureuse ou non) que l’on peut ressentir en cette période de fin d’année, et c’est cela qui m’a touchée.

Certaines comme « Under a million lights » ont été composées après les attentats de Londres et Manchester cette année, en guise de message de fraternité et d’espoir.  Un album moins léger mais qui fait du bien.

 

Le goût

J’ai parlé de ce stand de bentos Chez Taeko il y a 7 ans ici. Figurez-vous que je n’y étais pas retournée depuis ! Il y a quelques semaines, j’y ai pris mon déjeuner et rien n’a changé, c’est toujours aussi bon.

Alors évidemment, on mange dehors puisque ce stand est situé au marché des enfants rouges mais il y a toujours possibilité de commander à emporter pour une dégustation à domicile.

Quoiqu’il en soit, coup de coeur pour les galettes de tofu aux crevettes. Les bentos de midi ne sont pas très copieux mais bien authentiques et la pâtisserie Bontemps n’est pas loin pour info, héhé.

 

CHEZ TAEKO
Marché des Enfants Rouges
39 Rue de Bretagne
75003 PARIS (Métro Temple)

Blazer & jupe

· Mode

Dans la lignée de mon objectif de garde-robe minimaliste et qui dure dans le temps, après le « blazer & pull », voici la combinaison « blazer & jupe ».

Rien de révolutionnaire, mais cette tenue illustre ma démarche d’optimiser au maximum ce que j’ai déjà dans ma garde-robe en ajoutant une touche de nouveauté avec un ou deux accessoires.

Comme vous le voyez, ma passion pour les bandanas est toujours pérenne : celui que je porte aujourd’hui surpasse en qualité ceux que j’ai déjà, par sa composition 100% soie et le fait qu’il soit fabriqué au Japon.

Il arrive aussi à donner un certain intérêt à ma tenue faite de vêtements déjà connus par ici.

Sinon, cela faisait très longtemps que je n’avais pas porté de jupe courte, moi, l’adepte des pantalons et du confort : C’est agréable de casser la routine de temps en temps !


Ma Tenue

Bandana en soie Manipuri
Gilet Lena (porté à l’envers) Sézane
Blazer Zara (déjà vu ici)
Jupe en cuir Oakwood (déjà vue ici)
Collants Pure 50 Wolford
Derbies Dr Martens (déjà vues ici)
Sac vintage Etsy (déjà vu ici)

Boucles d’oreilles Tiffany & Co

Cire à sourcil en crayon Brow Drama Pomade « Châtain » Maybelline NY
Rouge à lèvres Lip Paint Lacquer « 105 Red fiction » L’Oréal Paris

Recette de grand-mère

· Déco, Food

Ma recette de grand-mère est un peu exotique mais vu mes origines vietnamiennes, ma Bà ngoại (= « grand-mère maternelle » en vietnamien) avait davantage l’habitude de préparer des plats asiatiques que des plats occidentaux (quoique j’ai souvenir d’un poulet marengo ou de bouchées à la reine cuisinés avec amour).

Ce porridge de grand-mère Viêt, en plus d’être goûteux, est très efficace lorsque l’on se sent patraque.

Je vous partage également la recette de ma boisson salvatrice en cas de gros rhume/toux. Vu la météo maussade actuelle, ces petits remèdes vous seront peut-être utiles !

 

Le Cháo Gà (porridge de riz au poulet)

Ce porridge n’est pas un plat que j’affectionnais particulièrement étant petite : D’une part car ma grand-mère ou ma mère m’en préparaient lorsque j’étais au septième sous-sol de l’agonie et d’autre part, car je n’étais pas très fan de cette texture « bouillie ».

Mais je devais me rendre à l’évidence : Ce cháo me réconfortait au plus haut point. Cela dit, depuis quelques années, j’adore les porridges, je ne saurais l’expliquer (la vieillesse  l’avènement prochain du dentier sans doute ?).

Voici donc la recette de ce fameux « cháo gà », qui en plus d’avoir des super pouvoirs est également riche en goût et en parfums (Pas forcément besoin d’être malade pour en manger !).

 

INGRÉDIENTS (pour 4 bols)

2 blancs de poulet (ou cuisses)
200g de riz thaï (de préférence)
2L d’eau
Coriandre fraîche
Gingembre frais (3cm)
1 gousse d’ail
1 petit oignon
2 cubes de bouillon de poule
1 cuillère à soupe de nước mắm (pur=pas la sauce de nem)
Oignons frits
Sel Poivre

 

RECETTE

Je vous donne ici la recette rapide avec les cubes de bouillon (les utiliser bio, de préférence, et éviter la présence de glutamate). Vous pouvez aussi ne pas en utiliser et faire cuire un peu plus longtemps des cuisses dans 2,5L d’eau à la place du blanc de poulet. Celles-ci compenseront l’absence des cubes (mais attention au gras, si vous laissez la peau). À vous de voir.

• Dans une grande casserole, faire chauffer 2L d’eau et y ajouter la gousse d’ail, l’oignon, deux pincées de sel, les cubes de bouillon de poule.

• Ajouter le blanc de poulet. Faire cuire le tout 15mn à feux doux.

• Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajouter le nước mắm. Saler, poivrer à votre convenance. Sortir les blancs de poulet, les effilocher, les réserver.

• Dans la même casserole contenant ainsi le jus de bouillon de poulet, verser le riz en remuant au début.

• Faire cuire à feu doux pendant 35 minutes jusqu’à ce que l’ensemble prenne un aspect bouillie/ porridge. Au milieu de la cuisson penser à ajouter le gingembre épluché, coupé en petites lanières fines puis éventuellement corriger l’assaisonnement avec du sel.

• Verser le porridge obtenu dans un bol à soupe. Poivrer.

• Déposer quelques morceaux de blanc de poulet effiloché, des lanières de gingembre, un peu de coriandre fraîche et parsemer d’oignons frits. C’est prêt !

 

La tisane thym-citron-miel-gingembre

Cette boisson est assez efficace pour soulager les affections respiratoires hivernales (grâce au thym et son action antiseptique) mais je l’utilise aussi lors de soucis digestifs (Vade Retro Gastro !) car le gingembre a un effet anti-nauséeux en plus de son effet anti-inflammatoire naturel.

Le miel et le citron sont là pour rectifier le goût un peu fort des deux précédents ingrédients.

Pour la préparation de cette boisson chaude, les quantités sont approximatives : à vous de doser en fonction de votre goût.

 

RECETTE

• Faire bouillir de l’eau. La verser dans une tasse avec un infuseur à thé contenant quelques lanières de gingembre frais, une cuillère à café de thym. Laisser infuser.

• Placer une rondelle de citron dans la tasse (ou presser le jus d’un quart de citron) et sucrer avec le miel.

• Vous pouvez aussi vous préparer une théière pleine de cette potion magique, à boire à volonté.

Page 2 sur 479