Tag Archives: Japon

Notre « appart » à Tokyo

Puisque j’ai décidé de vous faire vivre mon voyage au Japon à fond, je dois commencer par vous présenter l’endroit où nous avons logé lorsque nous étions à Tokyo ! A l’effervescence entêtante d’un Shinjuku ou d’un Shibuya, nous avons préféré le calme (relatif) du quartier d’Asakusa.

As I have decided that I would share my whole trip to Japan with you, I must begin by a presentation of the place we stayed in when we were in Tokyo! Instead of choosing Shinjuku’s or Shibuya’s heady turmoil, we chose the (relative) tranquility of the Asakusa area.

Par son magnifique temple Senso-ji, c’est évidemment un quartier très touristique mais qui a su garder une âme traditionnelle et c’est ce que nous recherchions (j’y reviendrai en détail plus tard).

Due to its gorgeous Senso-ji temple, it is obviously a very touristy neighbourhood but it has managed to keep its traditional soul and that is what we were looking for (I will come back to this later with more details).

La ligne de métro est également bien desservie, ce qui nous a permis d’aller partout sans trop nous poser de questions (Pour ceux qui sont effrayés par le métro de Tokyo, allongez-vous sur le divan,  je peux tenter de calmer vos angoisses dans les commentaires).

The metro line also leads to many different places in the city which allowed us to go everywhere without any difficulty (For those who are terrified of the Tokyo metro, lie down on the couch, I can try to ease your fears in comments).

B:CONTE 浅草 Residential Hotel

Nous avons choisi de loger dans un appart-hôtel (2-4-2 Asakusa Taito-ku, Tokyo, 111-0032), ce qui signifie que l’on avait les avantages d’un hôtel sans ses inconvénients (kitchenette et machine à laver/sèche-linge dans la chambre, c’était parfait pour les soirs où l’on voulait manger pépère à la « maison »… et la lessive lorsqu’on reste 3 semaines, c’est quand même pratique !)

We chose to stay in an apartment hotel (2-4-2 Asakusa Taito-ku, Tokyo, 111-0032), which implied enjoying the pros of a hotel, without the cons (Kitchenette and washing machine/dryer in the room, it was ideal when we wanted to stay in some nights … and a washing machine can become quite handy when you stay 3 weeks !)

La vue de notre fenêtre

Mais qui dit hôtel dit aussi personnel d’accueil au rez-de chaussée qui se plie en quatre pour toute demande/ réservation de resto/ info pour les visites.

Idéalement placé dans une petite rue, nous étions à proximité d’un magasin Don Quijote et d’un Seiyu ouverts 24h sur 24 (Acheter une valise supplémentaire à 1h du mat la veille (le matin?) du départ, c’est possible —> ça sent le lourd vécu).

But « hotel » also means having the personnel at your service for any enquiries/restaurant booking/information about our tours.

Ideally situated in a small street, we were next to a Don Quijote store and a Seiyu opened 24 hours a day. (You want to buy an additional suitcase at 1 am the day (the morning?) before departure; it’s possible —> I speak from experience)

Le magasin Don Quijote où l’on trouve tout 24h/24 !

Je me suis même pliée à mon footing bi-hebdomadaire durant mon séjour sur les bords du fleuve Sumida (mon mantra que vous connaissez bien : « courir plus pour manger plus »). Je vous révèle d’ailleurs 2 adresses resto de Asakusa testées et approuvées par nos estomacs.

I even went out for my bi-weekly run during my stay on the bank of Sumida river (you know my mantra: “run more to eat more”). By the way, I reveal to you two restaurant addresses of Asakusa, tested and approved by our stomachs.

B:CONTE ASAKUSA
2-4-2 Asakusa Taito-ku,
Tokyo, 111-0032

DAIKOKUYA Tempura  (大黒屋 天婦羅 浅草本店)

Nous y sommes rentrés car nous avons vu une longue file d’attente devant (que des japonais, c’est bon signe). Nous nous sommes laissés tenter et nous n’avons pas été déçus: à l’intérieur, on mange sur des tatamis « à la japonaise » ce qui m’a montré que ma souplesse d’antan s’est bien évaporée tel du saké chauffant sur le feu d’une cuisinière.

We got into this place because we saw a long queue in front of it (only Japanese people which is a good sign). We gave in to temptation and we weren’t disappointed: inside, you eat on tatamis « Japanese style » which made me realise that my past suppleness is definitely gone like sake heating on a stove.

La spécialité de l’endroit est le tempura (beignets japonais) et le tendon (tempura posé sur un bol de riz).

The speciality of this place is tempura and tendon (tempura disposed on a bowl of rice).

DAIKOKUYA
1-38-10 Asakusa, Taito-ku
Tel: +81 3 3844 1111

NOBU Steak House (ステーキハウス のぶ)

Mon adresse chouchoute puisque nous y sommes retournés 2 fois lors de notre séjour. Tenu par un couple ultra attachant même si le propriétaire paraît un peu bourru au premier abord.

My favorite address as we came back twice. Owned by very endearing couple: the owner seemed a bit bad tempered at first sight.

Aucun d’eux ne parle anglais (encore moins français) et malgré mes pauvres bases de japonais, je ne sais pas pourquoi, nous avons réussi à nous comprendre et à nous apprécier (c’est même lui qui m’a offert les bonbons pandas de mon précédent article !).

None of them speak any English (nore French) and despite my poor notions of Japanese, I don’t know why, we managed to understand and appreciate each other (he even offered me the panda candies of my last article!)

La spécialité de l’endroit est l’omu-rice (omelette au riz nappée de sauce tomate, de sauce à la viande et fourrée de viande de boeuf) : cela peut paraître simple sur le papier mais ce plat est un délice absolu. En plus, le fait de voir ce couple le préparer devant nos yeux, ça rajoutait encore plus de charme.

This place’s speciality is the omu rice (Omelette with rice coated with tomato sauce, meat sauce and stuffed with beef) : this may seem simple on paper but this dish is an absolute delight. And, the fact that we could see this couple prepare it in front of us gave more charm to it.

Nous avons aussi goûté à son steak de boeuf cuisiné sur plaque : tendre à souhait ! et ce pour vraiment pas cher puisque 150g de boeuf tendre comme mon coeur (avec soupe et soja) reviennent à 1580 yens soit environ 13 euros. Le omu-rice coûte 980yens (7 euros). Et ça cale bien !

We also tasted their beef steak, cooked on a hot plate: so tender ! and all that was not very expensive as 150gr of beef, tender like my heart (with soup and soy) cost us only 1580 yens, the equivalent of 13 euros. The omu rice cost 980 yens (7 euros) and is quite filling!

NOBU Steak House
1-36-7 Asakusa, Taito-ku

Tel : +81 066-9675-49879

Digérez bien ! On se retrouve très vite pour le J1 du carnet de bord avec une visite des alentours !

Have a nice digestion! We’ll meet again soon for Day 1 of the travel book, with a visit of the surroundings! (English translation by Daphné)

My Japan Travel Diary

Carnet / sketchbook Muji (customisé au feutre + des tampons Muji)
Appareil photo/ camera FUJIFILM Instax Mini 25
Tokyo City Guide Louis Vuitton

C’est dans mes habitudes de partir en vacances sans vous le dire, pour profiter pleinement de l’endroit où je vais et déconnecter du blog. J’avoue, ce fut le cas aussi pendant ces 3 dernières semaines : je suis partie dans mon pays de cœur, le Japon et me voilà aujourd’hui de retour à Paris le cœur noué, avec une vraie sensation de manque.

I usually go on vacation without telling you beforehand; I enjoy my free time fully and deconnect from the blog. I admit this is exactly what happened for the last 3 weeks: I left for my other homeland, Japan. I’m back today in Paris with something of a heavy heart, and already missing it.

Cette gentillesse, cette atmosphère, cette nourriture incroyablement délicieuse, les cerisiers en fleur, les personnes qui ont croisé ma route. TOUT me manque. 3 semaines de pur bonheur presque irréel.

The kindness, the atmosphere, the incredibly delicious food, the cherry blossoms, the people I met on the road. I miss it ALL. 3 weeks of raw and almost surreal happiness.

J’avais déjà eu la chance de visiter le Japon une première fois en 2007 mais le séjour était plus court que cette fois-ci. Ce 2ème voyage fut 10 fois plus intense.

I had already visited Japan in 2007, but my stay had been shorter. This second trip was 10 times as intense.

C’est pourquoi, même si mon cœur est un peu chagrin (mais je suis heureuse de vous retrouver « en direct » malgré tout) je vais tenter de revivre ce voyage avec vous sur le blog en postant le journal de bord illustré que j’ai tenu sur place, à renfort de photos et de tout ce que j’ai pu vivre là-bas.

Which is why, although I am sad (but happy to be back with you « live ») I will try to relive this trip with you on the blog by posting my illustrated travel diary, along with pictures and stories of all that happened during these 3 weeks.

Je posterai également sur mon Instagram tous les détails qui ont pu me faire rire/me toucher/ m’émerveiller.

I’ll also post on my Instagram all the details that made me laugh/moved me/made me marvel.

Rouge à lèvres / Lipstick L’absolu Velours « Velours de Grenade » Lancôme

Je vous conseille également de lire ce billet avec en fond sonore cette chanson « Perdue dans tes bras » d’Emilie Simon qui reflète totalement mon état d’esprit actuel. Elle ne pouvait pas être plus parlante.

I also recommend that you read this post with this Emilie Simon song (« Perdue dans tes bras ») playing in the background. It totally reflects my actual state of mind. It really speaks for itself.

Mon périple fut composé de 10 jours à Tokyo puis direction Osaka, Nagoya, Takayama, la péninsule d’Ise pour retourner encore quelques jours à Tokyo. (Je ne suis pas passée par Kyoto car j’avais déjà visité la ville la dernière fois : j’avais beaucoup aimé d’ailleurs)

My trip started with 10 days in Tokyo, and then I left for Osaka, Nagoya, Takayama and the Ise province before returning to Tokyo for a few days. (I didn’t go to Kyoto, as I had been there last time: I had really liked it by the way).

Vous serez libres de me poser toutes les questions que vous voulez au cas où vous prévoyiez aussi d’aller séjourner là-bas. Je tenterai de donner mes meilleures adresses et conseils au fur et à mesure.

You are free to ask me all the questions you want in case you’re planning a trip there too. I’ll try to share my best addresses and tips along the way.

On commence donc avec en mise en bouche, le jour du Grand départ et quelques photos de teasing de tout ce qui nous attend pour les prochaines semaines de voyage ensemble ! C’est parti !

Let’s start with the day I left: here are a couple of pictures as a teaser of all that is ahead for the next weeks we’ll be travelling together. Here we go! (English translation by Bleu Marine)

If you’re eating in San Francisco…♫

Ces vacances aux États-unis ont été fatales pour mes cuisses : j’ai mangé presque tout le temps et évidemment pas que du light. D’ailleurs, je me demande comment je ferais pour garder la ligne si j’habitais là-bas : tout est prévu pour consommer toujours plus. Les serveurs qui vous remplissent le verre dès qu’il se vide, les portions gargantuesques, les gâteaux crémeux-chimiques.

J’ai la réputation d’être un estomac sans fond mais j’avoue qu’à la fin du séjour, je saturais presque. N’empêche, en regardant les photos de cet article, mon estomac est tout de même nostalgique.

These USA vacations were fatal to my thighs: I ate all the time, and, of course, it wasn’t all light. And I’m actually wondering how I would manage to keep my weight from skyrocketing if I lived there: everything is calculated for you to be always consuming more. Waiters that fill your glass everytime it empties, huge portions, creamy-chemical cakes.

I have the reputation of having a bottomless stomach, but I have to admit at the end of the stay, I was almost reaching my limit. Nevertheless, looking at the pictures in this post, my stomach is feeling a bit nostalgic.

LORI’S DINER (336 Mason Street, SAN FRANCISCO, CA) : Il existe plusieurs enseignes à San Francisco. J’ai choisi de tester celle de Mason Street car je me trouvais le plus près de celle-ci (paresse, tout ça…). Apparemment, c’est le tout premier de la chaîne à avoir ouvert à San Francisco.

L’idée était de retrouver l’atmosphère d’un resto des années 50, concept qui fait maintenant des émules. Je me suis surtout déplacée pour le lieu mais la nourriture vaut quand même le déplacement.

There are a number of those in San Francisco. I chose to test the one on Mason Street because because it was the closest to where we were staying (laziness, what can I say…). Apparently, it’s the very first of the franchise to have opened in San Francisco.

The idea was to get a 50s diner vibe, a pretty popular concept nowadays. I mostly went to see the place, but the food was worth it.

Lorsque le Club House de mon cher et tendre est arrivé avec ses 3 étages à la dinde, jambon, tomate, bacon et salade (multipliés par 2), j’ai pris peur. La peur de « l’étouffe chrétien », vous voyez ? Mais que nenni. Une des rares fois (sinon la seule) où je goûte un club sandwich qui ne vous donne pas envie d’abandonner au bout de la 3ème bouchée tellement il est sec et bourratif. Ici, tout est bien équilibré (si je peux m’exprimer ainsi) et ça cale sans peser.

When the Club House of my S.O. arrived with its 3 layers of turkey, ham, tomato, bacon and salad (times 2) I was a bit scared. It looked stodgy, you know? But not at all. It was one of the only times I tasted a club sandwich that didn’t make you want to give up by the third bite, they’re usually so dry and heavy. Here, it’s all very balanced (if I may put it that way), and it’s filling without being too heavy.

Pour ce qui est du Lori’s signature burger (steak, bacon, oignons caramélisés au vinaigre balsamique, fromage), presque même verdict. Très bon et juteux mais je ne pousserai pas le vice en disant que ça cale sans peser. Un pèse-personne est même prévu à la sortie pour la tribu des angoissés, pèse-personne que je n’ai pas utilisé (je fais partie de la tribu des « autruches »).

As for Lori’s signature burger (steak, bacon, onions caramelized in balsamic vinegar, cheese), it’s almost the same verdict. Very good and juicy, but I wouldn’t go as far as saying it’s filling but not heavy. A bathroom scale has even been set near the exit for the tribe of the anxious, scale that I didn’t step on (I’m with the tribe of those in denial).

KAT’Z BAGELS (3147 16th Street, SAN FRANCISCO, CA) : Adresse découverte par hasard lors d’une balade à Mission District. Je n’ai jamais été une fan des bagels (c’est juste un pain troué non ?…donc il y a moins à manger !) et ce restaurant m’a fait changer d’avis.

A place discovered randomly during a walk in Mission District. I was never a fan of bagels (it’s just bread with a hole in it right?…so there’s less to eat!) and there I changed my mind.

Le bagel est préparé et cuit sur place. On a le choix entre plusieurs pains : nature, sésame, à l’ail… etc. Puis différentes garnitures. J’avais choisi le bagel à l’ail garni d’oeuf, tomates, mozzarella et basilic. Tout chaud, toasté à point : un régal.

The bagel is prepared and baked on the spot. You choose between different types of bread: plain, sesame, garlic…etc. and then between various toppings. I chose the garlic bagel with egg, tomato, mozzarella and basil. Warm, perfectly toasted: delicious.

On peut également choisir de le prendre à emporter. Mais le déguster sur place a aussi son charme.

You can even take it to go. But having it onsite has a charm of its own.

SUZU NOODLE HOUSE (1825 Post Street (Kinokuniya Building, Japantown) SAN FRANCISCO, CA) : Pas du tout typique mais comme je vous l’ai dit, j’ai beaucoup erré à Japan Town où vous pouvez vous laisser tenter par de multiples gourmandises asiatiques : bubble tea, pâtisseries, crêpes japonaises, beignets… Vous avez l’embarras du choix !

Cette adresse m’a été recommandé par une passante japonaise qui connaît bien le quartier et je n’ai pas été déçue.

Not at all typical, but as I told you, I roamed about Japan Town quite a bit, where you can be tempted by numerous asian treats: bubble tea, pastries, japanese crêpes, fritters….you’re pretty much spoiled for choice!

This address was a recommendation of a japanese passerby who knows the area well, and I wasn’t at all disappointed.

Le nabeyaki udon servi dans sa marmite était délicieux. The nabeyaki udon served in its pan was delicious.

Le curry rice au poulet frit également. Une adresse pour ceux qui cherchent l’exotisme à San Francisco.

As was the rice curry with fried chicken. A great place for those that are looking for a touch of exotism in San Francisco. (English translation by Bleu Marine)

Les petits papiers


Ah la papeterie ! Les carnets, les crayons… j’ai toujours adoré. Cliquez sur les objets pour les voir de plus près ! Notebooks, pens… I always loved stationery ! Click on the items to watch them closer !

Page 1 sur 16123410Dernière page »