Tag Archives: Japon

Day 18 : Good Bye Japan !

Nous arrivons au bout de notre voyage au Japon. Je me sens encore une fois remplie de nostalgie.

Cela va faire 2 mois que je suis rentrée de ce fabuleux voyage mais le fait de le partager ensuite avec vous m’a laissée immergée dans cette culture : il ne se passe pas une journée sans que je ne pense / mange / lise / rêve Japon. Encore plus qu’avant. Mais avant de sortir les mouchoirs, il me reste 2 adresses à vous partager.

This is the end of our trip in Japan. I’m once again filled with nostalgia.

It’s been 2 months since I came back from this fabulous trip, but sharing it with you kept me immersed in the culture: not a single day goes by where I’m not thinking / eating / reading / dreaming Japan. Maybe even more so now than before. But before I get my tissues out, I have 2 spots I want to share with you.

KAPPABASHI-DŌRI

Pour les derniers jours de voyage, je ne saurais trop vous conseiller de vous rendre à Kappabashi-dōri : cette rue était située à deux pas de notre appart’ à Asakusa alors on ne s’est pas privés !

For the final days of the trip, I can’t but encourage a trip to Kappabashi-dōri: this street was located minutes away from our flat in Asakusa, so we didn’t cut back!

Mais qu’y a t-il d’intéressant dans cette rue ? Tout simplement pléthore d’accessoires de cuisine, boîtes à bento et vaisselle japonaise à prix très intéressant.

But what is there to find in this street? A huge amount of kitchen accessories, bento boxes and japanese tableware, for incredibly interesting prices.

En effet, cette rue fournit la plupart des restaurants de la ville. Vous pouvez également y trouver de la nourriture factice en plastique, que l’on voit fréquemment dans les vitrines des restos.

This street is actually where most of the local restaurants get furnished. You can also find that fake plastic food that you see in restaurant window displays.

Pas sûre que vous en fassiez grand chose avec chez vous, mais si vous voulez faire une blague à vos convives, on ne sait jamais !

Not sure what you’d do with it, but if you want to play a joke on your friends, it might just do the trick!

Shabu shabu à KISOJI, GINZA

(World town building 5F, 5-8-17, Ginza, Chuo-ku, Tokyo) Dernière adresse gourmande à vous partager et pas des moindres. Si vous voulez vous faire plaisir dans les règles de l’art, cette adresse de shabu-shabu est faite pour vous.

This is the last address I have to share, but as the saying goes: it’s last but certainly not least! If you really want to treat yourselves, this shabu-shabu address is just what you need.

Mise en bouche et Sashimis en entrée

Le shabu-shabu est une fondue japonaise qui consiste à tremper des légumes et de la viande de boeuf cru dans un bouillon chaud. Nous avons pris un menu et du début jusqu’à la fin, ce fut l’extase.

Shabu-shabu is a japanese fondue where you dip vegetables and raw beef in boiling broth. We took the full menu, and it was heavenly.

Sauces Ponzu en haut à gauche et Gomadare à droite

Chaque bouchée de boeuf trempée ensuite dans le gomadare (sauce au sésame) puis le ponzu (sauce au soja et yuzu) était un feu d’artifice.

Each bite of meat dipped first in the broth, then in gomadare (sesame sauce) and finally in ponzu (yuzu and soy sauce) was just fireworks for our tastebuds.

Et lorsque l’on croit que c’est terminé… ça continue ! En fin de repas, la serveuse nous amène des nouilles et des gâteaux de riz à déguster dans le bouillon qui s’est imprégné de tous les sucs de la viande, des légumes… Dieu que c’est bon !

And just when you think it’s finished, there’s more! At the end of the meal, the waitress brought us noodles and rice cakes to dip into the broth that has captured all the meat and veggie juices…my God it was good!

Dans mon souvenir, ce n’est pas donné (environ 8000 yens cad 60 euros le menu) mais l’accueil, la nourriture sont excellents.

If my memory serves me right, it wasn’t cheap (about 8000 yens, so around 60 euros per menu) but the service and the food are excellent.

Toutes les bonnes choses ont une fin…

Et voilà, vous lisez ici les dernières lignes de mon journal de bord japonais. Tristesse. J’ai souvent beaucoup détaillé (chapeau bas à mes traductrices qui ont dû souffrir de ma logorrhée) mais je voulais vraiment que cela puisse vous servir si vous avez la chance de visiter ce pays un jour.

Et je me suis dit qu’au pire, si vous ne lisez pas, vous regarderez les photos ! (djeuyq »sdçdnbeh$ù_§tg ssjsn >> je peux donc écrire n’importe quoi ici puisque vous ne me lisez pas… haha !)

J’espère en tous cas que vous avez pris plaisir à parcourir ce pays avec moi. Grâce à vous, j’ai vécu 2 fois ce voyage exceptionnel. Je me souviens de toutes ces personnes qui ont croisé mon chemin, de chaque ambiance, chaque odeur (Tsukiji market inclus… !).

J’ai apprécié ce sens de la rigueur et de la discipline mélangé à cette étrange folie et cette créativité sans limite. La sensation de manque ne me quitte pas mais j’ai l’espoir de découvrir de nouvelles facettes de ce pays le plus vite possible, si l’avenir me le permet. Très cher Japon, nous nous reverrons…

And so here we are, this is the end of my japanese travel diary. Sadness. I often detailled a lot (I’ll draw my hat to my translators, who undoubtedly suffured my logorreha) but I really wanted it to be useful, if you ever get to visit the country.

And I thought that in any case, even if you don’t read, you’ll at least look at the picutres! (djeuyq »sdçdnbeh$ù_§tg ssjsn >> I can write what I want since you’re not reading…haha!)

I hope you enjoyed travelling the country with me. Thanks to you I got to relive this exceptional trip. I remember all the people I met, each atmosphere, each smell (Tsukiji marked included…!).

I really enjoyed the discipline mixed with this strange craziness and unlimited creativity. I can’t get rid of that sense of loss, but I’m hopeful I’ll get to discover yet new sides of this country sometime in a not too distant future. Dear Japan, we’ll see each other soon… (English translation by Bleu Marine)

PS : Pour les nostalgiques, mon « Japan travel diary »  est donc désormais complet / For all you wistful lot, my « Japan travel diary » is finally complete:

 MY JAPAN TRAVEL DIARY :
Notre appart à Tokyo
Day 1
: Sumida Park & Asakusa
Day 2 : Namco Namjatown
Day 3 : Omotesando & Harajuku
Day 4 : Ueno Park
Day 5 : Errances gourmandes à Omotesando
Day 6 : Odaiba お台場
Day 7 : Tsukiji market, Meiji & Yoyogi
Day 8 : Tokyo Skytree
Day 9 : Dans le train pour Osaka !
Day 10 : Osaka Castle & Hanami au Mint
Day 11 : Osaka DenDen Town
Day 12 : Nagoya
Day 13 : Takayama Spring Festival
Day 14 : Notre ryokan « Hoshidekan » à Ise
Day 15 : Ise & Futami
Day 16 : Tokyo DisneySea
Day 17 : Shopping à Ginza
Day 18 : Good bye Japan ! (Kappabashi & Shabu-shabu)

Bye Bye Japan, I miss you already …

Day 17 : Shopping à Ginza

Écusson à broder Douze Août
Marinière « Play » Comme des Garçons (déjà vue ici)

Qui dit derniers jours de voyage dit… shopping ! Faire son shopping dans le quartier chic de Ginza n’est pas ce qu’il y a de plus avantageux mais nous n’y étions pas allés lors de notre premier voyage.

Last days of vacation often mean … shopping! Shopping in the chic area of Ginza isn’t really the best deal in town, but we hadn’t been during our first trip.

Ginza est un peu l’équivalent d’une avenue des Champs Elysées (quoique cette dernière perd de jour en jour son prestige selon moi) : les marques de luxe (Vuitton, Prada …) côtoient quelques enseignes bon marché (Uniqlo, Zara…).

Ginza is the equivalent of the Champs Elysées (even though the latter is loosing a bit of its prestige everyday, if you ask me): luxury brands (Vuitton, Prada…) stand next to much more affordable ones (Uniqlo, Zara…).

Le plus agréable, c’est d’y aller le week-end car la rue est fermée à la circulation : on peut aisément marcher en plein milieu de la route comme bon nous semble.

It’s really nice during the weekends, as the street is closed to traffic. You can walk right in the middle of the street if you want.

Vous pouvez choisir de vous perdre dans les nombreux grand magasins du quartier (Matsuya, Mitsukoshi…). De mon côté, je vous donne quelques adresses qui ont marqué mon passage (et ma carte bleue).

You can choose to wander off in one of the numerous malls (Matsuya, Mitsukoshi…). As for me, I’ll share some of the addresses that really marked my mind (and my credit card for that matter).

DOVER STREET MARKET GINZA

(Ginza Komatsu West 6-9-5, Ginza Chuo-ku, TOKYO) Un concept store sur 6 étages avec une esthétique incontestable ! Il en existe un à Londres, que je n’ai d’ailleurs jamais visité (erreur à réparer !). Ici, de nombreux créateurs dévoilent leur collection au fil des étages, notamment Rei Kawakubo, à l’origine de ce magasin et de la marque « Comme des Garçons ».

A concept store on 6 levels, with indisputable esthetics! There is one in London as well, that I never visited (a wrong to be righted!). A great number of designers reveal their collections on every floor, amongst which Rei Kawakubo, who made this mall happen, and created the brand « Comme des Garçons ».

Même si les prix sont évidemment loin d’être des plus amicaux (on peut le comparer à un Colette mais sans les gadgets), on peut y trouver des pépites et des éditions limitées à gogo, mais… vous pouvez juste y aller pour le bonheur des yeux aussi !

The prices are far from being friendly let’s admit (you can compare it with a Colette, but without the gadgets), but you can find hidden jewels and an endless amount of limited editions … or you can go just for some window shopping!

Montre / watch ASOS
Blazer H&M
Jeans MIH Jeans (déjà vu ici)
Sac / bag Balenciaga
Sneakers Converse

Le bon plan, c’est le stand « Comme des garçons PLAY » qui est presque moitié moins cher qu’en France : je me suis donc faite plaisir avec une marinière que je visais depuis un certain temps et un petit quelque chose que je vous montrerai plus tard.

A great deal is the « Comme des Garçons PLAY » stand – its half the french prices. So I splurged with this breton striped top that has been on my radar for quite some time now, and a little something else, that I’ll be showing you later on.

UNIQLO GINZA

(Chuo-ku, 6-9-5 Ginzakomatsu East Building 1F ~ 12F) Un bâtiment de 12 étages qui renferme toute la collection Uniqlo !!! Il y a déjà 2 magasins à Paris mais visiter celui-ci fait office de pèlerinage.

Et c’est aussi un bon moyen de ramener quelques souvenirs inédits (Une collection de tee-shirts « souvenir » (=O-miyage) est vendue exclusivement au Japon : idée cadeau pour les proches !)

A 12 story building with all the Uniqlo collection!!!! There are already 2 stores in Paris, but this one is like a pilgrimage.

Plus its a good place to collect some exclusive souvenirs (a collection of « souvenir » tshirts (=O-miyage) is sold exclusively in Japan) for family and friends.

HAKUHINKAN TOY PARK

(8-8-11 Ginza, Chūō, TOKYO) Un équivalent du Kiddy’s land où l’on peut trouver plein de gadgets et de kawaieries, et des trucs à grignoter comme quelques Kit Kat aux goûts spéciaux.

The equivalent of Kiddy’s Land, where you can find tons of fun gadgets, kawai goodies and snacks like special flavored Kit Kats.

Séance de rattrapage ici si vous ne vous êtes pas déjà laissés tenter à Omotesando. It’s a good catch up session if you didn’t already succumb to temptation in Omotesando.

TOKYO KYUKYODO

(5-7-4 Ginza, Chuo-ku, TOKYO) Si vous êtes fan de belle papeterie traditionnelle, courez-y ! De magnifiques cartes postales, du papier japonais et un large choix de papier origami.

If you are a fan of traditional stationery, make sure you go! Beautiful postcards, japanese paper and a large choice of origami paper.

GINZA FOOD ADDRESSES

En ce qui concerne la nourriture, je n’ai malheureusement pas tout noté niveau adresse mais tout ce que j’ai goûté se trouve sur l’artère principale ou sur les rues perpendiculaires à celle-ci : je vous ai photographié les devantures pour que vous reconnaissiez les endroits (c’est là qu’un ravalement de façade a lieu, on est mal…).

As for the food, I unfortunately didn’t write down all the addresses, but all the things I ate came from stands on the main road or on roads branching off from it. I took pictures of the store fronts so you can recognize the places if you go (if they decide to do a facelift this will all be pointless, but nevertheless…).

GINZA KIYA Ginza shop

On y sert de délicieux udons (nouilles de blé épaisses). They have delicious udons (thick wheat noodles).

J’ai choisi le Gomoku nabeyaki udon servi dans une petite marmite, garnie de légumes, champignons et tempura.

I chose the Gomoku nabeyaki udon, served in a small pot, and garnished with veggies, mushroom and tempura .

Mon homme s’est délecté d’un excellent Curry udon (bien moins bourratif que ceux qu’on avait pu manger avant rue Ste Anne).

My S.O. enjoyed an excellent Curry Udon (much less filling than the ones we used to eat in rue St Anne).

GINZA AKEBONO

(5-7-19 Ginza, Chuo,, TOKYO) Ici on y sert des mochis (à base de riz gluant) fourrés à la pâte de haricot rouge et à la fraise : à manger dans les 24 h (car la fraise est fraîche) … Mais pour ça, je vous fais confiance !

You’ll find mochis (made with sticky rice) stuffed with kidney bean past and strawberry: to be eaten in the next 24 hours (the strawberries are fresh)…but I trust you will!

MINAMOTO KITCHOAN

(7-8-9 Ginza Chuoku Tokyo) Une pâtisserie traditionnelle japonaise avec de très bonnes crêpes matcha fourrées au haricot rouge et renfermant en son centre  un petit mochi moelleux !

A traditional japanese bakery with excellent matcha crepes stuffed with red beans and with a small mochi in the center! (English translation by Bleu Marine)

Previously on MY JAPAN TRAVEL DIARY :
Notre appart à Tokyo
Day 1
: Sumida Park & Asakusa
Day 2 : Namco Namjatown
Day 3 : Omotesando & Harajuku
Day 4 : Ueno Park
Day 5 : Errances gourmandes à Omotesando
Day 6 : Odaiba お台場
Day 7 : Tsukiji market, Meiji & Yoyogi
Day 8 : Tokyo Skytree
Day 9 : Dans le train pour Osaka !
Day 10 : Osaka Castle & Hanami au Mint
Day 11 : Osaka DenDen Town
Day 12 : Nagoya
Day 13 : Takayama Spring Festival
Day 14 : Notre ryokan « Hoshidekan » à Ise
Day 15 : Ise & Futami
Day 16 : Tokyo DisneySea

Day 15 : Ise & Futami

Après avoir posé bagage dans notre charmant ryokan, il est temps de visiter les alentours. Grâce à notre précieux JR Pass, nous avons pris le train pour Futami (environ 20min de trajet à partir d’Ise-shi) pour admirer les célèbres rochers mariés, « Meoto Iwa ».

After dropping our luggage in the charming ryokan, it’s time to discover our surroundings. Thanks to our precious JR Pass, we took the train to Futami (about 20 mins journey from Isa-shi) to admire the famous ‘Wedded Rocks’ of Meoto Iwa.

MEOTO IWA à FUTAMI

La ville est très paisible (probablement parce que ce n’était pas la pleine saison) et cela nous a fait un bien fou de voir la mer, après plusieurs jours passés dans le tumulte de la ville.

The town is very tranquil (probably because it wasn’t high season) and it was a thrill to see the sea after spending a few days in the chaos of the city.

Ces 2 rochers représentent l’union par le mariage entre 2 divinités fondatrices du Japon : le mari (Izanagi) et sa femme (Izanami). Ces deux rochers sont reliés par une corde sacrée tressée en paille de riz (= shimenawa).

The two rocks represent the marital union of the two divine founders of Japan: the husband (Izanagi) and his wife (Izanami). These two rocks are bound by a sacred rope braided with rice straw (=shimenawa).

Il semblerait que cette corde soit remplacée 3 fois dans l’année (on n’est jamais trop prudent dans un mariage de nos jours) lors de fêtes en Mai, Septembre et Décembre.

It seems that the rope is replaced 3 times a year (you can never be too careful with matrimony these days!) during celebrations in May, September and December.

FUTAMI OKITAMA JINJA

Aux abords de ces rochers sacrés, se dresse un sanctuaire shintoïste , le Futami Okitama Jinja : c’est un haut lieu de pèlerinage pour les couples et jeunes (ou vieux) mariés qui souhaitent que leur amour rime avec « toujours ».

Close to the sacred rocks lays a Shintoist sanctuary called the Futami Okitama Jinja: it’s the holy pilgrimage destination for old and young married couples alike who want their love to be « forever ».

J’avoue, j’ai acheté un petit souvenir dans ce sanctuaire histoire de ( et maintenant, je veux bien recevoir une nouvelle bague 3 fois par an, si je veux me calquer sur le principe des rochers mariés).

I have to say that I did buy I little trinket in this historical sanctuary (and from now on I will be waiting for my 3 rings a year, if I want to believe in the legend of the « Wedded Rocks »).

Des grenouilles disposées un peu partout seraient censées apporter la fortune également. Amour et fortune en même temps, on nous gâte, on nous gâte !

There are little ‘souvenir’ frogs scattered around everywhere which are meant to bring riches. Love and money in one foul swoop, we are spoilt, very spoilt!

ISE JINGU

Retour ensuite à Ise pour visiter le sanctuaire Ise jingu, que tout Japonais est censé visiter au moins une fois dans sa vie.

Back to Ise to visit the Ise Jingu sanctuary, that every Japanese is meant to visit at least once in a lifetime.

Il est composé de deux sanctuaires :  Ise Geku (sanctuaire extérieur, à 5mn à pied de la gare) et Ise Naiku (sanctuaire intérieur, situé à 20mn en bus de la gare d’Ise) . Les photos ne sont pas autorisées partout. J’ai donc fait ce que j’ai pu.

It is part of two different sanctuaries: Ise Geku (outside sanctuary, 5 mins walk from the train station) and Ise Naiku (indoor sanctuary, situated 20 mins bus ride from the train station). Taking pictures is not allowed everywhere so I did what I could.

Le sanctuaire est détruit et rebâti tous les 20 ans (la dernière reconstruction date de 2013), en hommage au symbole shintoïste de naissance et mort de la nature. En gros, on montre par là que rien n’est éternel (pas même l’amour qu’on nous a promis dans le sanctuaire de Futomi? Arggh ! Nous aurait-on menti ?!!!).

The sanctuary is destroyed and rebuilt every 20 years (last rebuilt was in 2013), honoring the Shintoist idea of birth and death of nature. Making us realise that nothing is eternal (not even the love we were promised in the Futomi sanctuary? Arggh! Are we being lied to?!!).

Sanctuaire KAWABE NANAKUSA

Situé à 2 pas du ryokan Hoshidekan, tout petit mais beaucoup, beaucoup de charme. Situated close by the Ryokan Hoshidekan, very small but bags of charm.

Place ensuite aux adresses gourmandes que j’ai pu tester à Ise : Now let’s talk about the gourmet addresses that I was happy to test out in Ise:

TORAMARU

(Kawasaki 2-13-6 , Ise) Un sorte de bar à tapas japonais (izakaya) qui sert de délicieux sashimis, sushis et d’autres délices.

A kind of Japanese tapas bar (Izakawa) who serve delicious sashimis, sushis and other delights.

Ici, personne ne parle anglais. Nous avons dû nous débrouiller comme on a pu pour commander, c’est-à-dire à renfort de gestes et de dessins pour ma part (j’ai même eu droit en remerciement à un portrait griffonné par un des cuisiniers)

Here nobody speaks English. We did our best to order by making lots of funny gestures and some drawings (they seemed to enjoy it because I even received a special scribbled portrait from one of the cooks).

Nous avons commencé par des sashimis, des kolokke (beignets de pomme de terre)  puis du poisson grillé.

We started with sashimis, some kolokke (potatoe buns) followed by grilled fish.

Conclusion avec des huîtres panées : un délice ! Le service est impeccable, l’endroit est chaleureux, j’ai adoré.

Then we finished off with fried oysters: a delight! The service was impeccable, the place warm and fun, I loved it!

FUTABAZUSHI

( Iwabushi 1-1-26, Ise) De délicieux sushis avec notamment le toro (thon gras) qui fond comme il faut dans la bouche !

Some delicious sushis with the famous ‘toro’ (fatty tuna) that melts in your mouth!

Encore une fois service aux petits oignons puisque le chef-sushi nous a même suivi ensuite en vélo pour s’assurer que nous avions pris la bonne direction pour retourner à la gare ! (plus que de la conscience professionnelle, de la bonté presque irréelle !)

Again amazing service which even went to the sushi-chef following us on his pink bike to make sure we followed the right direction to the train station! (more than professional conscience, pure human grace!)

EVERYDAY MILKY

Je ne sais pas quel est le nom exact de cette boutique de glace mais j’en ai déduit que c’était ça.

I don’t know what the exact name of this shop is but this is what I made of it.

Si vous croisez cette jolie enseigne (à 2 pas du sanctuaire Ise geku en direction de la gare), vous savourerez un bonheur crémeux comme on en fait peu.

If you go past this lovey place (a stone throw away from the Ise Geku on the way to the train station), you will savor a very ‘creamy’ happy moment.

SHIRASE

 (Adresse sur la carte ici / address on the map here) Une pâtisserie française à la japonaise. A patisserie ‘à la française’ in Japan.

Le Mont-Blanc et les pâtisseries au matcha sont à tomber, ce qui pardonnera les quelques fautes de français (« Moelleux aux amandeR » ?? Allo Paris? je vous entends mal ?).

The Mont-Blanc and the patisseries made with ‘matcha’ are divine which is enough to forgive their little spelling mistakes (« Moelleux aux amandeR » (sponge almondR cakes) ?? Hello Paris can’t hear you there !??). (English translation by Isa)

Previously on MY JAPAN TRAVEL DIARY :
Notre appart à Tokyo
Day 1
: Sumida Park & Asakusa
Day 2 : Namco Namjatown
Day 3 : Omotesando & Harajuku
Day 4 : Ueno Park
Day 5 : Errances gourmandes à Omotesando
Day 6 : Odaiba お台場
Day 7 : Tsukiji market, Meiji & Yoyogi
Day 8 : Tokyo Skytree
Day 9 : Dans le train pour Osaka !
Day 10 : Osaka Castle & Hanami au Mint
Day 11 : Osaka DenDen Town
Day 12 : Nagoya
Day 13 : Takayama Spring Festival
Day 14 : Notre ryokan « Hoshidekan » à Ise

Day 14 : Notre ryokan à Ise

On reprend encore le train pour nous diriger vers Ise, situé dans la préfecture de Mie. La modernité et l’effervescence de Tokyo ou d’Osaka semblent bien loin ! D’autant plus que nous avons choisi, pour cette étape, de loger dans une auberge traditionnelle (=ryokan) appelée Hoshidekan.

And we’re back on the train on our way to Ise, in the province of Mie. Tokyo or Osaka‘s modernity and turmoil seem so far away! All the more so with our lodging choice for this stop: a traditional inn (=ryokan) called Hoshidekan.

Je n’avais jamais expérimenté ce type de logement lors de mon précédent voyage et j’étais curieuse de découvrir cette douceur de vivre « à la japonaise ».

I had never tried this type of housing during my previous stay, and I was curious to discover this typically japanese dolce vita.

Dès l’arrivée, nous sommes accueillis par un jeune hôte qui parle quelques mots d’anglais, ce qui nous sera très pratique pour comprendre comment respecter les règles de vie dans cette maison traditionnelle. Après nous être déchaussés à l’entrée, la visite des lieux se fait sans attendre.

As soon as we arrive, we’re greeted by a young host who speaks some english – which will prove very useful to understand the house rules in this traditional home. After taking our shoes off in the hallway, we visit our new abode.

Il nous montre alors le petit jardin central, très fier de son « suikinkutsu 水琴窟 », un ingénieux système qui consiste à verser de l’eau dans un tube en bambou. Ainsi, on peut profiter de la douce chanson réalisée par le ruissellement de l’eau.

He shows us the small central garden, very proud of his « suikinkutsu 水琴窟 », an ingenious system where you pour water in a bamboo tube so you can enjoy the sweet song of the trickling water.

Nous dormirons  sur un futon que l’on dépliera la nuit tombée, sur le tatami de notre chambre avec vue sur le jardin.

We will be sleeping on a futon that will be unfolded in the evening on our room’s tatami, with a garden view.

En ce qui concerne la salle de bain, il faudra la partager avec les autres habitants du ryokan mais je vous rassure, nous ne nous baignons pas tous en même temps (quoique si vous êtes d’humeur philanthrope…) : la porte se ferme à clef, il suffit juste de s’entendre sur qui ira se baigner en premier.

As for the bathroom, we will have to share it with the other people living in the ryokan, but let me reassure you right off, we don’t take our bath all at the same time (although, if you’re in a philanthropic mood…) : the door can be locked, you just need to decide on who gets to go first.

 A l’intérieur de la salle d’eau, on se croirait dans un épisode de Ranma 1/2 : on s’assoit sur des petits tabourets afin de se laver à l’eau et au savon (à l’aide d’un petit seau de bois ou d’un traditionnel pommeau de douche pour ceux qui ne voudraient pas changer leurs habitudes).

Une fois bien propre, on peut choisir de se plonger dans le bain à 42°C  histoire de se détendre entièrement. Le pied !

Inside, it’s like an episode of Ranma 1/2: you sit on small stools to wash yourself with water and soap (and the help of a small wooden bucket or the traditional showerhead for those who have habits).

Once clean, you can take a dip in a 42°C bath, and totally relax. Divine!

Pour faire honneur à l’endroit, j’ai revêtu le yukata (kimono d’été) que j’ai acheté à Tokyo, Asakusa en compagnie de « Kotome-san », ma tante japonaise.

J’ai profité de sa présence pour lui poser toutes les questions possibles et m’assurer que je ne faisais pas de faux pas une fois que je me m’habillerai ainsi (« Peut-on porter des chaussettes (=tabi) avec un yukata ? Quelles sandales (=getta) choisir? On recouvre le pan gauche sur le pan droit du col n’est ce pas ? » etc etc )

To honor the location, I wore the yukata (summer kimono) that I bought in Tokyo, Asakusa with « Kotome-san », my japanese aunt.

I took advantage of her being there to ask her all possible questions and make sure I was doing everything right if I wore it (« can you wear socks(=tabi) with a yukata? Which sandals (=getta) should I choose? You’re supposed to fold left over right, right? »  etc. etc.)

Le yukata est traditionnellement porté lors des festivals d’été ou dans les onsen (sources chaudes). Dans la boutique, j’avais le choix entre un obi (ceinture) traditionnel ou un obi avec le noeud déjà fait.

The yukata is traditionally worn during summer festivals or in the onsen (hot springs). In the shop, I could choose between a traditional obi (belt) or one with a ready-made knot.

Yukata, obi, gettas et tabis achetés à Asakusa, Tokyo
Rouge à lèvre / lipstick Absolu Velours « Velours de Pourpre » Lancôme
Vernis à ongles/ nailpolish « I think in Pink » O.P.I

Je ne voulais pas tomber dans la facilité, j’ai donc demandé à la vendeuse comment réaliser le noeud dans le dos pour que je puisse le refaire plus tard dans les règles de l’art. Je suis restée une bonne heure dans la boutique, photographiant toutes les étapes avec mon Iphone (il existe des tutoriels sur Youtube cela dit) et victoire ! Nous avons réussi à le reproduire ici à Ise  !

Me voici donc avec un look du jour un peu « cliché japonais » mais c’était vraiment trop tentant, surtout dans un tel lieu ! J’espère que vous apprécierez  en attendant de retourner à nos visites !

I didn’t want to take the easy road, so I asked the saleswoman to explain exactly how to make a knot in the back, so that I could do it on my own later on, and do it right! I spent at least an hour in the shop, taking pictures of all the steps with my Iphone (although…tutorials can be found on Youtube) and victory! We managed to reproduce the knot here in Ise!

Here I am with the outfit of the day, a tad « cliché » perhaps, but it really was all too tempting, in such a location: I hope you’ll enjoy it, before we resume our visits! (English translation by Bleu Marine)

Ryokan HOSHIDEKAN
2-15-2, Kawasaki
ISE, Mie

Previously on MY JAPAN TRAVEL DIARY :
Notre appart à Tokyo
Day 1
: Sumida Park & Asakusa
Day 2 : Namco Namjatown
Day 3 : Omotesando & Harajuku
Day 4 : Ueno Park
Day 5 : Errances gourmandes à Omotesando
Day 6 : Odaiba お台場
Day 7 : Tsukiji market, Meiji & Yoyogi
Day 8 : Tokyo Skytree
Day 9 : Dans le train pour Osaka !
Day 10 : Osaka Castle & Hanami au Mint
Day 11 : Osaka DenDen Town
Day 12 : Nagoya
Day 13 : Takayama Spring Festival

Page 1 sur 19123410Dernière page »