Kochi

· Food, Illustration, Voyage

Enfin ! Je reprends le récit de notre road-trip japonais d’il y a 1 an tout pile. À cette même date je me trouvais dans la ville que je vais vous décrire aujourd’hui : Kōchi !  L’ambiance change complètement par rapport ce que nous vivons cette année n’est-ce pas ? J’espère en tous cas arriver à vous faire évader un peu le temps d’un billet, avec cet immense plaisir de me replonger dans ces photos d’un autre temps, le temps de l’insouciance et de la liberté.

Je vais donc développer notre parcours dans la ville de Kōchi qui est elle-même située dans la préfecture de Kōchi, elle-même appartenant à l’île de Shikoku que nous sommes en train de parcourir… Vous suivez ? Nous avons séjourné 2 nuits à Kōchi (la ville), ce qui nous a laissé un peu de temps pour visiter ses différents points d’intérêt que je vais vous raconter ci-après .

 

Le château de Kochi

Nous ne sommes restés qu’à l’extérieur, souhaitant privilégier d’autres visites dans la ville mais en voici un aperçu, montrant le parc environnant. Ce château, construit en 1611 est le témoin de l’époque Edo et renferme un musée.

Pour les fans d’animation nippone, sachez que ce château apparaît visiblement dans un film Ghibli « Je peux entendre l’océan » dont l’action se déroule à Kōchi (je ne l’ai pas vu, comme la plupart des films Ghibli= oui je sais, la honte ! mais je compte me rattraper sur Netflix).

 

La plage de Katsurahama

La voiture était bien pratique pour y accéder sinon j’imagine que l’on peut prendre le bus (car située à 30mn du centre-ville de Kochi). Cette plage bordée de pins est assez spectaculaire et nous avons eu la chance de bénéficier de cette météo superbe.

Malheureusement, pas de baignade autorisée vu la dangerosité du courant, donc ne prévoyez pas de maillot de bain, ou alors promenez-vous seulement en maillot de bain si ça vous chante (mais il restera désespérément sec).

Cette plage est réputée pour abriter la statue d’un VIP de Kochi : j’ai nommé Sakamoto Ryoma (qui a même un musée en sa mémoire si vous voulez pousser davantage vos connaissances à son sujet). En bref, on lui doit la fin de l’ère féodale au Japon, ce qui mérite bien autant d’attention.

À côté de ça, un joli petit temple surplombe les vagues après avoir marché sur un pont au bout de la plage. L’endroit est excessivement photogénique et impressionnant comme en témoignent ces photos.

 

Le marché Hirome

Ce marché de la ville est un marché couvert constitué de 7 sections aux univers distincts mais la nourriture y a évidemment la part belle. On en a profité pour y déjeuner en voguant de stands en stands pour goûter à ce qui nous faisait envie. Je n’ai pas de stand particulier à recommander, laissez-vous guider par votre intuition et vos envies !

Calamars grillés et crêpes aux mochis

 

Nous y avons testé la spécialité de la région : le tataki de bonite, plat emblématique de la préfecture de Kochi. Une sorte de thon rose juste saisi, mi-cuit qu’il convient de déguster accompagné d’oignon vert, de gingembre et/ou de l’ail… le plat parfait pour les étreintes amoureuses (distanciation sociale ?).

Katsuo no tataki (tataki de bonite)

 

La région est également réputée pour ses agrumes et ses frites de patate douce. Faites-vous plaisir, le marché est le lieu typique pour découvrir de nouvelles saveurs, sortez des sentiers battus et osez !

 

Temple Chikurin-Ji  (Temple 31)

On ne perd pas de vue le pèlerinage des 88 temples de Shikoku : Ce temple vaut le détour non seulement pour notre collection de calligraphies mais aussi pour sa pagode à 4 étages et son écrin de verdure particulièrement apaisant. Je vous laisse admirer.

 

 

 

Autres idées de visites

Voici quelques pistes de visites (que nous n’avons malheureusement pas pu tester) mais qui semblent intéressantes si vous séjournez dans le coin.

LE JARDIN BOTANIQUE MAKINO : ce jardin est dédié à un botaniste japonais réputé, Tomitaro Makino ou « le père de la botanique japonaise » (rien que ça). En face du temple Chikurin-ji, il ravira les amoureux d’érables, chrysanthèmes et autres splendeurs végétales du Japon.

LE FESTIVAL DE DANSE YOSAKOI : Un festival de danse traditionnel qui a lieu le 10 et 11 Août de chaque année (sauf cette année peut-être !). La danse Yosakoi fait intervenir un accessoire que vous verrez un peu partout dans la région : le naruko (une sorte de castagnette japonaise en bois). De nombreux groupes de danse viennent participer au concours organisé durant le festival. L’ambiance doit être tellement chaleureuse, colorée et festive (et j’imagine les stands de nourriture qui vont avec, hehe ! ).

L’OBSERVATOIRE GODAISAN : pour surplomber la ville et admirer le panorama.

 

Gourmandises à Kochi

Nous avons principalement mangé sur le pouce, sur le marché, mais voici 2 adresses recommandées par des locaux qui ont retenu notre attention (et ravi nos papilles)

KUMONYA (1 Chome-4-15 Harimayacho, Kochi) : Un restaurant d’izakaya complètement dépaysant et authentique.

On s’assoit au comptoir, aucun menu en anglais évidemment, nous nous sommes laissés guider par les recommandations du chef… et ce fut la régalade ! Bonite sous toutes ses formes (tataki et maki),  coquillages (je ne saurais dire leur nom), aubergines grillées, tout était absolument délicieux !

PÂTISSERIE NEGRITA : Il me semble que c’est une chaîne de pâtisserie. Si vous êtes en manque de pâtisserie française version nippone, l’endroit est fait pour vous. Assez petit mais il a su combler notre petite envie de sucré. Mention spéciale à la serveuse adorable (qui a peut-être changé depuis).

 

L’hébergement à Kochi

Nous avions réservé un hôtel sans prétention : le Comfort Hotel Kochi surtout pour sa localisation en centre-ville. C’est ici que nous avons eu du mal à nous faire comprendre au sujet d’un parking réservé mais qui en fait ne l’était pas ! Nous avons donc dû nous garer dans un parking public à grand renfort de gestes explicatifs mais tout s’est finalement bien passé…

La chambre était assez petite à mon souvenir mais amplement suffisante pour ce qu’on voulait y faire : dormir.

 

J’espère que vous avez apprécié la visite, d’autant plus en cette période de déconfinement confiné pas très nette. Rendez-vous au prochain épisode pour s’éloigner un peu de la ville et partir le long de la rivière Shimanto !

21 commentaires

  1. Répondre

    annie

    J’adore ces récits !! on les reçoit au compte goutte ça prolonge l’expérience 🙂
    je devais aller au japon cette année pendant les vacances d’avril, mais la pandémie de covid-19 a tout chamboulé ! mais du coup, j’ai encore une année pour le préparer, et je vais m’inspirer de tes destinations XD

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Pour être au compte goutte c’est au compte goutte hehe ! Mais oui ça permet de continuer à voyager ! Ah oui pas mal de gens ont du annuler leur voyage mais j’espère que tu seras encore plus prête pour le prochain !

  2. Répondre

    Melo

    J’attendais cet article sur la ville de Kochi avec impatience ! Ca a confirmé mon avis d’y aller et les conseils restos vont m’être utiles.

    Petites précisions concernant le FESTIVAL DE DANSE YOSAKOI :
    – il a en effet officiellement été annulé pour cette année. D’ailleurs l’équipe de France de yosakoi qui devait y participer cette année devra attendre la prochaine édition en 2021! Si cela intéresse des personnes d’en savoir plus sur cette équipe et les soutenir : https://www.gofundme.com/f/objectif-kochi-2020-la-france-danse-au-japon

    – il débute le 9 août au soir avec feu d’artifice et soirée d’ouverture. Ensuite, il y a 2 jours de festivals organisés par la préfecture de Kochi (10/11) et ensuite un dernier jour (le 12) d’une compétition nationale.

    – si vous n’êtes pas à Kochi en août, il y a un musée-espace dédié qui permet d’en découvrir plus sur cette danse

    Mon voyage cet été à Shikoku est tombé à l’eau mais j’espère pouvoir y aller l’année prochaine et découvrir cette région !
    Encore merci de nous faire voyager à distance!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Mercis beaucoup pour ces infos ! Je ne savais pas qu’il existait une équipe française c’est génial ! Go go !

  3. Répondre

    Charlotte Le gac

    Tes photos sont magnifiques et ça me donne encore plus envie de retourner au Japon.. un jour!

  4. Répondre

    L&T

    Que de beaux souvenirs ! L’architecture est si jolie et le japon est riche en belles surprises (comme cette plage!) J’espère pouvoir découvrir ce pays prochainement.

  5. Répondre

    Emilie

    Découvrir ton article en ce jour férié est un vrai petit bonheur. J’adore tes photos! je prévois un jours de retourner au Japon, je vais devoir faire un choix dans tout ce que je vois sur ton blog pour choisir mon itinéraire 😀

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Bien ravie qu’il te plaise ! merci ! Oui il y a le choix mais l’idéal est de se concentrer sur une zone et vraiment profiter de cet endroit en visitant quelques lieux 🙂

  6. Répondre

    shaïna - cookileparadise

    Bel article sur Kochi, j’apprends à chaque fois un lieu et un visage différent du Japon. Je note tes petits conseils car si un jour je vais au Japon, ils me seront précieux. Les photos sont sublimes et tes illustrations j’adore ^^
    Douce fin de journée à toi ! A bientôt !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Ravie de te faire découvrir de nouveaux coins au Japon ! J’espère qu’ils te seront utiles à l’avenir et merci pour les compliments !
      à bientôt pour la suite 🙂

  7. Répondre

    Clémence

    J’adore toujours autant ces articles, lors de mon dernier voyage au Japon j’ai suivi tes conseils et j’ai pu découvrir des endroits très sympas.
    J’ai prévu d’y retourner à l’automne, 13 jours – moitié Osaka/Shikoku et moitié Okinawa – autant dire que ça va être speed 😀
    J’aimerai visiter au moins 1 des 88 temples, dans ceux que tu as visité lequel as-tu préféré?
    Merci!

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Merci beaucoup et ravie d’avoir pu t’aider lors de mes précédents voyages !beau programme dis moi ! En ce qui concerne les temples je dirais que celui- ci était quand même le plus varié et vaste (En plus en face tu as le musée botanique) donc ça peut valoir le coup d’enchaîner les deux : j’opterais donc pour celui-ci ! Bons préparatifs !

      • Répondre

        Clémence

        Oui le Starbucks d’Omotesando nous a sauvé la vie quand nous étions à Tokyo par 40°, grâce à ton article 🙂
        Je note ce temple dans notre itinéraire!

        Merci!

  8. Répondre

    Mélanie

    Bonsoir, ton article donne vraiment envie d’aller visiter cette partie du Japon ! Petite question : as-tu vu des insectes lors de ton séjour ? J’ai une phobie de tout ce qui est cafards, araignées, et autres trucs qui rampent… Merci

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      merci ! Alors je dirais … pas plus qu’en France ! si tu es à la campagne , forcément tu croises plus de bestioles mais pas plus qu’ici ! (d’autant plus que le Japon est bien plus propre (et de loin) que la France… donc des cafards, je pense que ça risque d’être très rare d’en voir…)

      • Répondre

        Mélanie

        Merci pour ta réponse 🙂 mon copain y est allé deux fois et n’a rien vu (il a essentiellement fait de la ville) mais quand j’ai lu des articles sur les insectes au Japon j’ai pris peur ^^

  9. Répondre

    Aude

    Comme pour ton article sur Shimanto, tes photos ne font que renforcer cette envie de repartir vers ce beau pays.
    Et ton carnet de voyage me fait rêver !

    • Répondre

      Tokyobanhbao

      Cette partie du Japon est vraiment magnifique et surprenante ! Il y a encore tellement de lieux à explorer de toutes manières ! Il faudra certainement revenir 😉 merci à toi !

Laissez un commentaire

* Ces champs sont obligatoires Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.