Amazing cutout boots!

· Feel inspired, Mode

Ces chaussures. Des Balenciaga. Canon. Je pense qu’elles font partie de la tribu des « Soit j’adore soit je déteste » puisqu’elles ne sont pas très féminines par leur forme « Ranger » et cette découpe qui laisse respirer le pied (enfin tout du moins le talon) à la manière d’une sandale. Ce n’est pas ce qu’on appelle de la chaussure de premier rendez-vous. Faire du pied avec , ça promet de jolis bleus sur les tibias de ces pauvres chéris. Autant dire que les 3/4 des messieurs vont détester ( le 1/4 restant doit vraisemblablement aimer les bleus). Mais bon, ils n’auront qu’à regarder nos yeux et pas nos pieds, le problème sera réglé. Je ne sais absolument pas où l’on peut trouver ces merveilles (à la boutique Balenciaga je suppose) ni à quel prix. Peut-être même déjà Sold Out. Mais avant d’envisager un hypothétique achat fantasmé, je voulais les mettre en situation sur mon modèle du jour, Tokyobibi, toujours prête à se dévouer pour la bonne cause. Deux tenues réalisées avec des habits m’appartenant, histoire de voir si la chaussure sait se plier aux variations de garde-robe. Bon, ça a l’air de s’associer facilement en plus. Voilà voilà voilà… On est bien avancées à présent…

These shoes. Balenciaga. Hot. I think they belong to the « You either love it or hate it » tribe since they’re not very womanly, with their « Ranger » shape, and this cut that lets the foot breathe (or well at least the heel) like a sandal would. It’s not what you would call the « first date » kinda shoe. Try and play footsie while wearing thoses and you’ll end up with nice bruises on the legs of whoever your sitting across from. So of course, 3/4 men are going to hate them (the remaining 1/4 must like bruises). But well, they’ll just have to look into our eyes, and not down at our feet, and the problem will be solved. I really don’t know where these wonders can be found (at the Balenciaga store I suppose) nor at what price. Maybe they’re already sold out. But before contemplating a hypothetical fantasized purchase, I wanted to to see them in action on today’s model, Tokyobibi, always ready to serve a good cause. Two outfits with clothes of mine, just to see if the shoe knows how to adapt to the wardrobe’s variations. Well, on top of it all, they seem to be easily associated. Well, well, well … where does that leave us now? … (English Translation by Bleu Marine)

A gauche: Chapeau/ hat Uniqlo, Robe/dress ASOS, Pull/ sweater H&M, Sac/ bag American Apparel, Cutout boots Balenciaga A droite: Chemise en jean/ denim shirt Warehouse , Beetle X-ray tee Topshop, Short en cuir/Leather shorts Vero moda, Cutout boots Balenciaga

Crédit Photo: Fashion Toast

Star Wars collection

· Mode

J’ai toujours préféré les histoires qui se passent dans des décors futuristes par rapport à celles qui se déroulent durant des époques antiques ( J’avoue par exemple que je n’ai pu tenir jusqu’au bout de la saga du Seigneur des anneaux… Oui je sais, sacrilège!)  C’est donc tout naturellement que j’ai grandi avec Star wars puisqu’à quelques années près , je suis née en même temps que la trilogie initiale. Et mon amour pour la saga a atteint son point culminant le jour où mon cher Ewan a endossé le rôle de Obi-wan Kenobi dans la nouvelle trilogie. D’où cette micro-collection de petits objets à connotation « geek » : un tee-shirt, des petits Lego aimantés (Devinez qui est mon chouchou?) et dernièrement ces clés USB très astucieuses (J’adore enlever le casque de Dark Vador pour l’aider à mieux respirer… Que voulez-vous, j’aime prendre soin de ce cher « Ani » malgré son mauvais caractère…). Bon, ne vous moquez pas… il n’y a pas d’âge pour basculer du côté obscur de la force, n’est-ce pas?

I always had a preference for futuristic stories rather than those that happen during more medieval or antique times (For example, let me confess here and there that I did not last through all of the Lord of the Rings saga … yes I know, it’s criminal!) So it’s only natural that I grew up with Star Wars, since I was born within a few years of the initial trilogy. And my love for the saga reached its peak the day my dear Ewan played Obi-wan Kenobi in the new trilogy. Hence the micro-collection of small objects with the « geek » connotation : a t-shirt, little magnet Legos (Guess which one is my favorite?) and lastly these clever USB keys (I love taking Darth Vader’s  helmet off to help him breathe more easily…What can I say, I like taking care of this dear « Ani » even if he has a bad temper…). Yeah, well, don’t make fun … there’s no age to give in to the dark side, is there? (English translation by Bleu Marine)

Clé USB/ USB keys « C3-PO » & « Darth Vader » Mimobot
Tee shirt H&M (déjà vu ICI)
Figurines aimantées/ magnets Lego
Vernis/ nailpolish « Ankara » Mavala

Zarbi Zebra ?

· Mode, Petites tenues en situation

Vous vouliez voir mes baskets de la savane en situation? Les voici! Ce n’est pas leur première sortie dans la nature puisque j’ai eu l’occasion de les porter « hors caméra » . Alors bien sûr, devant un public non averti , elles ont suscité des rictus et de grand yeux écarquillés du genre « Non mais qu’est-ce que tu nous as sorti encore là? » C’est dans ces moments-là que je me dis que nous n’avons pas tous le même seuil de tolérance dans le domaine de la bizarrerie (…si bizarrerie il y a, car pour le coup, ces baskets, je ne leur trouve pas vraiment quelque chose de très outrageux) . Je suis loin de me considérer comme quelqu’un de très extravagant au niveau vestimentaire (je l’étais plus il y a quelques années) alors ça m’étonne toujours lorsque je suis vue comme une bête sauvage (Bon dans le cas de ces baskets, « bête sauvage » est plus qu’approprié finalement!). La prochaine fois, je me rase la moitié de la tête, on va bien voir si on remarque mes baskets zébrées après ça!

So you wanted to see my safari tennis shoes in action? Here they are! It’s not their first outing into the wilderness, since I had the opportunity to wear them « off camera ». So of course, in front of an unprepared audience, they made for a couple of weird faces and eyes opened wide, like « What in the world have you got here this time around? » It’s in these moments that I tell myself that we don’t all have the same tolerance level when it comes to the weird (if weird there is, for regarding those tennis shoes, I don’t really find them to be anything very outrageous). I’m far from considering myself as an extravagant person clothes-wise (maybe a bit more so a couple years back) so I’m always surprised when I’m seen as a wild animal (Well, in the case of the shoes, « wild animal » is all in all more than appropriate). Next time, I’ll shave half my head, to see if anyone notices the zebra tennis shoes after that! (English translation by Bleu marine)

Blazer H&M (Conscious Collection)
Tee shirt Marc Jacobs
Sac/ bag City Balenciaga
Shorts Minkpink
Collants/ tights « Magic touch » Wolford
Bague/ ring Low Luv by Erin Wasson
Sneakers Ash

Safari Disco Stuff

· Illustration, Mode

L’imprimé animalier s’est plus que jamais démocratisé ces dernières années, je ne vous apprends rien. J’ai d’abord succombé au léopard. D’ailleurs, vous me voyez en dégainer régulièrement une petite touche dans mes tenues.  Au départ, je ne pensais pas que ça allait être aussi facile à dompter: une petite note de léopard rend clairement la tenue moins sage et plus cool. Et le dernier arrivant dans mon dressing est le zèbre! J’ai craqué pour ces baskets imprimé « zèbre » car elles m’éviteront de tout miser sur le léo (Il faut qu’elle se repose aussi la brave bête!). Et la surprise que m’a réservée ce zèbre, c’est son « arrière-train » clouté : le zèbre est censé être moins féroce que le léopard mais attention! Il cache bien son jeu! J’ai donc voulu rassembler sur une même photo tous les objets d’inspiration « Safari » que j’affectionne particulièrement en ce moment: Le sac que vous connaissez bien à présent, les nouvelles baskets « zèbre » et l’un de mes albums fétiches depuis quelques mois: « Safari Disco Club » de Yelle.

Yelle a clairement évolué depuis son premier album et dans le bon sens: les chansons sont plus mélodiques mais tout aussi pêchues (En live c’est un concentré d’énergie: un vrai kangourou monté sur ressort!) . Il y a toujours la petite note d’humour décomplexé et décontracté dans les paroles. Bref, vous l’aurez compris, grâce à ma panoplie safari, le tigre est en moi!

The animal print is more democratic now than it has ever been, these past few years, I’m not teaching you anything there. First I succumbed to the leopard. You can regularly spot a small touch of it here and there in my outfits. At the beginning, I didn’t think it’d be so easy to tame : a little hint of leopard clearly makes an outfit less preppy and more cool. And the last one to make it to my closet was the zebra!  I totally fell for these zebra imprinted tennis shoes, especially because they’ll keep me from always going for the leopard (it has to rest, poor thing!). And the surprise this zebra had in store for me was the studded back of shoe : the zebra is supposed to be less fierce than the leopard , but beware! It hides it’s game well! Which is why I wanted to gather on one picture all those « safari »inspired objects I like so much at the moment : the bag you know all to well now, these new zebra tennis shoes and one of my favorite albums for the past few months : « Safari Disco Club » from Yelle.

Yelle has clearly evolved since her last album, and I mean that in the good way : the songs are more melodious, while still as punchy (And live onstage, she’s a true powerhouse : a real kangaroo mounted on springs!). There’s always that little hint of unhibited and relaxed humour in the lyrics. Well, you’ll have guessed, thanks to my safari panoply, the tiger is in me!!

Baskets »zèbre »/ « zebra » sneakers Ash
Sac léopard /leo bag The Kooples
CD « Safari Disco Club » Yelle

D’ailleurs, vous pouvez voir en action dans ce double clip la coiffure canon dont je vous parlais la dernière fois.  « Que veux tu » (qui est ici à la suite de la chanson « Safari Disco Club ») est un de mes morceaux préférés (avec « Unillusion », « Mon pays » et « Chimie physique »). J’adore le pep’s du clip (Mention spéciale pour la bonne bouille du Tchiki Tah man, les tenues signées Jean-Paul Lespagnard et le superbe collier Pretz -Yelle!!)

Actually, as you can see for yourselves in this double video, the hot haircut I was telling you about last time. « Que veux tu » (which here follows the Safari Disco Club » song)  is one of my favorite songs (with « Unillusion », « Mon Pays » and « Chimie Physique »). I love the energy of the video (Special word for the cute face of the Tchiki Tah Man, the Jean-Paul Lespagnard outfits and the beautiful  Pretz-Yelle necklace!!) (English translation by Bleu Marine)

Page 189 sur 312