Prix d’interprétation féminine

Je ne sais pas si j’aurais pu être comédienne. Je ne pense pas … ou alors comédienne de sitcom, lorsqu’on n’est pas obligée de pleurer pour de vrai (des gouttes d’imitation lacrymale en renfort pour jouer la minute émotion, ou une épluchure d’oignon au choix). Car je dois avouer qu’en ce moment , avec cette chute des températures que je n’ai vu arriver, il s’avère de plus en plus difficile de faire des photos en extérieur… d’autant plus lorsque l’on pronostique mal le temps qu’il fait dehors et que l’on ne s’habille pas en conséquence.

Ce jour là , j’avais vu un début de rayon de soleil pointer son nez à ma fenêtre avant de sortir donc je me suis habillée ainsi, très « milieu d’ automne doux » et quelle ne fut pas ma désillusion lorsque j’ai du encaisser le froid glacial à travers ce fin blazer à carreaux. Je n’avais même pas prévu la surcouche de Heat tech en dessous, la grande folle! Et quel rapport avec le fait d’être comédienne? Eh bien juste que ci-dessous , je peux vous dire que je prends énormément sur moi avec des « Punaise!! » « Raaa! » « ça caille!!! » hurlés entre 2 prises… alors qu’on dirait que je « kiffe la vibe » niveau température, limite j’aurais envie d’enlever le blazer tellement j’ai chaud (bon je me la raconte un peu, on sent tout de même un petit sourire crispé …) Et ce jour-là, même pas de manteau hors champ qui m’attendait… Bon la prochaine fois je passe au stade 2 de l’apprentissage Actors studio : poser en débardeur sous la neige, une glace Amorino à la main… pour finir dans mon lit avec 39,5°C de fièvre… tout un concept!

*

I don’t know if I would have been able to be an actress. I don’t think so … or perhaps a sitcom actress, when it’s not necessary to cry for real (we have a choice between the help of lacrymal drops or an onion skin to play the emotional moment). Because, at present, I have to admit that it’s more and more difficult to take pictures outside with the unexpected drop in the temperature … especially when you misjudged the weather forecast and that you go out dressed accordingly. That day, before going out, I saw a sunshine through my window, so I went out, dressed very « mild Autumn » and became disillusioned as I had to brave the freezing weather with my thin checked blazer. I didn’t even wear my Heat tech underwear, how stupid I was ! And what is the connection with being an actress ? Well, just that, here below, I had to cope on my own, shouting between 2 shots « Gee !!! » « Raaa ! » « it’s freezing in here ! » … and it looks like I feel hot so I could take off my blazer (even so, you’ve certainly noticed my nervous smile … ). That day, I hadn’t even got any coat waiting for me after the photographs … Well, next time, I go one step higher in my apprenticeship with Actors studio : to pose with a tank top in the snow with an Amorino ice in my hand … and end in my bed with a temperature of 39,5 ° C … that’s quite a concept !


blazer à carreaux/ checked blazer Topshop
Col-écharpe/ circle scarf Promod
Pull/ knitted jumper Avant Première Galeries Lafayette ( old)
Jean slim/ skinny jeans Levis 571
Colliers/ necklaces Pimkie & vintage
Boots Kookaï
Sac à franges/ fringe bag Marc Labat
vernis à ongles/ nail polish « Mrs O’Leary’s BBQ » OPI

**

Dentelle espagnole

Une petite halte dans les looks à base de Pirate boots: ça va commencer à saturer et il ne faut pas abuser des bonnes choses. C’est comme les chocolats de Noël : trop d’abus pousse au dégoût et un escargot de Lanvin mangé sans envie c’est comme une soirée chez monsieur l’Ambassadeur sans Ferrero Rochers…  Une soirée ratée quoi! ( Au passage , je n’aime ni les escargots ni les rochers, ma non-passion pour la plupart des chocolats de Noël me sauve un peu , au milieu des multiples délices de fin d’année… )

En attendant, je préfère troquer l’espace d’un instant mes bottes flibustières contre une petite jupe en dentelle trouvée récemment chez Zara. Elle a des airs de tutu de danse… mais le tulle laisse sa place à la dentelle, ce qui  lui confère un petit côté hispano-gothique. Aujourd’hui, quelques photos d’illustration en intérieur, histoire de changer un peu mais aussi car cette jupe en dentelle n’est pas des plus couvrantes pour se balader par ce froid . Cela dit je compte bien la faire sortir un jour, réchauffée d’un petit pull moelleux et d’un manteau… Mais là je fais ma chochotte : cette jupe restera pour l’instant entre 4 murs…  Intolérable cruauté!

*

I’ll make a break showing you my Pirate boots outfits : you can have too much of a good thing. It’s like Christmas chocolates : too much chocolates and they come out of your ears. I don’t like « rochers » and in general Christmas chocolates, so I’m saved and can enjoy every delight we find at this period of the year …

Be that as it may, for a short moment, I prefer to swap my « freebooters » boots for a nice lace skirt I recently found by Zara. It looks like a ballet skirt … with lace instead of tulle and that gives it a little Spanish-Gothic look. Today, a few indoors pictures just to change but not only as this lace dress doesn’t cover up well with the cold of winter. Having said this, I intend to take it out sometime or other, worn with a cosy jumper and a coat … But today, I don’t : this dress will stay indoors … How cruel !

Tee shirt Mango
Jupe dentelle/ lace skirt Zara
Bracelet H&M
Collier/ necklace H&M
Boots Chie Mihara
Vernis à ongles/Nail polish « Mrs O’Leary’s BBQ » OPI

**

Et à part les Pirate boots?

Et un deuxièèèème look avec ces  Pirate boots adorées! Un! Et comme prévu elles vont  bien avec tout : elles donnent une touche d’originalité à un look plutôt sobre: un juste dosage de décalage, c’est parfait. Je suis donc bien heureuse de ne pas avoir attendu Noël pour les commander puisque que je peux  les étrenner à l’avance.

Mais du coup, vais-je  établir une « wish list » pour les fêtes  comme nous le faisons toutes chaque année? Je dois dire que je ne suis guère inspirée. Ces pirate boots ont grandement calmé  mes envies et c’est sans doute mieux ainsi. Je vais me rabattre sur les cadeaux classiques de type DVD ou livres que je recevrai sans doute dans un papier cadeau qui gâche en général toute la surprise ( Papier cadeau  » Fnac » ou « Virgin »… On se doute bien que ce n’est pas une écharpe ou un collier que l’on va recevoir dedans! A moins d’avoir un Père Noël des plus vicieux! héhé!) mais c’est le genre de cadeau qui  fait toujours plaisir.  D’ailleurs niveau DVD, je commanderais bien celui de Twilight « Fascination » pour le plaisir de revoir ce cher anémié d’Edward Cullen… (Oui, Jacob, faut plutôt attendre le 2 pour en découvrir les  jolis secrets) Allez tiens! le message est lancé! Papa noël! Un DVD de Twilight pour une adolescente attardée, un!

*

And a second outfit with my beloved Pirate boots ! I knew that they would go well with everything : they give a touch of eccentricity to every simple outfit : a touch of « out of step » style, it’s just perfect . I’m so happy not having waited for Christmas time to buy them, now I can wear them.

But, will I have to make a Christmas wish list then, just as we are used to doing every year ? I admit that I’m not very inspired. These Pirate boots came up to my expectations, and it’s better that way. I’m going to make do with more classic gifts like DVD or books that I probably will be given, in wrapping paper showing the store’s name that spoils the surprise (seeing gift wrapped with « Virgin » on the paper, you know that it isn’t a scarf or a necklace inside the box ! Unless Santa Claus is mischievous ! Eh eh !). But it’s the kind of gifts it’s always a pleasure to receive. Otherwise, regarding DVD, I would like very much to order Twilight « Fascination », just to see this dear anaemic Edward Cullen again … (yes, Jacob, you’ll have to wait the second episode to know his beautiful secrets!). Come on ! I hope you’ve got the message, Santa Claus ! A DVD of Twilight for an adolescent-minded girl!

Pirate boots Vivienne Westwood (déjà vues ICI)
Blazer Peekaboo vintage chez Topshop
Tee shirt en lin/ linen Tee shirt Petit Bateau
Collier/ necklace Pimkie
Bonnet/beanie hat Comptoir des cotonniers
Boyfriend bermuda retroussé/ Rolled up BF bermuda Zara
Montre/ watch Casio data retro bank
Sac clouté/ studded bag Queen’s wardrobe

**

Teenager in the 90′s

Tout a commencé lors des dédicaces au Festiblog avec une sympathique Hortense qui m’a demandé  de lui griffoner un dessin tout à fait original:  » Dessine-toi à 14 ans »… Alors tout de suite, des souvenirs (et pas des plus réconfortants) reviennent en tête : les grosses lunettes , l’appareil dentaire, les cheveux longs, le sweat shirt Poivre Blanc, les chouchous multicolores, les colliers totoches, les caleçons fleuris… Oui , j’ai vécu mon adolescence dans les années 90: Les années Brenda et Dylan, le garage d’Hélène et les garçons, Haddaway et 2Unlimited à fond sur la chaîne hifi… Et je me souviens que « modesquement » parlant, c’était un fiasco mais à l’époque, peu importait.

Personnellement, je ne m’ intéressais que très peu à la mode: j’étais bien sûr influencée par ce que je voyais au quotidien à la télé et dans mes magazines favoris mais loin de moi l’idée de casser ma tirelire pour une jolie paire de bottes ou une robe (Moi tout ce que je voulais c’était la Game gear!). La robe était d’ailleurs bannie de ma garde-robe (Cela dit,  sans robe , une « garde-robe » ne pouvait s’appeler « garde-robe » … bref! ) Le jogging, le caleçon ou le jean 501, il n’y avait que ça de vrai! Du coup lorsque ma copine illustratrice Aspirine/Pandore m’a soufflé l’idée de  dessiner ma tenue-type à cette époque-là et de vous la faire partager sur ce blog, j’ai trouvé que ça pouvait être drôle… D’autant plus drôle lorsque je vois comment les adolescentes d’aujourd’hui sont super bien lookées.

Je me dis que dans les années 90 , nous n’étions pas encore vraiment conditionnées par le règne de l’image et de la photo puisqu’ Internet était  à l’état d’embryon et le mieux que l’on pouvait posséder , c’était un appareil photo jetable qui faisait un « cric cric » très discret quand on tournait la molette. Ce n’était pas si mal finalement: on tatonnait, on expérimentait, on se trompait, on était délicieusement pas au top . Quand je vois la maîtrise totale du style de la plupart des  adolescentes d’aujourd’hui, je suis impressionnée par tant d’assurance mêlée à cette fraîcheur juvénile. Mais auront-elles  quelques années plus tard cette crise de rire à laquelle on succombe toutes lorsque l’on ressort de vieilles photos de Boum entre copines? Je ne sais pas. Mais si elles arrivent à rire de leur style actuel je n’ose imaginer quel style futur elles adopteront… Peut-être quelque chose à mi chemin entre la perfection… et la perfection?

*

It begun during the Festiblog signing session when the friendly Hortense asked me to sketch a very original drawing : « draw yourself when you were 14 » … Immediatly, lots of memories (not the most comforting) came back to mind : my big glasses, the braces on my teeth, my long hair, my multicoloured scrunchy, the dummy necklaces, the floral leggings … Yes, I lived my teenage years in the 90′. The « Brenda and Dylan » years while listening Haddaway and 2Unlimited on my hi-fi system … I also remember that regarding fashion, it was a fiasco, but at that time, I didn’t care.

I for one wasn’t much interested in fashion : Of course, I let myself be influenced by what I saw on the TV and in my favourite magazines. Far be it from me to break open my piggy bank and buy a nice pair of boots or a dress (all I want to get was the Game gear !). Dresses were banished from my wardrobe. A sweatsuit, a legging or a pair of 501 jeans, that’s what I called an outfit ! So, as my friend Aspirine/Pandore, an illustrator, suggested I could draw a typical outfit of that time and share it with you on my blog, it seemed to me it could be funny … All the more funny since I see how the teenagers nowadays are super well dressed.

I think that in the 90′, we were not really conditioned by these times when images and photos were all-important, Internet was in an embryonic state and the best thing we could own was a disposable camera that made a quiet « cric cric » when turning the striker wheel. After all, it wasn’t that bad, we groped around, we tried out, we made mistakes, but with delight even if we weren’t the best. Seeing how most of the teenagers of today master their style, I’m impressed by so much self-confidence and youthful freshness. But, in a few years, will they get the giggles that we all have when looking at our old party photographs among our friends ?. I don’t know. But, if they will be able to laugh about their current style, I can hardly imagine what their future style will be … Maybe something like a mixture of perfection and … perfection ?

Crédit Photos: Blogs de  Flora, Frida, Juliet

Danceanni.coma.it, Kissmybass.co.uk, discogs.com, potatorampage.com

**

Page 189 sur 256« 11020188189190191200210Dernière page »