Lisbonne(s) tables

· Food

On va continuer dans la série « pas typique de Lisbonne » au risque de me faire blâmer au plus haut point par les Portugais, les vrais de vrais, les Portugais de coeur et les défenseurs de la cuisine locale. Car j’ai échoué dans la mission « goûter un restaurant typique de Lisbonne » avec la cuisine traditionnelle qui va avec… Je suis  partie dans des chemins de traverse faute de m’être assez renseignée avant de partir et aussi par flemme de chercher aussi… Amis de la Morue, soyez déçus.
Mais qui dit « pas traditionnel » ne dit pas forcément « mauvais restaurant » car j’ai quand même  beaucoup apprécié les adresses que je vais vous révéler dans ce billet… Cependant, c’est juste que ça sonne un peu : « Je suis partie à Tokyo pour y goûter une choucroute », vous voyez le genre… bref nous dirons que ce billet culinaire est une ode à l’ouverture des frontières, au mélange des cultures, à la fraternité dans le monde… oui je suis très engagée comme fille. Pour la peine, vous pouvez laisser ici vos meilleures adresses de restos « typiques » à Lisbonne, pour que ça puisse servir à d’autres personnes et la prochaine fois que je retourne au Portugal, je n’aurai aucune excuse pour les tester!

Let’s go on with the « not typical from Lisbon » at the risk of being blamed by the Portuguese, the genuine ones, the preservationist of the local cuisine. Because I failed in my mission « trying a typical restaurant in Lisbon » with its traditional cooking … Since I didn’t ask for information before I left and also because I was too lazy to find out, I lost my way …
But « not traditional » doesn’t necessarily mean « bad restaurant », because I really enjoyed the restaurant I speak about in this post … It’s just that it sounds « I went to Tokyo to eat a pizza », you know what I mean … Well, let’s this culinary post be an ode to the opening up of borders, to a combination of culture, to the brotherhood in the world … yes, I’m very committed. So, If you know some « typical » restaurants in Lisbon, you can leave here the addresses, so it could help other people, and the next time I go to Portugal, I won’t have any excuse !

*

Restaurant SUL, 13 rua do Norte LISBOA (Métro Baixa Chiado) : Pour les envies de bonnes viandes tendres  saisies comme il faut, cette adresse tombe à point ( ou saignante? ou bleue?). Située près du quartier animé du Chiado, je n’ai pas été déçue du voyage. On a le choix entre la viande prête à déguster et cuite avec amour par le chef argentin mais aussi la pierrade si on aime faire sa propre tambouille. J’ai testé la pierrade ce jour-là : pas super photogénique, j’en conviens, mais niveau goût , c’était délicieux: la viande est apportée sur une planche de bois surmontée d’une pierre extrêmement chaude pour pouvoir y cuire ses morceaux de filet. Des épices et sauces sont livrées avec pour relever le tout… simple mais succulent! Et n’oublions pas le mojito… moi qui ne suis d’habitude pas une grande consommatrice et amatrice d’alcools en tout genre… j’ai aimé , c’est dire l’exploit!

This is a good address if you want some nice tender meat. Located near the lively district of Chiado, I wasn’t disappointed. We have to choose between the ready to eat meat, cooked by the Argentinian chef and the  « pierrade » ( Meat cooked on a hot rock) if you like doing your own food. That day, I tried the « Pierrade » : not really photogenic, I admit, but it was delicious : they brought us the meat on a wooden board topped by a very hot stone so you can roast the piece of filet. With spice and sauce to season the meal … simple but delicious ! Not to mention the mojito … I’m not a big consumer and I’m not very fond of alcohol, but I enjoyed it, what a feat !

Restaurant 100 MANEIRAS,  35 Rua do Teixeira LISBOA: Ici c’est le chef  Ljubomir Stanisic (ça sonne bien portugais hein? Ne dites rien je vous ai prévenues dès le départ!) qui dirige ce restaurant gastronomique  à prix raisonnable (35 euros le menu dégustation). Ze place to be pour un dîner romantique. Comme je vous l’ai dit , je n’avais rien préparé et suis arrivée comme une fleur sans réserver (Heureusement , Madame la Chance est tolérante parfois), mais je pense que si vous voulez être sûre, soyez plus prévoyante que moi , réservez.

The chef here is Ljubomir Stanisic (well, sounds very Portuguese… eh ! Don’t say anything, I warned you from the beginning !), he runs this gourmet restaurant and the price is fair ( 35 euros for a tasting menu ), the place to be for a romantic dinner. As I told you, nothing was prepared and I came without any reservation, but I think it’s better to be provident and to reserve.

Je crois que dans ce restaurant, il n’y a pas de plats à la carte mais seulement un menu dégustation. J’avoue que je ne suis d’habitude pas très « menu dégustation » car cela signifie souvent  « j’ai faim avec ces petites portions et je me fais un Mac do en sortant): ici, un défilé de plats plus surprenants et raffinés les uns que les autres comme les chips de morue étendues sur un fil à linge! (Vous voyez bien que j’ai mangé de la morue!) ou le petit « trou normand » de milieu de repas à base de champagne, menthe et sorbet de citron… Voici les photos des plats (il doit y en avoir une dizaine au total mais prise de gourmandise , j’ai dû  en oublier  un ou deux  photographiquement parlant!). Ayant moi-même un assez grand appétit , cette enfilade de  petits plats m’a quand même repue: je ne dirais pas que c’était très très copieux mais je n’avais pas faim en sortant. Et surtout, je me suis régalée: l’essentiel.

In this restaurant, there’s no à la carte menu only a tasting menu. I admit I’m not very « tasting menu » because it often means « I’m still hungry with these small portions and run to McDonald’s after that » : here the courses are very surprising and refined like the cod crisps hang on a clothes line ! (yes, I ate some cod !) and a glass of champagne, mint and lemon sorbet drunk between the courses … These are the pictures of the courses (there was certainly about ten of them, but I was so fond of this food that I surely forgot to photograph them all !).I have a rather good appetite but with all these courses, I was full, I couldn’t say that it was really copious but I was satisfied as I left the restaurant. And above all, it was delicious : that’s the main thing.

Cured ham and melon ravioli

Left: Sardines on toast with Tapenade, Right: Butterfish tartare with tuna and wasabi

Rice Tropicana ( =some kind of « Risotto »)

Palate cleanser: Mint and lime sorbet with Champagne

Miniature Pot-au-Feu

Pre-dessert (chocolate ice cream, coffee foam and a cherry hidden in there!) & dessert( « Fake » peach cheesecake)

et pour le dessert , la fameuse PASTELERIA DE BELEM, 84 rua de Belém LISBOA ( Tramway 15) dont je vous avais montré les Pasteis la dernière fois. Le passage obligé. La petite douceur qui  va faire fondre votre coeur de cannelle. And as dessert, the famous Pasteleria de Belém, the pasteis I showed you the last time. You have to go there. This little sweet that will make your cinnamon heart melt.

Souvenirs « typiques » de Lisbonne

· Mode

Collier Noeud/ Bow necklace H&M

Après les photos-souvenir de la ville, il fallait bien que je vous fasse part des souvenirs matériels ramenés du Portugal. Il est assez rare que je ramène de mes voyages des choses achetées dans les magasins de souvenirs car je n’ai (heureusement) pas le craquage facile sur les bols-prénom, les assiettes peintes , les coussins brodés du nom de la ville visitée. Ah si! J’ai eu quand même une période « magnets » mais mon frigo ne supporte plus cette surdose de Kitsch sur lui… Ca lui donne froid dans le dos… Je préfère  donc me rabattre sur des souvenirs gustatifs quand je peux (Le fromage 10 ans d’affinage qui coule sur les côtés, j’essaye d’éviter, par souci de civisme ) ou sur des souvenirs vestimentaires…

Et justement, de mon voyage à Lisbonne, j’ai ramené quelques petites choses absolument typiques : Cette bague « spirale » à l’emballage très original, ce collier-noeud issu du folklore  portug… suédois, ces quelques bracelets et deux pantalons carotte ( que je vous montrerai plus tard). Bon, celui ou celle qui me dit que j’aurais pu acheter la même chose à Paris, je le prierais de se taire: J’aime à penser que ces souvenirs-là , je n’aurais pu les trouver qu’à Lisbonne. Un point c’est tout.

*

After the souvenir photos of the city, I had to let you know about the material souvenirs I brought back from Portugal. When I travel, I rarely bring back things bought in souvenir shops like a bowl with first name painted on it, painted plates, embroidered cushions with the city name. Oh, yes ! I had my « magnet » period all the same, but my fridge can’t no more bear on it this overdose of Kitsch … it makes its back cold … So, I prefer more tasty souvenirs, when it’s possible (I try to avoid cheese that runs, matured during 10 years, because I’m civic-minded) or clothing souvenirs

And, actually, I brought back some very typical things from my trip in Portugal : this « spiral » ring with its very original packaging, this bow necklace from the portug … swedish folklore, these bracelets and two carrot pants (I’ll show them later). Well, if somebody tells me that I could have bought the same things in Paris, I would ask him to stop talking : I like the idea that I only could find these souvenirs in Lisbon. Full stop.

Bague spirale/ Spiral ring Marc by Marc Jacobs & Maripol

Bracelets H&M

PS: For British, Canadian, German and Spanish readers, you can now order my book « SERIAL SHOPPEUSE » in most of case with « free delivery » on Amazon.co.uk, Amazon.ca , Amazon.de and FNAC.es.  For the other countries, you can order it on Amazon.fr but the delivery may be a little bit  more expensive… It’s still written in french but I think it’s quite easy to understand anyway. Hope you’ll like it and hope I’ll make you smile whether country you are from!^^

Obrigada Lisboa!

· Illustration, Mode, Petites tenues en situation

Comment résumer en quelques lignes les différentes émotions ressenties lors de ce périple Lisboète? Dur dur! Braver la chaleur a été la ligne conductrice de ce séjour… Vous savez, cette espèce de réflexe primaire qui vous fait voguer de droite à gauche, à la recherche de la moindre parcelle d’ombre (et qui vous fait aussi rentrer inconsciemment dans les magasins climatisés ). De ce fait, l’habit de touriste devait être stratégique: la robe que vous aviez déjà vue ici, portée en tee shirt+ le pantalon carotte 1an d’âge + le chapeau de paille salvateur+ les bracelets pour le quota « coquetterie »= protection optimale ( sans oublier l’ indice 50 sur la peau… mais ça c’est parce que je suis une parano du soleil). Pour le reste, du bonheur plein les yeux et les papilles…

How could I describe in a few words the emotion I felt during my trip in Lisbon ? It’s hard ! Braving the heat was the main thread during my stay … You know, that kind of primary reflex that makes you looking for the smallest cool place in the shade ( and also drives you subconsciously to the air-conditioned stores). So, the tourists outfits must be strategic : the dress you’ve already seen here, worn as a tee shirt + the carrot pants dated last year + a life-saving straw hat + and bracelets just to be smart = optimal protection (not to mention the sunscreen factor 50 on my skin … but just because I’m a paranoiac towards the sun). All the rest was a delight, in my eyes and on my taste buds …

Je suis tombée amoureuse des Tramways ( La ligne 28 ressemble à une attraction de fête foraine avec ses montées et ses accélérations dans les descentes: j’ai testé plusieurs fois  la ligne complète jusqu’au terminus (Merci le Ticket Pass illimité des 7 collines et merci le conducteur du tram qui devait se demander quand j’allais lever mon séant de cette chaise !).

I fell in love with tramways (the line 28 looks like an entertainment in a fun fair when it goes up and accelarates when it goes down : I tested the line several times all the way to the terminus (thank you to the seven hills unlimited tram ticket and thank you to the tram driver who was wondering when I’ll be leaving my seat !).

Un de mes quartiers préférés: Belém, quartier dédié aux explorateurs du Nouveau Monde avec sa tour fortifiée , les pieds dans l’eau.

One on my favourite area, Belém, devoted to the explorers of the New World with its fortified tower, on the waterfront.

Le parc des Nations (Parque das Naçoes) qui montre que Lisbonne sait aussi être moderne… The parque das Naçoes shows that Lisboa can be modern too…

Le Castelo Sao Jorge surplombant la ville et qui permet de dégainer l’artillerie romantique, au coucher du soleil, assis contre les murs crénelés… (Partenaire aux bras confortables vivement conseillé)

The romantic Castelo Sao Jorge overlooking the city, at sunset, seating against the crenels … (it is advisable your partner to have cosy arms).

et les fameuses Pasteis de nata, spécialités feuilletées et crémeuses à saupoudrer de cannelle (à goûter absolument dans l’antiga Pasteleria de Belém , puisqu’apparemment c’est là qu’ils sont les meilleurs ).

And the famous Pasteis de nata, a creamy puff pastry that you sprinkle with cinnamon ( you really must taste them in the antiga Pasteleria de Bélem, as apparently it’s the place where you can eat the best one).

Robe portée en Tee shirt/ dress worn as a T shirt Ida Sjöstedt (déjà vue ICI)
Chapeau/ Hat Claire’s
Pantalon carotte/ Carott pants Zara (déjà vu ICI)
Bracelets H&M
Sandales/ sandals Charlie My Love
Sac/ bag « Sesame Street » American Apparel

Sous le soleil de Lisbonne

· Illustration, Petites tenues en situation

Tout juste rentrée de quelques jours caniculaires  à Lisbonne , je me remets doucement des longues promenades dans la ville aux sept collines  et je reviens très bientôt pour vous donner plus de détails sur ce sympathique périple! Até breve! (Les dernières photos ont été prises lors d’un moment de glandouille dans une énorme bulle zen située au beau milieu de la « praça Luis de Camoes » à l’occasion du Festival dos oceanos de Lisbonne!)

Just came back from a few days in Lisboa , where the weather was very hot and sunny! I come back soon here to show you much more details of the so beautiful « 7 hills » city ! Até breve! ( The last photos were taken during a moment of rest in a huge bubble located in the center of  « Praça de Luis Camoes » during the Lisboa Festival dos oceanos!)

Page 190 sur 281