Tenue de combat

sandales zara

On pense souvent à ce que l’on va ramener de nos escapades au pays des soldes mais pas vraiment ce qu’on doit mettre ces jours-là pour rentabiliser au maximum sa journée. Aujourd’hui je vous montre une tenue qui m’a accompagnée pendant une journée de mission soldes. Déjà en temps normal, on a souvent la flemme de devoir essayer les habits mais pendant cette période d’hystérie collective, c’est encore plus difficile: La file d’attente devant les cabines d’essayage, l ‘entassement d’habits inversement proportionnel au nombre de patères présentes dans les cabines, ce qui donne souvent un tombé -ramassé incessant des habits sur le porte-manteaux de la cabine bref, qui n’a pas connu cette galère sans fin? ( …et si on met une boutique dépourvue de clim’ dans le scénario , ça tourne à l’enfer ?)….  c’est pourquoi j’ai adopté la tenue « Je peux essayer en toute tranquillité et même si besoin, ni vu ni connu dans un coin du magasin… »: un legging, des sandales faciles à oter et remettre, un sac polochon fourre tout, un sweat-robe effeuillable en un tour de main … Voilà en quoi se résume pour moi un bon équipement pour les Soldes…  Ne reste plus qu’à trouver  matière à essayer maintenant!

*

We always think about what we will buy the days we go on sales shopping, but we never think about what we will wear these days. Today, I show you the outfit I was wearing during one of these days. Usually, we often can’t be bothered trying on clothes, but during this period of mass hysteria, it’s much more difficult. : the queue in front of the fitting room, with inside, a whole heap of clothes on the peg, and the coat hangers that fall down from the coat rack, in short, who has never experienced this nightmare ? ( … and if the store is not air-conditioned, we go through a living hell!) … it’s the reason why I wear an outfit that allows me to try on easily a piece of clothing even somewhere in the store, no one’ll be any the wiser … leggings , sandals easy to take off and to put on again, a holdall bag, a jumper-dress you can take off in no time at all … To summarize, for me it’s the best way to be dressed to go to the sales … Now, I’ve just to find the right piece of clothing !

topshop

topshop topshop

Sweat à capuche/ Hoodie Topshop (déjà vu ICI)
Lunettes/ sunglasses brought from Portobello road, London
Gymbag American Apparel
Sandales-guêtres/ Sandals Zara
Montre/ watch Casio
Legging Naf Naf

**

On s’était dit rendez-vous au FESTIBLOG…

Festiblog Tokyobibi

Nous allons l’espace d’un billet nous écarter un peu de la mode , des soldes , tout ça… En effet, récemment, j’ai eu le plaisir de recevoir une invitation pour aller dédicacer au festival des blogs BD : le FESTIBLOG. Pour celles et ceux qui ne sauraient pas de quoi il en retourne, c’est tout un week-end (notamment le 26 et le 27 Septembre 2009 dans un coin sympa du Marais) où une centaine de dessinateurs de la toile s’adonneront à des dessins en live et dédicaces pour les visiteurs que ça branche, tout ça de manière tout à fait gratuite et conviviale…  Les autres années il y avait Pénélope, Diglee…( pour ne citer qu’elles!)… Et cette année, c’est mon baptême du feu là-bas: j’ai un peu la pression mêlée à une certaine excitation puisque d’une part , je pourrai vous voir en vrai et vous me verrez griffoner en live (sans trembler j’espère!) et d’autre part, je pense passer un moment ultra sympa avec de nombreux dessinateurs dont j’apprécie le travail !

Je viens également de me rendre compte que le 27 Septembre, ce sera le jour des résultats du  fameux CONCOURS DU LIVRE DE TOKYOBIBI , donc continuez toujours à participer et peut-être même que ce jour là , je pourrai vous féliciter en face à face si vous venez me voir!

En attendant, il y a une  petite interview à mon sujet sur le site Festiblog. J’espère que ça pourra répondre à la plupart de vos questions car je m’aperçois que je reçois beaucoup de demandes du type:  » Avec quel logiciel est créé Tokyobibi? »  Je ne sais pas trop pourquoi on pense que Tokyobibi serait le fruit d’un logiciel informatique tout puissant (choisis ton nez , ta bouche , tes cheveux et hop! une Tokyobibi toute fraîche!) . Mon logiciel de dessin, c’est tout simplement  ma main droite et parfois mon cerveau (oui! il existe en cherchant bien…).

J’espère donc vous voir nombreuses et nombreux , ce jour- là , en train de patienter devant mon cerveau et ma main qui auront le plaisir de vous faire le petit dessin qui vous fait envie!

*

Within the space of this post, let’s leave fashion, sales and all that stuff out … Because, recently, it was with great pleasure that I received an invitation to sign my drawings at the Comics blog festival : the FESTIBLOG. For those who don’t know about this event, it will take place a weekend (on Sept. 26 – 27, 2009 in the nice quarter of Le Marais) where about hundred artists on the web will devote themselves to the drawing in « live » and the signing for the visitors. It’s free and the atmosphere will be friendly … In the last years, Pénélope, Diglee were there … (not to mention many others talented artists !) … This year, it will be my « baptism of fire », I’m a bit under pressure just now but so excited because I will see you in real life and also because you will see me sketching live (without trembling, I hope !). I also enjoy to spend a nice moment with many artists whose work I like very much !

I’ve just realised that September 27 will be the day the name of the winner of TOKYOBIBI’S COMPETITION will be known, so go on with your taking part and perhaps, this same day, I could congratulate you if you visit me !

Meanwhile, there is a little interview of me on the Festiblog’s site. I hope you will get answers to your questions because I notice that I receive many requests, that sort of thing : « Which software do you use to create Tokyobibi ? ». I don’t really know why one would think that Tokyobibi is the fruit of a super software (just choose your nose, your mouth, your hair and hup ! here is a brand new Tokyobibi !). My drawing software is just my right hand and sometimes my brain (yes, if you try to find it, I have one …).

So, I hope to see you all on this day, waiting for my hand and my brain to make you the little drawing you desire !

**

Chapi Chapo

chapeau tokyobibi lookbook

L’accessoire de l’été indispensable selon moi est le chapeau … car comme j’ai pu vous le dire précédemment , je suis une vraie Vampirella qui fuit les rayons du soleil  donc le chapeau, ça permet de joindre l’utile à l’agréable. Et depuis l’été dernier, j’ai l’impression qu’on peut en trouver beaucoup plus facilement qu’avant. Se couvrir le chef n’est plus uniquement l’apanage de Geneviève de Fontenay. On va tout de même dire que ce qui fleurit partout dans les magasins , ce sont les « panamas » ou autres « fedoras », le truc facile à vivre, qui camoufle la tignasse un peu grassouille ( N’avez-vous pas connu l’angoisse de devoir rentrer dans un magasin ou un restaurant car obligatoirement, il faut alors révéler le terrible secret du chapeau camoufleur de coiffure hirsute?). Ce qui est bien avec eux aussi, c’est qu’ils encanaillent un peu une tenue  cucu-quichequiche. Il n’y a qu’à faire le test avec les demoiselles ci-dessous: on leur enlève le chapeau, elles perdent quand même un grand potentiel de coolitude et reviennent fatalement au premier degré de la fifille à sa maman. Alors qu’avec, on dirait qu’elles sont parties depuis bien longtemps du cocon familial , qu’elles mènent leur vie comme elles l’entendent au détour de Las Vegas dans un road-movie à l’américaine (« Si je veux mettre mes pieds sur la table je le fais ouaiiiii! ») … oui, dingue comme de simples photos de magazines me font divaguer vers du grand hors-sujet mais vous avez l’habitude…

In my opinion, the must have accessory for this summer is a hat … for, as I already told you, I’m a real vampire who avoids the sunbeam, so with my hat I combine what is useful with pleasure. And, since last summer it seems to me that hats are easier to find than earlier. Wearing a hat is no more the privilege of J.R.Ewing in the old soap opera « Dallas ». Mostly panama and fedora hats are shown in stores, that kind of hat easy to get on with and that hides one’s greasy hair (have you never had a hard time of it when you had to take off your hat in a restaurant and so to show your tousled hair ?). With a hat, you can make any silly outfit more casual. Just look at the young ladies here under : take their hat off and they will look less cooler and are their mummy’s little girl again … With a hat, it seems they have left the nest a long time ago, that they live their life in Las Vegas, like in an American road-movie (« If I feel like putting my feet on a table, I ‘ll do it, yeaaaah ! ») … Yes, it’s crazy how simple pictures in magazine can make me rave and makes me wander off the point, but you know me …

lookbook tkbb chapeau

Mais quand on pense chapeau , il y a pleins d’autres variantes: la casquette dont on a surtout connu un revival dans les années 2004-2005 il me semble: la « Gavroche titi parisien » attitude, c’était le bon filon, souvenez-vous. Cette année ne le met pas franchement à l’honneur mais j’avais envie de vous montrer quelques silhouettes un peu « hors du temps » pas trop estampillées 2009 histoire de dire que chaque pot a son couvercle … ou plutôt, chaque tête a son chapeau…

But when we think of a hat, there’s lots of variant of it : a cap, mainly seen in the 2004-2005 years : also remember the « Gavroche » style, that was good. That hat isn’t really to the fore this year but I would like to show some « out of time » figures, not too much stamped as the year 2009, just to say that each pot has its lid … or rather, each head has its hat …

lookbook tkbb chapeau

Crédits Photos: Magazines Seda et Pretty Style

**

At last…

 chemise à carreaux maje

Ca y est ! Après un gros passage à vide côté soldes, j’ai finalement réussi à trouver quelques pièces soldées (et forcément, une pas soldée) : de l’utile et du basique pour la plupart puisque je trouve que cette saison , on ne nous a pas gâtées côté bonnes affaires et beauté des pièces… ou alors je suis arrivée trop tard. Je ne sais pas. Je misais tout sur Sandro, je suis partie avec du Maje (quoiqu’il y a  eu quand même une toute petite pièce Sandro dans mon panier tout de même). La première révélation de mon butin met en lumière cette chemise à carreaux Maje que j’aurais très bien pu trouver chez H&M , je l’admets,  mais fièvre des soldes n’aidant pas et aussi car lorsque je l’ai essayée, ça tombait impec’ , je ne suis pas allée chercher plus loin, je l’ai embarqué sous le bras.

Et puis il y a eu aussi cette pochette cloutée trouvée chez Mango, au milieu des robes d’un autre temps aux motifs criards et boyfriend jeans coupés bizarrement.  Mango est en effet une boutique où je ne me rends pas spontanément. J’ai parfois réussi à trouver des choses sympas comme ces sandales frangées l’an dernier mais c’est très rare que mon coeur fasse Boom Boom ( Pow!) à l’unisson avec cette chère Penelope cruz … Cela dit, pour cette pochette, j’ai craqué. Mais l’hésitation a été au rendez-vous, la tournant dans tous les sens , sous les multiples réfractions de la lumière du magasin car de prime abord, je l’ai trouvée un peu « plastoc », et puis j’ai succombé, me disant que le plastique ça ne faisait pas de mal parfois et que les clous enjoliveraient le tout…

Bilan de cette première fournée: pas de grand coup de foudre mais parfois l’amour ne devient que plus grandissant au fil des jours : je cultive donc mon petit butin de soldes et préfère en récupérer les fruits petit à petit…

*

That’s it ! Having had a bad patch with regard to the sales, I finally found some pieces at sale price (except one, of course) : most are useful and basic items. This year we’ve not been really lucky with the sales, no good bargain on the clothes … perhaps, I came too late, I don’t know. I settled on Sandro and I bought Maje (although there was a little Sandro piece in my basket, even so). First revelation, this checked patterned shirt from Maje, but I admit that I also could have found it at H&M. But the sales excitement don’t help, I tried it on and it hung perfect, I didn’t hesitate and put it under my arm.

And there was also this studded clutch found at Mango, among dresses with garish pattern and boyfriend jeans with a weird cut. Mango is not that kind of store I spontaneously go to. Sometimes, I found there some nice articles like these fringed sandals, it was last year, but I rarely had a crush on something … not like the dear Penelope Cruz …Nevertheless, I fell for this clutch. I hesitate a bit and I turned it this way and that, looked at it under the different lightings in the store, because it looked like plastic at first sight. Then, I couldn’t resist, thinking that, even if it looks like plastic, the studs will make it look much nicer …

The end result is : I had no real crush on anything, but sometimes love is growing day by day : I keep my buys and will enjoy them gradually

chemise à carreaux maje

chemise à carreaux maje chemise à carreaux maje

sandales Doc Martens

chemise à carreaux maje

chemise à carreaux maje chemise à carreaux maje

chemise à carreaux maje

Chemise à carreaux/ check Shirt  Maje
Tee shirt Petit Bateau
Chapeau/ Hat August
Pochette cloutée/Studded clutch Mango
Boyfriend Bermuda Zara
Sandales/ Sandals Doc Martens
Montre/ Watch Casio Data retro bank
Bracelets Gag &Lou Galliera

**

Page 190 sur 244« 11020189190191192200210Dernière page »