GLOBE-TROTTEUSES en librairie !

· Illustration

C’est le grand jour ! Aujourd’hui, Globe-trotteuses ma 2ème BD sort en librairie !… Je suis très excitée mais en même temps, je crois que je suis plus stressée que pour Serial shoppeuse, parce que dans un 2ème opus, il n’y a plus vraiment cette sensation insouciante du saut dans l’inconnu. Celle-ci est remplacée par l’envie de se dépasser par rapport au premier mais aussi, une peur de décevoir. Du coup, grosse flippette.

La conception de ce dernier a été un peu plus difficile que pour Serial shoppeuse, qui était une succession de gags sur le shopping. Ici, j’avais envie de réaliser quelque chose d’un peu différent, mais qui reste tout de même sur un thème que j’affectionne. Comme le titre l’indique, je me suis penchée cette fois-ci sur les voyages sur fond de retrouvailles avec des amies d’enfance. Ce 2ème livre est donc pour moi plus personnel (= « l’album de la maturité »… Ah Oui ! Il fallait absolument que je le case ça !!!! ), il regroupe des aventures fictives ou parfois vécues et j’ai essayé de m’impliquer beaucoup plus que pour le premier.

Vous avez enduré sur ce blog mes longs mois d’ermite à essayer de trouver l’inspiration, à dessiner inlassablement sur ma tablette, volets fermés, alors que le soleil propice à un sirotage de Pulco Citron sur un hamac, cognait  sans relâche dehors (enfin si, avec relâche puisque nous avons eu droit à un été bien bien pourrave l’année dernière… mais j’aime bien ajouter une dose de dramatique dans mon récit, pour faire larmoyer un peu dans les chaumières). En tous cas, MERCI de m’avoir tant soutenue via Facebook, Twitter ou dans vos commentaires ici.

Mais revenons à l’essentiel, malgré la difficulté parfois, j’ai pris un vrai plaisir à réaliser ce dernier livre et j’espère que vous aurez le même plaisir à le lire (la vie d’ermite en moins ! ). Donc pour ceux que je vois tout à l’heure à 15h à la FNAC des Halles, vous me ferez part de vos impressions et pour les autres, j’espère tout simplement qu’il vous fera voyager, évader et sourire. Si c’est le cas, ce ne sera « que du bonheur ! » (Ah oui il fallait que je le case aussi ça !).

PS : Evidemment le fameux plan d’action « Serial shoppeuse » (vous vous souvenez ?) fonctionne également pour « Globe-trotteuses » sauf que ce sera encore plus difficile de faire semblant de lire 2 BD dans le métro (bientôt, vous devrez vous balader avec une étagère Ikea). Mais j’ai confiance: on est fou ou on ne l’est pas !

(ENGLISH translation is HERE)

GLOBE-TROTTEUSES
Editions Paquet
96 pages, 9,50 euros
Disponible dès aujourd’hui en Librairie ou sur Amazon

Rose d’hiver

· Mode, Petites tenues en situation

Ce Jean rose-corail-couleur indéfinie, je ne pensais vraiment pas qu’il aurait une aussi grande capacité à se mélanger à ma garde-robe ! Depuis l’année dernière, j’ai réussi à « pondre » pas mal de tenues avec, saison apres saison. C’est d’ailleurs assez étonnant pour un vêtement coloré. En effet, contrairement aux vernis à ongles, j’ai du mal à adopter des habits trop flashy : j’ai peur de me lasser ( je tarde d’ailleurs dans ma quête du manteau de couleur, et bien sûr je sens que je vais le trouver quand il fera 30 degrés à l’ombre). Et là finalement, en mode « températures polaires », mon jean coloré répond encore présent : belle surprise !

I really didn’t think that these jeans of undefined pink-coral colour would have such a great capacity to mix with my wardrobe! Since last year, I’ve managed to come up with quite a few outfits with it, season after season – which is a bit surprising for such a colored garment. Indeed, unlike nail polish, I find it hard to adopt clothes that are too flashy: I’m just afraid to get tired of wearing them (my quest for a coloured coat is by the way taking a long time, I’ll for sure find it when it’s 30 degrees outside). And yet, in polar temperature mode, I can still count on my coloured jeans: what a nice surprise ! (English translation by LN)

Manteau / coat H&M ( 2008)
Gants / gloves Marc Jacobs
Collier / necklace Sak Label
Pull / sweater Etoile Isabel Marant
Skinny boyfriend jeans Levi’s
Pochette / clutch Topshop
Boots Poulaine Balenciaga

We only said goodbye with words…

· Feel inspired, Illustration

Après un premier show « découverte », voici enfin mes impressions sur le défilé Haute Couture Printemps été 2012 Jean Paul Gaultier auquel j’ai eu la chance d’assister il y a une semaine en compagnie de mes comparses ambassadrices , Stéphanie et Pauline. Je ne sais pas vraiment par où commencer sachant qu’encore une fois Jean Paul m’a remuée les émotions avec cet hommage à Amy Winehouse. Tout le défilé s’est articulé autour d’elle, commençant par un a cappella enjoué de « Rehab » par le quatuor Tale of voices.

After a « first exposure » show, here are my impressions on the Haute Couture Spring-Summer 2012 fashion show of Jean Paul Gaultier, that I was lucky enough to attend last week, along with my 2 girlfriend ambassadors Stéphanie and Pauline. I don’t really know where to start, Jean Paul moved me with his Amy Winehouse homage. The whole show articulated itself around her, and started with an a cappella version of « Rehab » by the Tale of Voices quartet.

Des créations « revisitées » ( je regarde trop Top Chef ) par le maestro Jean Paul : la jupe crayon, le trait d’eye liner, la coiffure choucroutée, les couleurs pétantes, tout y était. C’est comme si on avait enfermé dans un blender tout ce qui faisait l’essence du look d’Amy avec une énorme pincée de magie JPG et qu’il en serait ressorti … un smoothie à la fois doux et énergisant (Je regarde encore trop Top Chef ).

Classics have been « revisited » (I’m watching Top Chef) by the maestro that is Jean Paul : the pencil skirt, the eye liner, the beehive, the flashy colors, it was all there. It’s like if all the essence of Amy’s look had been put in a blender with a huge pinch of the JPG magic and out would have come … a both soft and invigorating smoothie (I’m still watching too much Top Chef).

Puis l’émotion brute : la voix d’Amy résonne entre les quatre murs de la maison de couture, laissant place à des mannequins endeuillées ou mariées -la frontière n’est pas vraiment définie- pour se terminer par une ovation du public à la fois déstabilisé, emporté, charmé et ému. Amy chantait « You know I’m no good ». Jean Paul vient de lui démontrer le contraire.

And then there was all this raw emotion : Amy’s voice resounding in the Couture house, making way for either married or mourning models – the line between the two wasn’t very clear – to finish with a public ovation. People were moved, charmed, and touched all at the same time. Amy sang « You know I’m no good ». Jean Paul just proved her wrong.(English translation by Bleu Marine)

Amy Winehouse « Back to black »

Le réchauffement de la robe

· Mode

Cette robe est une trouvaille de soldes que j’ai failli ne pas adopter car le mannequin sur le site la portait assez bizarrement : autrement dit avec une ceinture façon kimono que je croyais incrustée à la robe (pas trop de rapport entre cette ceinture de geisha et la robe de communiante du Pensionnat Sainte Thérèse, non?…) Le fait est que je l’ai prise quand même lorsque j’ai compris qu’il n’y avait PAS de ceinture soudée dessus et qu’elle serait donc potentiellement jolie. Je ne l’ai portée qu’à l’intérieur pour le moment car avec la baisse des températures, je préfère passer la main à Tokyobibi qui a certainement du sang d’alien en elle et n’a jamais froid.

C’est donc elle, pleine de courage, qui vous montre aujourd’hui comment on peut sortir avec par un temps pareil et comment l’accessoiriser pour la rendre un peu plus plus cool.  Allez hop ! Au boulot Tokyobibi ! (Non non, aucun être humain n’a été maltraité durant ce billet)

This dress is a sales find that almost didn’t happen, because the model on the website was wearing it in an odd fashion : with a kimono like belt that I thought was irremediably part of the dress (and there’s not much in common between this geisha belt and the Saint Theresa boarding school communion dress is there?) The fact is I took it anyway when I understood that the belt wasn’t actually welded to the dress and that it could then be potentially pretty. I have only worn it inside so far because with this temperature drop, I’d much rather let Tokyobibi handle the situation : she must have some alien blood in her, she’s never cold.

Which is why it is her, all courageous, who shows you how you can go outside with such cold weather, and how to accessorize the dress to make it a little bit more cool. Come on now, get to work Tokyobibi! (No human was hurt during this post) (English translation by Bleu Marine)

Robe / dress By MSR
Boots Jonak
Cardigan ASOS
Perfecto Paul & Joe Sister
Faux fur snood Zara
Sac / bag Alexa Mulberry

Page 190 sur 339