Get ready for Kingsman

· Illustration

Ce film, je l’attendais depuis l’automne et ça y est : Je l’ai enfin visionné la semaine dernière en avant-première (il sort le 18 Février), en présence du réalisateur Matthew Vaughn et de… Colin Firth (hiiii).

Comme je l’ai déjà dit, je déteste lire les critiques de films et je ne regarde jamais les bandes-annonces par peur d’être déçue. En fait, ce qui me donne envie d’aller voir tel ou tel film, c’est tout d’abord le casting (ici, Colin Firth y est pour beaucoup) puis l’histoire globale (une confrérie d’agents secrets en Angleterre : 2 détails qui font que la séduction opère facilement sur moi) et enfin, l’atmosphère générale et la musique (Take That dans la B.O, moi je craque).

Voilà pourquoi Kingsman, je l’attendais comme le messie. Alors, je ne souhaite pas trop dévoiler (sauf ce petit dessin des personnages principaux parce qu’après avoir vu le film, je n’ai eu qu’une envie, dessiner !) mais pour ma part, j’ai vraiment aimé le scénario, les scènes d’actions Tarantino-esques, le tombé impeccable des costumes, l’humour so british.

Je ne « divulgâcherai » rien (le terme québécois de « spoiler » que j’ai appris récemment et que je trouve génial pour ne pas avoir à utiliser un terme anglais !) mais sachez que dans ce film, Colin, est comme on ne l’a jamais vu auparavant : à la fois flegmatique et complètement enragé, un cocktail étonnant on ne peut plus séduisant.

Je n’ai qu’une hâte, revoir ce film à sa sortie mercredi prochain pour le décortiquer encore plus et en apprécier tous les détails.

Voici ici le lien de la vidéo « questions-réponses » avec Colin et Matthew, filmée lors de l’avant-première (à regarder selon moi APRES avoir visionné le film… ou sans le son si vous êtes impatient(e) et que vous voulez prendre une petite dose visuelle de Colin en avance).

Et comme je vous ai dit que je n’aimais pas les bandes-annonces, je contourne le problème en postant le clip de la chanson « Get Ready for it » des Take That (ils ne sont plus que 3 mais je suis quand même fan) permettant de tâter l’ambiance générale sans avoir les dialogues… et puis aussi car j’écoute en boucle leur dernier album mais ça, c’est une autre histoire.

Crédit photos: 20th Century Fox

Bleu, camel et gris

· Mode

Pour les looks, je pioche mon inspiration un peu partout : streetstyle, lookbooks, défilés, films… En ce qui concerne l’association de couleurs, je garde en mémoire les plus intéressantes et les reproduis ensuite sur mes tenues.

Exemple de ce look « bleu camel et gris » dont l’association de couleurs m’a été soufflée par le lookbook de la collection Michael Kors Prefall 2014, dont je garde précieusement les silhouettes en mémoire. De votre côté, comment fonctionnez-vous ?


Ma Tenue

Manteau Zara
Echarpe Urban Outfitters (déjà vue ici)
Chemise Carven
Pull en cachemire R Essentiel
Pantalon American Apparel
Sneakers Stan Smith Adidas
Pochette Aquvii (Tokyo) (déjà vue ici)
Chaussettes voile Luxe 9 Caramel Wolford
Rouges à lèvres Rouge Dior « 869 Rouge Massaï » Dior

Un thé avec Yelle

· Food, Mode

Il y a quelque temps, Urban Outfitters a organisé pour Typhaine et moi un petit rendez-vous « teatime » avec la chanteuse Yelle, tout fraîchement revenue de LA où elle s’est rendue pour tourner son dernier clip (« Ba$$in »).

Vous devez savoir que j’apprécie autant l’artiste que la personne puisque mon blog nous a amenées à nous rencontrer à plusieurs reprises ces dernières années et sa sincérité et sa simplicité n’ont jamais fait défaut.

 

Rendez-vous à La Tour d’Auvergne

C’est donc à l’hôtel « La tour d’Auvergne » dans le 9ème que nous avons pu papoter avec Julie.

J’avais demandé au préalable sur les réseaux sociaux ce que vous aimeriez lui poser comme questions et j’ai fait un petit mélange avec les miennes. L’ambiance était vraiment « à la cool », j’espère que vous apprécierez, vous prendrez un peu de thé Earl Grey avec nous ?

LA MUSIQUE

TKBB : Alors Julie, @cyrilbiselx souhaite savoir comment tu gères ton succès à l’étranger ? Est-ce que tu te focalises plus sur le marché américain ? Comment réagis-tu face à l’ampleur du phénomène?

JULIE : J’ai l’impression que je n’ai jamais eu à faire de choix sur ce point-là car l’exportation de ma musique s’est faite très naturellement. Les choses arrivent et moi je prends comme ça vient : J’ai cette chance. On a l’opportunité de tourner beaucoup à l’étranger, je n’ai pas eu à m’adapter à tel ou tel pays car en plus, les gens préfèrent que je chante en français.

TKBB : Pourra t-on entendre un jour quelque chose dans une autre langue que le français?

JULIE: je ne pense pas enfin je veux dire, peut-être qu’il m’arrivera de faire un ou deux titres en anglais mais le public à l’étranger est davantage friand de ma langue d’origine.

TKBB : Quel est le chanteur ou groupe que tu aimerais ou que tu aurais aimé voir en live?

JULIE : Queen !

TKBB : As-tu eu une période fangirl ? De qui es-tu toujours fan ?

Alors j’ai vraiment eu une grande période Damon Albarn (Blur, Gorillaz) avec tous les posters dans ma chambre et aussi Take That ! Puis les années ont passé et Take That, j’ai un peu abandonné mais Damon Albarn, je le trouve toujours aussi WOW… Si je le rencontrais je pense que je serais vraiment en mode fan oui.

TKBB : haha ! et si un jour Damon Albarn t’appelle et te propose de composer une chanson pour toi que fais-tu ?

JULIE : Je dis oui tout de suite.

TKBB : même si c’est vraiment pourri pourri ?

JULIE : ahh noon ! non, non, si c’est quelque chose que je n’aime pas ou qui ne me ressemble pas je ne le ferai pas mais j’essayerais par tous les moyens de lui dire: « allez viens, tu ne veux pas qu’on compose la chanson ensemble? Je vais t’aider moi … » On peut toujours s’arranger…

TKBB : Donc Damon Albarn, qui j’en suis quasi-sûre, lit nos blogs haha, sait qu’il lui reste à faire, l’appel est lancé !

JULIE : oui hehe !

Confidences Mode et beauté

TKBB : Alors, @Lysandrerb souhaiterait connaître la référence de ton fond de teint car elle a la peau très claire et du mal à trouver ! Help Julie !

JULIE : J’utilise un fond de teint L’Oréal et de la poudre Bare minerals (la plus claire) que j’achète chez Sephora.

TKBB : Sinon, au niveau image, tu as beaucoup travaillé avec JC de Castelbajac, @Terryka1 souhaiterait savoir si tu continues toujours cette collaboration positive et colorée ?

JULIE : Mais oui, tout à fait. J’essaye quand je peux d’assister à ses défilés. En automne dernier, on a fait une tournée aux USA et j’ai porté pas mal de ses creations. Dans ses collections il y a toujours quelque chose qui me ressemble, donc oui, c’est une relation qui dure. Il va d’ailleurs bientôt mixer lors du festival des Art Rock à Saint Brieuc donc j’irai le voir avec plaisir.

TKBB: Comme tu es assez dingue de mode, @Stefweet aimerait savoir (et moi aussi!) si tu envisages de faire une collaboration pour créer des vêtements ou accessoires ?

JULIE : ah c’est marrant que tu me demandes ça car pas plus tard qu’hier, j’ai reçu une proposition de collab ! Alors, je ne sais pas vers quoi j’irai précisément si on me demandait de créer un sac ou autre… j’aime tellement de sortes de sacs différents (sac seaux, sac à dos…) que je ne saurais pas trop quel sac spécifique créer en particulier.

Mais j’ai été contactée par Brian Lichtenberg (le créateur des fameux sweatshirts Homiès, Feline meow…) et que je pense qu’on va essayer collaborer ensemble sur une pièce : un tee shirt ou un sweat et essayer d’imaginer une typo spéciale ou une phrase en français par exemple… Je ne sais absolument pas quand cela va se concrétiser mais c’est sûr ça se fera !

TKBB : ah c’est donc une info en primeur ! Merci ! Sinon, je sais que les hommes ont souvent des idées assez arrêtées sur nos tenues : quel est le vêtement que tu portes mais que ton homme (Jean-François Perrier alias Grand Marnier) déteste ?

JULIE : Les jupes ou les robes longues : j’ai toujours trouvé ça hyper beau mais j’ai toujours eu l’impression que j’aurais eu l’air d’un petit tas si j’en portais… et puis j’en ai acheté une fois et il m’a dit : « Mais c’est quoi çaaa? » et puis au final ça rendait plutôt bien, du coup j’ai réussi à éduquer son goût là-dessus.

Ah et il y a aussi une époque où il se foutait de moi parce que j’adore Monoprix ! Je trouve toujours des trucs dans celui de Saint Brieuc. Et puis, il m’a vue revenir plusieurs fois avec des fringues de la collection homme : au final, il trouvait ça pas mal et maintenant, je l’ai converti, il est devenu un pro-Monoprix ! Haha !

Miam Miam Miam

TKBB : Puisqu’il y a bien un goût que nous avons en commun, c’est celui des bonnes choses (Julie m’a donné par le passé une liste énorme de restos à faire sur Los Angeles qu’il faudra que je vous partage à l’occasion), parlons nourriture ! Quel est le plat que tu réussis le mieux ou/et qu’on te réclame de faire ?

JULIE : Les brownies. En fait, j’ai deux recettes: J’ai une recette de brownies de ma mère qui lui vient d’une copine américaine : donc les vrais bons brownies américains et j’en ai une autre à tomber d’une amie danoise qui tient un blog de cuisine (Anneauchocolat.dk) : des brownies au pépites de chocolat blanc, que tu prépares mais que tu ne manges que le lendemain pour que ça soit meilleur. C’est vraiment hyper facile et ça défonce.

TKBB : tu me donneras les recettes ?

JULIE: oui oui pas de problème ! (héhé, je vous tiens au courant très vite, je ne manquerai pas de le partager sur le blog)

TKBB : et en salé, ton plat de prédilection ?

JULIE : Les tajines car je trouve que c’est simple, ça fait plaisir aux gens. J’adore ce mélange de saveurs, tout ce qui est épicé et c’est surtout super convivial, c’est un plat qui rassemble.

TKBB : Sinon, tu es plutôt healthy-bio ou Junk food ?

JULIE: les deux ! Quand je suis chez moi j’aime cuisiner des trucs sains et on a d’ailleurs logé chez des amis aux US et ils sont à fond « organic food » et j’ai découvert des trucs archi-bons à base de graines (une tarte aux citrons sans cuisson uniquement à base de graines, noix de cajou, jus de citron mais étonnamment bonne).  Je compte d’ailleurs m’acheter le livre de recettes dont elle se servait tout le temps : « Beauty Detox foods ».

Mais sinon je peux avoir des phases junk food: des burgers In-and-out, des frites etc . J’aime les deux.

TKBB : Quelle adresse de resto à nous conseiller sur Paris ?

JULIE : Alors juste en face d’ici, un petit coréen super bon : SOBANE (5 rue de la Tour d’Auvergne) (je vais aller tester très vite aussi héhé)

TKBB : merci Julie ! Bon on se fait vite un repas ensemble hein haha !

 

Mon look d’interview

Urban Outfitters nous a proposé de choisir une tenue sur le site et j’ai donc opté pour celle-ci : une allure un peu british et un pull bordeaux pour la petite touche de couleur. Un sac triobag mais qui ne se détache pas (la parano du pickpocket, le retour).

Typhaine avait choisi le même manteau doudou blanc : nous étions donc deux petits oursons blanc jumeaux ce jour-là !


Ma Tenue

Chapeau Filipo Catarzi pour ASOS
Manteau Cooperative (déjà vu ici)
Pull Cooperative
Pantalon Cooperative
Chaussettes Bleu Forêt
Chaussures Dr.Martens
Sac Silence+ Noise
Rouge à lèvres « 977 Pied de Poule » Dior

Un brunch Taïwanais au 37 m2

· Food, Illustration

Le week-end dernier, l’envie de bruncher en famille nous a pris. Oui mais OÙ ? Trouvée à la dernière minute, cette adresse, c’était un peu quitte ou double.

Mais heureusement, malgré le temps plus que maussade, l’alignement des planètes était avec nous et je peux finalement partager avec vous mon expérience de brunch Taïwanais.

Comme son nom l’indique, le lieu est assez exigu (Mesure t-il réellement 37 m2 (loi Carrez) ? Stéphane Plaza pourra peut-être nous éclairer !) mais bien agencé grâce à son grand miroir qui flatte l’espace.

Sur le mur, la carte des vins est écrite à l’envers, justement pour qu’on puisse la lire dans le miroir : malin !

Brunchons !

Mais place au menu brunch  à 26 euros qui comporte donc tout ce qui va suivre dans l’article.

Le brunch est servi à table et non sous forme de buffet (en même temps, à part installer le buffet dans les toilettes, je ne vois pas trop comment cela pourrait être possible dans ces 37 m2), ce qui me convient davantage car je suis souvent déçue par les buffets qui, sous prétexte de satisfaire notre gourmandise, se laissent souvent gagner par la facilité et le manque de qualité des plats.

Confiture, pain maison et thé

On nous apporte donc un plateau de petits pains faits maison (il semble que la chef soit une ancienne élève de Guy Savoy, ça donne plutôt confiance) et la confiture, est elle aussi faite « maison »… et ça se sent !

Très très bon : c’est léger et peu sucré… Nous nous sommes même laissés tenter par un autre plateau au goût de « Reviens-y » (non facturé en supplément = assez rare pour être souligné en ces terres parisiennes), gourmands que nous sommes. Le tout arrosé de thé Oolong.

Boisson au choix

Bubble teas au Matcha et au Bailey’s

Dans la formule, une boisson est à choisir parmi un petit bubble tea (boisson originaire de Taïwan), un soft drink ou un verre de vin.

Bubble tea au Speculoos

Le bubble tea a fait l’unanimité : les parfums sont assez variés : matcha, speculoos, coco au lait entre autres et d’autres plutôt originaux car alcoolisés (Bailey’s, Whisky Miel, vodka kumquat…) : à consommer avec modération évidemment.

Les perles de tapioca résistent bien sous la dent et ne sont pas mollassonnes, je valide !

Plat

Le plat est à choisir parmi 6 différents, l’assiette étant quoiqu’il arrive garnie d’omelette, de salade de fruit, de salade et de riz.

Poulet frit à la prune

J’ai opté pour le poulet frit à la prune, très intéressant au goût et croustillant.

Galettes de boeuf aux cacahuètes et coriandre

À mes côtés, ce sont les galettes de boeuf aux cacahuètes et coriandre qui ont fait leur petit effet.

Le boeuf est délicatement plié dans une galette qui me fait penser aux crêpes de rue thaïlandaises ou aux crêpes marocaines « Msemen » (pas sûre de l’orthographe). C’est croustillant et légèrement feuilleté.

Poulet frit sauce aigre-douce

Le poulet frit sauce aigre-douce était aussi très bien préparé : croustillant et fondant grâce à ce nappage de sauce acidulée. On aurait pu tester les gambas enrobées de cheveux d’ange ou les calamars frits au basilic mais je vous laisse le soin de le faire.

Dessert

Tarte citron mangue et pâte sucrée au thé vert

On finit en beauté puisque les desserts (en tous cas ceux que l’on a goûtés) sont réalisés avec soin : mention spéciale pour la tarte citron-mangue et sa pâte sucrée au thé vert qui sait titiller les papilles là où ça fait du bien : la pâte est croustillante, pas détrempée pour deux sous (ce qui peut arriver dans la majorité des tartes au citron hélas) et la crème est archi-onctueuse.

Le seul reproche que j’aurais à faire c’est qu’on ne sent pas très bien la mangue…

Fondant au chocolat

Le fondant au chocolat est aussi excellent : amateurs de coeur coulant et de sourires charmeurs avec du chocolat sur les dents de devant, vous pouvez y aller, ça défonce bien comme il faut.

En résumé

Très très bonne surprise que ce 37 m2 où nous avons bien fait de réserver une table ce dimanche. Tranquillité, gourmandise et convivialité, je signe quand vous voulez pour y emménager !

Le 37M2
68 Rue Rodier
75009 PARIS
(Métro Anvers)

(PS : Photos réalisées à l’aide de l’appareil OLYMPUS Pen E-PL7 et l’objectif M.ZUIKO DIGITAL ED 14-42mm 1:3.5-5.6 EZ)

Page 3 sur 278