Ma salle de bain

· Déco, Mode

Je vous avais brièvement parlé de travaux de salle de bain, voici donc un aperçu des travaux terminés ! Il manque encore quelques touches de déco pour que ce soit plus chaleureux et personnel mais la base est là.

 

Inspiration scandinave

Comme vous pouvez le constater, mon homme et moi avons arpenté les méandres de Pinterest pour trouver l’inspiration : du minimalisme noir et blanc. Pas très originale mais on s’y sent vraiment bien !

J’envisage de dessiner un petit quelque chose à accrocher au mur pour ne pas trop avoir l’impression de déambuler dans un magazine de deco scandinave !

Rideau de douche Flying Tiger Japan (Tokyo)
Crochets Oiseaux ramenés de Séoul


 

Tout dans les tiroirs !

On a caché tout ce qui pouvait enlaidir cet environnement destiné à la détente (merci les rangements Ikea) : tous mes produits de beauté sont compartimentés dans les tiroirs (avantage= à l’abri de la poussière et du calcaire) et je transvase mes gels douche et shampooings moches dans de sobres flacons Muji.

Le savon Aesop donne l’impression de sortir tout droit d’une photo Instagram, mais il a le mérite de sentir vraiment bon !

Miroir à lien AM.PM
Meuble lavabo Hemnes Ikea
Panier à linge AM.PM

Brosses à dent en bambou Men’s society (déjà vues ici)
Savon main « Resurrection aromatique » Aesop
Blaireau et rasoir Plisson
Tapis de bain BHV

Bougies LED AM.PM (déjà vues ici)

 

Bain cosy

Sinon, j’ai enfin assouvi mon fantasme du plateau de baignoire en bois ! J’en rêvais depuis toujours : quel bonheur de regarder un petit film romantico-cheesy (Daniel Henneyyyy !<3) immergée dans un bain moussant ! Parfait pour bien commencer la semaine, héhé!

Peignoir personnalisable Scenario (-30%)
Tasse Rabito

Plateau pour baignoire BHV
Porte Ipad Donut Doiy (déjà vu ici)

I scream for Ice Cream !

· Déco, Food, Mode

Pour donner le change à cette météo de Toussaint, voici mes dernières trouvailles qui je l’espère, réchaufferont un peu l’ambiance.

Comme vous le savez, j’aime les objets et accessoires un peu décalés et j’ai craqué récemment sur cette coque d’Iphone à la discrétion discutable.

Coque Iphone Tory Burch

 

Il faut assumer le fait de coller un esquimau à son oreille pour répondre à un appel ou dégainer un bâtonnet glacé pour écrire des SMS mais hormis son action invalidante en société, cette coque n’est-elle pas trop géniale ?

Minuteur Rice
Blouse Soft Grey (soldée -25%)
Vernis
Color Riche à l’huile « 112 Blanc de Lune » L’Oréal Paris

 

A côté de ça, un minuteur de cuisine aux allures de cornet de glace pour réussir à la perfection ses oeufs mollet ou à la coque. Cerise sur le gâteau (et sur la crème glacée), ces deux trouvailles sont 100% bikini-friendly : Zéro calorie !

Pyramide du Louvre

· Mode

Le week-end dernier, malgré les intempéries, nous nous sommes rendus au Louvre pour admirer l’oeuvre de l’artiste JR réalisée sur la célèbre Pyramide. Vous avez certainement dû voir cette prouesse d’ingéniosité tourner sur les réseaux sociaux. La rançon du succès, c’est qu’il faut jouer des coudes pour arriver à capturer LA photo au milieu de la foule.

Après la bataille (haha), j’en ai profité pour immortaliser mon look bien assorti à la météo : J’ai ressorti mon teeshirt « Mickey en colère » ainsi que mon trench gris. Nouveauté aux pieds avec ces derbies argentées, les mêmes que mes blanches, que j’ai commandées grâce à leur confort indétrônable !

Enregistrer


Ma Tenue

Trench Topshop (déjà vu ici)
Tee shirt Mickey Uniqlo (déjà vu ici)
Jean ASOS (déjà vu ici)
Derbies Soft Grey (vues en blanc )
(-30% dès 2 articles, -40% dès 3 articles achetés sur La Redoute avec le code 44644)
Sac Balmain (déjà vu ici)
Bracelets Dinh Van, Mya Bay, Louis Vuitton et Atelier B
Bague Papyrus Atelier B
Montre Casio

Rouge à lèvre Rouge Pure Couture The mats « Rose Crazy 202 » YSL Beauty
Eyeliner Super Liner Black Lacquer L’Oréal Paris

L’Inconnu de Koji Higaki

· Food

Oyé! Oyé ! J’ai une nouvelle adresse à vous partager ! Alors cette fois-ci, un peu inattendue. En effet, le restaurant italien « L’inconnu » a été créé par un Chef japonais, Koji Higaki et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a retenu mon attention.

Vous connaissez mon amour pour la cuisine japonaise mais je porte aussi les petits plats italiens dans mon coeur, souvenirs de délicieux voyages passés en terre ritale.

 

L’Italie du Soleil levant

Je me suis renseignée sur ce Chef après coup et il semblerait qu’il ait travaillé quelques années à Venise mais aussi dans un restaurant doublement étoilé en France « Passage 53 », d’où ce métissage culinaire assez surprenant.

Mais pas tant que ça !… car j’ai remarqué que les Japonais ont une grande curiosité gustative : à Tokyo, on peut trouver divers restaurants aux influences cosmopolites.

Question décor, un minimalisme maximal (!) dès la porte d’entrée. Aucune décoration ni cadre accroché au mur. Nappes immaculées. À peine un bouquet posé au centre de la salle.

On adhère ou non mais c’est sans doute un parti-pris afin de mettre toute la lumière sur ce que l’on va déguster.

En tous cas, malgré ce côté très épuré, nous nous y sentions à l’aise. La serveuse (épouse du Koji Higaki semble t-il) nous propose le menu unique du Chef et s’inquiète de savoir si nous avons quelconque allergie ou préférence alimentaire. La voie est libre, lâchez les lions ! on mange tout !

 

Menu du chef

En apéritif, un velouté de carotte au curry. Rien à dire. C’est frais et bon.

Velouté de carotte au curry

Puis en amuse bouche, on nous annonce des « œufs de cailleuu déguisés en pomme de tellleu et taletelette de halicot velleu »= comprendre « œufs de caille déguisés en pomme de terre et tartelette de haricot vert » teinté d’un mignon accent nippon. Croustillant à l’extérieur par cette panure de pomme de terre et fondant par le mollet de l’œuf de caille.

Oeufs de caille déguisés en pomme de terre, tartelettes de haricot vert

Place ensuite à la Focaccia à la marjolaine, écrasé de fève et fromage pecorino (je ne vous refais pas l’accent hein) qui accompagnera tout le repas. Légère et croustillante, difficile de résister à la tentation de ne pas la terminer avant que la suite n’arrive.

Focaccia à la marjolaine, écrasé de fève, fromage Pecorino

Arrive en entrée l’asperge blanche confite, sabayon de carbonara : un mélange d’asperge cuite et crue qui met encore une fois l’accent sur le contraste des textures, adoucies par la douceur de la carbonara.

Asperge blanche confite, sabayon de carbonara

Poisson ensuite avec ce fondant cabillaud poêlé aux petits pois, pois gourmands et navet. Complètement séduite par la maîtrise de la cuisson et ces morceaux de riz soufflés qui viennent éclater en bouche par surprise.

Fondant cabillaud poêlé aux petits pois, pois gourmands et navet

Passons au plat de viande : pintade rôtie, pomme de terre grenaille et ail d’ours. Les saveurs sont toujours délicatement harmonisées. On sent vraiment la précision japonaise dans l’élaboration de chaque plat.

Pintade rôtie, pomme de terre grenaille et ail d’ours

Et pour finir, les codes sont bousculés en servant le plat de pâtes en dernier, comme pour rendre un hommage ultime à la gastronomie italienne. Des spaghettini à la sardine, fenouil et citron. L’Italie est là dans toute sa splendeur.

Spaghettini à la sardine, fenouil et citron

Pour le dessert, au choix, pavlova aux agrumes ou tiramisu à la banane. Les 2 ! Comme ça on pourra goûter dans l’assiette de l’autre !

Pavlova aux agrumes

La pavlova déstructurée est parfaite pour finir ce repas en légèreté avec ses morceaux de pamplemousse en gelée et sa meringue croquante.

Coup de coeur sur ce tiramisu banane qui révèle encore une fois plusieurs textures : banane caramélisée, glace à la banane, éclats de chocolat et sa traditionnelle crème mascarpone. Un vrai délice tout en raffinement et gourmandise.

Tiramisu à la banane

 

En résumé…

S’éloignant du traditionnel restaurant italien à nappe à carreaux rouge et accent chantant, Koji Higaki parvient toutefois, avec une sobriété finement travaillée, à nous faire vivre la dolce vita, le temps d’un repas et d’une brève escale au pays du soleil levant. Grazie… gozaimasu !

Menu midi 50€ (Entrée, poisson, viande, pâtes, dessert)
ou 38€ (idem mais choix entre poisson et viande)

 

Restaurant italien L’INCONNU
de Chef Koji Higaki

4 Rue Pierre Leroux
75007 Paris

Page 3 sur 326